Doit-on faire interdire l’abattage rituel en France comme le préconise Arno Klarsfeld?

C’est l’opinion que personne n’attendait, celle d’Arno Klarsfeld, avocat pro-Israël dont la plus grande gloire est d’être le fils de chasseurs de nazis réputés, qui souhaite mettre fin à l’abattage rituel qu’il soit halal ou casher, ce qui revient à la même chose au final, puisque de toute manière l’animal souffre en se vidant de son sang…

Mais est-ce un réel débat au nom de la laïcité? D’une attaque contre les religions et des rites pouvant être considérés comme étant dépassés? Ou une envie de lancer une polémique pour détourner d’autres sujets?

imageSource de l’image: Rituel.jimdo.com

Hier, l’association de défense des animaux L214 publiait sur son site Internet une vidéo montrant les mauvais traitements infligés à des animaux dans un abattoir certifié bio du Vigan (Gard).
Au lendemain de ces révélations, Arnaud Klarsfeld était l’invité, en exclusivité , du  » Grand direct de la santé  » de Jean-Marc Morandini sur Europe 1 .
« Je pense depuis longtemps qu’un jour viendra où l’on se retournera sur la manière dont on traite les animaux. Les animaux ont une conscience, des sentiments… », explique-t-il.

« Il faut mettre fin à l’abattage rituel qu’il soit hallal ou casher. Si l’on est dans une République laïque, il faut avoir plus de considération pour le bien-être des animaux que pour les exigences d’une religion, qui peut évoluer. Si Moïse et Mahomet aimaient les animaux et qu’ils étaient là aujourd’hui, ils diraient que l’abattage rituel – qui était d’abord un abattage pour des raisons sanitaires – peut évoluer. Quand on tue un animal, il faut qu’il soit inconscient plutôt que vivant« , ajoute-t-il en se prononçant pour une interdiction progressive.

Et de préciser : « Il ne faut pas mettre fin du jour au lendemain. Il faut persuader les gens. Les révolutions du jour au lendemain sont toujours néfastes. Il faut faire les choses avec persuasion. Les religions évoluent. Ça se fait dans d’autres pays. Il faut mieux qu’ils précédent le sens de l’évolution plutôt que d’avoir l’air rétrograde. Les exigences mises en place il y a quelques milliers d’années évolueraient si Moise et Mahomet étaient encore en vie et pouvaient prodiguer de bon conseils« .

 

Source+vidéo sur Jeanmarcmorandini.com via Cjfai.com

Pour ceux qui ne seraient pas trop renseignés sur le sujet:

Abattage conventionnel : la référence
L’animal est étourdi par un procédé mécanique (pistolet à tige perforante), électrique (pinces, bain électrifié) ou gazeux (caisson de gaz) qui a pour but de le plonger immédiatement dans un état d’inconscience et de le rendre insensible à la douleur.
Avant qu’il ne reprenne conscience, l’animal est mis à mort par un coup de couteau à travers la gorge qui a pour but de couper les artères et entrainer la saignée.
L’animal est égorgé conscient (à vif) par un sacrificateur qui prononce une bénédiction au moment de l’égorgement.

Les espèces bovines, ovines et caprines doivent être immobilisées par un procédé mécanique et être maintenues pendant la saignée, jusqu’à la mort de l’animal.
Les autres espèces, volailles ou encore lapins, sont égorgés après suspension par les pattes.
Les sacrificateurs (égorgeurs) doivent obligatoirement être habilités par des organismes religieux agréés par le Ministère de l’Agriculture, qui sont :
la grande Mosquée de Paris, la Mosquée de Lyon et la Mosquée d’Evry pour l’abattage rituel musulman ;

HALAL
L’animal, la tête placée dans la direction de la Mecque, est égorgé par le sacrificateur qui invoque, juste avant chaque égorgement, le nom d’Allah en proclamant « Bismallah Allahou Akbar », ce qui signifie « Au nom de Dieu le plus grand ».
Halal signifie « Licite », ce qui est permis. L’abattage du porc est interdit.

 

CASHER
Après avoir vérifié son couteau et avant l’abattage, le sacrificateur récite une bénédiction qui signifie « Béni sois-tu… Qui nous as sanctifiés par tes commandements et nous as ordonné l’abattage ».
Dans le cas où de nombreux animaux doivent être abattus, une seule bénédiction suffit.
L’égorgement doit être réalisé conformément à 5 règles édictées par la Thora (livre sacré du judaïsme) : aucune interruption du couteau, une certaine pression exercée sur la chair avec le couteau, une position précise du couteau, une zone d’égorgement définie, la coupure nette de la trachée et de l’œsophage.

