Crise du crédit : le jour où votre carte bancaire ne servira plus à rien, par Bill Bonner …..

Bill Bonner

Rappelez-vous cet avertissement quand ça arrivera. C’est-à-dire quand vous irez au distributeur retirer de l’argent… et qu’il n’y en aura pas !

Oui, alors que nous méditions sur ce qui se passe vraiment dans le bizarre système monétaire actuel, une idée saisissante nous est venue.
Notre système financier pourrait subir un retournement stupéfiant et catastrophique que personne ou presque n’imagine… sans parler de l’anticiper. Vous vous rappelez le tsunami mortel qui a frappé les côtes d’Asie du sud-est, tuant des milliers de personnes et causant des milliards de dollars de dégâts ? Eh bien, juste avant que la muraille d’eau de plus de 10 m de haut ne s’abatte sur les plages, une chose extrêmement étrange s’est produite : l’eau a disparu.
La marée s’est retirée plus loin que jamais. Les pêcheurs locaux se sont immédiatement mis à l’abri. Ils savaient ce que ça signifiait. Mais les touristes sont partis à la chasse aux coquillages !
Il pourrait arriver la même chose à la masse monétaire. Le cash pourrait s’évaporer de manière aussi soudaine que désastreuse — juste avant que nous nous y noyions.
Voici comment… et pourquoi.


Ce que nous utilisons comme argent aujourd’hui, c’est en majeure partie du crédit. Il nous est fourni par l’industrie du crédit. Nous ne le voyons jamais. Nous ne le touchons jamais. Nous ne le sentons pas. Nous ne le comptons pas pièce à pièce. Nous ne le perdons pas derrière les coussins du canapé.
Le secteur financier fait des profits — en grande quantité — en nous offrant ce nouvel argent à crédit. Il en produit autant que ce que nous sommes prêts à payer. Après tout, pour une banque, créer du nouveau crédit ne coûte quasiment rien. C’est pour cette raison que nous en avons une si grande quantité.

Comment ce système monétaire se comportera-t-il durant une contraction profonde ou prolongée du crédit ?

Jamais encore un système monétaire de ce genre n’avait existé. Et il n’a connu qu’une époque d’expansion colossale du crédit. De sorte qu’il n’a jamais été complètement testé. Comment ce système monétaire se comportera-t-il durant une contraction profonde ou prolongée du crédit ? Peut-il survivre à un grave marché baissier des obligations ou des actions ? Que se passerait-il si les prix à la consommation s’envolaient ?

▪ Une situation sans précédent pour le système
Notre système monétaire actuel a commencé en 1971. Il a survécu à une inflation de 13% par an en 1980, mais Paul Volcker était aux commandes, restreignant l’offre de nouveau crédit et limitant l’inflation. Le système a également survécu à la crise de 2008-2009 ; mais ensuite, Ben Bernanke a radicalement augmenté le flux de crédit en mettant les taux proches de zéro et en rachetant des milliers de milliards de dollars d’obligations.
La prochaine crise pourrait être très différente. Les taux directeurs sont déjà à zéro… voire au-dessous. Les banques centrales rachètent désormais plus de 100% des nouvelles dettes gouvernementales (grâce au QE). Dans l’ensemble, la dette a atteint des niveaux encore sans précédent… et continue de se développer — bien au-delà de ce que l’économie réelle peut soutenir.
A un moment ou à un autre… une correction de la dette est inévitable. Les expansions de dette sont toujours… toujours… suivies de contractions. Il n’y a pas d’autre moyen. La dette ne peut augmenter éternellement.
Lorsque ça arrivera, les taux zéro et le QE ne suffiront pas à renverser la vapeur, parce qu’ils sont déjà pied au plancher. Alors ?

