Son remède contre le sida, les labos n’en veulent pas

Certains se souviendront surement des propos du prix Nobel de médecine, le Professeur Montagnier qui expliquait il y a quelques années qu’on pouvait soigner le SIDA, et pourtant, on ne peut toujours pas en guérir officiellement… On sait également que le SIDA est comme le cancer, il fait vivre beaucoup de monde, dont les labos pharmaceutiques avec des traitements qui coutent une fortune (à l’achat, pas à la production). Une nouvelle magouille de grande ampleur le sida?

Pour ceux qui en douteraient encore, ça se passe comme ça chez Big Pharma: pas rentable, pas de médicament. Fawkes

Doux dingue ou vrai inventeur ? Ce retraité de l’industrie pharmaceutique est convaincu d’avoir fait une découverte thérapeutique. Mais qui, selon lui, casserait le business des grands labos.

p.txtTout a commencé dans les années 1980. Mordu d’alpinisme, Robert Vachy s’était bricolé une crème solaire dans sa cuisine. A l’époque patron de la R & D chez Sandoz, il s’est aperçu que son onguent ne protégeait pas que des UV : il était aussi efficace contre l’herpès labial. Le montagnard n’était pas au bout de ses surprises. Après avoir fondé son propre laboratoire, il a ensuite identifié la molécule agissante et observé ses talents de tueur de virus, de la grippe jusqu’au sida. Une découverte miracle ? Plutôt le début du cauchemar. Car, depuis, cet ingénieur chimiste cherche en vain les financements pour développer un médicament, le tester et obtenir une AMM, une autorisation de mise sur le marché. Il a dilapidé ses économies, vendu son appartement de Montmartre. Il a demandé des fonds pour son petit labo. Frappé à la porte des géants de la pharmacie pour qu’ils prennent le relais. Tous ont décliné. Aujourd’hui encore, à 81 ans, il ne baisse pas les bras.

Revenons à sa molécule miracle, l’Amovir. Elle aurait pour effet d’attaquer la membrane de ce que l’on appelle les «virus enveloppés», avant qu’ils ne contaminent les cellules humaines. Il s’agit d’un virocide, très différent par exemple des trithérapies contre le sida, qui bloquent le développement des agents pathogènes, mais sans les détruire. L’histoire peut sembler un peu trop belle pour être vraie. D’autant que le sieur Vachy est un inconnu dans le monde des publications scientifiques. Pourtant, dès 1995, Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine, a pu tester l’Amovir dans son labo de l’Institut Pasteur. Résultat : à de très faibles concentrations (0,5 à 1%), ce produit a détruit plus de 99,99% des virus contenus dans la culture soumise à l’expérimentation. Un seul VIH, sur un million, a survécu. «Avec son virocide, Vachy a découvert une voie nouvelle qui semble extrêmement prometteuse», confirme à Capital Jean-Claude Chermann, codécouvreur du virus du sida avec Françoise Barré-Sinoussi. Pourquoi les «big pharma» méprisent-ils alors ces travaux ? Pour une histoire de gros sous, croit pouvoir affirmer l’inventeur.

Les traitements actuels du sida rapportent 70.000 euros par an et par patient, payés par la Sécu. Sa molécule, elle, ne coûterait que quelques euros. En 1998, les Laboratoires Pierre Fabre ont en tout cas refusé de s’y intéresser. «Cet antivirus contient un conservateur extrêmement toxique», a avancé le labo pour justifier son refus. «A des doses 250.000 fois supérieures, peut-être», rétorque Robert Vachy, en rappelant qu’il s’agit du conservateur le plus utilisé par l’industrie alimentaire. Refus aussi de Sanof en 2010, le sida n’étant pas au cœur de sa stratégie, ou encore d’Urgo en 2013 pour le seul traitement de l’herpès.

Fin de l’histoire ? Robert Vachy compte sur le soutien du médecin-chercheur Patrick Curmi, directeur de l’Unité 829 de l’Inserm et vice-président du Genopole d’Evry pour trouver enfin l’argent nécessaire. «15 millions suffiraient pour mettre au point quatre variantes capables de soigner le sida, l’herpès, la grippe et les hépatites», calcule le docteur Curmi. Le tandem va présenter son projet à l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales. Compte tenu de la situation en Afrique, Robert Vachy veut tester sa trouvaille sur l’Ebola (un autre virus enveloppé), et demander une autorisation temporaire d’utilisation en cas de résultats concluants.

