La boite noire gouvernementale chez les FAI….

C’est où la Corée du Nord?. Reflets.Info en a une petite idée, à suivre donc. Qui aurait pu imaginer la mise en place d’un tel système de surveillance de masse, par un régime qui n’a à la bouche, que le mot démocratie et république, mots un peu trop employés pour justifier l’impensable…..

Le GLINT, une boite noire traqueuse de barbus terroristes idéale pour les FAI, développé par la France pour la Libye de Kadhafi

Ils sont devenus fous. Aujourd’hui le Figaro évoque un projet gouvernemental de « boite noire » chez les fournisseurs d’accès.
Sans même parler de solution technique, on sent tout de suite que nous sommes en train de franchir la ligne rouge. Détection comportementale sur le Net : il s’agit toujours de faire la traque aux cyberbarbus, c’est pour notre bien. Et comment on les détecte les comportements ? C’est assez simple, comme le disait le député Myard « il suffit de mettre de gros ordinateurs, les chinois l’ont bien fait » . Ces gros ordinateurs vont probablement opérer sur plusieurs niveaux.

Tout commencera par des sondes capables de détecter sur les millions de connexions les connexions « suspectes »…peut être par dictionnaire, ou par des règles bien plus précises, on n’en sait rien, c’est ça le concept de la boite noire, vous n’en saurez rien et un comité Théodule assurera « sa bonne utilisation ». Une fois suspectées, on pourra s’attaquer au layer 7, un peu trop gourmand pour du systématique sur l’ensemble de la population… ces connexions seront interceptées, dans l’intégralité de leur flux.

Pas un clic n’échappera à la « boite noire », l’intelligence des machines au service de la misère démocratique, vous en avez rèvé ? la voilà… La détection comportementale implique que nous sommes 66 millions de suspects. Et ce n’est pas comme si des projets de recherche européens n’existaient pas.

Faible consolation, Internet en France est bâti sur un enchevêtrement chaotique de réseaux qui limitera sans doute les belles idées du gouvernement. Mais l’article du Figaro n’en reste pas moins effrayant. «Les terroristes ont des comportements de grande discrétion sur le Web, mais il existe des marqueurs signifiants» précise la source. Puis ces marqueurs seront utilisés pour déclencher une surveillance «de manière totale et systématique» confie t-elle. Oui, c’est bien de ça qu’on vous parle depuis des années maintenant sur Reflets. C’est vraiment trop injuste, ces belles boites noires que nous avons fabriqué pour Kadhafi, Bachar et d’autres malades mentaux qui éprouvent le besoin de placer sous surveillance toute leur population, pourquoi nous n’aurions pas le droit de les utiliser nous ?

Le plus pathétique, c’est que c’est typiquement le genre de mesure qui passera sur décret, pas devant le Parlement, dès fois que certains parlementaires poseraient trop de questions sur un projet en cours depuis des années, dans lequel le fond stratégique d’investissement a allègrement placé des billes depuis des années, et qui ne demande qu’à être activé ?

Une boite noire chez les FAI… et pourquoi pas un gros bouton rouge chez les électeurs pour faire sauter un gouvernement ?

Source Reflets.Info

Voir aussi:

Une boite noire pour nous surveiller tous, mais une boite noire de gauche…

Censure et surveillance administrative : l’essence de la tyrannie

Deuxième mutation de la démocratie en vue

Putain de DNS menteurs

4 commentaires