40 familles françaises poursuivent CSP en justice pour un dangereux vaccin contre la méningite

40 familles ont déposé une plainte au tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand contre le laboratoire pharmaceutique français CSP, distributeur pour la France du vaccin Meningitec, rapporte Doctissimo. Elles relient des symptômes graves chez leur enfant à la vaccination avec des lots défectueux du vaccin, entre avril et décembre 2014.

Ce vaccin, sur le marché depuis 2002, est recommandé depuis 2010 au calendrier vaccinal, de 2 mois jusqu’à 24 ans, pour prévenir la méningite C. Cette souche, rapporte Le Parisien, affecte environ 550 personnes en France chaque année, particulièrement des adolescents et jeunes adultes, et se révèle mortelle dans 15 % des cas.

Une demande de retrait du marché de ces vaccins a été lancée par les autorités sanitaires en septembre 2014. CSP avait informé l’Agence du médicament (ANSM) de la contamination par des particules de 21 lots. Un rappel a également été organisé au niveau européen.

L’ANSM précisait alors dans un communiqué que ce rappel était effectué « à titre de précaution ». « La présence de ces particules pourrait en effet induire des réactions locales (rougeurs ou gonflement au site d’injection) voire des effets généraux (fièvre). L’apparition de ces effets indésirables surviendrait dans les premières heures ou jours après la vaccination ».

Le laboratoire, rapporte Doctissimo, précise actuellement que les lots concernés ont été contaminés par des particules d’oxyde de fer et d’acier oxydé. Un problème qui serait « lié au mode d’élaboration des vaccins qui utilisent ces particules ».

Mais les 40 familles, majoritairement de l’ouest de la France (39 nourrissons et un adulte de 24 ans qui a développé une maladie auto-immune), rapportent des symptômes plus graves qu’ils relient à cette vaccination : forte fièvre, agitation, irritabilité, éruptions cutanées, troubles de digestion, diarrhées continues…

« Ne pouvant déterminer la cause de ces troubles, les pédiatres consultés n’ont pu que constater la proximité entre la vaccination avec ces lots contaminés de Meningitec et l’apparition des troubles », précise M° Emmanuel Ludot qui représente les familles.

« Les analyses d’urines effectuées sur les enfants de mes clients », dit-il, « ont également révélé la présence de plomb » en quantités « particulièrement importantes ».

M° Ludot s’interroge sur le « caractère tardif de l’alerte », puisque 6 mois au moins se sont écoulés entre la mise en vente et la demande de retrait des lots contaminés. « 22 familles se sont vues délivrer un vaccin issu d’un lot contaminé après l’émission de l’alerte en septembre 2014, et ce, jusqu’en décembre », précise-t-il.

Pourtant, il est prévu que lorsque le pharmacien scanne le code-barres d’un médicament, un message d’alerte apparaisse sur l’écran pour indiquer que le lot dont il fait partie fait l’objet d’un rappel. Interrogés sur la question, certains pharmaciens expliquent qu’ils étaient au courant de l’alerte, mais qu’« on » leur avait précisé que le retrait était juste à titre préventif, qu’il n’y avait aucun risque pour les vaccinés, etc.

« Nous espérons que l’enquête permettra de faire la lumière sur 3 points clés : la négligence à la mise en œuvre du retrait effectif des lots concernés ; la « tardiveté » de l’alerte et la contamination elle-même » explique M° Ludot.

Deux autres alternatives au Meningitec en France sont le Neisvac (laboratoire Baxter) et le Menjugatekit (laboratoire Novartis), mentionnait l’ANSM dans son communiqué de septembre 2014.

Source Psychomedia, Doctissimo, Le Parisien, ANSM via SOTT

Effets secondaires de médicaments : des milliers de décès non-déclarés par les labos pharmaceutiques

5 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif Sérieux, …ça va vous amuser encore longtemps de jouer à la roulette russe barillet plein, avec leurs saloperies de vaccins mortifère là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • SURICATE

    J’ai transmis cet article à mes enfants et ma fille de Gironde vient de m’appeler pour me dire qu’il y a un an dans le collège de ma petite fille elle n’a pas été Menacée mais HARCELEE pour avoir refusé ce vaccin sur sa gamine ! Ma petite fille s’est entendu dire en récré par l’infirmière du collège, au milieu de ses camarades de classe  » vous êtes la Seule Victoire à avoir des parents qui s’opposent à cette vaccination !!! Vé-ri-di-que !

    Incessants courriers, incessants appels téléphonique aux parents pour qu’ils acceptent cette transmission d’un VACCIN empoisonné.

    C’est du GRAVISSIME et heureuse d’apprendre que des familles se réveillent enfin !

    • vico

      ya des école priver qui accepte le non vaccinement ! puis bon toujours pareil à voir ^^ j’ai remarqué sans faire de la pub .. les plus sérieux et résistant à la déchéance de Méthode pédagogique sont ces école priver à l’Enseignement religieux !
      concernant ta petite fille … c’est juste une question de temps? EST IL obligatoire? je ne crois pas ^^
      Dommage de passer par le medeçin du travail (l’école)
      Si ton medeçin est pas trop con :D tu lui signe est achète le vaccin sans l’injecté et hop poubelle ;) voilà une solution aussi!
      http://www.claireseveracrebellion.com/scandales-sanitaires/vaccination-questions-micro-cache < j'ai adoré les Blancs de silences .. :P

  • 60 britanniques ont reçu 1 million de £ chacun l’année dernière en dédommagement de dommages cérébraux suite au vaccin contre la grippe porcine:

    http://www.ibtimes.co.uk/brain-damaged-uk-victims-swine-flu-vaccine-get-60-million-compensation-1438572

    Mais à part ça, on a vraiment rien à craindre des vaccins d’après notre ministre de la santé hmm hmmm…

  • dereco

    Evitez de prendre des médicaments, des vaccins, comme antidouleurs, paracétamol, aspirine, machins en profène, ou des somnifères, pour presque rien de douleur ou de sommeil, qui enrichissent les pharmaciens et labos et détruisent parfois votre foie, votre coeur, vos reins, votre estomac, votre intestin, irrémédiablement, si pas de chance, d’autant plus que vous en prenez trop longtemps et de trop !!!
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibuprof%C3%A8ne
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/04/13/23617-dangers-caches-libuprofene

    En France pire pas de FDA pour constater !!!