Victimes des essai clinique mortel de Rennes: Des chiens sont morts lors des essais précliniques et cela n’a rien empêché…

Comment est-il possible que la mort de ces chiens ce qui déjà n’est pas acceptable, n’ait pas empêché la poursuite des essais sur des humains?

INFO LE FIGARO – Des chiens sont morts lors des médical médecineessais précliniques et quatre des cinq personnes survivantes ont souffert de lésions profondes du cerveau ayant entraîné des troubles de la coordination des mouvements.

«Biotrial est soulagé». C’est ce qu’écrivait le 4 février dernier l’investigateur de l’essai catastrophique de Rennes dans un communiqué. Cet essai clinique a conduit au décès d’un volontaire sain et à l’hospitalisation de cinq autres. L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) relève des manquements majeurs dans la conduite de l’étude et la gestion de la crise. Mais l’Agence du médicament, qui a validé le protocole, Biotrial, qui l’a mis en œuvre, et le laboratoire Bial, qui l’a conçu, sont ménagés par ce rapport.

Le laboratoire se défend d’avoir pris des risques:
L’enquête du Figaro révèle pourquoi les conséquences dramatiques de l’essai n’étaient peut-être pas inéluctables et pointe de nombreuses zones d’ombre sur son déroulement.


Voilà plus d’un mois que toute l’Europe s’interroge sur les raisons de cet accident. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a beau avoir promis la transparence totale, l’Agence du médicament (ANSM) continue de distiller les informations au compte-gouttes. Pire, certains chercheurs se demandent si les données gênantes ne sont pas soigneusement cachées à la curiosité publique.

«La propriété industrielle, ça existe»
Interrogé par Le Figaro, Dominique Martin, le directeur général de l’ANSM, explique, agacé: «Nous avons donné toutes les informations que l’on pouvait. La propriété industrielle, ça existe.» Peu lui importe que toute l’Europe sanitaire (industriels du médicament, agences, sociétés savantes) réclame avec insistance, et parfois publiquement (pour la British Pharmacological Society et la Royal Statistical Society), la divulgation complète des données. Peu importe que ces mêmes instances ne comprennent pas le silence assourdissant que leur oppose l’ANSM.

Et quand ce n’est pas le silence, le public n’a droit qu’à des bribes d’information. Ainsi le comité de spécialistes temporaires (CSST) formé par l’ANSM dans son relevé de conclusion de la réunion du 15 février explique-t-il avoir noté chez les volontaires atteints «des micro-atteintes tissulaires cérébrales de sévérité variable, avec une topographie tout à fait inhabituelle, mais, comme la symptomatologie clinique, homogène entre les personnes». Fermez le ban.

 

La molécule testée sur des chiens a entraîné la mort
On comprend que les patients du groupe hospitalisé ont bien une atteinte du cerveau dans une zone inattendue. Mais laquelle? Interrogé sur ce point crucial, le directeur de l’ANSM lâche du bout des lèvres: «À la base du crâne.» Certes, mais encore? «Secret médical.» Selon nos informations, il s’agit de l’hippocampe et du pont, au cœur du cerveau. On comprend mieux l’inquiétude manifestée lors de la conférence de presse du 15 janvier par le Pr Gilles Edan, chef du pôle neurosciences du CHU de Rennes. Il expliquait: «Trois personnes ont déjà des tableaux (symptômes, NDLR) suffisamment sévères pour craindre un handicap irréversible mais on ne peut pas faire de pronostic définitif.» Aujourd’hui les cinq patients semblent tirés d’affaire. Par ailleurs, en privé, le CSST estime que le protocole n’aurait jamais dû donner des doses importantes à cinq personnes en même temps. «Cette escalade de doses sur autant de sujets est un peu gonflée. Il aurait fallu être plus prudent», confie un expert.

 

Manque de transparence de l’ANSM
Enfin, les données dites précliniques, c’est-à-dire les essais réalisés sur les animaux, pourraient bien receler une information explosive. La molécule testée sur des chiens a entraîné la mort de plusieurs d’entre eux, selon cette même source. Une information «d’une importance considérable. Cela peut être un vrai signal d’alerte», estime le Pr Daniele Piomelli, professeur de neurobiologie et de pharmacologie à l’université de Californie à Irvine. Mais ces données fondamentales sont, elles aussi, toujours cachées.

