Dette cumulée: cette bombe à retardement menace maintenant le système financier mondial

time-bomb

Voici l’extrait d’une note d’Art Cashin d’aujourd’hui: Je te revaudrai ça – Dans son édition “outside the box” de ce Week-end, mon ami, John Mauldin, a présenté le dernier rapport qu’a publié Lacy Hunt, anciennement économiste à la Fed et vice président de la société de gestion Hoisington Investment Management. Cette extrait nous ouvre les yeux et nous éclaire au sujet la dette globale (publique et privée)

Art CASHIN: Directeur financier des opérations de base d’UBS, à la Bourse de New York. Une légende à Wall Street depuis plus de 50 ans qui participe au « Big Board ». Ses fréquentes apparitions dans les médias financiers, ont contribué à sa réputation. Actuellement, il est l’une des personnes les plus respectées du monde de la finance.

Art Cashin: “Pour vous mettre en appétit, voici l’extrait de l’introduction de John:”

La Réserve Fédérale américaine, la Banque Centrale européenne, la Banque du Japon et la Banque populaire de Chine ont été incapables d’obtenir le moindre progrès avec leurs politiques monétaires …. En excluant les engagements hors bilan, à la fin de l’année 2015, le ratio de la dette totale publique/privée par rapport au PIB pour la Chine, les Etats-Unis, la zone Euro, et le Japon se situait respectivement à 350%, 370%, 457% et 615%… Les ratios d’endettement de ces 4 pays dépassent le niveau de dette qui nuit à la croissance économique. Comme une indication de ce surendettement, la croissance du PIB nominal de ces quatre pays reste faible. Le ralentissement économique est survenu en dépit des nombreuses mesures de politique monétaire sans précédent – assouplissement quantitatif(planche à billets), taux d’intérêts négatifs ou proches de zéro, “forward guidance”( on parle de forward guidance dès lors qu’une banque centrale communique en amont sur l’orientation future de la politique monétaire) et d’autres techniques non testées(autres artifices financiers).

Lisez l’intégralité du rapport de John Mauldin

Source:kingworldnews

Traduction+fichier PDF sur Businessbourse.com

 

8 commentaires

  • Zeitgeist Zeitgeist

    TIC TAC TIC TAC !!!

    Il est l’or !!! Monseigniorrr !!!

    • Danielle Danielle

      Certes ces liens Wikipédia sont pertinents mais aucune de ces époques n’évoluaient dans une mondialisation avec des outils de communication, télécommunication et transmission plus rapide que la lumière…

      Le monde se relèvera peut-être de la prochaine « crise » mais à la différence des précédentes, elle sera vraiment planétaire et aucun « tsunami, séisme ou catastrophe » n’a encore pu s’étendre à la planète entière…

      Enfin c’est mon humble avis.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    les dettes on été mises en places pour privatiser tout les secteurs « rentables des pays ».
    c’est aujourd’hui quasiment chose faite dans l’ensemble du monde.
    Tout les échanges monétaires pas par les banques majeurs.
    Ces mêmes banques controle l’ensemble des secteurs dont nous avont besoin pour vivre.

    Il n’y a aucune menace pour leur systeme vue qu’on leur ai totalement soumis qu’on le veuille ou non.

    La « crainte de l’explosion » de cette dettes n’est là que pour entretenir une ambiance anxiogène au même titre que les attentats et l’immigration de masse.

  • MiracleBoy

    excuse moi wolf spirit mais la je suis pas du tout d’accord avec toi sur ces 3 points : les attentats ont certes un effet démoralisateur , mais ce n’est surement pas le résultat principal qu’ils attendaient . pour l’immigration c’est surtout dans le but de retirer la dignité des français au travail (baisse du taux horaire / chomage) , je parle bien sur du fait que les immigrés sont exploités et bien plus rentables que les français car ils sont tellement soumis qu’ils ne peuvent rien dire … et 3 ème point mon cher : la dette n’est pas qu’un outil de démoralisation et pour preuve c’est que si ces dettes disparaissent comme en Islande , ils perdent non seulement le contrôle financier car la dette est annulée mais ils peuvent perdre aussi toutes les sociétés privatisées qu’ils ont volé , le chateau de cartes s’effondre petit à petit et les gens peuvent retrouver un minimum d’indépendance ..

    bien sur on est encore loin du compte en France , mais c’est la que tout se joue .. allons nous devenir un peuple soumis au fascisme israelo/américain ou bien redeviendrons nous indépendants et autonomes ; car c’est la seule solution qu’il reste de toute façon.. faire tourner local , rejeter toute forme d’industrie de masse .. et c’est peut-être bien la seule chance si on veut pas se noyer dans notre propre pollution d’ici quelques années ..

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      que ce soit la peur de l’autre ,de perdre son argent ou son travail ou de voir baisser son salaire c’est de l’anxiété et du stress en plus qui nourri l’immobilité.

      Quant à la dette à la sauce islandaise c’est anodin en conséquence puisque contrairement à la Grece ils ont laissé faire (y pas grand chose à gratter en islande)…La grece est bien plus importante que l’islande et malgré les manifestation brutale rien n’a changé et la grece est toujours esclave du system.