Loi Renseignement, une «boucherie législative» pour le Conseil national du numérique

Cela rejoint nombre de lois qui passent en douce et sur lesquelles les grands médias ne font pas trop de bruit, car comme à chaque fois, les intérêts ne vont pas dans le sens de la population mais de certains décideurs non élus. Nous avons eu l’exemple récemment avec la Loi Macron, vous avez entendu la presse télévisée sur le sujet? À peine, et cette loi fait dans la continuité, celle de la trahison…

Quand à notre sécurité, ne nous moquons pas du monde, la lutte contre l’Islam radical en France n’est qu’une question de rhétorique,  nos politiques sont bien trop vendus à l’Arabie Saoudite qui « promeut l’islamisme à l’échelle planétaire« , une preuve simple, le Conseil Théologique Musulman de France proche des frères musulmans et composé d’imams saoudiens qui vient d’ouvrir en France…

Big-BrotherAlors que le Conseil constitutionnel vient de valider la loi Renseignement, Tristan Nitot, membre du Conseil national du numérique, se dit «désolé» que la surveillance de masse soit désormais autorisée en France et s’inquiète pour l’avenir.

Pour les Sages de la rue de Montpensier, la loi Renseignement est conforme à la Constitution française. Ni la forte contestation citoyenne contre ce projet, ni les interrogations publiques d’une poignée d’élus ne seront donc parvenues à faire barrage au texte porté par Bernard Cazeneuve au nom de la lutte antiterroriste, juste après les attentas de janvier à Paris. Tristan Nitot, fondateur de Mozilla Europe et membre du Conseil national du numérique (instance indépendante chargée d’émettre des avis concernant l’impact du numérique sur la société et sur l’économie) livre à RT sa déception et ses craintes de voir la France surveiller en masse sa population.

En savoir plus: La loi Renseignement définitivement adoptée

RT: Etes-vous étonné que le Conseil constitutionnel ait validé la loi Renseignement ?

Tristant Nitot: J’attendais autre chose c’est certain…Disons qu’aujourd’hui, je suis surtout désolé que la surveillance de masse soit désormais légalisée en France. Le fait que chacun d’entre nous soit susceptible, à un moment ou à un autre, d’être surveillé d’une manière automatisée me paraît terriblement toxique pour notre société. Voilà, les Sages n’ont pas trouvé cette loi contraire à la Constitution, pourtant dans la déclaration des droits de l’Homme de 1789 -puis dans toutes ses révisions successives, la protection de la vie privée est essentielle. C’est choquant.

RT: D’ailleurs l’ONU dénonce les «pouvoirs excessivement larges» accordés aux agences françaises avec cette loi…

Tristant Nitot: Mais vous savez, il n’y a plus grand monde pour défendre cette loi ! Bien sûr au début, juste après les attentats de Charlie, le texte était plutôt accepté par les Français qui voulaient en effet donner plus d’outils aux policiers pour travailler. Mais lorsque les implications réelles de cette loi ont été portées au regard du grand public, il y a eu d’un seul coup beaucoup moins de monde pour la défendre. Et ce, même si le gouvernement a tout fait pour que cette prise de conscience n’ait pas lieu ! En utilisant notamment la procédure d’urgence sur le texte, afin d’éviter les débats au Parlement et de raccourcir le temps entre l’annonce de la loi et sa promulgation. Avec ce procédé, le but était évidemment de prendre de court cette prise de conscience. Cela a fonctionné dans une certaine mesure, mais pas totalement. L’opinion publique est maintenant sensibilisée. C’est déjà une bonne nouvelle.

RT: Le Conseil constitutionnel a tout de même retoqué 3 articles sur les 27 qui lui étaient soumis?

Tristan Nitot: Voilà peut-être la deuxième bonne nouvelle ! En effet, le plus important article censuré concerne la surveillance à l’international, c’est-à-dire sur les «communications émises ou reçues à l’étranger». Avec cet article le gouvernement aurait pu aller encore plus loin, surveiller vraiment tout, et très facilement, mais c’était assez flou dans le texte. Heureusement, les Sages ont exclus cette possibilité. J’emploie sur mon blog l’expression «boucherie législative» pour évoquer tous les mensonges que l’on nous a servis. Lorsque l’on nous assène que «cette loi va servir à protéger les libertés», moi je réponds «non ce n’est pas vrai». A partir du moment, où l’on autorise la surveillance massive des citoyens, on empiète sur toutes leurs libertés, que ce soit la liberté d’opinion, d’expression, de réunion. On va pouvoir surveiller les syndicalistes, les zadistes, etc. C’est extrêmement préoccupant.