Etienne  Gingembre

Source: Capital via Fawkes News

 

21 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Il vaudrait mieux qu’il aille a Cuba. Ou a Moscou.
    Il aurait plus de chance d’arriver a quelque chose a la Havanne.

  • Abou_marc

    je suis pas un nouveau sur le forum, je suis un revenant, et je suis revenu pour dire : lol

  • Thierry92 Thierry92

    Pour une compréhension complète du problème.

    Rechercher cartel pharmaceutique.

    Sur https://duckduckgo.com/ !g cartel pharmaceutique

    !g permet de chercher sur Google sans être tracé.
    !gfr idem mais sur les sites français.

  • Abou_marc

    ah ouai j ai oublié, il faut exterminer les mecreants parce que un croyant ne peut pas etre egoiste et fourbe, ces deux qualitées tu les trouves seulement chez les mecreants, pour cette raison j’encourage l’#Ei a decapiter un max de mecreants et de chasser les autres vers les montagnes.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Pr Luc Montagnier: »on peut guérir du SIDA ! »

    Le Pr Montagnier, qui le premier a identifié le virus du SIDA, Prix Nobel de médecine, est très clair:
    « On peut être exposé plusieurs fois au VIH sans être infecté de façon chronique.
    Notre système immunitaire se débarrassera du virus en quelques semaines, si vous avez de bonnes défenses immunitaires.  »

    Pour cela il faut une nutrition équilibrée avec des antioxydants, une bonne hygiène et en se donnant les moyens de lutter contre les autres infections.
    « Si vous avez un bon système immunitaire, votre corps peut-il naturellement se
    débarrasser du VIH ? »

    La Réponse du Pr Montagnier est forte et claire: OUI !
    renforcez vos défenses immunitaires.

    Mettez toutes les chances de votre côté pour vous préserver de la maladie.

    Le SIDA n’existe pas c’est juste un problème de défenses immunitaires ,on meurt de tout sauf du Sida !

    La supercherie du sida : ils ont voulu tuer l’Amour !

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      L’Épidémie du siècle’’ ressemble plus à l’extermination du siècle.

      Aujourd’hui, en Occident, les gens meurent de maladie (cancer, ou autre maladie en tout genre), et c’est essentiellement à cause d’une médecine qui régresse et qui diagnostique des symptômes sans analyser les causes.

      S’il y a tant de «soi-disant cas de SIDA» en Afrique c’est principalement à cause des problèmes de mal nutrition et d’hygiène.

      Mais c’est bien sûr plus pratique pour les Occidentaux de se dire qu’ils meurent du SIDA ! Soutenir la thèse officielle du Sida est meurtrier ! ! !

      Le «virus» n’existe tout simplement pas : il s’agit d’un syndrome, (SIDA,
      Syndrome d’Immunodéficience Acquise).

      Le SIDA est décrit comme une immunodéficience ayant pour principale caractéristique une perte notoire en cellules T4, un type spécial de lymphocytes (cellules sanguines blanches, ou globules blancs).

      L’expression «le virus du sida» est dénuée de sens! Quant aux HIV que certains
      appellent «un virus», il n’existe aucune preuve clinique qu’il ait un rapport avec
      l’écroulement du système immunitaire!

      http://reseauinternational.net/2013/10/29/la-supercherie-du-sida-ils-ont-voulu-tuer-
      lamour/

      – selon l’ayurvéda ,la cause ultime et unique de toute les maladies vient de la
      production d’amadoshas (les amadoshas sont des toxines produites dans le tube
      digestif )… fermentation,putréfaction.

      • Liloup

        Comment peut-on présenter de tels liens monstrueux comme étant LA vérité ?

        Que le virus HIV soit démontré , isolé ou non, le syndrome existe bel et bien et peut s’attaquer à des personnes bien portantes, non droguées, bien nourries et bonnes vivantes…La différence est qu’ils lutteront peut-être un peu plus longtemps contre les conséquences qu’une personne déjà affaiblie.
        Et il se transmet bien par le sang et par le sexe.
        Certains liens sont monstrueux car ils sous-entendent que si on est jeune, bien portant, non drogué et non stressé, ce n’est pas la peine de se protéger…

        Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’autres maladies provoquant des déficits immunitaires semblables au HIV positif…

        C’est vrai que les laboratoires sont des chacals impitoyables pour qui le profit compte avant tout et qu’on peut leur attribuer les pires défauts, mais il ne faut pas tout mélanger.

