Le revenu de base est-il en train de s’imposer en Europe ?

cerveau_revenu_de_base_inconditionnel

Les 20 et 21 novembre derniers, un colloque européen sur le revenu de base s’est tenu à Budapest, organisé par le mouvement hongrois pour un revenu de base (FNA) et par le réseau européen (UBIE). Beaucoup d’intervenants venus des quatre coins d’Europe, et parfois de plus loin, nous ont permis de constater que l’idée du revenu de base fait son chemin, avec des évolutions très concrètes dans plusieurs pays.

En témoignent des pays comme les Pays-Bas, la Finlande ou la Suisse où des avancées notables nous ont permis de prendre conscience des risques évidents d’une potentielle instauration d’un revenu de base menée dans de mauvaises conditions.

L’Europe de l’Est encore marquée par la guerre froide.

Dans certains pays d’Europe de l’Est, le revenu de base est défendu par des femmes et des hommes politiques, par des syndicats et par des organisations de la société civile. C’est le cas notamment en Hongrie, mais pas seulement. Les militants bulgares, par exemple, en ont appelé à l’expérience du réseau européen UBIE pour les aider à mettre en place une expérimentation de revenu de base dans leur pays. À suivre donc.

Cela étant, l’Europe de l’Est subit encore cette dichotomie entre le communisme soviétique et le libéralisme états-unien, vestige de la guerre froide. Les économistes peinent à proposer des alternatives au capitalisme actuel sans qu’on les accuse d’être des nostalgiques de l’ère soviétique. Le capitalisme est donc un modèle souvent perçu comme parfait car adopté par l’Europe de l’Ouest, même si les inégalités et l’extrême pauvreté, notamment dans les zones les plus rurales, témoignent du contraire.

À présent toutefois, le nouveau modèle à suivre pour beaucoup d’économistes d’Europe de l’Est est celui des pays scandinaves, pour son compromis entre un système capitaliste et un État social fort.

La Finlande sera-t-elle le premier pays européen à instaurer un revenu de base ?

On peut effectivement penser que ce modèle scandinave, intéressant pour le compromis socio-économique qu’il a su trouver, est également propice à l’idée du revenu de base. De fait, le gouvernement finlandais l’a inscrit dans son programme. Un groupe de travail composé de chercheurs, d’universitaires et de think tanks, a été chargé de proposer plusieurs projets-pilote qui seront présentés en mars 2016, pour une mise en œuvre en 2017. On ne connaît donc pas les modalités précises de ce futur revenu de base expérimental.

Historiquement, c’est un sujet qui est amplement débattu dans le pays depuis les années 1980. Toutefois, il est intéressant de noter que l’idée est soutenue depuis le début par le parti des Verts, aujourd’hui dans l’opposition. Ce qui oblige à s’interroger sur le type de revenu de base qui sera proposé par le gouvernement finlandais. En effet, nous ne savons pas encore quelles allocations seront remplacées par ce revenu de base. Seul l’objectif principal de la mesure est pour l’instant connu : simplifier les démarches administratives liées à la protection sociale.

Ainsi, même si l’avancée politique est indéniable, ne nous réjouissons pas trop vite. Mihail Seppälä, membre du Réseau Finlandais pour un Revenu de Base, émet des réserves quant à ce projet : « L’État veut avant tout réduire les coûts de la protection sociale et relancer l’emploi. Il y a donc le risque que l’État supprime l’ensemble des aides sociales, affaiblissant alors les citoyens les plus démunis, et qu’il oblige alors ces derniers à accepter n’importe quel emploi, rendant leur situation encore plus précaire. Or, il faut savoir que pour cinq-cent mille demandeurs d’emplois en Finlande, nous n’avons que cinquante-mille emplois à proposer. Il faut donc faire très attention au type de revenu de base qui sera proposé ».

Aux Pays-Bas, une cinquantaine de villes intéressées par le revenu de base.