La carcasse de l’animal est ensuite inspectée par le sacrificateur qui vérifie 18 points précis (état des organes, poumons en bon état etc.)
La carcasse de l’animal sera écartée si tous les points cités précédemment n’ont pas été strictement respectés et conformes.
D’autre part, certains organes de l’animal sont interdits à la consommation. Il s’agit notamment des reins, des intestins, des vaisseaux sanguins, du nerf sciatique et, pour le bétail, du suif (graisse).
Problématiques
Souffrances endurées

Non étourdis, égorgés à vif en pleine conscience, les animaux éprouvent des souffrances intenses. L’agonie des animaux peut durer jusqu’à 14 minutes (rapport INRA – décembre 2009).

 

Du halal pas vraiment halal
Selon l’association « Islamic Concern for Animals », pour qu’une viande soit halal, il ne suffit pas qu’elle soit issue d’un processus obéissant à certaines règles strictement liées à l’abattage : il faut aussi que le traitement de l’animal vivant suive les principes musulmans.
Ainsi pour elle, il n’est pas « halal » d’élever un animal comme une machine (en élevage intensif par exemple), les animaux aussi méritant compassion, puisqu’ils sont, comme les hommes, des créatures de Dieu.
Introduction de carcasses « rituelles » vers le circuit conventionnel

La viande CASHER
Si la carcasse n’a pas été déclarée conforme en tous points avec les règles imposées par la Thora, elle sera écartée du circuit « casher » pour venir rejoindre le marché de la viande « conventionnelle ».
Plus grave, les parties entières de l’animal comportant les organes interdits (parties postérieures) sont systématiquement introduites dans le circuit « conventionnel » parce que la procédure consistant à retirer ces organes pour pouvoir les admettre « casher » est trop longue et fastidieuse.

La viande HALAL
Certains abattoirs, malgré une faible part de commande en viande rituelle, abattent tous les animaux de la journée sur le même mode d’abattage sans étourdissement.
Ces pratiques sont mises en œuvre afin de ne pas perdre de temps à installer les équipements d’étourdissement.
Ainsi, pour une demande de seulement 7 % de viande rituelle, un rapport de la direction générale de l’alimentation daté de 2008 a montré que 32 % des animaux en France sont abattus sans étourdissement. En novembre 2011, un nouveau rapport établit qu’il s’agit en réalité de 51 % des animaux. Un animal sur 2 en France est donc abattu selon un rite religieux.

Toutefois, un décret français (n° 2011-2006 du 28 décembre 2011) applicable au 1er juillet 2012 est venu cadrer ces abus. Il impose un système d’enregistrement permettant de vérifier que l’abattage rituel correspond bien au carnet de commandes de l’entreprise. Ce texte impose aussi la demande d’une autorisation en préfecture pour pouvoir déroger au droit d’abattre les animaux sans étourdissement.

 

Article intégral sur Animalter.com

 

22 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Comme FABIUS il est pour un abatage MODÉRÉ.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Le veilleur

    La règle d’or dit; ne fait pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’il te fasse, cela vaut aussi pour les animaux. Il y a encore des humains qui disent que les animaux ne souffrent pas comme les hommes, comment peut-on encore dire ça au 21 ème siècle ?

    Toutes les créatures de la terre qui sont faites de chair et de sang souffrent de la même manière, prétendre le contraire est une hérésie pour le vivant. J’ai envie de demander à ces gens; comment aimeriez vous mourir? égorgé en vous vidant de votre sang pendant plusieurs minutes ou être étourdie? je pense qu’à l’unanimité tout le monde répondrait « étourdie » afin de ne pas se voir agoniser et partir le plus vite possible sans souffrir.

    Au nom de la religion certain font n’importe quoi mais que ces gens n’oublient pas que les animaux sont aussi les créatures de Dieu et que Dieu miséricordieux souhaite pour eux tout l’amour et le respect du monde.

    Cela vaut aussi pour les animaux de laboratoires qui passent des jours, des mois à subir des tortures qu’aucun humain saint d’esprit ne souhaiterait pour lui même ou pour les siens.

    Quand les hommes comprendront-ils qu’à chaque fois qu’ils font souffrir un animal c’est eux même qu’ils font souffrir et que par ces actes immoraux ils aggravent le Karma de l’humanité. Il est temps pour les hommes de passer à un niveau de conscience supérieure en commençant par respecter tous les animaux de la terre.