 

Article complet+vidéo sur Le Figaro

Quand au nombre d’animaux victimes de ces essais précliniques, s’il est difficile d’en connaitre le nombre exact, on peut néanmoins se douter du nombre colossal au vu du nombre de molécules étudiées comme l’explique le site « Les entreprises du médicament » dans un fichier explicatif sur les essais médicaux:

La mise au point d’un nouveau médicament est longue. Sur environ 10 000 médicaments potentiels subissant tous les tests nécessaires, un seul sera disponible au final pour traiter des patients. Les premiers tests en laboratoire sont effectués pour bien connaitre les propriétés du produit. On réalise ensuite des tests de toxicologie, qui sont imposés pour tous les candidats médicaments ; ces tests sont effectués en général sur l’animal et permettent de connaître l’effet du produit sur un organisme vivant afin de pouvoir éliminer les substances qui seraient trop toxiques. Lorsque les résultats obtenus à la suite de ces différents tests le permettent, le produit peut être testé chez l’homme, c’est là qu’interviennent les études cliniques.

9 commentaires

  • SANTE

    Pas étonnant du tout. Il suffit de voir la réaction des docteurs/spécialistes quand vous leur poser des questions.La transparence dans le monde médicale est très rare. Réponse d’une dermatologue expérimentée à propos d’ une nouvelle pommade: si vous n’ êtes pas content, vous n’avez qu’aller voir ailleurs.
    Info:

    Pour ceux qu’ il veulent améliorer leur santé par eux-même, voilà 2 sites intéressants:

    http://vitamined.over-blog.com/
    http://www.zoelho.com/ZoelhoFR/Publish/#t=Start%2FIntro3.htm

    Pour ceux qui craignent les prise de sang, penser à elmapatch et l’exomil (1/4 avant la prise de sang).Vous pouvez aussi aller au laboratoire d’un hôpital.Dans mon cas, c’était le top par rapport au laboratoires mais il est vrai que les infirmières étaient d’ une autre génération.
    Bonne chance à tous les malades lambda.

    • dereco

      C’est fou de conseiller ces vraies drogues pour presque rien !!
      « penser à elmapatch et l’exomil  »

      Ne prenez rien, mais, comme moi, faites une course à pied avant pour vous décontracter, sans danger et plus efficace, et éliminer le Roundup en perdant du poids !!

      http://www.benzo.monforum.net/phpBB3/viewtopic.php?f=2&t=2476

      « Depuis decembre dernier mon medecin m’a prescrit de l’exomil (bromazepam) et paroxetine (deroxat) pendant 1 mois et j’ai replongé au mois de janvier car il ne m’avait pas dit qu’il fallait un sevrage lent. J’ai donc pris ces medocs pendant 3 mois et donc arrêt brutal car je ne savais pas »

      Les lobbys gig pharma sont payés partout même sur les moutons !!

      Epouvantable !!!

      Drogué en manque après :
      « Si aujourd’hui je vous écris c’est parce que je suis dans un cercle vicieux, au moindre symptome meme le plus petit qui soit je fais une crise d’angoisse et impossible de me l’oter de la tete. Meme si certains symptomes ne se font plus sentir, d’autres apparaissent ou stagnent. Je me persuade que j’ai une grave maladie, que je vais mourir…

      Aujourd’hui je me retrouve avec des sueurs nocturnes, des problemes intestinaux et parfois une compression du thorax avec sensation de petites brulures ( certes moins fortes qu’avant ). J’ai vraiment peur car les sueurs nocturnes sont généralement signe d’infection ou probleme cardiaque et avec la compression du thorax j’ai peur. »

  • rouletabille rouletabille

    Pour tester leurs produits faut être KAMIKAZE.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Darkos

    Pendant un essai pré-clinique, c’est « normal » que des animaux meurent, même si c’est dommageable mais le but de l’essai pré-clinique est de tester le seuil à partir duquel apparaissent des effets secondaires.

    Que l’ANSM ne transmette pas non plus les dossiers à tout le monde c’est un peu logique. Est ce qu’on demande aux policiers avant la fin de leur enquête de filer leurs indices à tout le monde? il me semble pas…..