Si, en Finlande, c’est le gouvernement qui est à l’initiative de l’instauration d’un revenu de base, ce sont les municipalités qui, aux Pays-Bas, défendent individuellement sa mise en place. Aujourd’hui, plus de cinquante municipalités sont intéressées par le sujet et quatre villes ont déjà proposé des projets-pilote plus concrets : Utrecht, la plus médiatisée, mais aussi  Tilburg, Groningen et Wageningen.

De fait, le sujet est très débattu depuis 1991, date de la création de la Plateforme Néerlandaise pour un Revenu de Base, structurée par plusieurs membres du BIEN et par le parti des Verts. Pourtant, l’idée de mener des projets expérimentaux dans le pays n’est pas nouvelle. Déjà en 2004, il avait été proposé de lancer un projet-pilote dans la ville de Dordrecht. Un projet finalement interdit car jugé non conforme à la législation nationale. Dix ans plus tard, de nouveaux projets ont émergé, impulsés notamment par l’Initiative Citoyenne Européenne de 2013.

Bien qu’à première vue, les Pays-Bas semblent être parmi les pays les plus avancés autour de cette question, Adriaan Planken et Willem L. Gielingh, respectivement président et vice-président de la Plateforme Néerlandaise pour un Revenu de Base, se montrent plus circonspects : « Les projets-pilote proposés dans ces différentes villes s’inscrivent dans une politique d’austérité et répondent notamment à la Loi de Participation, qui confère aux municipalités la tâche de distribuer les aides sociales à leurs habitants. Cette mesure est destinée à aider plus de personnes avec moins d’argent, mais nous avons des doutes quant à son résultat ».

Les expérimentations proposées se basent sur une allocation inconditionnelle qui remplacerait notamment les aides liées à l’emploi, dont en premier lieu les allocations chômage. Elles sont donc très souvent une réponse à cette Loi de Participation, qui a rendu les démarches administratives plus compliquées pour les municipalités.

Chaque ville va donc proposer son propre projet-pilote avec ses propres conditions. Tilburg, par exemple, entend proposer une allocation inconditionnelle à tous les habitants vivant dans la ville depuis plus d’un an, pour une durée de cinq ans. Le projet repose sur ces trois éléments. Aucune conditionnalité au travail : il ne sera pas nécessaire de travailler pour recevoir cette allocation. Il y aura aussi la possibilité de coupler cette aide avec d’autres revenus. Enfin, les employeurs pourront déterminer le nombre d’heures de travail et le salaire de leur choix, sans avoir besoin de respecter le salaire minimum.

Ces projets sont cependant considérés actuellement comme illégaux selon la législation néerlandaise. Pour pouvoir être mis en place, ils devront être proposés sous la forme d’un ordre légal qui sera soumis au vote courant décembre. Si la secrétaire d’État aux Affaires Sociales et au Travail,  Jetta Kleinsma les valide, ces projets-pilotes pourraient être lancés dès le mois de mars prochain.

Pour autant, ces expérimentations sont controversées pour plusieurs raisons. Comme en Finlande, l’accent est mis sur les économies liées à la gestion administrative de la protection sociale et à la relance de l’emploi. Cette volonté d’avoir moins de régulations, notamment pour le travail, peut donc impliquer des dérives importantes, notamment en termes de précarité de l’emploi.

Le revenu de base demeure toutefois un sujet largement débattu dans toutes les sphères de la société néerlandaise et ces prochains mois vont s’avérer politiquement décisifs puisque les Pays-Bas prendront la présidence de l’Union Européenne en janvier 2016.

En Suisse, l’idée germe lentement mais sûrement

En 2012, un an avant l’Initiative citoyenne européenne pour un revenu de base, une initiative populaire avait été lancée en Suisse à l’échelle nationale, qui avait récolté 126 000 signatures. Le gouvernement suisse a donc eu l’obligation juridique d’organiser un référendum qui se tiendra probablement à l’automne 2016.

Source et article en intégralité: Revenudebase.info

Ce revenu peut réellement être une bonne chose, mais peut-être que la liberté de chacun que cela pourrait apporter ne plait pas à tous…

Le revenu de base, c’est un concept qui offre à chaque être humain un revenu pour vivre. De quoi avoir de quoi se nourrir, de quoi se vêtir, et de quoi se loger.

