Après le frelon asiatique, alerte au coléoptère en Dordogne

Après le frelon asiatique arrivé « on ne sait pas vraiment comment » en Europe dévastant les ruches, après les pesticides nicotinoïdes et la « solution miracle » aux frelons asiatiques qu’auraient dû être les OGM, voici les coléoptères! Le génocide des abeilles ne suffisait donc pas, il en reste encore…

Du Canada, cet insecte est arrivé en Italie et pourrait menacer à terme les abeilles de abeilles-mortes_8Dordogne. Des réunions sur le sujet sont organisées jusqu’au 25 avril dans le département

lors que les plans de lutte contre le frelon asiatique sont plus que jamais d’actualité, un nouveau danger guette les abeilles périgourdines : le petit coléoptère de la ruche (PCR), ou aéthina tumida. Pour en parler, le Groupement de défense sanitaire apicole de la Dordogne (GDSA) propose, ce mois-ci, des réunions aux apiculteurs de Dordogne.

Plus dévastateur que le frelon

Plus petit que les frelons, il s’avère plus dévastateur. D’une manière insidieuse, il s’infiltre dans les ruches pour y décimer des colonies entières. Repéré au Canada en 2004, il a débarqué l’an dernier en Europe. La Calabre et la Sicile en Italie doivent y faire face. Aucun cas n’est à déplorer en France, mais les autorités sanitaires sont vigilantes, particulièrement en Aquitaine. Ce parasite est classé danger sanitaire de première catégorie. Il apprécie particulièrement les étendues sableuses. Autrement dit, s’il arrive en France, le littoral aquitain sera en première ligne et la Dordogne n’est située qu’à quelques centaines de kilomètres.

Article complet sur Sudouest.fr

Heureusement, il y a Monsanto?

Il ne faut pas oublier non plus que pour Monsanto, avec les abeilles, il y a un business, et que la disparition de celles-ci en Europe pourrit leur permettre de sauver le monde en y important leurs abeilles transgéniques. De là à dire qu’il y a un rapport autre qu’une simple coïncidence, il n’y a qu’un pas que nous ne franchiront pas, mais il y a quand-même de quoi douter…

C’est une des stratégies les plus secrètes de la firme Monsanto, promoteur mondial des semences transgéniques : investir les différentes entreprises qui font de la recherche sur les abeilles. Aux Etats-Unis, les apiculteurs s’inquiètent de la politique du géant des OGM.


Après les semences, les pesticides, les engrais… Voilà que Monsanto s’intéresse à la pollinisation. Ou plus précisément, aux abeilles. Un tiers de notre alimentation dépendrait de leur patient travail, un service évalué à 153 milliards d’euros par an par une équipe de chercheurs de l’INRA.

Depuis quelques années, Monsanto s’intéresse à la mauvaise santé des abeilles, et explique vouloir les sauver à coup de recherche génétique. Le principal promoteur des plantes transgéniques débarque dans un contexte très difficile pour les apiculteurs.

Depuis la fin des années 1990 en France, et l’hiver 2006-2007 aux Etats-Unis, les essaims semblent victimes d’un mal mystérieux. Environ 30 % (presque un tiers !) des ruches meurent chaque année, sans explication apparente. Alors qu’une mortalité « normale » selon les apiculteurs, s’établit autour de 10 %.

Les scientifiques n’ont pas réussi à trouver une seule explication à ce « syndrome d’effondrement des colonies », mais un ensemble de causes qui provoqueraient la disparition des colonies d’abeilles :

- des causes « pathogènes » comme certains parasites, virus ou champignons,
- le manque de diversité génétique (les abeilles ont été sélectionnées pour leur productivité, mais sont moins adaptées à leur milieu),
- le manque de nourriture dû à une agriculture intensive qui réduit la biodiversité,
- les pratiques des apiculteurs, qui notamment aux Etats-Unis transportent les ruches à travers tout le pays pour polliniser les cultures et affaiblissent leurs essaims par ces voyages incessants,
- enfin (et surtout ?) les pesticides : « Le catalogue des produits phytopharmaceutiques dénombre aujourd’hui 5 000 produits commerciaux dont l’utilisation selon des méthodes non autorisées est susceptible de provoquer des dommages irréversibles sur les colonies d’abeilles », indique un rapport de l’ANSES daté de 2008.

Monsanto rachète une entreprise de préservation des abeilles

Pour endiguer cette disparition, les recherches vont bon train. Et c’est là que Monsanto entre en scène. En 2011, la multinationale rachète Beeologics, une entreprise spécialisée dans la recherche et la production de solutions pour améliorer la santé des abeilles. « Notre mission est de devenir les gardiens de la santé des abeilles partout dans le monde », indique son site internet.

