Deux Dijonnaises et 43 Kosovars…

Il était une fois deux dijonnaises, cela aurait pû être le début d’ une jolie histoire, il en est tout autrement, cette mésaventure cauchemardesque,  pourrait très bien arriver à n’importe quel citoyen, ayant une maison inhabitée. Au delà de cette histoire rocambolesque, on peut s’interroger sur la défense du droit à la propriété, reconnue par l’état et par la cour européenne des droits de l’homme. Défaillant pour prêter assistance aux réfugiés, l’état a trouvé la solution, en fermant les yeux sur la spoliation des biens d’autrui. A quoi sert de voter des lois, si c’est pour les bafouer ? Voici donc l’histoire, et ce n’est pas la première du genre, en 2011 un commando pour récupérer un squat.. , en 2013 une bonne action qui met des gens à la rue, à Bordeaux en 2013 une octogénaire obligée d’aller à l’hôtel, le DAL ayant installé des familles bulgares chez elle. Sentiment d’impuissance et d’abandon, devant ces faits ?

Img/Le-Petit-Juriste.net

Une de mes très bonnes amies, résidente dijonnaise permanente, a hérité conjointement avec sa soeur d’un terrain comprenant une maison individuelle et une grande bâtisse à la campagne près de Bourg-en-Bresse, terre d’excellence pour les volailles de qualité. Sa sœur occupe la maison, le corps du bâtiment proprement dit étant inoccupé dans l’attente de sa mise en vente. Vraisemblablement attirés par le « scandale » que constitue une propriété privée non habitée régulièrement, depuis la mi octobre dernier, une « joyeuse » bande de 43 Kosovars migrants clandestins s’est crue autorisée à rentrer dans les lieux pour en faire un douillet domicile.

Voici qui est bien plus fort que la fameuse affaire « Leonarda », n’est-ce pas ? Branle-bas de combat chez les deux sœurs qui se sont émues de cette intrusion. Démarches auprès de la gendarmerie qui leur a suggéré d’aller voir la préfecture. Pleins de compassion, les services de cette dernière ont déclaré « être bien désolés » pour elles mais qu’« il n’y avait pas de budget pour ces migrants ».

Peu enclines à tolérer ce squat, les deux sœurs ont réagi en alertant la presse locale où elles ont trouvé un soutien que l’on qualifiera de « tiède » puisqu’une journaliste s’est tout de même permis de leur poser la question suivante : « Au fait, en quoi est-ce que cela vous dérange puisque vous n’occupez pas les lieux ? ». A défaut d’information sérieuse, sans doute faut-il y voir une démonstration d’humour journalistique.

Toujours obstinées, les deux sœurs ont demandé à EDF de résilier leur contrat, n’ayant nulle envie de régler des notes en lieu et place de ces 43 Kosovars… ce que fit EDF. Que croyez-vous qu’il se passât ? Je vous le donne en mille : la préfecture a ordonné le rétablissement du courant, sans que l’on sache encore très bien qui va payer les factures d’électricité car un contrat, ça doit avoir un titulaire, soit propriétaire soit locataire, la préfecture ne pouvant prétendre à aucun de ces titres !

On croit rêver, n’est-ce pas ? La France étant paraît-il un état de droit, une procédure d’expulsion a été lancée mi décembre mais, patatras, mandaté par une de ces nombreuses associations toujours promptes à faire le bien avec l’argent des autres (Solidarité Migrants en l’occurrence), un avocat s’en est mêlé et la deuxième audience ne pourra avoir lieu que le 15 janvier prochain. Coté préfecture, comme on peut s’en douter, il n’y a pas davantage de budget pour payer aux propriétaires légitimes l’ombre du début d’un commencement d’indemnisation.

La loi française impose pourtant aux autorités représentatives de l’État en région de loger les demandeurs d’asile en attente de réponse sur leurs demandes de régularisations ; la même loi fait obligation à l’Etat d’attribuer l’allocation mensuelle de subsistance (AMS). Cette allocation est versée une fois que le demandeur d’asile entre dans le CADA (centre d’accueil pour demandeur d’asile). Son montant, compris entre 91 et 718 € par mois, varie selon les prestations fournies par le CADA et la composition familiale du demandeur.

Pour en bénéficier, comme prévu au paragraphe II de l’article R. 318-4 du code de l’action sociale et des familles, la personne hébergée dans un CADA doit justifier de ressources inférieures aux montants de l’allocation précisée ci-dessus soit 11,35 € / jour et par personne. A défaut, l’Etat doit les prendre en charge par le dispositif d’hébergement d’urgence des demandeurs d’asile (HUDA).