Pour que plus personne n’ait besoin de travailler pour vivre et encore moins de vivre pour travailler et ainsi augmenter le bien être général5.

cerveau_revenu_de_base_inconditionnel

Quand l’argent n’est plus un problème, on peut commencer à penser à autre chose. Et la première crainte des opposants à ce revenu inconditionnel c’est que les gens resteront inertes.

Avant de se demander si les gens ne feront plus rien, demandez-vous plutôt si vous-même vous resteriez inactifs. Je suis prêt à parier que la réponse ressemblera à quelque chose comme: « Ah ben non, je pourrais pas rester toute la journée à rien faire, je deviendrai fou ! »

Il y aura plein de raison de travailler, et pas forcément pour gagner de l’argent:

Les gens travailleront pour améliorer leur confort. Le RdB doit suffire à vivre, pas à s’acheter le smartphone dernier cri tous les 6 mois.

Et dans ce cas, nous ne seront plus obligés d’accepter des emplois contraignant pour des clopinettes. Les emplois pénibles seront rémunérés à leur juste valeur sous peine de ne trouver personne voulant s’épuiser à les exécuter pour une gratification négligeable

Les gens se lanceront plus facilement dans des projets qui leurs tiennent à cœur car ils auront moins peur de se retrouver dans la misère en cas de démarrage difficile ou d’échec

Les gens se tourneront plus facilement vers le monde associatif pour faire avancer des causes qu’ils soutiennent car le temps passé n’empiètera pas sur le temps nécessaire à gagner leur vie.

Les premières expérimentations sont très prometteuses et montrent souvent un faible désintéressement au travail, une diminution de la criminalité, une augmentation de la scolarisation et une augmentation du revenu moyen hors RdB 6.

Le Monde diplomatique a sorti un dossier dans le numéro de Mai à ce propos et une Initiative Citoyenne Européenne est en cours pour pousser les instances européennes à se pencher sur la mise en place du RdB. Comme il faut au moins 54 000 signatures françaises et 1 million sur l’Europe pour qu’elle soit examinée, je vous invite d’ailleurs très fortement à la signer (ça prend le temps d’entrer votre nom, prénom et numéro de carte d’identité): Revenu de base inconditionnel – Explorer une voie vers des conditions sociales émancipatrices dans l’UE

Article en intégralité sur Aldarone.fr

51 commentaires

  • Emy Emy

    mais non c’est n’importe quoi ssa on ne va pas payer les gens a rien foutre nom di diou
    il faudrait que les gens est un travail de base comme ça tout le monde aura le salaire qu’il mérite
    comme le service militaire ou tout le monde était obligé de le faire

    un 1er travail qu’a partir de sa majorité le ti gars est obligé de faire bien loin de maman et papa pour le sortir de nid douillet bien sur payer comme il se doit
    une sorte de service militaire du travail

    encore faut-il que l’on trouve du travail a tout ces fainéants qui se grattent les couilles.
    d’abord on renvoie tout les non français dans leurs pays( votez Marine Lepen) on met a la retraite certains on renvoie beaucoup de gens du gouvernement on garde que ceux qui travaillent réellement les fictifs on n’en veut pas.

    ça devrait suffire a faire des économies et a relancer le pays

    • Il faut apprendre à lire ! C’est un revenu de base pas une pension ! C’est à dire que c’est cumulable avec un salaire pour celui qui bosse. L’idée c’est donc que tous ait le droit de vie, de pouvoir faire tourner l’économie. Celui qui veut plus de sous ou tout simplement exercer sa passion le peut. C’est logique qu’une personne qui naît ait droit à un salaire à vie, non ? Je ne vois pas du tout où est le mal. http://lenouveaumonde.skyforum.net/t261-la-solution-anti_crise-le-revenu-de-base-universel-et-pourtant?highlight=le+salaire+de+base happy

      Akasha.

      • Scipion

        http://www.noelshack.com/2015-50-1449960934-1449941432574.jpg

        Pourquoi ?