Une crise du crédit pourrait être déclenchée par n’importe quoi. Lorsqu’elle démarrera, la valeur de la dette chutera brusquement et rapidement

Une crise du crédit pourrait être déclenchée par n’importe quoi. Lorsqu’elle démarrera, la valeur de la dette chutera brusquement et rapidement. Les créditeurs se tourneront vers leurs emprunteurs… les traders se tourneront vers leurs contreparties… les banquiers se tourneront les uns vers les autres…
… et tout à coup, personne ne voudra plus se séparer d’un seul centime, de peur de ne plus jamais le revoir. La fin du crédit.
Ce n’est pas simplement que personne ne veut prêter ; personne ne veut emprunter non plus — à part les gens désespérés qui n’ont pas d’autre choix, généralement ceux qui n’ont aucune chance de rembourser leurs dettes.
Comme durant la crise de 2008-2009, nous pouvons attendre une réponse rapide des autorités. La Fed annoncera de nouvelles facilités d’emprunt illimitées. Mais ça n’aura aucun effet. L’immobilier sera en chute libre ; qui prêtera contre la valeur d’une maison ? Les valeurs seront en plein krach ; qui pourrait emprunter sur la valeur de son portefeuille ? L’art, les objets de collections, les ressources naturelles — tous feront le plongeon ; tous les nantissements seront dans le rouge.

Durant la dernière crise, toutes les grandes banques et sociétés d’investissement auraient fait faillite sans l’intervention des autorités. La prochaine fois, il ne sera peut-être pas aussi facile de les sauver. La prochaine crise affectera probablement toutes les classes d’actifs. Et avec 60 000 milliards de dollars de dettes supplémentaires dans le monde par rapport à 2007 — ce sera probablement bien plus difficile à arrêter.

▪ La prochaine étape
Est-ce que vous nous suivez jusqu’à présent ? Parce que c’est là que les choses deviennent intéressantes.
Dans un système monétaire « normal »… avec, disons, des pièces d’or ou même des morceaux de papier… les prix chutent. Mais l’argent est toujours là ; il ne disparaît pas. Il prend au contraire de la valeur parce qu’on peut l’utiliser pour acheter plus de choses. Naturellement, les gens le conservent. La vélocité de la monnaie chute, de sorte que « l’offre » de monnaie semble chuter aussi.

L’argent ne cesse pas simplement de circuler. Il disparaît

Imaginez maintenant ce qui se passe dans un système de monnaie à crédit. L’argent ne cesse pas simplement de circuler. Il disparaît. Parce que le crédit sous-jacent disparaît. Tous les prix chutent. Soudain, le « crédit » ne vaut rien. Une personne qui avait des « actifs » (assurés par le crédit) de 10 000 $ en juin pourrait se retrouver avec zéro en juillet. Une entreprise qui met des liquidités dans le rachat de ses propres actions une semaine… pourrait trouver ces actions divisées par deux la semaine suivante. Une personne ayant un portefeuille boursier de 100 000 $ le lundi pourrait réaliser que son portefeuille n’a plus aucune valeur quelques jours plus tard.
Tout ça est relativement standard dans une crise du crédit. La nouveauté — et elle est terrible –, c’est que les gens feront ce qu’ils font toujours, mais se retrouveront forcés de le faire d’une manière radicalement différente. Ils cessent de dépenser. Ils stockent des liquidités. Mais quelles liquidités stocker lorsque la plupart des transactions sont faites à crédit ? Stocke-t-on une ligne de crédit ? Met-on sa carte bancaire dans son coffre-fort ?
Non. Les gens stockeront le genre de cash qu’ils comprennent… une chose sur laquelle ils peuvent littéralement mettre la main… une chose qui voit sa valeur augmenter réellement — et rapidement. Ils voudront de la vraie monnaie papier.
Suivant un schéma également bien connu, cette monnaie papier réelle disparaîtra rapidement. Les gens videront les distributeurs. Ils voudront de l’argent tangible — de l’argent à l’ancienne, qu’ils peuvent mettre en sécurité chez eux et dans leurs poches…

▪ Et ensuite ?
Faisons une pause pour nous rappeler, cher lecteur, qu’on parle là d’une période très courte : des jours, peut-être des semaines — quelques mois tout au plus. Il s’agit de la période après que la crise du crédit ait aspiré tout le cash du système… et avant que le tsunami d’inflation des gouvernements ne frappe.
Comme l’a dit Ben Bernanke, « une banque centrale déterminée peut toujours créer de l’inflation des prix à la consommation positive ». Mais ça prend du temps !