Dans le cas de ces 43 Kosovars qui ne travaillent pas, on peut légitimement en déduire que le montant qui leur est versé est bien de 718 € / mois et par personne, soit la modique somme de 370 488 € / an. Avec tout ça, la préfecture répond qu’« il n’y a pas de budget » ?! Franchement, de qui se moque-t-on ?

N’ayant pas de solution à proposer, il y a tout lieu de penser que la dite préfecture a trouvé là une « astuce » (commode et gratuite) en laissant ces 43 Kosovars s’installer le plus illégalement du monde dans une propriété privée, ce qui les exclurait de facto des dispositifs sus mentionnés ; ce dernier point n’a pas pu être confirmé ou infirmé.
Selon Le Figaro du 26 novembre dernier, il y aurait actuellement en France 3 500 ressortissants du Kosovo demandeurs d’asile, dont 800 pour la seule ville de Bourg-en-Bresse, car on peut être squatteur et avoir un goût prononcé pour des poulets à la chair savoureuse.

Cependant, la position de la Cour européenne des Droits de l’Homme est limpide (Cour EDH 25 juillet 2002 D. 2003 somm. p. 2275, Gaz.Pal. Tables 2004 v° Droits de l’homme n°3) : « Le droit au respect des biens implique pour les États membres non seulement l’obligation négative de s’abstenir de porter atteinte au « droit de propriété des personnes physiques et morales », mais également l’obligation positive qui peut, entre autre, impliquer l’adoption de certaines mesures nécessaires pour protéger ce droit ».

Moralité, l’Etat et l’Europe édictent des lois pour les bafouer aussitôt dans la plus grande impunité ! Amis propriétaires, que vous soyez à Bourg-en-Bresse ou près de Dijon, si vous avez une maison non occupée prenez garde, on peut très bien vous la confisquer sans crier gare, l’Etat ne levant pas le petit doigt pour vous aider !

Et l’on s’étonnera après cela du désintérêt et de l’écoeurement grandissant des citoyens vis-à-vis de notre fatras de lois qui valent à peu près autant que le vulgaire papier sur lequel elles sont écrites. Pour ma modeste part, je ne m’en étonne plus, je m’en offusque !

 Auteur Jean Pierre Collard pour Dijon-Hebdo
Voir le billet d’Eric Brunet journaliste sur RMC, qui a consacré une émission à cette affaire.
et aussi:

Expulsion des squatteurs de domicile ( débat au sénat )

Adoption d’une proposition de loi dans le texte de la commission

Discussion générale (début)

 

22 commentaires

    • sceptique

      les kossovars sont plus des mafieus qu’autrechose, bien souvent, rien à voir avec l’occident semant la mort sur son passage… Ce serait bien d’ailleurs de spécifier qui est « on »: sûrement pas les populations occidentales; tu postules par là que les pays occidentaux sont des démocraties…ce qui est une illusion.

  • robertespierre

    « Au fait, en quoi est-ce que cela vous dérange puisque vous n’occupez pas les lieux ? ».
    Avec un argument pareil,
    surveillez votre compte en banque,
    votre banquier ne va pas vous raterhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    vous n’utilisez pas non plus votre livret A…tchoum!

    • Lilith Lilith

      c’est pas bien de donner de mauvaises idées comme ça http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • boco

      L’échec des négociations à Rambouillet et l’éventuelle catastrophe humanitaire poussa l’OTAN à intervenir en effectuant une campagne aérienne de bombardement appelée Opération Allied Force.

      Le général Wesley Clark dirigea les opérations depuis le Supreme Headquarters Allied Powers in Europe, qui ont commencé le 24 mars 1999.

      Celles-ci auraient dû se limiter à des bombardements symboliques durant 3 ou 4 jours pour ramener Belgrade à la table des négociations comme cela s’était passé pour en terminer avec la guerre de Bosnie mais ces bombardements ont finalement duré 78 jours.
      MiG-29 de l’Armée populaire yougoslave abattu en Bosnie-Herzégovine.

      58 574 missions aériennes sur ces 78 jours d’opérations ont causé la perte de deux appareils américains au combat (Un F-117 et un F-16), plus de 800 missiles sol-air ont été tirés par la DCA serbe. On compte 4 397 missions SEAD anti-radar.

      Au sol, plusieurs forces spéciales des nations de l’OTAN opéraient dans la discrétion, un membre du Special Air Service a été tué19.

