Aide alimentaire: En Grande-Bretagne, pour l’association de banques alimentaires Trussell Trust, le nombre de demandes multiplié par sept en deux ans

Vous avez remarqué que nous n’entendons jamais parler de l’Angleterre? À croire que c’est un pays dans lequel rien n’arrive, qui même échapperait à la crise, à moins que le sujet ne soit tout simplement pas intéressant… Nous sommes au courant lorsque la reine fait une sortie au soleil, mais c’est tout. Pourtant, la situation est plus que délicate dans certains endroits du pays, et la pauvreté explose dans l’indifférence la plus totale.

foodbank-photoLa reprise ne profite pas aux salariés les plus pauvres, très exposés à la précarité.

Le primat de l’Église d’Angleterre demande au gouvernement d’agir et aux familles d’éviter le surendettement.

L’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a lancé un cri d’alarme sans précédent sur l’explosion de la misère au Royaume-Uni. Sa rencontre avec une famille dans une banque alimentaire de Grande-Bretagne l’a dérangé encore plus que la détresse de réfugiés dans un camp en République Démocratique du Congo, a-t-il dit au journal Mail on Sunday. « J’ai trouvé leur situation plus choquante. C’était moins grave, mais c’était ici ».

Ici, c’est-à-dire dans un pays, dont la croissance fait pâlir d’envie les riches nations européennes – 3 % en 2014 – ; un pays dont la capitale compte la plus grande concentration de milliardaires au monde.

Mais aussi un pays où, selon l’association chrétienne de banques alimentaires Trussell Trust, le nombre de personnes faisant appel à son réseau a été multiplié par sept en deux ans, passant de 128 697 en 2011-2012, à 913 138 personnes en 2013-2014. Plus d’un tiers d’entre eux sont des enfants.

 

Faire face à l’explosion de la demande alimentaire

Le Trussell Trust est le plus grand organisme caritatif du Royaume-Uni et gère 420 banques alimentaires. Il en existe au moins autant gérées de façon indépendante. Ces « charities » sont débordées par l’explosion de la demande alimentaire.

« Un très grand nombre de personnes ont des difficultés à cause des retards de paiement des allocations sociales, explique David McAuley, président du Trussell Trust. Mais, ce qui est nouveau est une hausse significative des personnes qui viennent nous voir en invoquant de « bas revenus » comme la principale raison de leur détresse ».

Ces pauvres qui travaillent n’ont pas vu leurs revenus suivre l’inflation. « Beaucoup d’entre eux, ajoute David McAuley, ne voient pas encore les bénéfices de la reprise. Ils vivent sur le fil du rasoir. Le moindre changement, le moindre coup dur, peut les plonger dans une détresse qui ne leur permet plus d’avoir les moyens de manger ».

Réformer les prestations sociales

Justin Welby, primat de l’Église anglicane, a lancé un appel vibrant au gouvernement pour qu’il consacre plus de ressources à la lutte contre la pauvreté. Il a demandé au premier ministre d’utiliser des fonds européens pour augmenter les moyens des banques alimentaires britanniques, ce à quoi David Cameron se refuse.

Justin Welby s’appuie sur un rapport publié le 8 décembre, « Feeding Britain » (nourrir la Grande-Bretagne), résultat d’une commission d’enquête réunissant des parlementaires de tous bords. « Le gouvernement doit réformer de façon urgente le système de prestations sociales afin que les paiements soient effectués rapidement, en cinq jours ouvrables », recommande la commission d’enquête.

Elle propose d’augmenter les missions des banques alimentaires, avec de nouveaux services, comme des conseils en gestion pour les personnes surendettées et de l’aide pour apprendre à cuisiner des plats bon marché. Elle suggère aussi que des repas soient distribués aux enfants en difficulté gratuitement dans leurs écoles pendant les vacances scolaires.

Article complet sur La croix

 

3 commentaires

  • gnafron

    c’est sûr que les inégalités sociales, ça va se régler avec
    plus de charité chrétienne…..
    heureusement que les riches sont là pour donner aux pauvres! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • kris de kerg. kris de kerg.

    En Angleterre, comme ailleurs, si on retire l’avancée « technologique », on stagne depuis le 17 ème, ……anvant vous aviez une pierre à briquet joliment forgée, maintenant vous avez une tablette android ( quid ???? l’etre humain est dans la puce ?????http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif), d’autres sont sous la pomme, et des complotistes sous linux………la société n’avançe pas, ou sont les concepts d’amour et de bienveillance des premiers chrétiens pour qui le miracle de la multiplication des pains etait un symbole contre la pauvreté et l’esclavage , et dont le poisson était le sigle, symboles vite récupéré et vite remplacés par la culpabilité et l’angoisse de la mort, la croix…….JE NE SUIS PAS COUPABLE des malheurs de la société, les coupables sont au chaud dans les bureaux climatisés des bank, nos oligarques se vautrent dans la compromission pour des rentes…….non, rien n’a changé, …….

  • Natacha Natacha

    15 % de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté.
    Plus de 20% de la population. :(

    La City n’est pas en Angleterre, si ?