        Je ne pourrais dire si les traitements actuels, paraît-il très contraignants, sont efficaces et dans quelles proportions, mais c’est ce que la majorité des gens affirment. S’ils arrivent à diminuer la charge virale et éviter des contaminations, c’est déjà ça de gagné.

        Ce qui est scandaleux, oui, c’est tout ce fric demandé pour faire des soi-disant recherches…

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        C’est une interprétation pour argumenter?

        Ce n’est pas la vérité, c’est une explication parmi tant d’autres! qui s’additionnent et vont dans le même sens.

        Après à chacun d’en tirer les conclusions, ses conclusions, car elles sont relativement simples à comprendre.

        Maintenant, il existe aussi des documents papiers avec des explications encore plus approfondis

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • mirzabad mirzabad

    Salut les Enragés.

    Merci Benji d’avoir posté cet article que j’avais signalé hier à la rubrique « vos infos,liens,etc… »

    En préambule, et à titre personnel, je dois dire que je ne crois pas au mythe du « Virus du Sida »…
    Puisque jusqu’à ce jour, sauf erreur de ma part, aucun virus n’a encore été mis en évidence…

    J’aurais plutôt tendance à adhérer aux thèses développées par:
    le Docteur Etienne de Harven et Jean-Claude Roussez
    dans leur livre intitulé:
    « Les dix plus gros mensonges sur le Sida ».

    Liens:
    http://www.alterinfo.net/Les-10-plus-gros-mensonges-sur-le-sida_a8262.html

    http://www.youtube.com/watch?v=5krmosDQVFM

    Ceci étant posé, pour en revenir à l’article, il devrait plutôt s’intituler:

    Son remède contre tous type de virus, les labos n’en veulent pas…

    Pour moi, il ne fait aucun doute que ce chercheur a certainement fait une découverte majeure pour la santé publique, et par conséquent catastrophique pour les bénéfices des actionnaires de Big Pharma, tous le débat se résume à ça.

    Pour en revenir aux liens mentionnés ci-dessus, je conseille vivement aux enragés la lecture de ce bouquin, ainsi que ceux de la même collection « Les dix plus gros mensonges sur… » où il pourront trouver un sujet sur l’économie, les vaccins, entre-autres…
    Perso, je les avais trouvé en ligne à la librairie Nexus, qui hélas, n’existe plus, mais ce ne sera pas un problème pour les curieux…

    Ah, j’allais oublier, en lisant Confiture de Fmurr…
    Faites confiance à l’argent colloidal !!!

    http://www.autreversion.info/Largent.htm

  • Personne ne parle de Monique Beljanski : « Chronique d’une Fatwa scientifique »
    Ce livre relate que « Les faits n’ont qu’à se plier au dogme ! » (Beljanski )
    Il s’agit pour l’essentiel du traitement du Cancer , mais aussi le sida…

    De toutes façons, on a compris : Le système sanitaire est vérolé, tout comme le système qui le régit.

  • engel

    Je me demande bien qui « c’était qui qui » coiffe ce lobby pharmaceutique « occidentale mondiale »???

  • Pierre L

    J’ai vu ce documentaire il y a plusieurs années et, si je me souviens bien, Luc Montagnier conclut que le SIDA est un « stress oxydatif » consécutif à une alimentation inappropriée.

    Naturellement, il parle aussi vaguement de « virus » pour ne pas qu’on le prenne pour un couillon qui a perdu une partie de sa vie à chercher les moulins à vent contre qui se battre, car c’est désormais une habitude en « science médicale », de « trouver » des virus là où il n’y a que des dérangements du terrain. Ainsi, par exemple, la vulgaire bonne vieille chiasse serait due à une saloperie de virus d’après les savants de Marseille, tout comme la grippe ou le rhume, d’ailleurs.

    • Considérant la version du Dr Boyd Graves sur l’origine du virus du Sida qui remonterait aux années 60 à Fort Detrick (comme Ebola d’ailleurs) et que Montagnier y est cité explicitement comme collaborateur du Dr Gallo, je me méfierais de ce bonhomme et de sa version sur le sujet. Voici ce qu’en dit le docteur Graves:

      « En 1973, le scientifique de renommée mondiale, Garth Nicolson fait un rapport sur son projet, «Rôle de la Surface Cellulaire pour Échapper à la Surveillance Immunitaire » (Role of the Cell Surface in Escape From Immunological Surveillance). Son rapport est accompagné de sept articles publiés.

