La France relance les travaux d’un aéroport controversé

NDDLC’est un véritable drame écologique qui se déroule aujourd’hui sous nos yeux, et des mois incessants de combat et d’occupation du terrain par les zadistes qui est balayé d’une simple décision de justice! L’aéroport de Notre-Dame des Landes, c’est reparti, les travaux vont pouvoir commencer. À qui cela va-t-il profiter? À la région qui au final n’a pas réellement besoin de cet aéroport? À l’emploi? Si ce gouvernement pensait réellement à l’emploi des français, il se battrait depuis longtemps contre l’accord Tisa, et pourtant… Si cela profite réellement à quelqu’un, gageons sans trop de chances de nous tromper que cela profitera avant tout à Vinci, qui va s’occuper du chantier…

Qu’importe les terres ou les espèces qui auraient du être protégées, c’est la finance qui gagne, réellement tragique! Le site Reporterre a d’ailleurs titré « À Notre-Dame-des-Landes, le tribunal autorise la destruction des espèces« : « Cour administrative d’appel de Nantes, lundi 14 novembre, 14h10. Tous les recours sont rejetés. L’espoir, allumé par les trois heures et dix minutes d’argumentation du rapporteur public une semaine avant, s’est éteint en moins de deux minutes. Des sept magistrats qui ont jugé, il n’en reste qu’un, le président, qui explique qu’une audience de lecture ne fera pas entendre l’énoncé oral de toutes les considérations. Seul le « sens des décisions retenues par la cour » aura sa place. De fait, c’est extrêmement court, et lapidaire. Il fait l’inventaire des requêtes contre le déclaration d’utilité publique : « rejetées ». Les requêtes au titre de la loi sur l’eau : « rejetées ». Les requêtes concernant les espèces protégées : « rejetées ». Stupéfaction dans la salle. Les opposants sont abasourdis, les sourires même retenus par prudence, sont remplacé par des yeux ronds. « Ça veut juste dire qu’on a tout perdu », lâche Françoise Verchère, une des opposantes historiques ».

Le combat ne cesse pas pour autant, le conseil d’état va être saisi par les diverses associations qui tentaient de s’opposer au projet d’aéroport:

Elles sont « surprises », « déçues », mais restent « déterminées ». Les principales associations opposées au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont annoncé qu’elles allaient formuler un recours (non suspensif) devant le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative française, après le revers infligé ce lundi après-midi par la cour administrative d’appel de Nantes.

Source et suite sur 20minutes

Triste nouvelle….

3 commentaires

  • Avatar nicolas43

    Bonjour . raison supplémentaire pour ne pas se tromper en 2017 …même si les espoirs sont ténus , il en reste encore !
    Tous ceux qui raisonnent un brin savent de quoi sont « incapables » ceux à qui on confie aveuglément le pouvoir depuis plus de 30 ans .
    Nous avons les hommes politiques que nous méritons , c’est triste mais c’est comme cela pour l’instant !
    Le monde reste ce que l’on en fait .
    bonne journée sous les nuages qui s’amoncellent .
    Soyez en éveil et vigilants car le chant des sirènes va redoubler d’intensité .
    N .

    Le soleil brille toujours au dessus de la grisaille ! Patience .

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif Le mépris total fini toujours par se payer au prix fort ! …et à mon avis ils ne vont pas tarder à l’apprendre à leur dépens cette bande de cancrelats ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif