L’horloge de l’apocalypse passe à minuit moins trois…

Non! non ce ne sont pas encore des annonces gratuites, mais un compteur géré par d’anciens prix Nobel, en fonction des risques planétaires, tant environnementaux que politiques.

Img/revolublog.com/

Des scientifiques nucléaires américains publient depuis 1947 leur horloge de la fin du monde, dont le décompte par rapport à minuit illustre le danger qui pèse sur l’humanité. Cette fois, l’apocalypse n’a jamais été aussi proche…

La grande aiguille de la Pendule de l’apocalypse, qui symbolise l’imminence d’un cataclysme planétaire, a été avancée de deux minutes à minuit moins trois, ont annoncé jeudi des scientifiques internationaux.

Le Bulletin des scientifiques atomiques, une association qui compte 18 anciens Nobels, créée après les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki par des physiciens du projet Manhattan, qui ont mis au point la bombe nucléaire, juge «très élevée la probabilité de catastrophe planétaire sans que des mesures soient prises rapidement» contre le réchauffement et la course aux armes nucléaires.

La célèbre pendule indique maintenant minuit moins trois minutes, précise Kennette Benedict, présidente de cette association qui a créé en 1947 cette pendule symbolisant à l’époque l’imminence d’un cataclysme nucléaire.

La dernière fois que l’aiguille avait été déplacée remonte au 10 janvier 2012, quand elle avait été avancée d’une minute.

Elle n’a jamais été aussi près de minuit depuis 1984, également à 23H57, au moment le plus tendu des relations américano-soviétiques. En 1991, deux ans après la Chute du mur de Berlin, elle était à 23h47 ……

[…]

Lire la suite sur Le Temps.ch

Qu’est ce que l’horloge de la fin du monde? (2011)

En résumé, il s’agit de l’indicateur de la guerre atomique. Il ne prend pas en compte les crises économiques et sociales.
L’horloge de la fin du monde est une horloge conceptuelle sur laquelle « minuit » représente la fin du monde.

Elle fut créée en 1947, peu de temps après les bombardements atomiques américains sur le Japon, et est régulièrement mise à jour depuis, par les directeurs du Bulletin des scientifiques atomistes (en), basé à l’Université de Chicago.

L’horloge utilise donc l’analogie du décompte vers minuit pour dénoncer le danger qui pèse sur l’Humanité du fait des menaces nucléaire, écologique et technique.
 Également baptisée horloge de l’Apocalypse, elle indique depuis 2010, minuit moins six. (23h54)
À l’origine, cette horloge représentait la possibilité d’une guerre nucléaire mondiale, en soulignant la menace liée à la prolifération des armes nucléaires. Mais par la suite, elle a pris en considération les perturbations dues au changement climatique, les problèmes liés aux hydrocarbures (pic pétrolier, géopolitique du pétrole) ou encore les risques liés aux nouvelles technologies (nanotechnologie, biotechnologie, etc.).
Le nombre de minutes restant avant minuit est mis à jour périodiquement. Ainsi l’horloge de l’Apocalypse indique en 2007 minuit moins cinq (23:55), après avoir été avancée de deux minutes, le 17 janvier 2007, suite aux tensions dues aux ambitions nucléaires respectives de l’Iran et de la Corée du Nord, ainsi qu’à l’insistance des États-Unis à évoquer l’utilité stratégique des armes nucléaires, l’échec des tentatives de sécurisation des stocks d’armes et la présence de 26 000 têtes nucléaires aux États-Unis et en Russie.

26 commentaires