Reprise économique: Les retraités japonais vont volontairement en prison pour une meilleur vie

Les multiples planches à billets du Japon n’ont pas suffit à régler le problème de la crise, mais comment le pourrait-elle? L’endettement du pays avoisine les 250%!!! Les retraités ont donc de plus en plus de mal à vivre leur retraite, à tel point qu’ils choisissent la prison en espérant connaître de meilleures conditions de vie, c’est à dire du chauffage l’hiver, des repas chaque jour, et beaucoup moins de frais. À se demander si nos retraités occidentaux vont reproduire ce phénomène, puisque leurs retraites ne sont déjà pas énormes, et le gouvernement vient de se voir conseiller de piocher encore plus dans le porte-monnaie des personnes âgées…

20080519_onomichiprison_0382Cellule dans une prison japonaise. Source de l’image: Prisonphotography.org

Taxer plus les vieux: l’idée explosive d’un think thank proche du gouvernement

 

France Stratégie, think tank au service de l’Etat, suggère de mettre les plus âgés davantage à contribution en réduisant notamment leurs avantages fiscaux.Voir plus sur Lexpansion.lexpress.fr

Peu de chances puisque nos prisons ne sont pas vraiment du même niveau que les prison japonaises qui font figure de palace à côté.

 Au Japon, le nombre de récidivistes explose chez les criminels âgés de plus de 60 ans. Selon les experts, ce phénomène s’explique par le fait que les retraités cherchent à aller en prison volontairement car ils sont persuadés d’y trouver de meilleures conditions de vie que s’ils restaient en liberté.

Selon de récentes statistiques, près de 35% des vols à l’étalage sont ainsi commis par des personnes ayant dépassé la cinquantaine. Surtout, parmi ces criminels âgés de plus de 60 ans, 40% des récidivistes ont commis au moins six fois le même crime, alors que le principal type de délit est le vol à l’étalage. Des statistiques qui s’expliqueraient donc, selon les experts, par le fait que ces délinquants du troisième âge commettent leurs méfaits dans le seul but d’être envoyés en prison. Derrière les barreaux, ils trouvent en effet des conditions de vie meilleures. Au Japon, un retraité moyen touche une maigre pension équivalent à environ 6.100 euros par an, ce qui représente environ 25% de moins que ses besoins, selon une étude de l’institut Custom Products Research.

Cette tendance entraîne un véritable problème de surpopulation carcérale. Et la situation pourrait s’aggraver à l’avenir, puisque près de 40% de la population japonaise aura plus de 65 ans en 2060.

Source et suite sur Directmatin.fr

 

2 commentaires