Petit Navire, le bon goût du carnage

Thaï Union, maison mère de petit Navire, une nouvelle fois impliquée dans le recours au travail forcé.

Des milliers d’enfants travaillent à la sueur de leur front pour fournir les étals européens de crevettes à bas prix.

Des crevettes décortiquées par des « quasi-esclaves »

L’agence Associated Press a mené l’enquête.

Contact de petit Navire en fin d’article.

L’industrie thaïlandaise des crevettes fait massivement appel aux enfants. Dix heures par jour, six jours par semaine, des petites mains décortiquent des crevettes qui atterrissent dans les assiettes des consommateurs européens.

L’AP a pu interroger plusieurs dizaines de travailleurs exploités.

Ces hommes et ces femmes, parfois des enfants, sont des Birmans qui ont fui leur pays. La majorité des enfants viennent de Birmanie, voisin pauvre qu’ils quittent pour se rendre en Thaïlande avec l’aide de passeurs.

Ils travaillent dans des conditions proches de l’esclavage.

 

Lire la suite >>>

Lire la suite >>>

11 commentaires

  • Grognard

    En Thaïlande la corruption est reine.
    L’armée est complétement vérolée.
    Le clergé bouddhiste n’est pas en reste.
    A l’époque des kmers rouge ; les cambodgiens qui voulaient avoir accès aux camps de réfugiés devaient payer 200 dollars.

  • boco

    On peut en déduire que la période de noël est une période importante pour le marché de la crevette. Ainsi cette campagne de publicité vise à éliminer un peu de la concurrence ;-)

    Quand à la pauvre Birmanie, les anglais sont passés par là. Les méfaits du colonialisme occidental ne sont plus à démontrer. Asie, Afrique, Amérique du Sud en sont un terrible exemple !

    Aujourd’hui seule La Grand Chine semble avoir encore un petit espoir d’échapper à nos grands massacres.
    Bien, allons nous laver les mains …


    • Zeitgeist Zeitgeist

      N’oubliez pas le savon !!!!

    • marley

      Ah oui, c’est vrai que la « Grande Chine » est un modèle de vertus sociales. Cette manie de l’auto flagellation vire au masochisme. N’oublions pas que pour que nos firmes puissent foutre le bordel,c’est que des autochtones en tirent des intérêts,en parlant de l’Afrique, quand tu vois certains généraux prêts à donner le peuple de leurs pays contre un confort de vie « occidental ».
      Un exemple parmi tant d’autres :http://www.bbc.com/afrique/region/2014/12/141208_angola_general_corruption_torture
      Au sujet des fameux diamants de sang.
      Inutile de trop se faire du mal, des méchants y’en a partout.

      • boco

        Hé oui, 1 350 000 000 personnes qui arrivent à manger malgré les tentatives de briser la Grande Chine par l’occident. Les traitres à la nation, généralement manipulés par on sait qui, sont définitivement « vaccinés », j’avoue, pour las âmes sensibles aux vertus sociales élevées c’est insupportable.
        Par contre, nos crimes passés et présents, en Afrique, Asie et ailleurs sont normaux. Les pauvres qui essaient de fuir les massacres sont considérés comme des criminels qui viennent bouffer notre pain !

        Ah, les vertus sociales !

      • marley

        Hehe,j’aime.. Il ne s’agit pas de minimiser mais de ne pas attribuer seulement à l’occidental ce qui est propre à l’Homme.

  • Thierry92 Thierry92

    En Thaïlande il ne faut pas oublier que l’origine de la corruption est américaine.

  • lumpenproletariat

    Finalement on aurait plus vite fait de donner la liste des produits « abordables » qui respectent à peu prés l’environnement, notre santé et un minimum de droit du travail…

    Peut-on « consommer », je dirai même vivre, sans collaborer à la merde?