Loi travail : au moins 43.000 manifestants et plusieurs incidents

La loi El Khomri qui n’est en fait que la loi Macron2, est tout simplement une loi de plus pour la mise en place du traité transatlantique, et quoi qu’on en dise, elle va nous être imposée comme ce fut le cas pour la loi Macron1, belle preuve de démocratie! Car le ministre précaire et en CDD Manuel Valls l’a bien dit : « Eh bah vous l’aurez« . Le 49.3 va être ressorti sans vaseline, pas de référendum, pas de choix, pas même d’explications quant aux réelles raisons de cette loi, juste de l’enfumage habituel…

Nombre de manifestants donc à travers la France, un début encourageant pourrait-on penser sans garantie que cela prenne réellement l’ampleur suffisante pour réellement bloquer la réforme. Et si le nombre de manifestant fut important, le nombre d’incidents également. Des heurts se sont produits notamment à Paris, Grenoble, Renne, Rouan, Nantes. Certains clichés circulent sur le web, mais l’évènement le plus triste de la journée reste l’acte de violence d’un policier sur un étudiant de 15 ans.

 Alors que le projet de loi travail est présenté ce jeudi en Conseil des ministres, au moins 43.000 personnes ont manifesté un peu partout en France, mais plusieurs incidents sont à déplorer. Un lycéen a été violemment frappé par un policier. La police des polices est saisie.


Selon un communiqué du ministère de l’Education nationale, 57 lycées étaient bloqués ce jeudi à 11h pour protester contre la loi Travail.
A Paris, le principal bâtiment de Sciences Po était lui aussi bloqué ce jeudi matin par une centaine d’étudiants.
Des établissements scolaires bloqués, mais aussi plusieurs manifestations à Paris et en régions. Dans la capitale, le défilé a rassemblé environ 5.000 personnes au départ de Montparnasse jusqu’aux Invalides. Mais en marge de ce cortège à Paris deux voitures ont été incendiées et 15 personnes ont dû être interpellées. Les CRS ont notamment usé de leurs gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Certains manifestants ont également jeté des bouteille sur le bâtiment qui abrite le siège du MEDEF dans le 7ème arrondissement.
Un lycéen violemment frappé par un CRS à Paris
L’IGPN a également été saisie après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant un policier frappant violemment un lycéen à Paris.
Des rassemblements qui ont également été tendus à Nantes où des incidents ont opposé les forces de l’ordre et quelques manifestants cagoulés dans un défilé qui rassemblait plusieurs milliers de personnes et lors duquel la police a procédé à neuf interpellations.
A Rennes, ce sont 2000 à 3000 manifestants qui ont défilé.
Mobilisation également à Toulouse où le trafic a par ailleurs été très perturbé tôt dans la matinée à cause du blocage de la rocade par des manifestants.
700 personnes également mobilisées à Rouen et environ 300 à Brest.

Article en intégralité sur Franceinfo.fr

 

5 commentaires

  • Pazoozoo

    J’espère que les CRS ont bien choisi leur cible… Sinon, gare aux associations parasitaires que nous connaissons tous.

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Attention, la jeunesse ne laissera pas passer tous les dérapages sans réagir ! Souvenez-vous de la mamie qui fut molestée par la police il y a quelques semaines, personne n’a bougé et ça n’a pas fait plus de vagues que cela, par contre, si les flics commencent à frapper les lycéens ça risque de vite partir en sucette. On a souvent tendance à critiquer les jeunes en prétextant qu’il ne se bougent pas le fion, mais faut pas trop les chatouiller non plus. En même temps s’ils mettaient le fameux coup de pied dans la fourmilière que tout le monde espère, ce serait pas plus mal …

    M.G.

  • laspirateur

    Welcome to United Shttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.giftates of France!

  • Information postée hier par Orné dans les infos du jour du 24 mars…

    Akasha.