Covipox : l’angle mort africain

Proposé par Françoise G

Source Covidemence

Expert de l’OMS comparant la variole du singe en Afrique et en Occident./Covidemence

Stupéfaction stupéfiante ! Les experts de l’OMS viennent de comprendre qu’il y a une couille dans le potage simiesque.

Et de taille.

AFRIQUE

-Variole du singe endémique depuis 50 ans. Infectés : hommes 60 %, femmes 40 %.

L’homosexualité n’a jamais été un indicateur particulier“.

“We’ve been collecting data on monkeypox since 1970 and that particular indicator, men having sex with men, has never come up as a significant issue here in Africa,” he said. (source Reuters)

OCCIDENT

-Aucun cas avant… Et subitement depuis mai, plus de 25 000 infectés dans 70 pays, et à 98 % des homosexuels masculins.

Il en aura fallu du temps (3 mois) à ces clowns pour comprendre que quelque chose clochait...

-Soit ce n’est pas le même virus (le Covipox est différent de la “variole du singe” africaine. Il a 50 mutations et personne n’est capable d’expliquer leur présence ni leur fonction alors que les virus DNA mutent très lentement).

-Soit, les Occidentaux (et d’autres pays) ont quelque chose en plus... que les Africains n’ont pas. Ou en moins ?

-Ou encore, des traitements anti-HIV sophistiqués qui pourraient interagir avec le virus ? Rappelons que de nombreux gays en Occident utilisent désormais des médicaments dits “PrEP”… en prévention du HIV ! Des molécules qui ne doivent pas être très répandues en Afrique…

Et comme par hasard, une large part des covipoxés homosexuels utilisent ces traitements préventifs (selon les données britanniques… les covipoxés séronégatifs les utiliseraient à 74 %).

-Soit, dernière hypothèse, un mélange de tout cela ? (ce qui semble l’hypothèse médiane, la plus rationnelle).

Comme le dit un scientifique israélien (une pointure qui a lui même été blessé par les produits ARNm)… une telle flambée après les campagnes massives d’injections… “ce n’est pas une coïncidence“.

Ce n’est pas un accident de la nature. Il y a quelque chose derrière.

POST SCRIPTUM

Rappelons que le tableau clinique du Covipox est également DIFFERENT de la “variole du singe” africaine.

En plus des voies de contamination.

Et de la gravité (aucun décès en Occident, entre 3 et 10 % en Afrique selon les souches).

Là encore, c’est évident depuis mai 2022, mais personne ne réfléchit.

Une fois de plus, c’est politique. On fonce tête baissée comme des ânes :

  • vite état d’urgence (OMS, Etats-Unis) !
  • vite on va tous mourir !
  • vite des vaccins ! (un vaccin antivariolique dont l’efficacité n’a JAMAIS été démontrée contre la variole du singe et a fortiori contre le Covipox) !

Enfin, un petit détail… : le monde (sauf l’Afrique) connaît depuis 2 ans et demi une terrible pandémie couillonavirale… ayant infecté 580 millions de personnes et provoquant des “Covid longs”, nous dit-on.

Fort bien.

Il serait donc logique d’enquêter auprès des covipoxés : ont-il été infectés par le Sars-Cov2 ? Si oui quand ? Et faire -c’est la moindre des choses- un test sanguin.

Car, l’Afrique n’a pas DU TOUT été affectée par le Covid. Alors, serait l’explication ? Le chaînon manquant ?

Rien. Rien du côté des médecins, des scientifiques, des autorités sanitaires.

Même les covidéments les plus acharnés… ceux qui  attribuent au Sars-Cov2 des propriétés incroyables, des pouvoirs “diaboliques” (CF le vieillard clown Delfraissy) capables de provoquer des Covid longs mystérieux et débilitants, affectant la vie de centaines de milliers de personnes dans le monde… aucun ne pose la question !

Aucun n’ose dire : “la variole du singe se propage, c’est à cause du Covid !

C’est étrange, non ?

Prenons un exemple caricatural : Anthony Fauci, le Tsar du Covid aux Etats-Unis, covidément zélote qui nous casse les grelots depuis 2 ans et demi.

Il s’est exprimé publiquement sur le monkeypox, en évoquant le “risque profond ” posé par ce virus… mais à aucun moment n’a fait le lien avec la terrible pandémie !

Veut-il cacher quelque chose ? On sent qu’il est sur la défensive…

Cette amnésie collective -forcée ou sincère- n’est pas un bon présage.