Une ruée sur les billets de banques, les gens cherchant désespérément à s’en emparer pour payer la nourriture

Pendant cet intervalle, la panique s’installera. Une ruée sur les billets de banques, les gens cherchant désespérément à s’en emparer pour payer la nourriture… le carburant… tout ce dont ils ont besoin.
Le crédit sera peut-être encore disponible. Mais il ne servira à rien. Personne n’en voudra. Les distributeurs et les banques se retrouveront à cours de cash. Les banques mettront des pancartes en vitrine : d’abord « les retraits en liquide sont limités ». Puis « pas de retraits en espèces ».
Vous vous retrouverez avec une « carte de crédit » dont la réserve se monte à 10 000 euros. Mais toutes les institutions financières vacillent. Dans le journal, vous lisez que votre banque a fait faillite et a été placée sous tutelle. Que préféreriez-vous ? Votre réserve de crédit de 10 000 euros… ou une pile de billets de 500 euros ?
Vous irez faire le plein. Vous sortirez votre carte de crédit pour payer :
« Paiement en espèces uniquement », dira un panneau. Parce que tout le mécanisme de l’économie du crédit sera en train de s’effondrer. La station-service… ses fournisseurs… et ses financiers ne veulent pas se retrouver coincés avec un « crédit » de votre prêteur en faillite !
Quelles cartes de crédit seront encore bonnes ? Quelles réserves auront encore de la valeur ? Quelle banque est sur le point de faire faillite ? Qui honorera sa dette de carte de crédit ? Lors d’une crise, ces questions seront aussi ordinaires que « qui gagnera un Oscar » l’était hier.
Personne ne connaîtra les réponses. Rapidement, les gens cesseront de jouer aux devinettes… et se tourneront vers les espèces sonnantes et trébuchantes.
Notre conseil : gardez du vrai cash sous la main. Vous pourriez en avoir besoin.

Source : La Chronique Agora

Voir aussi:

SIGNER LA PETITION EUROPEENNE CONTRE TAFTA

29 commentaires

  • baron william baron william

    oulala les banquesteurs de l axe americano anglais a a a vont couper le credit parce qu ils vont perdre tout l argent vole par leur dette inique faute de remboursement

    et nos cartes de credit serviront plus a rien pour retirer du liquide et payer nos achats vitaux

    ca tombe bien poutine vient de lancer un nouveau systeme de carte bleu et lui il sait gerer sa dette donc son systeme financier sera stable sans parler que l inde la chine et d autre le suivent

    je vais vite trouver un moyen de me procurer une carte russe ou bien suivre diodo avec sa banque de la quenelle et son ananassurance

    finallement meme barik o banana rotechique bouche n co vont devoir revenir aux fondements de l economie reelle et au commerce equitable

    je les imagine bien casser du cailloux dans une mine de charbon ou repiquer des carottes au champs

    des qu ils seront dans le besoin je propose que des moutons se cotisent pour les aider a se loger et se nourrir quotidienement

    re petit rafffraichissement de memoire a propos des esclaves des banques explication et solution

    http://www.dailymotion.com/video/x25zw1p_esclaves-des-banques_school

    une video tres utile pour comprendre tous le charabia de bill bonner qui tourne la tete plus qu il apporte de reponses aux questions pratiques a resoudre en ces temps de crise

    • suzanna

      Les projets de dieudonné sont une impasse, c’est comme passer de la BNP au Crédit Agricole, ça ne changera rien, vous serez toujours en Euro, et sous des lois Françaises et Européennes, donc il n’y aura pas plus de guaranti, dieudonné n’a aucun pouvoir sur l’inflation ou la mort d’une monnaie, la finance c’est pas son truc, qu’il reste dans l’humour, c’est là qu’il est bon, et on ne lui demande rien d’autre.

      Mais je suis certaine que lui et sa famille ont déjà mis de coté leurs économies, et pas en Euro pour le coup, or, terrain, maison, mais pour nous autres, il se contente de donner du rêve avec un arôme ananas.

