Les nano-technologies dans la nourriture … rien que ça !

La mal bouffe est partout. C’est une prise de conscience individuelle, à défaut d’être collective, qui permettra de préserver au mieux notre santé.

Si ça ne s’achète pas, si ça ne rapporte pas, ça ne se fabrique pas !!

C’est simple et pas compliqué! Nous avons le droit de choisir, ce que nous consommons. Vous trouvez normal que des substances cachées se trouvent dans ce que vous mangez et donnez à vos enfants? OGM, conservateurs, colorants chimiques, antibiotiques, etc. Et depuis quelques temps, les nanotechnologies que nous ingérons à notre insu, ou mettons sur notre corps. Les conséquences sur le long terme sont imprévisibles, et pas très claires. Si vous croyez que Monsanto a banni les OGM de ses cantines, comme je l’avais relayé mal à propos en 2012, il s’est avéré que l’info était fausse. Comme quoi, on ne vérifie jamais assez les sources. Depuis, nous avons fait des progrès et tentons de remonter au maximum, ce qui ne nous met pas à l’abri de la désinformation. D’où l’intérêt de vérifier par vous même… Merci Jimmy.

Img/Alimentation-Intelligente

Après avoir connu les OGM, des nouvelles substances se font peu à peu connaître dans les produits alimentaires : les nano-particules.

Pourquoi l’avènement des nanotechnologies dans l’alimentation ? Comme toujours, la réponse est très simple : faire exploser les profits des industriels ; et peu importe les dégâts sanitaires ou environnementaux à venir.

La preuve en est : aucune règle ou contrôle ne s’applique au domaine des nanotechnologies alimentaires. Faites attention … l’industrie, sous couvert des gouvernements et des ONG, veut clairement votre mal !

L’avènement du nano-monde, qu’est ce que cela veut dire ? Des aliments intelligents s’adaptant aux goûts du consommateur aux vêtements purement hydrophobes, en passant par des matériaux capables de s’auto-régénérer … bienvenue dans ce que l’on appelait l’autre fois l’univers de la Science-fiction. Aujourd’hui, la fiction n’existe quasiment plus.

Au fait, en physique, un nanomètre équivaut à 10^(-9) mètre, ou alors à un milliardième de mètre.

Mais où est le problème ? Ahah, il est très simple. Vu l’infime petitesse des nanoparticules, ces dernières sont capables de pénétrer et traverser les barrières biologiques et donc avoir accès au fin fond de l’organisme.

Alimentation intelligente mène l’enquête pour VOUS.

Des centaines de nano-aliments en vente libre

Étant donné l’extrême opacité de l’industrie sur les nano-aliments, il est compliqué de tous les recenser. Néanmoins, une ONG a établi, en 2008, que toute la chaîne alimentaire était déjà compromise et a dressé une liste de 106 pseudo-aliments contenant des nano-particules (p. 51 à 57) :
LIEN 1 : Out of the laboratory and on to our plates: Nanotechnology in food and agriculture

Une étude parue dans Beilstein (études scientifiques sur les nanotechnologies) a montré que : « The revised inventory was released in October 2013. It currently lists 1814 consumer products from 622 companies in 32 countries ». (« L’inventaire corrigé [des produits alimentaires contenant des nanotechnologies] a été réalisé en Octobre 2013. Il liste 1814 produits de consommation provenant de 622 entreprises dans 32 pays ».)

LIEN 2 : Nanotechnology in the real world: Redeveloping the nanomaterial consumer products inventory)

Une aubaine financière pour les pays développés

« Du silicate d’aluminium pour empêcher l’agglutination des aliments en poudre, du ketchup épaissi avec du dioxyde de silicium, des vinaigrettes blanchies au dioxyde de titane… Les nano-aliments nous apporteraient, selon leurs partisans, des avancées culinaires majeures : du chocolat ou des glaces sans lipides et sans sucre, qui conservent le même goût que l’original, une huile (Shemen Industries) qui inhibe l’entrée du cholestérol dans le sang, un substitut alimentaire (Nanotrim de Nanonutra) qui brûle les graisses. Ou la possibilité de modifier le goût d’un aliment selon nos désirs. Des industriels comme Nestlé cherchent à concevoir les « nano-aliments du futur ».

Le géant agroalimentaire Kraft Foods (Etats-Unis) fait partie de ces pionniers. En 2000, il a financé un consortium de 15 universités et laboratoires de recherche, Nanotek, pour concevoir de la nourriture « intelligente » et personnalisée, tels des aliments qui contiennent des centaines de nano-capsules, remplies de saveurs, de nutriments, de couleurs différentes. Un four à micro-ondes pourrait déclencher, selon la fréquence des ondes, telle ou telle capsule, selon les désirs du consommateur. Une nourriture interactive en quelque sorte, qui peut même se transformer elle-même si une personne est allergique à un composant, ou libérer une dose de supplément nutritif si elle détecte des carences. Kraft Foods, le concepteur de ce projet, est propriétaire des marques de chocolat Milka, Côte d’Or, Toblerone, Suchard, et de café Carte Noire, Grand’Mère, Jacques Vabre ou Maxwell. »

(Source : tous cobayes de la nano-bouffe ?)