Dans un communiqué de presse la firme américaine justifie ce rachat : « Monsanto sait que les abeilles sont une composante clé d’une agriculture durable dans le monde. »

Beeologics a développé un produit à base d’ARN (une sorte de copie de l’ADN qui permet aux cellules de fabriquer les protéines dont elles ont besoin) pour lutter contre certains virus : « Une copie d’une séquence d’ARN du virus est introduite dans la nourriture des abeilles et leur organisme le perçoit comme un signal pour détruire le virus » explique Jay Evans, chercheur spécialiste de la génétique des abeilles au ministère de l’agriculture des Etats-Unis. Ce traitement, appelé Remebee, « réduit le syndrome d’effondrement des colonies », promet Beeologics.

« La technologie à l’air sûre et c’est un succès, c’est pour cela que Monsanto a racheté Beeologics », poursuit le chercheur, joint au téléphone.

Mais Christoph Then, vétérinaire, spécialiste des biotechnologies et ancien expert pour Greenpeace, ne partage pas cet enthousiasme : « Le procédé utilisé a été découvert il y a seulement quelques années. On ne connaît pas encore tous ses effets, il y a débat dans la communauté scientifique. » Surtout, Beeologics a testé les conséquences de son produit sur les abeilles, mais qu’en est-il sur d’autres organismes ? « L’ARN utilisé n’est pas stable et peut passer d’un organisme à l’autre, poursuit cet expert. Donc à ce stade, cette technologie n’est pas assez sûre pour être utilisée dans l’environnement. »

Pourtant au ministère de l’Agriculture américain, Jay Evans prédit déjà un bel avenir à ce remède pour les abeilles : « La technologie va se développer dans les prochaines années. » Beeologics espère même commercialiser un produit qui, grâce au même procédé, rendrait les abeilles résistantes au varroa, l’un de leurs parasites les plus destructeurs et contre lequel les apiculteurs sont de plus en plus démunis. Ce marché des traitements pour abeilles est dans doute minuscule comparé à celui des semences ou des pesticides, mais cela permet au moins à Monsanto de se racheter une image auprès de certains apiculteurs.

Article complet sur Reporterre

15 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Eh bien moi si, je le franchis le pas et allégrement même http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif; …les preuves sont largement évidentes : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-destruction-des-abeilles-selon-150943 http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Jujusmart

    Et les fourmis en Ardèche ?

  • fliouguer

    Pire que le petit coléoptère de la ruche les pesticides nicotinoïde et les recherche génétique de Monsanto réunies, pour détruire la société il y a l’homme lui même. Ses bêtises à Ryad à propos du Yémen où Laurent Fabius soutient la coalition arabe (pour faire tomber l’Iran que l’on n’a pas réussi à faire chuter sur le nucléaire?) nous mettent en péril. Cette fois ci prenons nos responsabilités ou bien cela fera mal :

    « Ce gouvernement français à Ryad accumule les erreurs stratégiques grossières et ne changera pas de ligne : (être) le vassal sous l’emprise U..l.
    L’hypocrisie est à son comble et il ne faut pas voir là une attitude intelligente de la France, mais ce qui va la faire chuter inexorablement (la France) , si rien n’est fait pour mettre à pied ce gouvernement acquis à la cause s…e, et remettre les pendules à l’heure.
    Si les Français, le Peuple Français laisse faire encore une fois, il est aussi fautif. Telle est La Loi. Il faut s’attendre au pire quand de telles alliances sont placardées devant tous.
    Ce ne sont pas les Pays agissant pour la Juste Cause Syrie-Russie, qui ont des velléités d’en découdre, non, ils agissent dans La Loi et ne cherchent pas à se venger
    Attendre et ne rien faire, c’est être complice des forces négatives. C’est la protection des actes Justes qui fait la Victoire des Justes. Celui qui joue encore dans la fausseté ne tiendra pas dans le Nouveau (monde) . » Clefsdufutur-Actualités-13.04.2015-
    http://www.clefsdufutur-france-afrique.fr/news/cest-la-protection-des-actes-justes-qui-fait-la-victoire-des-justes/

  • J773

    Il y a un autre problème pour les abeilles dont on ne parle jamais, et pas des moindres car s’il n’existait pas, elles seraient potentiellement capables de mieux se défendre face à ce type d’ennemis (cf. leur technique d’augmentation de la température pour tuer un agresseur entré dans la ruche).
    Le souci souvent inconnu c’est l’habitation qu’on leur donne depuis le début du XXième, ces fameuses ruches, toutes carrées et qu’on ouvre par le dessus.
    Un abbé avait fait beaucoup d’études sur les abeilles et avaient déduit qu’elles avaient besoin d’un habitat en forme conique, comme une goutte, et qu’elles travaillaient en descendant, et non en montant.
    http://apiculture-populaire.com/Emile-Warre.html

    Faut savoir qu’au naturel, elles vivent(/aient) très très souvent dans les arbres trognes (arbres en voie de disparition puisque plus personne ne trogne d’arbre et qu’on les coupe sans les renouveler). Sinon elles trouvent un dessous de toit ou autres, mais avant tout ça, les arbres trognés étaient leur véritable lieu d’habitat.