      • laspirateur

        Attendons de voir ce que l’ananassurance proposera d’ici Avril (normalement). S’ils arrivent à mettre en place quelque chose à moindre coût ça aura toujours le mérite de ne pas passer inaperçu et d’en aider certains!

    • Dubitatif

      si tu as info pour avoir carte crédit russe je suis
      intéressée
      car moi je cherche depuis des mois en vain
      d’autant que la banque russe en franque faut la trouver

      as tu le nom du nouveau système financier ?
      j’avais trouvé une banque chinoise… puisque ils sont
      associés avec les russe mais ils ont pas voulu m’ouvrir
      de compte !! ??? « pour un particulier » même clean !!!

      à te lire…..

  • robertespierre

    Vous comprendrez facilement que les nouveaux commentateurs sont peu nombreux car ceux qui ,pour accéder
    aux Moutons Enragés,et qui savent faire une addition ,s’y expriment déjà….(anti-robots)
    Alors,les maths et les problèmes de carte bancaire,
    c’est « une autre planète »!!!
    Il ne faut cependant pas désespérer….
    les additions,on en fait un monde ,mais c’est pas si compliqué que ça!
    Ceci dit,je me fais rare,car pourquoi se répéter!
    Enseigner et être enseigné
    TOUT passe par là.
    L’introduction qui n’est qu’une « fantaisie »ne doit pas
    être sous estimée.
    Combien sont capable de multiplier correctement,d’écrire sans faire « trop « de fautes
    L’avachissement des cerveaux produit ses effets.
    Dans quelques semaines:des élections cantonales!
    QUI se bat contre le système des machines à voter électroniques?
    QUI en parle ?
    0,2 % de la population a un QI de 145
    J’ai 8 enfants dans ce cas
    Je vous ai observé silencieusement pendant plusieurs semaines
    Je me fais rare et ça ne va pas s’arranger.
    Ce que je vous ai enseigné était gratuit….
    donc….sans valeur!!!
    Mais QUI est sans valeur?
    à se contenter de subir,on finit esclave
    De votre télé
    de votre égoïsme
    de votre pseudo-confort
    La rue (seule solution)
    qu’en faites-vous?
    à part emmener chier votre chien?
    et en plus,vous ne ramassez même pas sa merde
    Bonne journée

    • baron william baron william

      seule la paresse fatigue le ceveau

      louis pauwels

    • lily

      J’avais 2 chiens Môssieur, je ne les emmenai pas c…
      mais faire caca :)
      et je ramassai leurs crottes môa!
      Z’avez un problème avec les chiens pour parler d’eux
      comme çà?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • engel

      Salut robertespierre,
      En tant qu’aficionado des premiers jours « moutonesques », il est vrai, que parfois s’en est désespérant.

      Oui, le salut ne viendra ni des politiques « français », ni des centrales syndicales, ni des flics, ni des armées, ni des juges, ni des médias, ni, pour les plus farfelus, des E.T ou autres dieux vengeurs assistés d’égrégores positifs.
      Dans un rapport de force, seule la force compte. Les grecs, eux le savent très bien maintenant!

      Oui, personne ne viendra sauver la France et ses petites grenouilles, si pathétiques avec leurs grandes gueules donneuses de leçons universelles.
      « Croissez, croissez dans la casserole, le dernier râle sera mortelle » semblent dire certains… très intéressés!

      Heureusement, il semble que des « intellectuels » commencent enfin a le comprendre et… a l’écrire.

      Espérons qu’il ne soit pas trop tard.
      Et qu’a l’instar de l’empire romain, nous ne mettions pas mille ans pour nous en remettre!

      PS. Ma fille fait un LG 166 cm et elle sait tout sur tout, na! …Et surtout que son père est un vieux c.. grincheux.
      Comme quoi, on est sauvé… [;)]

    • Dubitatif

      Robertespierre,

      Tu parles ET penses pour les autres !
      sans compter cette habitude crasse de CRITIQUER sans
      savoir ce que font les autres. Là encore tu parles
      pour les autres. ce n’est pas être LIBRE PENSEUR que
      d’agir ainsi.
      moi quand je sais pas je pose des questions un max de
      questions

      1) on est de ME pas des demeurés !