        En quoi c’est logique ? Jamais ça n’a été observé dans l’Histoire, en quoi serait-ce logique ?

      • Ah donc parce que cela n’a jamais été mis en pratique il ne faut pas le faire ? On ne change pas le système dans se cas, tu le trouve parfais le système basé sur l’ultra libéralisme ?

        Quand à ton lien c’est du trollisme et rien d’autre.

        Orné

      • bobby3

        Si, on l’a observé dans la banque : les banquiers ont le droit de créer de l’argent à vie !

      • Marvy

        La logique est parfaitement simple: la planète appartient à tous les humains.
        Certains exploitent les ressources de la Terre pour en faire un profit personnel injustifié.
        Un revenu de base rétablirait les choses: donnons à chacun sa part pour cette exploitation des ressources.

        Au delà de la logique, le revenu de base pourrait permettre de s’émanciper, de détrôner la valeur « travail » de son piédestal où le capitalisme l’a confortablement installé.
        Il n’y a pas de job pour tout le monde, il y a de plus une grande quantité d’emplois inutiles.
        Promulguons le revenu de base, valorisons un temps de travail réduit et chacun aura sa place dans la société.
        On est en 2015 et un grand monsieur disait « on a plus le droit ni d’avoir faim ni d’avoir froid ».
        Il est temps de faire quelque chose et le revenu de base serait un bon commencement.

    • Arnaud M

      Ca me fait marrer ceux qui nous serinent encore les fainéants du RSA et les étrangers qui nous bouffent notre pouvoir d’achat.
      La principale dépense de l’état c’est le remboursement de la dette, une dette qui n’existe pas, à des banquiers privés qui en plus de ne rien branler veulent le faire dans des piscines en or massif.

      • engel

        Si tu veux, mais faudrait pas tout mélanger.

        C’est le remboursement des intérêts qui est dit illégitime, mais en aucune façon ,le capital emprunté.
        Ce capitale a une contrepartie réelles quelque part. Et c’est lui qui a été pris et consommé par nous.
        ..Et il faudra bien le rembourser. Faute de quoi, le système s’effondrera.
        …Ce qu’il va faire. Puisque sans crédit nous ne pouvons maintenir notre niveau occidental de vie extravagant!

        …Alors rembourser, bouahhhh…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • boco

        Ou colonisez pour rembourser ?
        Oui, je sais, c’est nous les gentils !

      • Marvy

        La dette est illégitime, nous avons sauvé les banques de la faillite sans contrepartie et elles continuent à jouer avec la dette des états, à fragiliser l’économie de tous les pays. Prenons exemple sur l’Islande qui a condamné le jeu dangereux des banques et a dit non au remboursement injustifié de sa dette.

  • vico

    la logique est de comprendre dans quel monde on vie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
    sans cela tu es un mouton avéré

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif A mon avis ça ne pourra se faire que si c’est fait dans le cadre d’un plan de Libéralisme Mondialiste http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif, …sinon ça ne se fera pas http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif …faut pas rêver !

  • Dubitatif

    je suis to-ta-le-ment contre !
    mais « quand ils parlent de quelque chose… » c’est que la chose est
    DEJA VERROUILLEE.

    il faut joindre à cette nouvelle, la disparition du cash, la volonté
    de la disparition du travail (car pour moi, ce chômage est VOULU)
    la mondialisation effrénée, surveillance effrénée,

    = SALAIRE UNIVERSEL. Ce qui est « drôle » c’est que cette idée est pile
    celle de MARX. Bref dans tous les domaines on RETOURNE EN ARRIERE !

    et pour quel motif ? tous simplement à cause des dettes colossales
    des banksters ! Le lien de tous ces retours en arrière se sont les
    dettes des BANQUES ! L’économie qui coule, les entreprises, la bourse… tout est lié !

    Si cette folle idée passe, vous allez voir fleurir des nouvelles lois
    sur le travail puisque ce dernier ne sera plus obligatoire, dito
    les retraites, dito les classes d’emplois… bref UN NOUVEAU MONDE

    et ça ne me plaît pas !