Covidemence

Compléments:

Urgence mondiale, situation chaotique à l’OMS. Dr. Tedros : L’épidémie de variole du singe « chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes ». L’estimation douteuse de 99%


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

11 commentaires

  • La grande collecte mondiale d’ADN est faite pour cibler des populations aux fins d’élimination aussi discrète que possible. Les Russes ont bien compris l’utilisation des labos en Uk et donc partout dans le monde où ces labos sont implantés.
    Donc il est fort probable que cette variole là soit bien différente de l’autre, l’habituelle, qui n’a d’ailleurs rien à faire dans des pays sans singe. Les arguments se tiennent…

    • Wolf-Spirit

      « La grande collecte mondiale d’ADN est faite pour cibler des populations aux fins d’élimination  »
      pure fantasme

      • Mario

        Bonjour …

        Un argument pour fonder vos dires sur un ‘fantasme’ serait intéressant, car depuis 2 ans les fantasmes – ou les cauchemars – deviennent réalités !!!

        Les russes ont parlés d’une collecte d’adn, par des laboratoires ukrainiens, pour identifier les ethnies bien avant le début de la covid. Beaucoup de lectures sur le sujet !

        Comme pour les accusations occidentales sur l’empoisonnement ‘raté’ au Novichok(super poison) sur les Skripal, et peut-être sur Navalny, c’est toujours la faute des russes, et peut-être est-ce ces derniers qui font de la collecte d’adn pour anéantir les occidentaux ???

        Mais j’ai un doute :)

        • Wolf-Spirit

          les russes font tout autant de propagandes que les autres, prendre leur discours pour parole d’évangile parcequ’ils oeuvrent contre la doctrine occidentale c’est assez léger
          Des « choses non avouables » tous les pays en font soit dans des pays sous controle soit dans les eaux internationales.
          Ca fait des années que j’entends ce fameux plan de virus à cible adn …. si c’est viable en labo à grande échelle c’est juste incontrôlable avec les mutations.
          Si et je dis bien si il y a une récolte généralisé d’adn c’est bien plus pour du traçage de masse , là ça a tout son sens

          • Mario

            Rebonjour …

            Évidemment, je ne dit pas que la sélection d’ethnies grâce à leur adn était viable ou réussie, et heureusement d’ailleurs !!!

            Par défaut, je ne peux plus faire confiance aux U.S. Ils ont admis(déclassification) qu’il manipulait « TOUT » ce qui pouvait l’être et c’est pour cela, entre autres, que les autres pays s’en méfient.

            Pour les russes, je ne connais pas leur niveau de décadence et de perfidie morale, car la plupart des infos que l’on peut lire sur eux viennent en général … des U.S. !!!

            Comme canadien, J’ai finit par comprendre que je n’étais pas nécessairement dans le camps du bien, et cela fût difficile à admettre !

            C’est beaucoup plus facile de cogiter ainsi …

  • Wolf-Spirit

    « Car, l’Afrique n’a pas DU TOUT été affectée par le Covid »
    Chaque pays sort des chiffres en fonction de la propagande qu’il veut diffuser sur son territoire.
    Je vous l’ai dit et redit depuis le début de cette ingénierie social.
    Tant que l’ensemble de la population ne sera pas testé avec un teste fiable en suivant un protocole identique vous n’aurez aucun chiffre fiable ni même crédible.
    Le reste n’est que branlette de cerveau à toute fin de propagande ; les pour et les contre usant exactement des même techniques de com pour attirer un maximum de croyants dans leur délire.

    • clegiru

      Affecté et infecté c’est assez différent. Il n’y a aucune raison pour des populations de ne pas avoir été en contact avec le virus qui touche tous ceux qu’il doit toucher au final, précautions ou pas. C’est juste une question de temps.
      Par contre les effets peuvent en être sensiblement différents. Les asymptomatiques nombreux, sont infectés mais pas affectés. Donc positif ne veut pas dire malade.
      On héberge d’ailleurs souvent des maladies qui la plupart du temps ne se déclarent pas sauf lors de la survenue d’un épisode d’immunodéficience.

  • ALF

    La variole du singe en occident n’est pas un virus. Ce n’est qu’un effet secondaire des injections qui ressemble à la variole du singe africaine (vrai virus). Il en va de même pour le Marburg que l’OMS dit avoir dans le radar!

  • boco

    Oui; il est vraiment dément de penser qu’un sans-dents peut être un expert de l’oms !!!
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

Laisser un commentaire