      2) t’est t-il venu à l’esprit que des gens bossent et sont
      pas toute la journée sur le site des ME à répondre
      à toutes les infos ???

      3) si tu vas faire pisser ton chien profite pour me dire
      à ton retour si tu as vu des fractales dans la nature
      et si tes yeux perspicaces en découvrent…. me dire
      celles avec nombres PI et les autres avec nombres premiers….
      ou d’autres avec la Fonction ZETA…………

      et tu m’en parles je reste à ton écoute

    • laspirateur

      Dieu m’a dit :  » Français http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifen 2017 tu ne voteras point! »

      • laspirateur

        Et il voudrait même que je fasse barrage devant ma mairie pour empêcher quiconque d’entrer! Là je lui ai demandé si je serai tout seul, et il m’a dit normalement non mais tu risque de te faire taper sur la gueule!

  • BA

    Chômage : le nombre d’inscrits à Pôle Emploi vient de battre un record historique.

    Mercredi 25 février 2015 :

    Chômage : catégorie A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 892 500 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,2 %

    France entière (y compris l’outre-mer) :

    6 219 800 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,2 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-NZE88.pdf

    • engel

      10 pour-cent de la population française, Ouahhhh….
      Bravo Mr le président!
      « Votre ennemi c’est la finance et le chômage »,… disiez vous.

  • PhildeFer

    Perso, je pense que si ce que Bill Bonner annonce, se réalise, il vaudra mieux avoir surtout des pièces d’or et d’argent en plus de quelques billets qui deviendront très rapidement des billets de « monopoly ».. car lors de la débâcle de 1940, la 1ere chose que les commerçants ont fait a été de cesser d’accepter les billets de la banque de France, en attendant la nouvelle monnaie de Vichy…

  • Bardamu

    il vaudra mieux avoir surtout des pièces d’or et d’argent

    —->

    Sauf que personne ne te rendra la monnaie sur une pièce d’or pour acheter une baguette de pain et à moins d’être milliardaire, tu sera vite à sec à ce rythme.

    La bonne nouvelle, c’est que ça vaudra mieux pour toi vu que se promener avec de l’or dans les poches, deviendra aussi dangereux que se trimbaler avec de la barbaque dans la cache aux lions !

    • PhildeFer

      Renseigne toi sur la France de 1940… tu confonds trop la réalité avec les jeux vidéos ou les productions hollywoodiennes…. qui sont justement destinées à te dissuader d’avoir de l’or…

    • suzanna

      je vois mal les gens faire leurs courses avec de l’or, la vraie monnaie marchande pourrait être l’argent, l’or ce limitera sans doute aux gros achats de maison et terrain, donc avoir quelques grammes d’argent en pôche, c’est bien différent que de se promener avec de l’or, et là, rendre la monnaie est bien plus aisée, il y aura obligatoirement une monnaie papier qui sera encore circulation et acceptée, on sera pas dans mad-max, faut pas abuser :D

      • PhildeFer

        Faire leurs courses avec de l’or, de l’argent et du bronze est pourtant la seule chose que les gens ont fait depuis la nuit des temps jusqu’à l’invention très récente des assignats puis des billets de banque avec à chaque fois, la fin que l’on a connu à toutes, absolument toutes ces expériences…

        Certes, actuellement, les rares pièces d’or et d’argent disponibles ne permettent pas une très grande fonctionnalité et nécessiterait des aménagements.
        Juste une idée: à défaut de payer sa baguette de pain, une pièce d’or pourrait garantir un compte ouvert chez le boulanger ou l’épicier ou tout autre commerçant qui lui pourrait se réapprovisionner en gros en payant avec les pièces collectées.

        Concernant « leur » plan: c’est de remplacer la monnaie papier par une monnaie 100% électronique qui imposera ensuite très rapidement de devoir se faire implanter une puce pour pouvoir s’en servir (« ils » prétexteront sans doute des raisons de sécurité anti-piratage de la puce pour remplacer nos cartes bancaires par cette puce implantée)

        Mais il y a une grosse différence entre leur plan et ce qu’ils parviendront à réaliser…