    • rouletabille rouletabille

      La mort des bestioles par les Usines à produits chimiques ou par les flics c’est la mème chose pour vous ?juste DES INDICES ,ok,qu’ils continuent …
      AUCUNES ASSURANCES couvrent ce délit ,tester la saloperie pour le fric (ils préfèrent l’Inde et autres malheureux car moins cher)
      Ce commerce devenus INFERNAL avec les vaccins et autres psychotropes délivrés par débiles psy et médecins appointés à Big Pharma est le résultat de ces manipulations dégueulasses sur les animaux (vivisections etc) et accepté sur les HUMAINS.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • dereco

    La confiance est détruite !!

    Ne prenez pas d’antidouleurs, mangez du curcuma et bio contre l’inflammation, aussi efficace et sans effets secondaires horribles sur votre estomac et votre cerveau !!
    https://www.santenatureinnovation.com/arthrose-ne-terminez-pas-en-chaise-roulante/
    Comme moi, mangez bio et courrez vite !!

    « Pour limiter votre niveau d’inflammation et donc votre risque d’arthrose :

    Mangez plus de fruits et de légumes. Riches en antioxydants, ils aideront eux aussi à diminuer l’inflammation causée par les radicaux libres.
    Consommez autant que vous le pouvez des épices aux propriétés anti-inflammatoires : ajoutez chaque fois que vous en avez l’occasion du poivre, du curcuma, de la cannelle et du gingembre à votre cuisine.
    Augmentez vos apports en acides gras oméga-3 (huiles d’olive et de colza, graines de lin, sardines, thon, saumon, maquereau), diminuez vos apports en oméga-6 (huiles et margarines de tournesol, de maïs et de pépins de raisin). Les oméga-3 sont anti-inflammatoires, les oméga-6 sont pro-inflammatoires.

    Le scandale de la Depakine, antiépileptique qui fait des malformations 4 fois sur 5 sur les foetus des femmes enceintes, bien connu par les spécialistes, a pris 50 ans à être révélé clairement, comme expliqué hier soir sur l’A2 dans complément d’enquête, à revoir sur pluzz !!

    On est tous des cobayes des produits chimiques, Roundup et OGM associés mis partout après moins de 3 mois de tests secrets et jamais sur 3 générations, ni sur les foetus !!

    On ne survivra pas à notre stérilisation lente par les pesticides, le Roundup, les saletés de toutes sortes, bien pires !!

    Nos spermatozoïdes meurent plus vite que nous avec le Roundup :
    http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/actualites-sante/dangers-glyphosate-roundup-monsanto/
    http://www.i-sis.org.uk/Glyphosate_Roundup_and_Human_Male_Infertility.php
    mais les mâles voient leurs seins grossir,
    et de moins en moins fertiles les humains, comme les rats, après la troisième génération, n’auront plus d’enfants, avec Monsanto et le TAFTA !!!

    Comme par hasard, partout où la consommation d’OGM se répand, le taux d’obésité augmente, comme au Mexique par exemple.

    Encore plus menteur :
    http://www.wikistrike.com/2015/04/monsanto-poursuivi-pour-desinformation.html
    car le Roundup attaque une fonction essentielle de la vie : la synthèse des acides aminés et protéines et vitamines avec enzyme ciblé, l’EPSP synthétase, non humain mais qui se trouve dans les bonnes bactéries de notre intestin et y met une pagaille qui rend malade, obèse, intolérant au gluten, infertile, etc.. de pire en pire avec les générations !!

    En attendant aux US le Roundup en secret remplace les antibiotiques pour faire grossir plus les boeufs et vaches d’élevage par inflammation , ce qui permet d’affirmer qu’ils diminuent les antibiotiques, mais avec explosion de maladies chez les agriculteurs !!
    http://alexfromtheworld.com/monsanto-on-va-se-prendre-un-verre-de-glyphosate/

    Ne mangez plus ces saletés morbides, 80% à 90% des rayons des supermarchés !!
    Même le bio est contaminé un peu à 0,9% parfois !!

    Même sur wikipedia, on constate les manipulations des lobbys surpuissants, qui y censurent l’information, avec des auteurs, comme Karg se, qui censure dans l’historique, qui y déclarent leur amour des OGM, de la viande à Roundup, du nucléaire et de la sélection naturelle moteur de l’évolution, qui ne va laisser que quelques rares humains résistants au Roundup, aux pesticides et aux radiations nucléaires dans 3 générations !!
    https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Utilisateur:Karg_se&oldid=123685824

    Horrible !!
    Mangez bio pour survivre, même des pommes avec des vers vivants dedans sans danger, preuve quelles sont bio !!

    Déjà 14% de Français obèses !!