Lire la suite

Auteur Jimmy pour Alimentation-Intelligente

Article sous copyright avec l’aimable autorisation de l’auteur

Petites corrections par Voltigeur
Remise en forme par Captain FLAM

Allez plus loin:

Le lait, une arme de destruction massive

Le véritable nom des additifs alimentaires

E-book « De l’aliment au nutriment » disponible

Les différents laits végétaux

Additifs alimentaires : contrôlez votre exposition au danger

Pourquoi ne pas aller encore plus loin et lire, Les Nanomonstres de notre brebis Lydie Alamazani… Voir aussi ICI

6 commentaires

  • Philippe30

    Les fous ont pris possession de l’asile et maintenant le mot d’ordre est l’argent par dessus tout.

    A la rigueur que l’on mange mal , de manière non équilibrée , c’est un choix ou un non choix par contrainte financière ou manque d’informations.

    Par contre que des aliments de base soit manipulés sans vouloir connaitre les dégâts au niveau de la nature et de l’humanité est un crime !

    Comme l’indique le lien sur les OGM et les hamsters , les dégâts des OGM ne seront peut être visible que dans une ou deux générations quand il sera trop tard pour reculer.

    On peux voir le problème sous un autre angle et penser que les OGM sont une volonté de régenter le monde , de réguler la population.

    Une minorité de personnes sont atteinte de folie destructrice de la nature et de l’humanité à un degré jamais atteint à ce jour , nous avons la possibilité de nous auto détruire à petit feu ou de manière instantanée.

    Ce suicide collectif par la volonté de quelques uns est dicté par l’argent et le pouvoir encore une fois.

    Le rôle de l’argent est dévoyé et cela rend les gens totalement fous.

    Philippe

  • Ben, ils ont commencé par mettre des nano-particules dans les produits de beauté, les shampooings, etc …

    Vu que personne n’a bronché, ils en mettent dans la bouffe ! Normal, quoi !

    Par contre, l’article me semble fait de vérités et d’exagérations …

    Du silicate d’aluminium pour empêcher l’agglutination des aliments en poudre, du ketchup épaissi avec du dioxyde de silicium, des vinaigrettes blanchies au dioxyde de titane…

    Ce ne sont pas à ma connaissance des nano-particules (à moins que les technologies de fabrication aient évolué …)

    Je ferai ma petite enquête de « chercheur de vérité » plus tard dans la journée …

  • Je crois qu’il faudrait en effet définir ce que sont véritablement ces nanoparticules. Pour ma part, je n’en sais rien.
    Pour ce qui est des cosmétiques, il faut en utiliser le moins possible, se méfier même de ceux qui se disent bio. Moi qui en suis une fervente partisane, je mets un bémol très net sur ce sujet car il y a de belle arnaques. Rien ne vaut le simple, le naturel, le fait maison. Et l’aide de la nature.
    Mais aussi apprendre à s’accepter tel que l’on est sans vouloir gommer toutes les petites « imperfections » !

    Pour ce qui est de l’alimentation, manger bio, local, maison… Pas de mystère !

    • dereco

      Simple, les nanoparticules sont, comme l’amiante avec ses nano-fibres, toutes petites (100 nano-mètre environ ), capables de percer nos cellules vivantes un peu plus grosses ( taille des cellules micron mètre soit 1000nano-mètre ) et de les démolir, comme un poignard ou un gros caillou dans un sac secoué qui casse ou perce tout dedans, avec en plus plein de réactions chimiques destructives augmentées par la petite taille nano, véritable catalyseur de la même taille que les éléments complexes de nos cellules, ce qui sont alors détruits !!!

      Dire qu’on n’en sait rien est un pur mensonge de lobby, comme pour l’amiante mise partout pendant tout un siècle et des centaines de milliers de morts !!

      A éviter comme la malbouffe sur 90% des rayons de vente !!

      Exiger l’indication nano obligatoire, car nano est totalement différent de taille macroscopique, raison de son utilisation industrielle, malheureusement avec des dangers à long terme systématiquement cachés, comme pour l’amiante, le profit à court terme se moquant totalement des morts à long terme, en cachant la composition, en faisant croire que c’est le même produit sous forme nano, alors qu’on l’utilise parce que c’est très différent en réalité !!

      Sinon, à long terme, obésité, diabète, crises cardiaques, cancers, allergies et souffrances et maladies de toutes sortes avec morts prématurées !!

      Tout le vivant dans ses cellules est composé de nano-machines très complexes et donc les nano-particules y mettent une pagaille épouvantable très dangereuse !!