      Le Dr.Nicolson a travaillé en collaboration avec le programme Spécial Virus de 1972 à 1978. Il est considéré par certains comme étant le collaborateur de la côte ouest du Dr Gallo. Il est fortement suspecté qu’en raison du Dr.Nicolson, le Dr Robert Gallo et le Dr Luc Montagnier se seraient secrètement rencontrer en Californie du Sud pour se mettre d’accord sur ce qu’ils pourraient dire et ne pas dire sur le programme de développement du « spécial virus ». »

      http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/07/le-sida-et-dautres-virus-ont-bien-ete.html

      Le tout provient des travaux de ce docteur. Ce ne sont pas mes recheches sur le sujet, c’est sa version et il a l’air de connaitre son sujet. Dommage, il n’y a pas beaucoup de preuves à part l’organigramme.

  • mikael9000

    Sinon il peut tenter le crow-funding, mais à 81 ans on y pense pas forcément.

  • Voilà le brevet déposé par Robert Vachy déposé en 2006 et publié en 2008 :

    http://www.google.com/patents/WO2008000920A1?cl=fr

    Alors ?

  • Liloup

     » A l’époque patron de la R & D chez Sandoz »…Hem hem…;)

     » il a ensuite identifié la molécule agissante et observé ses talents de tueur de virus, de la grippe jusqu’au sida. »
    Il faudrait savoir; certains osent affirmer que le virus du sida n’existe pas… Comment peut-on éradiquer un virus qui n’existe pas..?

    Où sont les preuves de l’efficacité de son « invention » ?
    Combien de personnes HIV+ a t-il guéri..?

    Malgré tout le mal que je pense de l’industrie pharmaceutique, je suis très dubitative…
    Autant il est vrai que l’on peut passer à côté de découvertes intéressantes, mais certains cherchent également à vendre des brevets et commercialiser des produits inutiles…

    Dans le premier cas, on sacrifie des vies, dans le second parfois aussi…

  • montechristo

    Il y au moins une plante qui merite d’etre connue
    a ce titre bien que le sida n’est probablement pas ce qu’on croit selon le decouvreur du VIH et d’une classe de virus qui ne se propage que dans un terrain favorable tout comme presque toutes les maladies « naturelles » dans un contexte qui ne l’est plus depuis longtemps

    http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/tout-savoir-sur-le-sida-et-son-mensonge-luc-montagnier-prix-nobel-de-m-a81555344
    il y a cette plante qu’on peut cultiver chez soi ou a l’exterieu en climat chaud
    sutherlandia frutescens
    ou cancer bush selon un fameux maitre africain « credo mutwa »
    cette connaissance ethnobotanique a ete validée par certaines recherches notammentn celle la
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15763378
    par ailleurs dans la nature j’ai repertorié et testé plus ou moins une trentaine d’antiviraux naturels, autant de bacterides , fongicides , des cicatrisants de blessures ultra rapide …Tour simplement la nature cache des mysteres a qui a le coeur pur pour les decouvrir
    alors la seule chose qu’on devrai exiger c’est cette connaissance et aussi le libre acces GRATUIT a ces ressources vitales POUR TOUS aussi leur NON COMMERCIALISATION, la protection totale des lieux naturels ou ils restent encore des veritables tresors vivants en sachant que presque personne ne s’est interressé aux insectes par exemple et leurs resistance a certaines formes de vie notamment virales

    quand a la microbiologie en general en particulier des sols les rares chercheurs deja en panne de financement se font regulierement « liquidés » a cause de l’industrie des engrais …puisque certains plantes ou microrganismes sont capable de faire aussi bien que « Nicolas Flamel » pour ce qui les interesse eux dans la notion d’importance relative c’est a dire des elements specifiques a leur metabolisme ( voir les travaux de Kevran )

    pendant ce temps les seules recherches soutenue par les etats c’est sur les OGM alors qu’on ne peut pas totalement lier un certain nombre d’agents codants uniquement au couple ADN/ARN …
    alors pour ce qui est des maladies ou tranfert d’information entre des etres vivants par les virus entre autre …commencons par rapprendre a vivre plus sainement et concernant la pensée et les connaissance faire preuve de cette attitude de discernement , VERIFIER PAR SOI MEME DIRECTEMENT si possible et meme faire la critique de ses propres certitudes , renouveller les observations …ensuite des connaissances un peu plus authentiques et approfondies viennent petit a petit mais ne se developpent ensuite que par l’humilité !