      Des unités terrestres de l’OTAN se sont concentrées en Macédoine tandis qu’une brigade de l’US Army s’est déployée – avec difficulté – en Albanie ; n’ayant pas participé aux combats, elles seront l’avant-garde de la future KFOR à la fin de ceux-ci.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Kosovo

  • Et les habitants du coin peuvent pas se mobiliser pour aider ces deux femmes?
    43 Kossovars…c’est pas la mer à boire, avec un peu de harcèlement, non violent, le problème devrait pouvoir se régler assez vite.
    C’est bien connu, pour en finir avec les parasites on fait brûler du souffre…quand le vent va dans le bon sens.

  • Le veilleur

    En laissant faire ces pratiques, c’est la porte ouverte à toutes les dérives. Si nos SDF Français se permettaient de rentrer chez n’importe qui comme ça, ils seraient éjectés immédiatement par les forces de l’ordre.

    La loi française impose pourtant aux autorités représentatives de l’État en région de loger les demandeurs d’asile et qu’en a-t-il de nos SDF Français qui se sont retrouvés à la rue après avoir cotisé et perdu leur emploi, leur maison, ou leur entreprise ?

    Si cette loi vaut pour l’un, elle vaut aussi pour l’autre, allons squatter les bureaux et immeubles abandonnés de l’Elysée, on va bien voir si la loi s’applique pour tous, mais j’en doute car bien sûr cette loi s’applique pour les autres et pas pour nos dirigeants.

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    Mettez vous deux secondes à la place de ces kosovars, vous ne feriez pas la même chose ? Je me retrouverais à la rue avec ma famille sans aucun droit, j’agirais exactement pareil. On leur refuse le droit de vivre dignement, alors ils le prennent ! C’est absolument légitime.
    Quant à ces deux sœurs,si elles ont un bien inoccupé, c’est précisément parce qu’elles n’en ont pas vraiment besoin…
    Le mal dont souffre notre civilisation est précisément celui là, l’accaparement par quelques-uns des biens et ressources en excès au détriment des autres.
    Il est vrai que l’État français pourrait prendre en charge à son compte l’entretien de ces déshérités.
    L’argent qu’ils investissent dans l’armement aurait un bien meilleur usage si il était utilisé à faire le bien de l’humanité, plutôt qu’a acheter des bombes et les larguer sur des innocents aux quatre coins du monde. Ces réfugiés qui arrivent en masse en Europe ne partiraient jamais de chez eux si il faisait bon y vivre…
    Le fait que ces gens seraient kosovars, syriens, ou bien même français n’a rien à y voir. Le terme de nation est une vue de l’esprit, une réminiscence du passé, le nationalisme est un instrument du passé pour dresser les humains les uns contre les autres.
    En ce qui me concerne, ça n’a aucune importance. Un humain est un humain. Et ce terme il a un droit naturel de vivre sur cette planète ou bon lui semble.

    • sceptique

      le problème, c’est que la quasi totalité des habitants de la planète – les non occidentaux- viennent de cultures claniques où la moralité est basée sur une logique ingroup/outgroup -comme la sharia entre autres, et ne partagent pas du tout tes conceptions universalistes…
      Le mieux serait que le gouvernement mafieux kossovar pro Us s’occupe de ses ressortissants.

    • Le veilleur

      Je pense que bon nombre d’étranger aimeraient vivre dans leur pays mais leur pays ne font rien pour eux, faut-il donc que la France accueille tout les malheureux de la planète parce que leur dirigeants irresponsables les abandonnent ou préfère investir dans l’armement pour tuer des innocents ?

      Tu penses que la France est suffisamment riche pour accueillir tout le monde ? et que celui qui a travaillé pour s’acheter une maison doit la donner à des déshérités. Quand tu dis: Il est vrai que l’État français pourrait prendre en charge à son compte l’entretien de ces déshérités. Et tu penses que l’argent il vient d’où si ce n’est en grande parti des contribuables !

      C’est un peu facile d’arriver en bande et de dire je m’installe où bon me semble, si on faisait tous pareil se serait l’anarchie et plus rien n’appartiendrait à personne.

      Je ne pense pas que pour « Jeanne d’Arc » le terme de « nation » soit une vue de l’esprit et je pense au contraire qu’elle serait indigné si elle voyait l’état de la France aujourd’hui, tant de bataille pour son indépendance et pour sa souveraineté pour quoi au final ? mais tout ça c’est voulu pour justement nous déchirer car si c’est vrai que les dirigeants ont autant de compassion à l’égard des étranger pourquoi notre pays à autant de SDF Français dans ses rues qui ne peuvent pas se loger décemment ? il faudra m’expliquer.