    On reconnait la grandeur d’un pays à la façon dont il traite ses animaux. Gandhi.

    • Tu as très bien exprimé ce que je pense, Le Veilleur. Tout cela se retournera contre l’humanité et ce sera bien fait pour nous.

      J’ai interrogé une communicatrice qui m’a dit exactement ce que mon chat ressentait. Une visite chez le véto a confirmé le diagnostic. Elle ne l’a jamais vu, je l’interroge par téléphone ! Ce n’est pas la première fois.

  • suzanna

    Si on savait pas qui est ce type, il en serait presque admirable, mais c’est louche cette histoire, d’une, remettre au gout du jour, le procédé de l’abattage rituel, et de deux, oser parler d’autre chose que du hallal.

    Quand on sait qu’au final c’est uniquement une histoire de gros sous, pour les uns comme pour les autres et surtout pour les autres, ce sont les mêmes qui controlent les deux secteurs en amont, alors c’est risqué, pas touche au business, même si l’on est de la communauté, je pense qu’il va très bientôt recevoir une judaïque fessée, je sais pas trop à quoi ça ressemble, mais il parait que le postérieur devient aussi chaud que le buisson ardent.

    • rouletabille rouletabille

      Le feu au cul voulais tu dire (sois pas pudibonde svp)
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • LETURK

      ça me rappelle la déclaration du rabbin Bernheim qui s’était prononcé contre le mariage gay , 3 jours après son dossier d’agrégé de philosophie usurpé faisait la une de la presse … démission etc etc .
      Mais le petit Arno , c’est une autre pointure , avec un siège au conseil d’état , ça permet toutes les fantaisies .

  • whackangel

    Je serais d’accord pour appliquer les préconisation d’un cocaïnomane le jour où celui-ci condamnera tout autant les exactions contre le peuple palestinien.

  • Euh ! Le péle-porc traditionnel n’étant donc pas halal, est-il donc casher ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Comment saigner un animal correctement, sachant qu’il faut que le coeur batte jusqu’à la fin de l’opération ?

    Boarf ! Je sais bien que je vais encore me faire étriller (pour ne pas dire étriperhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif) pour tenir de tels propos.

    Le politiquement correct actuel tendant vers le Véganisme, plus personne n’ose assumer le fait de tuer pour manger de la viande.

    Dés lors, il faut déléguer cette tâche ingrate à d’autres, et s’insurger qu’ils maltraitent les animaux dans des centres d’abattages où les tueurs travaillent à la chaine pour remplir vos assiettes.

    Saigner une bête que vous avez élevé demande une approche et un respect qui semble perdu pour la majorité des consommateurs.

    Mais bon, combien d’entre-vous se retrouvent devant un chevreuil ou un sanglier mal tiré qu’il faut finir au couteau ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    Et vous voulez cependant vous lancer dans le survivalisme ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Yanne Hamar

    Bien sûr qu’il faut refuser cette barbarie, sans oublier qu’en mangeant cette viande, les consommateurs chrétiens pratiquent une religion autre que la leur. Rien que ça devrait les convaincre de changer leur régime. Un refus de ce produit causerait un blocage général à tous les étages, de la banque réfrigérée au marchand d’aliment pour bétail.
    Ah si le consommateur avait conscience de son pouvoir….

  • Il s’agit pas de rendre les gens coupables de le faire, de tuer tant d’animaux en ignorant ce que sont vraiment les animaux. Que chacune et chacun d’entre vous prenne conscience que la vie est en vous mais aussi dans les animaux, les plantes et tout ce qui vous entoure. Que tout est connecté.

    si un animal pouvait vraiment parler, il serait le premier à nous dire que notre monde est en souffrance, il nous aiderait encore à voir ce qui cloche chez nous et serait capable en plus de manifester de l’amour pour nous.

    Qui aurait réellement le courage de tuer lui même un animal en le regardant droit dans les yeux ?

    https://ondevraitenparler.wordpress.com/2014/12/15/pour-prendre-conscience-de-ce-que-ressentent-les-animaux/

    Chez les amérindiens ont tuait les animaux uniquement pour survivre et en demandant encore pardon à l’animal avant de le faire, en faisant une prière.