RT: Justement, vous dénoncez aussi l’hypocrisie d’un gouvernement qui se réjouit d’avoir enfin donné les moyens à ses enquêteurs de travailler correctement…

Tristan Nitot: Oui, soyons clairs, avant les services avaient déjà les moyens mais simplement ils les utilisaient de manière illégale. Maintenant ils sont autorisés. C’est le cas pour les IMSI Catcher -boîtier qui permettent d’aspirer toutes les données émises et reçues dans un périmètre donné-, les enquêteurs les avaient déjà achetés et s’en servaient allègrement. Le petit plus avec cette loi, c’est que les services vont pouvoir maintenant légalement recourir à des tiers, c’est-à-dire aux fournisseurs internet- pour placer leurs boîtes noires sur les réseaux. Disons que désormais, c’est beaucoup plus pratique pour les Renseignements.

RT: Et selon vous, les choses vont-elles s’arrêter là en terme de surveillance et de Renseignement ?

Tristan Nitot: Je crains que non. Comme la surveillance de masse est aujourd’hui légalisée, la logique veut que pour protéger leurs communications, beaucoup de personnes, qu’elles aient quelque chose ou non à se reprocher, vont passer au chiffrement des données. Les services vont donc se retrouver avec des tonnes de données à déchiffrer et vont avoir du mal à faire ressortir les informations les plus pertinentes. Aux Etats-Unis par exemple, la NSA et le FBI n’hésitent pas à dire que le chiffrement c’est sympa, mais que cela nuit tout de même au bon déroulé des enquêtes. Les agences américaines commencent donc à réclamer de l’aide aux géants de la Sillicon Valley (Google et autres) pour récuperer les «clés». Cette question fait également débat au Royaume-Uni. Aussi, il est fort probable que le prochain assaut sur nos libertés se fasse sur le terrain du chiffrement.

Source: Francais.rt.com

 

11 commentaires

  • Dubitatif

    Oui c’est CHOQUANT et à mon avis, ils vont bien vite écouter
    en amont les syndicats des corporations qui bougent exemple les camionneurs, agriculteurs pour mieux les bloquer avant
    toutes actions. dito pilotes avions….

    car les US l’on fait, alors la fraannce le fait
    j’en ai marre de ce pays à la con, de cette DICTATURE

    Ils aident , arment les terroristes pour avoir le gaz, pétrole sur ces territoires et c’est le citoyen qui est espionné.

    remarque et je ne suis pas sure que le prochain connard
    qui dirigera la fraaance défasse ces lois qu’on nous impose car il sera bien content de toutes les muselières au peuple que son prédécesseur lui aura laissé
    depuis precisémment notre NON de 2005 !!!

    • vaick

      Nous sommes une population fragmentée constituée de gens en conflit les uns avec les autres…
      au grand bonheur de ceux qui nous contrôlent. Sous le joug de nos leaders psychopathiques dans tous les domaines d’influence,
      nous abdiquons notre libre arbitre en faveur de leurs plans sinistres.
      ce qu ils ne savent pas c est qu ils ne seront pas épargnés et seront victimes de leur lâcheté, de leurs soumissions ne resteras que le déshonneur comme seule récompense
      la dictature 2.0 s instaure gentiment pour le contrôle total du troupeau.
      le mouton ne doit plus bouger évidement la tonte est beaucoup plus facile…… avant l abattoir, tous nous seront perdant de nos propres dissensions ,diviser pour mieux régner est la recette incontournable

      le gouvernement n’est pas la solution, il est le problème

      « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »
      Benjamin Franklin

      « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ».

      George Orwell

  • Grand marabout Grand marabout

    L’individu est toujours prêt à se soumettre à la nécessité,
    pourvu que le vocabulaire de la liberté soit sauvegardé,
    et qu’il puisse parer son obéissance servile de la glorieuse énergie d’un choix libre et personnel.
    L’Illusion politique (1965)
    Jacques Ellul
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Dubitatif

    plus on attend et moins on pourra leur faire faire marche
    arrière.
    regardez ce qu’ils ont tramé en seulement 365 jours !