    • verisheep

      Dans la même situation, j’ouvrirai aussi un squat mais pas chez des particuliers.
      Il y a assez de biens de l’Etat laissés à l’abandon!
      Mais dans ce cas bien sûr la préfecture envoie immédiatement ses CRS…

    • Schtroumpf Schtroumpf

      @ Niakine Yapatchef

      Ces malheureux kosovars sont tout de même entassés à 43 dans une maison, cela doit être très inconfortable !

      Comme vous avez très bon cœur, je vous propose d’en héberger une famille dans votre chambre à coucher, vous êtes certainement assez noble pour dormir dans le canapé, ils seront ainsi moins nombreux dans cette maison.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

    • engel

      Avant d’être généreux avec le bien d’autrui, commence par en accueillir un ou deux chez toi.
      Après tu pourras venir nous donner des leçons d’humanisme.

      • confucius

        Bonjour,

        Il ne faut pas tout mélanger !
        Le Kosovo est indépendant et en paix, avec l’aide de l’europe et des usa. Donc pas de réfugiés politique. Point-barre !
        Une base militaire us (la plus grande d’europe) s’y trouve pour garantir sa projection sur l’est de l’europe et le M.O. en cas de conflit avec ceux-ci.
        Accessoirement elle sert de protection à cette « nouvelle » nation.
        Donc, il n’y a pas de possibilité d’avoir des réfugiés kosovar, puisque « ils » ont gagné leur indépendance.
        Les seuls kosovar pouvant se réclamer de réfugiés sont les orthodoxes (serbes) qui on quitté cette zone, pour aller où ? …En Serbie orthodoxe.
        Par ailleurs « ceux » qui ont autorisé la création du Kosovo, interdisent le Donbass, la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk d’acquérir leur autonomie.
        Bref la démocratie prônée par l’ue et les us, est à 2 vitesses.
        Une chose est dite « blanc » un jour, et « noir » un autre, par les mêmes. Mais c’est toujours « vrai », comme sous une dictature ?
        C’est comme pour la Tchétchénie, on parle de « réfugiés » tchétchène, pourtant ce pays est indépendant et sans guerre civile.
        Certes sa coopération avec la Russie le met dans le camp de la « dictature » (sic), dixit l’ue chantre de la démocratie et des droits de l’homme (heureux de l’ue).
        De quoi se plaint-on ?
        Aujourd’hui c’est le bonheur dans l’ue, avant en France c’était le malheur.
        Oui ?

    • Lilith Lilith

      vous devrier demander aux Serbes si les kosovars ont été aussi généreux avec eux !!! Dans les années 1980, le gouvernement provincial du Kosovo commença à pratiquer la discrimination envers la population serbe habitant dans la province, un phénomène qui s’amplifia jusqu’à se transformer en « nettoyage ethnique ». Cette discrimination incita de nombreux Serbes à quitter le Kosovo
      La suite vous la connaissez les méchants serbes qui sont aller défendre les 20% ont été mis au banc de la socièté par l’Otan et sa coalition.

    • romulus

      Ah ah! Il se trouve que j’habite près de Bourg en Bresse et que j’ai eu à faire à un de ces kosovars qui m’a coupé la route; et donc pour l’éviter (j’allais peut-être le blesser)j’ai enfoncé un poteau, risquant de blesser des passants. Ce monsieur s’arrête et ne reconnait pas ses torts; j’appelle la Police Municipale qui lorsqu’elle arrive commence à me dire qu’ils ont vérifiés si j’étais bien assuré (sans vérifier le kosovar….)Passons. Constat amiable sur les conseils de la PM (limite agressive à mon égard) puis je paie la conso au bar (il pleuvait à seaux)et là le kossovar qui veut à tout prix que je lui serre la main avant de partir (ça sent la vaseline). Voiture de 20 ans qui roulait encore bien avec une réparation trop élevée. Tenez vous bien mon assurance tente une indemnisation amiable: ce Mr pas assuré! TOTAL (frais de remorquage, menues réparations pour pouvoir l’emmener, cafouillage de mon assurance (du CRCA=bandits)bref au bas mot 300 E. Donc ces gens sont protégés. C’est clair. Après on me dit: c’est pas bien de voter FN. mais bon sang je le vois tous les jours, les étrangers d’un certain coin ne veulent pas respecter la loi, c’est VISCERAL (je le constate tous les jours de par mon métier. Encore une: ce matin sur LE PROGRES, jugement d’un Kossovar auteur d’une escroquerie (chantage sur un prêtre): 1 an ferme, sans mandat de dépôt puisqu’il avait fait déjà 5 mois) Passons;Est ce qu’on va l’éjecter à la fin? NON BIEN SUR
      Il se trouve également que je suis aussi dans une situation similaire à ces deux dames: eh bien si cela se produit, je n’irai pas voir les autorités, oh non! On trime (pas de weeks-ends, un sou est un sou) et voilà il faut partager par universalisme!Il faut redescendre sur terre là car la réalité nous rattrappe à grands pas…Coeur à gauche, les faits ramènent à droite irrémédiablement. Ceux qui ont voté FN au 1er tour et UMPS au 2e: vous espérez quoi? Qu’on vous rigole au nez en pleine rue en vous serrant la main? (on est tous frères!) Ah ah je suis Charlie!!! Et puis quoi encore!