    • voltigeur voltigeur

      Et si au lieu de rejeter en bloc l’idée, on réfléchissait
      aux avantages?
      L’emploi de robots étant en expansion, il est logique que les
      emplois supprimés soient compensés par un revenu.
      Ca supprimerait de fait, les aides diverses et cumulées qui font
      que certains gagnent plus à ne rien faire, que ceux qui se lèvent
      le matin pour une misère…. A approfondir!!…
      Rien ne s’oppose au travail, pour ceux qui veulent gagner un peu plus.

  • je suis pro revenu de base, mais pas pour la France, on est pas du tout prêt, comme nation et comme peuple à quelque chose comme ça, ca serait une catastrophe.

    d’autant qu’il y a peu d’arguments rationnels développés autour de cette idée à ce stade.
    le revenu de base assurerait la « liberté » … lol faut vraiment le dire vite et ne pas trop réfléchir à ce qu’on dit.
    Vous ne savez pas ce qu’est la liberté si vous croyez que c’est « ça ». Vous pensez comme des enfants.

    Mais bon, c’est très bien que certains pays se lancent et qu’on ai des expérimentations, c’est toujours mieux que les grandes théories.

    Ceci dit, je le redis, même si ça marche, ça ne veut pas dire que c’est transposable depuis des pays bien gérés ou les gens vivent en bonne intelligence, vers un pays foutoir en plein effondrement comme la France.

    C’est comme ces couples en train d’éclater qui espèrent relancer leur mariage en faisant un gosse. Passé la période d’observation, ça ne fait qu’empirer les choses et ça fait un gamin malheureux avec des parents divorcés, alors qu’un gamin qui arrive dans un couple heureux, ça le renforce.

    Si vous pensez que le revenu de base va résoudre quoi que ce soit …
    c’est l’inverse : il n’a de sens que dans une société saine, et, vous devriez sur ce site être au courant que la France dysfonctionne, non ?

    Vous réfléchissez jamais à ce que vous dites ? vous faites pas les liens d’article à l’autre ???

  • Graine de piaf

    il me semble avoir lu quelque part que la Finlande se lance dans cette histoire avec 800€ par mois. La France aurait proposé 450€ je crois, c’est une sacré différence, mais la question est que ce soit 1€ ou 1000€ avec quoi payer ce revenu de base quand les caisses sont à sec ?(sauf pour aller porter la guerre en terres étrangères avec nos sous !)

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      le différence s’explique par le fait que la finlande supprime en // les aides sociales je crois

      • Marvy

        Oui le principe est de rendre le système le plus équitable possible: on supprime la majorité des aides et tout le monde touche le même revenu, qui permet au moins de survivre. Après, à chacun de compléter avec une activité salariée comme il le souhaite.

  • Le veilleur

    De tout façon avec la disparition programmé du travail ils ne pourront pas laisser les gens vivre avec 450 euros par mois, comment peut-on vivre décemment et payer ses dépenses quotidiennes comme le chauffage, le loyer, l’eau, l’électricité, la nourriture et je ne parle pas d’avoir une voiture car avoir une voiture avec 450 euros est quasiment impossible pour la plupart des gens.

    De plus, d’années en années tout augmente sans limite ce qui remplir les poches des multinationales mais comble de l’ironie ne permet plus aux gens de consommer.

    Il est évidement que les gens ne pourront pas rester chez eux à rien faire car c’est dans la nature humaine de s’occuper l’esprit, de vouloir créer, partager, inventer, échanger… enfin tout ce qui peut donner un sens à notre vie et permet d’apporter un peu de soi aux autres. Avoir du temps dans une société qui court en tout sens est devenu aujourd’hui un bien précieux.