    • Grand marabout Grand marabout

      il y a depuis bien longtemps, déjà, un manque de pondération dans les termes utilisés; c’est à celui qui usera des termes les plus « extrêmes » dans chaque nouvelle, pour stimuler l’émotionnel jusqu’à la saturation.

      ainsi du simple fait divers à un désastre majeur, on obtient le même vocabulaire, il n’est plus possible de classifier hiérarchiquement.
      mais le revers est aussi que la signification se perd, tout ce qui est extrême est insignifiant.
      jamais dans l’histoire les gens n’ont été aussi mal informés, paradoxalement, car la bonne info, utile, pertinente, est noyée dans un flot d’immondices. auparavant, la bonne info venait, maintenant il faut la chercher, donc là aussi paradoxalement savoir qu’elle existe.
      leur problème,c’est de savoir ce que pense les gens,de limiter ce savoir,et de le contrôler,afin de limiter la pensée contestataire

      • vico

        penser par soit même ^-^ selon valls est comme> du genre de l’antisémitisme, ou voir comme le premier stigmatisation hors sujet, le négationnisme, le plus adéquat et le révisionnisme haha ! oui faut le rappelé honnêtement > https://
        http://lesmoutonsenrages.fr/charte-des-commentaires-du-blog/
        http://www.youtube.com/watch?v=IztudYvL5G8&feature=player_detailpage
        les juifs à l’avant garde des de souches, seront il aussi à l’écoute du renseignement ? l’égalité :P hein http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif MERDE en disant çà je suis un xénophobe ! pour autant si je suis la logique de maitre Valls reconverti depuis 1981 par là… non je suis lucide ! de faite qu’il sont en France http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif les lobbyings compte t’il? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
        On va bien rigolé ! si eux aussi les dirigeant seront à la même enseigne :q

      • Grand marabout Grand marabout

        c’est un nouveau concept :
        le socialio-charlisme
        mais pas de styyygmatisation http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif
        ils sont seuls à croire ce qu’ils disent..

        il a des idées sur tout,mais il a surtout que des
        idées..coluche,le clochard analphabête
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • SURICATE

    Patrick BAUDOUIN est CONTRE cette Loi du Renseignement un chef du syndicat des FLICS est POUR.

    Comme l’expliquait brièvement Maître Baudouin hier soir sur un plateau télé, avec cette LOI « vous prononcez ne serait-ce que le mot DAECH à un ami et vous êtes déjà piégé, happé et inscrit sur la liste des suspects »…

    Si je dis demain au téléphone à mes Amis « ISLAM MON AMOUR »
    alors là ne peux rien avancer quant à la réaction des grandes ZOREILLES.

    Déjà en 2013… :
    La FIDH et la LDH pointent des délits de piratage informatique, d’atteinte à la vie privée et au secret des correspondances électroniques et visent le directeur de la DGSE et plus généralement l’ensemble des services de renseignement français.
    La FIDH et la LDH annoncent également le dépôt d’une nouvelle plainte, avec constitution de partie civile, visant le programme d’espionnage américain Prism révélé à l’été 2013. Cette nouvelle procédure a pour but d’obtenir la désignation de juges d’instruction face à « des atermoiements excessifs » du parquet de Paris, selon Patrick Baudouin, président d’honneur de la FIDH. A la suite d’une première plainte, le parquet avait déjà ouvert une enquête préliminaire.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/08/plainte-de-plusieurs-ong-contre-un-systeme-d-espionnage-de-la-dgse_4612087_3224.html#4DoSrO6t6qRVpRg7.99

  • De toute manière le net libre et constructif a déjà été détruit par les trolls et les méga-corporation … un peu plus un peu moins, pour ce que ça change.

    Les états sont bien obligé de se protéger contre les citoyens-veaux-moutons qui veulent tout et son contraire.

    • rouletabille rouletabille

      Que fait la modération ?????
      SUPPRIMEZ cette horreur ,protégez nos enfants sous le regard infernal qui hurle la démocratie svp.

      haha BALOU
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif