Facebook nous espionne aussi la nuit..

Une conversation avec une connaissance, m’a sidérée. Adepte inconditionnelle de « aïe-phone » et de « face de bouc », ce truc social où on étale sa vie sans complexe, elle est persuadée, n’avoir affaire qu’à ses « amis-es ».  Je lui faisais remarquer que, mettre des photos de ses petits enfants, c’est prendre le risque qu’elles soient récupérées par des pervers. Évidemment, têtue et bornée, rien à faire pour la convaincre, seule réponse « tu n’y comprends rien, tu n’y vas jamais, et puis c’est plein de protections » bla-bla-bla… Et pourtant… D’autres se sont penchés sur la question.. J’espère que cet article fera réfléchir, ceux et celles qui pensent que ce réseau peut être paramétré, pour rester dans un cercle privé. Je pense aussi aux jeunes (et moins jeunes) imprudents, qui n’ont pas conscience que sur Internet, rien ne se perd, ni ne s’oublie. Partagez!!

facebook-cash
Un journaliste de Libération a découvert à quel point il était facile de connaître les activités nocturnes de ses amis.
Imaginez que vous venez de passer une mauvaise nuit. Vous vous connectez sur Facebook au réveil et quelques heures plus tard, un de vos amis vous aborde: « Ça va pas trop fatigué? Tu as fait une insomnie? » Bizarre, comment pourrait-il être au courant si vous ne lui avez rien dit? En réalité, espionner quelqu’un est devenu un jeu d’enfant sur Facebook selon article de Libération..

En récoltant automatiquement les données d’activité de la messagerie de Facebook, un journaliste a pu observer à quelle heure ses amis allaient se coucher, quand ils se réveillaient, leurs insomnies ou leurs soirées festives. Depuis 2014, le réseau a rendu l’utilisation de Messenger obligatoire. « La plateforme en a profité pour afficher la dernière période d’activité connue de nos contacts. Ainsi, si l’un de mes amis a été actif il y a dix minutes, il sera inscrit à droite de notre écran en face de son nom: 10min. C’est ce temps qui me permet de tracer mes proches », écrit Gurvan Kristanadjaja.

Grâce à un outil disponible en ligne, il a réussi à deviner les cycles de sommeil de ses contacts. « Il me suffit pour cela de m’intéresser à la longue période d’inactivité nocturne en partant du principe que, grâce aux applications Facebook, le réflexe quotidien de beaucoup d’utilisateurs est de s’y rendre au coucher et au lever. » Et quand il vérifie ses hypothèses auprès de ses amis, elles sont souvent exactes, ce qui a eu le don de les effrayer. « Tu m’espionnes là? »

« Que l’on puisse observer le dernier temps de présence d’un de nos amis sur Facebook est anodin. Si ces données sont récupérées et agrégées les unes aux autres, cela devient intrusif », indique le journaliste de Libé. Il donne aussi l’exemple d’une connaissance qui se sert de Facebook pour surveiller sa copine à distance. « Un jour, elle m’a dit qu’elle allait se coucher à 22h30. Je l’ai crue, mais à 1h30 du matin alors qu’elle ne répondait plus à mes SMS depuis quelques heures, j’ai vu qu’elle avait été active il y a deux minutes. »

Pour Soren Louv-Jansen, le développeur de l’outil décrit plus haut, peu de gens se rendent compte des données qu’ils fournissent à Facebook. « La plupart d’entre eux pensent qu’ils sont « invisibles » tant qu’ils ne postent pas de contenu. Mais ils ne le sont pas. La seule façon qu’ils en prennent conscience, est de leur faire une démonstration choc. Je pense que de leur montrer que « vos amis Facebook savent quand vous dormez » en est une. »

Auteur Catherine Delvaux pour 7sur7.be

Voir aussi:

Une ado se suicide après la diffusion de ses photos intimes
Une lycéenne de 15 ans s’est jetée sous un train à Lisieux (Normandie) jeudi matin, apprend Ouest France. Elle n’a pas supporté la diffusion de photos intimes sur les réseaux sociaux.