    Donc pour toutes nos abeilles actuelles, majoritairement « domestiques », on propose une jolie boite carrée et des jolies alvéoles de cires toutes déjà pré-formées d’une certaine dimension, et dans des cadres CARRE bien entendu, pas du tout adaptés à leur manière de vivre et de réguler la température de leur habitat…

    Et ils se demandent toujours pourquoi les abeilles colonisent pas les coins des cadres, pourquoi le miel reste toujours en forme de rond au milieu des cadres… cherchez l’erreur….

    Bref; voici des exemples de ruches existantes:
    https://lesjardinsdulungta.wordpress.com/invitation-des-abeilles/historique-de-la-ruche-sans-cadre/
    Toutes ne sont pas carrées, et plusieurs respectent la façon qu’on les abeilles de travailler en descendant plutôt qu’en montant, les meilleures sont celles en forme de cloche, tressées et enduites de mélanges terre/paille. C’est comme ça qu’elles étaient faites dans l’antiquité, en voici une en photo sur cette très intéressante page, découverte il y a quelques années en Israël, elle daterait d’environ 900 avant J.-C :
    http://www.bio-creation.com/blog/architecture-animale/ruches-sauvages-et-domestiques

  • Aquilegia

    J’ai des abeilles et je suis passé à la ruche TBH.
    Les côtés ont un angle de 120°, le même que les alvéoles
    qu’elles fabriquent. Les abeilles sont plus tranquilles
    et moins agressives. Ne convient pas à l’apiculture professionnelle.

  • Maverick Maverick

    Si j’étais un complotiste, je pourrais déployer des trésors de créativité …

    Complot 1 : Une certaine société introduit volontairement des espèces prédatrices pour dissimuler le rôle de ses produits dont le nom finit en « -up », « -ready », ‘-(r)oïdes » dans la disparition des abeilles.
    Complot 1 bis : De toutes façons, on s’en fout si les abeilles disparaissent; avec nos OGM copyrightés, la pollinisation n’est plus nécéssaire. Ces connes de plantes, elles n’ont pas plus le droit de vote que la possibilité de manifester, et nos super-semences à usage unique garantissent la récolte de dans six mois. Après, faudra que ces ploucs d’agriculteurs repassent à la caisse … Et Séralini aura beau faire des expériences, les gens sont déjà habitués à bouffer … du caca (coucou modérateur :-) )
    Complot 2 : Une bande de fumeurs de cigares cubains (le communisme n’a pas que des mauvais côtés, surtout quand le cigare a des moustaches) : cette bande de margoulins a envie de se remplir les poches un peu plus que d’habitude, alors affoler les marchés qui dépendent de l’apiculture ça peut être un bon plan. Rencardez-vous sur le nombre de cultures (amandes, agrumes, miel, etc) qui dépendent des abeilles pour maintenir leurs rendements … Notamment aux US. En plus, si on raccroche les wagons avec le complot 1 bis, c’est double bénef’ …

    Complot 3 : R.C. Christian (celui des georgia Guidestones) trouve que ça ne va pas assez vite, alors il fait tout ce qu’il peut pour éliminer les abeilles et nous faire crever de faim …

    Mais bon; tout le monde sait que les complots, ça n’existe pas . Par contre je me demande si le cancrelat est un coléoptère ;-)

    Ben non, apparemment …
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Blattaria

  • elsharon

    Aujourd’hui,depuis hier,je suis heureux,j’avais 3 ruches qui ont été attaquées par le frelon asiatique,2 ont éte exterminées,mais la troisième ( qui ne donnait pas signe de vie au début de l’hiver) a réussi a survivre a ces monstres et se porte très bien,les abeilles sont en plein travail de récolte!!! C’est une ruche langstroth que j’ai converti l’annèe dernière en permapiculture (2 corps de ruches superposés,celui du rez-de chaussée vide fermé en -dessous par un treillis, 4 cadres avec couvain et miel dans le second étagel,le reste des cadres vides,une hausse avec cadres vides.
    Je me sens revivre!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • vision2d

    bonjour à vous les M.E.je suis le nouveau arrivé.Depuis un moment je suis les articles et infos sur le site.Hélas dans l’ensemble c’est pas toujours joli joli…
    ET OUI ,les abeilles matraquée par les biens fait de nos penseurs et autres magiciens de la chimie.Surtout le formatage qu’elles emploient à grands coups d’études et j’en passe.Comme sur le net,on vous assure protection ,bla et bla,en vérité l’enfumage consiste à glisser leurs intentions,leurs produits de merde, leurs interdictions.Problèmes graves,les générations Macdo et autres vendeurs je pense qu’ils s’enfoutent royalement c’est triste .plus d’abeilles mais aussi plus d’insectes pollinisateurs,bref ont va doucement mais surement à une cata colossale.En plus des cadeaux nucleaires et j’en passe ,TRISTE MONDE

  • Plusieurs événements sont arrivés, au Québec et en France, dans les dernières semaines avec ces insectes. Regardez cette courte vidéo de 2 minutes qui les énumère: https:// http://www.youtube.com/watch?v=aMiTBQFxiS8