[ALERTE] Prêts immobiliers à l’anglo-saxonne: Le Comité de Bâle, “gendarme du secteur bancaire”, veut l’imposer en France (et c’est une nouvelle catastrophique!)

Le pire est à venir si le système anglo-saxon est mis en place en France, car c’est bien ce système qui a permis le foreclosure gate aux Etats-Unis! Des emprunts ont été proposés à qui en voulait, même aux plus précaires, des prêts qui ont été proposés avec des taux plus qu’alléchants, et une fois les emprunts souscrits, les taux ont augmenté. Le moindre retard de paiement a mené à des saisies de manière souvent tout à fait illégales, et cela même pour des sommes dérisoires. Au final, ce sont des centaines de milliers de maisons qui ont été saisies, et autant de familles qui sont devenus SDF. Quant aux banques? Elles ont échappé au tribunal grâce au système de corruption légalisée aux USA, un accord judiciaire de 25 milliards de dollars.  La valeur des biens saisis par les banques se monterait à 45 000 000 000 000$ (oui, 45 mille milliards de dollars!!!) suivant un article relayé par Agoravox à l’époque. Et du coup, comme ils ont saisi un maximum de maisons qu’ils n’arrivent pas à revendre, ils les proposent comme investissements à qui veut les acheter dans d’autres pays

Et c’est exactement ce type de prêts qu’ils veulent imposer en France!!! Spoliation totale et programmée!!!

Et non seulement le scénario du foreclosure gate va se répéter, mais il va s’ajouter aux détournement de capitaux des emprunts toxiques aux collectivités françaises qui ruinent l’ensemble du pays, ainsi qu’aux autres arnaques dénoncées ici!

cartoon-foreclosuregate-2

Le Comité de Bâle, le gendarme du secteur bancaire, veut imposer en France le modèle très contesté de prêts immobiliers à l’anglo-saxonne, qui a conduit en 2008 à la fameuse crise des “subprimes”.

Les banques sont sous la pression du régulateur. Après les sénateurs, les députés ont voté ce week-end une résolution visant à sauvegarder le modèle du crédit immobilier en France, aujourd’hui menacé par le Comité de Bâle qui veut s’inspirer du système anglo-saxon pour sécuriser davantage le bilan des banques. Cette instance chargée de renforcer la solidité du système financier mondial pourrait adopter d’ici la fin de l’année un paquet de mesures afin d’uniformiser les règles partout dans le monde.

Le régulateur souhaite imposer le modèle anglo-saxon, pourtant très différent du système français. Il s’oppose tout d’abord aux taux fixes devenus LA référence du crédit à la française. Au dernier pointage, 99,9% des crédits immobiliers accordés dans l’Hexagone sont proposés à taux fixe, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Un risque pour les banques françaises, qui devront bientôt faire face elles-mêmes à une remontée de leurs propres taux d’emprunt, estime le Comité de Bâle. Deuxième modification envisagée: la garantie du prêt. Pour le régulateur, la France doit en finir avec les systèmes de cautionnement et privilégier le crédit hypothécaire. Autrement dit, si l’emprunteur ne peut plus payer ses dettes, la banque est en droit de saisir le bien.

Enfin, dernier point clé du nouveau modèle proposé par le régulateur: changer la méthode de calcul du montant du prêt accordé, ce qui serait cette fois un vrai bouleversement… rappelant celui des crédits hypothécaires à risque dits “subprimes”, à l’origine de l’une des plus graves crises financières.

Suite sur Bfmbusiness via Business Bourse

6 commentaires

  • gerard51

    Le Comité de Bâle c’est ça que l’on appelle le Trou de Bâle, non?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Nous y échapperons visiblement pour cette fois.

    « Le Parlement unanime pour défendre le système français de financement du logement face au Comité de Bâle »

    « Un mois après les sénateurs, les députés ont adopté le 13 juin une résolution invitant le gouvernement à défendre les spécificités du système français de financement du logement dans le cadre des travaux en cours du Comité de Bâle. La résolution souhaite que la gestion du risque de taux continue d’incomber aux établissements bancaires français (et de ne pas imposer des taux variables aux particuliers), que ces établissements bancaires puissent continuer d’attribuer des prêts immobiliers sur la base d’une analyse de la solvabilité des emprunteurs et que le cautionnement soit reconnu comme un mécanisme de garantie équivalent à l’hypothèque.

    L’Assemblée nationale a adopté le 13 juin, à l’unanimité, une résolution « visant à protéger le système du crédit immobilier français dans le cadre des négociations de Bâle ». Déposée par Bruno Le Roux, Audrey Linkenheld et les députés du groupe socialiste, elle fait suite à la résolution éponyme adoptée le 18 mai dernier par les sénateurs. Elle vise les travaux menés actuellement par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire et dont l’achèvement est prévu pour la fin de 2016. Ceux-ci concernent en effet la pondération des expositions des banques en fonction des risques et entendent clarifier les modalités de calcul du ratio de solvabilité. Une fois adoptés par le comité, ils devraient être déclinés dans la réglementation européenne. »

    Suite : http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250270946100&nl=1

    • Je le souhaite de tout coeur, vraiment!!! Car cela serrait une spoliation de plus avec la complicité de nos politiques!!!

      • hommesdupeuple

        Y a t il spoliation si consentement?

        Un credit c est plus compliquer et engageant que l achat de 5kg de carottes..

        Comment faire prendre conscience aux gens, les eduquer?

        Sur 10 personne orientes sur antibanque par exemple 1 ose sortir de la norme et reclamer son du…

        Ils peuvent continuer longtemps apparemment.

        • boco

          Le problème est de comprendre ce que l’on signe ! Ne bouge pas : Allez les bleus allez, allez les bleus, allez …
          génération « responsable mais c’est pas moi ! » !

  • lily

    à l’avenir je doute que les prochains emprunts immobiliers à taux fixe feront encore partie des propositions de contrats de crédits immobiliers et les emprunteurs couleront à l’image des emprunteurs américains…

    En attendant augmentation de 50% de s.d.f en 10 ans (sans compter les suicides),
    Meuh non, n’y a pas de problèmes en France m’enfin….

    http://www.20minutes.fr/societe/1732315-20151117-sdf-plus-2000-morts-chaque-annee-france