    Le revenu de base : un nouveau droit humain

    http://www.youtube.com/watch?v=pZOUv5QQMz0

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    à par créer un super inflation ou faire exploser les impots je ne vois pas à quoi peut servir le revenu de base.
    Alors qu’ aujourd’hui un smic correspond à de l’esclavage moderne dans le sens où un smicard est au mieux à 0 à la fin de l’année, que les banques ont l’autorisation de se servir sur nos comptes en cas de problème, que les impots locaux ont pour ambition de nous voler nos terrains et logement.
    Vous pensez qu’ils vont nous donner une « liberté » en nous offrants « 800€ » cumulable avec un salaire.
    sans aucune contrepartie.

    un autre indice
    « Enfin, les employeurs pourront déterminer le nombre d’heures de travail et le salaire de leur choix, sans avoir besoin de respecter le salaire minimum. »
    tu la sents venir la destruction du « droit et du contrat du travail »
    un fois cette pratique accepté par tout le monde on supprime lentement mais surement votre revenu de base.

    • Marvy

      Le but s’est d’être moins dépendant du travail, pas de vivre sans.
      A l’heure actuelle, un smicard ne peut pas quitter son job si il le souhaite, il est enchainé par la pression du salaire.
      Si on peut alléger cette pression, même un tout petit peu, ça n’en vaudrait pas le coup ?
      Le revenu de base est pour moi une première initiative vers le changement, pas une fin en soi, mais ça va dans le bon sens.

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Il faut comprendre que la technologie à REMPLACÉ la main de l’homme au lieu de la SOULAGER !!!!!!
        Y en a qui comprenne cela ?!?!
        Nous aurions dû à chaque remplacement, répartir la richesse, les bénéfices entre les employés ou autres, afin de maintenir une certaine richesse du peuple…

        Dans un système capitaliste comme le notre c’est l’inverse qui c’est créé !!!

      • Marvy

        On est bien d’accord sur ce point: le capitalisme est un cancer ou au moins la forme qu’il a pris dans notre système. IL devait aider l’homme à construire en lui donnant des moyens, il a seulement servi à bâtir des empires pour un cercle très restreint.
        Mais il ne faut pas rester sur cette constatation, il faut aller de l’avant, et une mesure comme le revenu de base pourrait amorcer un changement.

  • Mickaël'anonymous Mickaël'anonymous

    Bien sûr que la France dysfonctionne mais ce n’est pas une raison de jeté l’éponge avant d’entré sur le ring.
    Je suis totalement pour un revenu de base si :

    (s’il permet d’obtenir un appartement et de pouvoir manger à sa faim)

    (s’il peut fermé la gueule a une entreprise qui méprise leurs employer avec comme arme pression, etc.) L’entreprise devra revoir prestement son système de communication avec le salarié sous peine de ce retrouvé tout seul.

    (S’il permet à une femme de pouvoir quitté son blessé de narcissique qui l’entretient a coup de savate)

    3 petits arguments suffisent déjà à me faire aller dans ce sens et il y en a plein d’autres.

    Ne compter pas sur le gouvernent actuelle pour proposé un revenu de base il répondrait la même réponse que ceux qui reste enfermés dans leurs cellules alors que la porte est ouverte.

    Si cela se diffuse à plein régime et que la France entière en prend conscience, cela entrera dans l’oreille d’un politicien qui fera son argument de campagne.

    Les portes ne sont jamais fermées sauf si nous-mêmes créons des serrures. Impossible veut dire un- possible. Oui c’est possible et les Français peuvent très bien comprendre un nouveau système basé sur de meilleures répartitions de l’argent.
    L’argent est comme une énergie, bien répartie elle change tout.

    Merci a ce média » les M.E » de parlé du revenu de base, car c’est en informent les gens que cela ce fait connaitre petit à petit même si c’est par la porte de derrière.

    • Graine de piaf

      je suis de ton avis, mais qui va financer un revenu de base, quel qu’il soit, quand les caisses sont vides ?? où prendront-ils l’argent ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • J’espère que ce com passera. Celui ci est mon troisième depuis ce matin, et aucun ne s’est affiché ???

        L’argent est là, GdP.

        La France produit 800 % de richesses par rapport aux années 50-60.

        Mais cette fortune est accaparée par une minorité qui, elle, s’est fabuleusement enrichie.

        C’est juste une question de répartition de la Plus-value créée par l’association du Capital et du Travail.

      • voltigeur voltigeur

        Désolée vieux loup, des soucis en quantité
        je pense que la dernière mise à jour a mis le souk!
        impossible de se connecter
        commentaires bloqués ou qui disparaîssent,
        plus d’horloge dans mon panneau d’admin
        fenêtres immenses ou minuscules !
        C’est pas juste, et mon SOS est resté sans réponse cry cry

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        pas de probs de mon côté, videz vos cache et cookies ça peut aidez des fois

      • Graine de piaf

        Pas de problème de mon côté, sauf en ce qui concerne la modération. courage Volti, je suis de tout cœur avec toi !et puis si tout ça t’ennuie, ferme les commentaires pour quelques jours cela fera du bien à certains, à moi en tout cas http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • De mon côté non plus, ça passe ça passe, sinon tant pis, c’est pas la fin du monde…Parfois je lâche une vanne, mais toujours dans la bonne humeur et le second degrés ;)

        En plus j’ai peu dormis et le vin est bon et mon homme y boude^^ lol

        Akasha.

      • engel

        Dixit: « La France produit 800 % de richesses par rapport aux années 50-60. »
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        Mais bien sûr! 50/60 ce sont les années d’après guerres, où tout avait été mis à plat,… pas dur en faite.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        Et puis les barèmes ne sont ABSOLUMENT plus les mêmes et sont COMPLETEMENT FOIREUX, au point ou mêmes les improductifs deviennent productifs dans un monde virtuelle.

        Un peu comme notre beau pays, où plus il s’endette et plus il est riche!… puisque l’argent emprunté est inclus dans le calcul total http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifde sa richesse.

        Au fait, tu habites où pour voir une France prospère???

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Il faut viré l’argent monnaie ainsi que les banques qui vont avec !

        Et créer de « l’heure de travail » avec de léger coefficients correspondant au travail effectué, afin que toute personne qui travail sur cette planète soit sur le même pied d’égalité que son voisin !!

        Il me semble que l’argent est tellement ancré dans les esprits que PERSONNE n’arrive à penser autrement !?!?!

        Que seul l’argent sous toutes ses formes est la seul possibilité ?!?!

        Alo McFly ? Y a qqu au bout du fil ?

        ;-D

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Que quiconque me prouve un seul instant qu’un billet vert à construit ou fabriqué qqchose ?!?!

        C’est nous les humains qui fabriquons ce monde !!!

        La carotte peut être remplacée !!!! Faut y penser !!

      • Marvy

        J’aime bien l’idée mais elle sera à contrôler de la même façon que le système monétaire.
        Entre de mauvaises mains, si il faut 400h à un ouvrier pour s’acheter une voiture mais seulement 10h pour un médecin ou un joueur de foot, on sera toujours sur un déséquilibre énorme. Comme pour tout changement proposé, il faudra remplacer l’oligarchie qui gouverne afin d’éviter la corruption du système.
        En tout cas, y’a de l’idée !

      • Zeitgeist Zeitgeist

        @ Marvy

        Je le dis juste au dessus: « léger coefficients correspondant au travail effectué »

        C’est sûr que si je disais TOUS sur le même pieds d’égalité, j’entendrais des Hollala !!!

        Donc un ajustement selon les métiers !

      • Marvy

        Pour financer le revenu de base, il n’y a pas besoin de débloquer de fonds, il est financé par la suppression de la majorité des aides sociales qui deviendraient alors inutiles dans ce modèle. L’équilibre se fait en choisissant qu’elle est le montant du revenu.

  • rouletabille rouletabille

    Il y a pour F.FOX.
    .
    speedyfox
    .
    .http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    Allez sur outils etc .

  • engel

    Comme il est dit par d’autres au-dessus.
    Il faut un corps sociétalement sain, pour espérer appliquer avec succès ce type de mesure extrême(en terme idéologique).
    ..Faute de quoi, c’est la catastrophe assurée!