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    C’est un poisson d’avril, non ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • confucius

    re,

    Ce ne sont pas des réfugiés, ce sont les vecteurs d’une agression économique, par le biais de l’exportation de la misère du kosovar vers l’ue.
    Les techniques sont nombreuses, et celle-ci est pratiquée par de nombreux pays.
    Il n’y a que les crétins qui nous dirigent qui font semblant de ne pas l’avoir compris, mais qui nous l’imposent.
    L’épargne européenne de la classe moyenne doit être mise à contribution, et au passage les européens les plus humbles doivent en payer le prix (abrogation continuelle du droit du travail).

    • confucius

      …suite,

      Dans les années 60, le syndicalisme allemand et italien étant en forte ascension, en retard en france, la CGT s’affairait pour faire de même.
      Le patronat trouva une parade pour casser ce mouvement français, en ouvrant les vannes à la main d’œuvre en provenance des ex-colonies avec la complicité des pouvoirs publics, et aussi, de certain colons qui en remplirent les valises avant de rapatrier vers la France.
      L’arrivée de ces travailleurs bon marché, participa à briser l’ascension du courant syndicaliste français, et des prétention de celui-ci à vouloir plus de participation aux bénéfices de leur entreprise.
      Ce fut une réussite pour le patronat et ses larbins, et une défaite pour le syndicalisme.

      Aujourd’hui, c’est un « x répétita », nous avons détruit leur pays, ainsi que les quelques infrastructures industrielles existantes, et ces gens n’ayant plus de possibilités de travailler chez eux, viennent chez leurs destructeurs pour vendre leur force de travail.
      Comment ?
      Ex. L’entreprise de BTP a besoin de main d’œuvre, qualifié c’est bien, si elle n’est pas chère c’est mieux.
      L’entreprise, dans cette population recrute des maçons comme manœuvre, avec salaire et fiche de salaire de manœuvre.
      Un maçon français refusera de bosser pour un salaire de manœuvre, tapera dans son bas de laine pour garder son train de vie, les allocs chômage étant maigres, ainsi le tour est joué.
      -Les salaires n’évoluent pas.
      -La population s’accroit, par l’arrivée des migrants « réfugiés économiques » et non-politique, peut-être aussi les subventions européennes.
      -L’épargne française est phagocytée/ré-injectée dans l’économie.
      -La population augmentant, la consommation augmente, accroissant la TVA.
      C’est tout bénef pour l’état !…et indirectement pour nous. L’état c’est nous.
      Accueillir un migrant adulte est une richesse pour l’état, qui n’a pas déboursé un centime pour la scolarité de celui-ci.
      En 2011, un natif français représente un coût énorme pour l’état, 15 ans de scolarité, de la maternelle à la terminale. Autant d’économisé avec les « réfugiés » :
      112’470 $PPA ($ Parité de Pouvoir d’Achat) pour un élève.
      Dans le supérieur :
      61’810 $PPA pour un élève.
      http://www.education.gouv.fr/cid58241/la-depense-pour-le-parcours-d-un-eleve-ou-d-un-etudiant-en-france-et-dans-l-ocde-en-2011.html
      Sans oublier les allocations familiales pour les foyers les plus modestes.
      Pour plusieurs, multipliez par x les allocs, mais aussi les dépenses.

      En conclusion, peut-on dire que ces « réfugiés économiques » sont une « chance » pour :
      -les marges du patronat ?
      -et de Bercy ?
      -la démographie ?
      -un moindre mal pour les natifs ?

      Ainsi qu’un ralentissement du déclin inéluctable français ?