    Et ce qui passe depuis longtemps chez nous est bien différent. il y a aussi une question de quantité, il s’agit alors de devenir raisonnable. Avant de supprimer la consommation de viande, car chacune et chacune est libre de son ressenti, mais commencer par diminuer vraiment la consommation de la viande serait un premier pas à faire à la portée de tout le monde.

    https://ondevraitenparler.wordpress.com/2014/06/22/les-animaux-par-conrad/

    Etincelle

    • « Qui aurait réellement le courage de tuer lui même un animal en le regardant droit dans les yeux ? »

      Ben, moi, entre autres…

      Et pareil pour l’arrachage des carottes et des pommes de terre.

      D’ailleurs, qui a le courage de regarder ces dernières dans les yeux avant de les faire bouillir à feux doux ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Fenrir, si tu titilles, ne t’étonnes pas des réponses. Bien sûr, les carottes et les pommes de terre ont une conscience. Il ne s’agit pas ici de mettre tout le monde au régime de la Lumière. Il y a une prise de conscience à faire. Si tu ne le peux pas, c’est que cela n’est pas le moment encore. Comme chacune et chacun de nous sur plein d’autres sujets.
      Même quand on cueille une salade, il est bon de la remercier.

      Etincelle, les animaux ont la parole, c’est nous qui n’avons pas intérêt à les écouter. Certains sont appelés maîtres car ils sont très avancés et ont beaucoup à nous enseigner. Il est certain qu’ils ne vont pas nous parler en Français ou dans d’autres langues. Ils ont un langage souvent clair et savent très bien nous dire ce qu’ils veulent. Je suis sûre que, si tu as un animal dit domestique, tu sais très bien ce qu’il te dit, s’il va bien ou non.

      Le peuple des dauphins notamment a beaucoup à dire, comme celui des loups…Il faut juste ouvrir les oreilles de son coeur.

      • Bonjour Biquette http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        Rahalala ! Voilà que je deviens trop prévisible… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

        Le Garou a perdu trop de dents, et n’arrive même plus à lancer une mini-polémique pour le fun.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        En fait, végétarien ou omnivore, je crois que nous sommes tous d’accord pour nous employer à manger sainement, et ce, dans le respect des aliments qui nous apporte l’énergie nécessaire à nos activités.

        L’important est très certainement de devenir des locavores à défaut de pouvoir tout produire par soi même.

        Bisoushttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Harro H.

    Comment les animaux font pour ressentir la douleur si ont leurs coupe la tête ?

  • Harro H.

    C’est quand même un peu hypocrite de se focaliser sur les dernières secondes de vies d’une bêtes, alors qu’ont leurs fais vivre un calvaire du début Jusqu’à la fin de leurs vies (dans l’élevage industriel).
    Ensuite on veut se donner bonne conscience avec cette histoire d’étourdissement. Si on veut vraiment se soucier du traitement des animaux y a pas mal de boulot à faire, mais pour ca faut changer notre mode de consommation (on peut toujours rêver).

  • Balou

    Pourquoi propager la parole de ce traitre au peuple français qu’est Arno Klarsfeld ? Il roule juste pour Israël et pour écraser les goys que nous sommes…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Dieudonné / Klarsfeld : Le masque tombe
    http://www.youtube.com/watch?v=4KFJY_USjjs

  • Balou

    Dieudonné répond a Arno Klarsfeld !

    http://www.youtube.com/watch?v=jdo3djMsdUU

    (A VOIR ABSOLUMENT !!!)

  • Peu importe la personne, Balou. C’est le message qui compte.

    • Je suis à 100% d’accord avec toi !!

      N’oublions pas pour qui nous luttons … les animaux dans ce cas présent !!

      Tiens ça me fait penser … Il paraît qu’Adolf HITLER était végétarien …

      Quel Saint Homme !

      ( Ah Merde ! Je viens d’atteindre le Point de Godwin sans m’en rendre compte )

      • Ouai bon…Sauf que le ARNO KLARSFELD si il la ramène c’est certainement pas pour la cause animal, il faut pas se leurrer…On le sais qui il vise ici, il n’est pas devenu militant de la cause animal comme ça du jour au lendemain. Non il le fait pour faire chier la communauté musulman en gros islamophobe qu’il est voilà tout. Donc non je ne suis pas d’accord avec le fait du « on s’en fou d’où vient le message » Pourtant que Dieu m’en soit témoin en tant que Vegan je suis bien d’accord avec tout ce qu’il se dit ici, mais bon ne compter pas sur moi pour applaudir l’autre cafard !

        Akasha.