    Et c’est peut-être bien celà qui est voulue.
    Le dernier clou du cercueil, une économie qui refuse de mourir en euthanasiant son faux capitale.

    Dans les conditions actuelles, cette distribution d’argent gratuit se fera OBLIGATOIREMENT à partir de « planches à billets ».
    Elle engendrera rapidement une hyperinflation des prix à la consommation. Et nous plongera dans le chaos.
    …Le fameux concept de la « destruction créatrice » tant recherchée par certains.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • rouletabille rouletabille

    Commencer par un PLAFONNEMENT des richesses ostentatoires.
    Les paradis fiscaux SUPPRIMES.
    Un patrimoine jubilatoire alors que nos compatriotes sont dans la rue et ne sont pas soignés.
    Bref,il est indécent de voir des gens spolier hors proportions des HONNÊTES personnes réduites à mendier et vivre dans la rue,supprimer le chaumage INFAME qui classifie les gens sans revenus d’inutiles et de profiteurs.
    UN revenu de base permet un minimum de décence.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Zeitgeist Zeitgeist

      Si toute heure de travail était payé en heure de travail sur notre compte en banque et non en une monnaie diverse avec les différence que l’on connait entre les monnaies, nous serions tous sur le même pied d’égalité !!!

      C’est tellement simple à comprendre !!!

      • rouletabille rouletabille

        Donner aux Banques la possession de notre travail,tu rigoles ?
        Ils feront de nous des esclaves à leur service.
        Etre OBLIGE de passer par leurs services pour SURVIVRE?,c’est cela que tu proposes cher
        Zeitgeist ?
        .
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Mais non Rouletabille !!!

        Quand je dis « les banques » je veux dire un système où la monnaie n’existe plus… donc les banques n’existeraient plus sous la forme actuelle !!!!
        Une banque de données spécifique à l’accumulation propre et chacun de ses heures de travail….
        La technologie est là aussi pour nous aider, pas que pour nous rabaisser…
        Celle-ci aurait du soulager la main de l’homme au lieu de la remplacer….
        As-tu vu les films Zeitgeist ?
        Ex: Si tous les jours tu travail 8h, ton compte d’heure personnel gonfle de 8h par jour.
        Et s’il faut 1h pour fabriquer une TV ou 24h pour une voiture, que se soit le balayeur de rue ou un avocat, peuvent aller s’acheter un produit. Bien sûr l’on peut mettre des coefficient selon le métier s’il a demandé + d’étude !! Tout un débat…
        Rien n’a été construit par de l’argent !!!
        Tout a été construit sur cette planète par les mains de l’homme !

      • rouletabille rouletabille

        J’ai fait fausse route ok.
        Donc un organisme Bancaire indépendant des Banques PRIVÉES comme ,le CCP,Compte Chèque Postal qui existait en Belgique sous le contrôle de l’Etat,(actuellement c’est impossible vus que l’Etat est au service des Banques).
        Rien ne seras plus comme avant,le peut d’indépendance qui reste (pas pour longtemps) se focalise sur Internet et n’est plus du tout réel,mais virtuel.
        Salut Zeitgeist
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Zeitgeist Zeitgeist

        C’est clair que cette idée de remplacer la monnaie par de l’heure de travail est très utopique, mais bon je ne peux pas m’empêcher d’y penser (tellement + équitable entre les hommes), et avant de devenir un fleuve, le ruisseau a bien commencé quelque part !! Non?

        A plouche Rouletabille ;-D

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Tu sais Mister Bille, lorsque l’on a une prise de conscience sur qqchose, on ne peut plus revenir en arrière…

        C’est comme si je te demandais de ne plus savoir compter…. N’est-ce pas ?

        ABE
        A+
        Zeity

  • Dieselitoto

    Notre cousin Martin Prescott explique pourquoi le revenu de base pour tous est tout le contraire d’une bonne nouvelle :
    http://www.youtube.com/embed/J5gPPZ10YZA

    • Marvy

      Je n’ai pas encore vu la vidéo donc je ne me prononce pas mais venant d’un gars qui donne des formations en trading, ça me fait déjà peur en fait !