Inflation ou déflation? La destruction du système monétaire au programme. Entretien Vincent Held

Source LHK

Dans cet entretien en plein air, Bernard-Antoine Rouffaer interroge Vincent Held sur la signification du grand reset en matière d’inflation-déflation, cryptomonnaie et les conséquences sur l’euro. La liquidation du système bancaire avec sa création de monnaie-dette, et des monnaies nationales semblent la suite logique d’une remise des compteurs à 0 d’une crise structurelle déclenchée au niveau planétaire avec les subprimes. Bref, d’une manière ou d’une autre, le grand reset ne peut prendre place sans la mise en faillite de tout un chacun. A moins que… (avec nos excuses pour la qualité du son)

No description available.

Les publications politiques, économiques et littéraires de Bernard Antoine Rouffaer sont à découvrir sur son site web, Orbis Terrae.

Comme dans cette vidéo, Vincent présentait son livre Asservissement, je profite pour vous ajouter cette autre vidéo dont le titre est très éloquent les CBDC comme un produit conçu en enfer par Satan lui-même

Détruire l’ancien système monétaire pour entrer dans celui de la surveillance permanente grâce à la technologie… L’asservissement est ainsi sous-entendu par M Checkan…

« Les monnaies numériques des banques centrales ont été conçues en enfer par Satan lui-même ».

Rich Checkan, PDG d’Asset Strategies International (ASI), considère que les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) sont « la progéniture de Satan ».

Dans cette vidéo, M Checkan a abordé la menace que représentent les CBDC pour la vie privée des individus. Il a fait remarquer que celles-ci permettent à l’État de surveiller chaque transaction que vous effectuez et de suivre votre vie entière.

Il a affirmé que ces CBDC donneront aux gouvernements un contrôle incroyable « sur les comptes bancaires de chacun », ce qui entraînera une invasion de la vie privée de chaque citoyen.

https://fr.businessam.be/les-monnaies-numeriques-des-banques-centrales-ont-ete-concues-en-enfer-par-satan-lui-meme/

Il pense également que le bitcoin est un actif spéculatif et qu’il ne constitue toujours pas une alternative aux monnaies ordinaires.

Source LHK