« Faites attention quand vous publiez des photos de vos enfants sur Facebook »
Dans un communiqué, la police fédérale invite les parents à la plus grande prudence quand ils publient des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux. « Vous ne savez jamais comment ces informations peuvent être collectées et réutilisées », lit-on sur police.be

Et…

 

20 commentaires

  • Norbert

    Toute la toile est surveillee.

    Parler seulement de Facebook,comme le fait le figaro, est un non sens.
    Facebook c’est le troupeau d’1000 000 000 de moutons regroupe en un seul lieu,c’est cool,c’est fun..
    on y a beaucoup de faux amis(95%) et beaucoup de discussions inutiles mangeuses de temps.
    Rien ne vaut la vraie vie.

    Pas de temps pour apprendre comme diront certains(comme avec Asselineau)??
    mais du temps a perdre pour des futilites que ce soit facebook et la tele.(plus de 4h par jour ….le temps d’une conference).
    Imaginons cela sur une annee et sur des diziaines d’annees.
    Que de connaissances perdues ,variees et diverses ,par les masses abruties qui ne comprennent pas que rien ne change alors qu’eux memes refusent de changer.

    Le refus de savoir est un grand handicap pour le cerveau humain.
    C’est affligeant.

    Ce que beaucoup n’ont pas encore compris:
    ‘Apprendre ne s’arrete pas apres les bancs d’ecole. »
    A part lire,ecrire et compter qu’y apprends -t-on de plus qui peut vous servir dans la vraie vie?
    Encore moins aujourd’hui ou de nombreux sujets son devoyes.

    L’ecole prepare ,surtout,les esclaves de demain et transforme les eleves en futurs cochons de consommateurs.

    Si tu veux garder un secret confie le a la toile,a ton smartphone….,

    Les plupart des gens ont l’esprit si etroit qu’ils ne sont capables que d’absorber des un-faux pre-maches et qu’on leur demande de croire sur parole sans controle et ceci quel que soit le domaine..

    Beaucoup ont perdu depuis longtemps tout sens critique sauf pour les miettes de leur vie.:
    Ils sont devenus incapable d’utiliser un minimum:
    la reflection,l’analyse,dans faire la synthese en se servant de la logique et du bon sens.

    Triste realite!

    Croyez vous que cela va changer dans un futur proche?

  • Graine de piaf

    Ma belle-fille est une fan de face de bouc, elle correspond, photos à l’appui avec ses enfants, neveux et nièces, partout. Je lui ai souvent dit que je n’aimais pas qu’elle mette des photos de la famille (mes ancêtres compris) sur ce …machin là, mais rien à faire, aussi je viens de lui envoyer ce texte. j’espère qu’elle en tiendra compte, mais je n’en suis pas sûre.
    merci pour l’article Volti, peut-être réveillera-t-il quelques naïfs et naïves !

  • C’est de cette façon que mon associé et boss de quelques fonctionnaires fait pour savoir si ils on dormis la nuit précédent une absence. Et il est donc évident que d’autres patrons font de même pour pister leurs employés.
    FB est aussi un outil presque infaillible pour retrouver une personne à son ainsi je précise vu que au départ c’est le concept de Fb « retrouver des camarades de classes perdu de vue ». Par deux fois j’ai pu remettre la main sur une personne sans qu’elle le sache grâce à se merveilleux outil qu’est FB (ironique) . D’ailleurs on est ni FB ni Twitter Akasha & moi.

    Orné

  • bof. C’est bien pire que ça … mais êtes vous prêt à l’entendre ?

    • Mais oui dis nous en plus Yolande on veux savoir ! (sourire). Non mais en même temps on le sais très bien que c’est bien pire, on a des sujets chez-nous qui en parle. Mais on ne peux pas à chaque sujets en remettre une couche, à chaque sujet sa part des choses sinon on ne s’en sort pas.

      Orné

  • Je laisse les plus que curieux retrouver mon compte Fesses Bouc.

    J’ai commis l’erreur d’en créer un dans l’objectif de présenter mon activité professionnelle au début de mon installation.

    Je n’ai jamais eu le temps, et surtout le désir de développer ma présentation, lorsque j’ai découvert la monstruosité de cet outil.

    Vous n’aurez donc droit qu’à une photo de présentation, et celle de mon Copain à 4 pat’ (Tintin) de l’époque (REP).

    Dés mon inscription terminée, j’ai été stupéfait de découvrir ce qu’était (et est toujours), cet outil.

    Un étalage frisant l’indécence de l’intimité de tout un chacun.

    Le pire étant qu’il se développe avec le consentement des participants.

    Nous abordons là, en fait, l’exhibitionniste en chacun de nous, en mal de reconnaissance sociale, voire sociétale.

    Etonnant, non ?

    • Pareil pour moi, celui qui est très fort pourra trouver quelques tof de moi, des belles en plus genre artistique^^ mais sur le FB de quelqu’un d’autres :) Qui adore faire des photos et je lui sert souvent de modèle, mais moi perso je n’en ai pas. Parfois j’hésite à en créer un tellement la société t’en impose un parfois je risque de céder en me disant un truc du genre « ö c’est vrai que finalement c’est quant même bien pratique eh puis merde j’ai rien à cacher après tout » Tout ça pour dire que le conditionnement c’est fort et ne pas l’être demande une attention de tout instant. On l’est tous à un niveau ou à un autre se déconditionner c’est du travail sur sois quotidiens.

      Akasha.

  • Bladerunnerblues01

    Le pire c’est que cette m… monte à la tête de pas mal de gens, une fois une personne m’a demandé mon compte facebook (comme si c’était la normalité d’en avoir un), j’ai répondu que j’en avais pas car je ne suis pas du genre à étaler ma vie privée.

    En réponse j’ai eu le droit à un très sérieux « tu dois avoir quelque chose à te reprocher alors, non ? »
    Autant vous dire que j’ai envoyé se faire f… la personne bien gentiment.

  • Ukubi13

    C’est toujours bon a savoir merci pour l’info. Perso je partage de temps en temps des publications sur Facebook auprès de mes amis proches (jamais public). J’y vois un moyen simple de partager de l’info, par exemple si un article des moutons m’interpelle je vais partager la source de cet article ou la vidéo (sans aller dans le « trash » non plus je ne veux pas forcer les gens à ouvrir les yeux, à chacun son rythme, je pense notamment aux dossiers et vidéos qui provoquent insomnie, larmes et colère..). Et des choses plus légères aussi qui donnent le sourire, parce que ça fait du bien au moral.

    J’utilise un pseudo, sans me leurrer sur le fait qu’on peut me tracer (comme mes recherches sur Google et autres, je ne me fais plus d’illusion sur notre vie privée depuis l’affaire snowden), mais je préfère éviter l’autocensure ou succomber à cette peur qu’un jour le NWO vienne frapper à ma porte pour éradiquer la fourmi indésirable qui était jusque là noyée dans la fourmilière. Tantpis quoi dans cette illusion de démocratie tout est bon à prendre pour ouvrir sa gueule, ça m’évite de plomber une soirée ou un repas de famille (je n’ai pas que des gens éveillés dans mon entourage, et souvent un article sérieux parle mieux du sujet que moi, surtout quand je ne le maîtrise pas).

    Que le message soit lu ou pas d’ailleurs je m’en fous, les gens évitent certains sujets d’eux mêmes et ça se respecte (encore une fois chacun son histoire perso et sa sensibilité), y’a pas les gros cons d’un côté et les chercheurs de vérité de l’autre.. non ca ne marche pas comme ça l’éveil, les gens sont conscients des problèmes à leurs niveaux. Et puis nos autorités ne cessent de nous répéter que nous sommes des abrutis incapables de se gérer, je refuse de voir ça en eux (on a des surprises, une personne qu’on croit inconsciente peut poster un message qui montre qu’il n’est pas si déconnecté que ça de la réalité et même vous apprendre des choses, pour ensuite enchaîner sur un truc pas très fin ok)

    Après pour moi Facebook porte bien son nom, le livre des visages, un bon outil pour la reconnaissance faciale (son but premier?) donc j’évite de taguer la tête des gens d’ailleurs je ne mets pas trop de photos persos.