Lizard Squad vendait ses services pour mettre les sites internet hors-ligne

Vous ne les connaissez peut-être pas, mais ce sont ceux qui ont attaqué les réseaux Playstation Network et Xbox live durant les fêtes. Leur but? Un bon gros coup de pub pour pouvoir mettre en avant leurs talents qu’ils comptaient monétiser en bitcoin dans un premier temps, et via Paypal par la suite. Le risque était dans un premier temps que l’ensemble des sites internet pouvant gêner (dont ceux faisant de l’info alternative) pouvaient être touchés, surtout vu le coût de l’attaque (à partir de 6$/mois). L’autre souci qui se présentait, c’est que même un petit antifa (pour ne citer que cet exemple…) pouvaitt financer de sa poche l’attaque d’un site lui déplaisant, et il y en a beaucoup qui sont listés chez eux: Agoravox, le cercle des volontaires, sott, info-libre, Jovanovic, Reopen911, Boulevard Voltaire, etc…

Il y a quand-même des bonnes nouvelles, la première, c’est que si quelqu’un commandait ces attaques, il y avait de grandes chances de retrouver une trace du commanditaire via leur site internet, puisque sur le web, l’anonymat n’existe pas, du moins, pour les petits internautes qui ne sont pas spécialisé dans la protection de leurs données.

Lizard-Squad

Surfant sur sa récente notoriété acquise suite aux attaques qui ont paralysé les PlayStation Network et Xbox Live et pour avoir, semble-t-il, aider les Guardians of Peace à pirater Sony, le groupe de hackers Lizard Squad entend bien aujourd’hui monétiser ses actions en proposant des attaques DDoS contre un petit pécule…

Ainsi, pour 6$ par mois, les acheteurs pourront engager la Lizard Squad pour attaquer n’importe quel site et le rendre inaccessible pendant 100 secondes. Si vous souhaitez le paralyser pendant plus longtemps, 8 heures par exemple, il vous faudrait opter pour la formule à 130$. Mais si vous avez vraiment une dent contre un site en particulier, il existe un forfait spécial, entre 30 et 500$, variable selon toute logique en fonction de la complexité de la cible.

Pour l’heure, seul le bitcoin est accepté comme moyen de paiement mais la Lizard Squad a annoncé via Twitter que Paypal serait bien proposé. En vendant ses services à tout un chacun, une cyberguerre de grande ampleur (touchant tant les professionnels que les particuliers) est bien évidemment à craindre mais Lizard Squad semble ici vouloir prouver sa puissance, et faire gagner au groupe sa « crédibilité » – souvent mise en question après les récentes attaques -.

Un site web a même été créé pour gérer la chose, « Lizard Stresser ». Il est, pour l’heure, hors service, un simple message affichant : « Switching servers… will be back online soon – All paid accounts will receive one week bonus as compensation. » (« Nous changeons de serveurs… Nous serons de retour bientôt – Tous les comptes payants recevront une semaine de compensation. »)

En savoir plus sur Gizmodo.fr

Mais il y a d’autres bonnes nouvelles qui sont apparues depuis la publication de cet article sur le site Gizmodo, rois pirates des Lizard Squad ont été arrêté!

L’enquête se poursuit après les attaques simultanées des services en ligne de Sony (PlayStation Network) et Microsoft (Xbox Live) le jour de Noël. Un Anglais de 22 ans a été arrêté par la police britannique en début de semaine. Deux autres membres du groupe de hackers Lizard Squad à l’origine de l’attaque sont entendus aux Etats-Unis.

Un membre du groupe Lizard Squad, qui avait revendiqué l’attaque simultanée des services en ligne Xbox Live et PlayStation Network le jour de Noël, a été arrêté en Grande-Bretagne. Agé de 22 ans, l’homme a été interpellé par la police britannique lundi dernier à son domicile de Twickenham (banlieue de Londres), rapporte Daily Dot. Vinnie Omari, l’intéressé, a lui-même confirmé au site la perquisition de sa maison, ajoutant que sa console Xbox One, son ordinateur portable, diverses clés USB et autres équipements avaient été saisis.

La police de Thames Valley a indiqué avoir arrêté « sur des soupçons de faudra par fausse représentation et infraction à la Loi Computer Misuse (accès non autorisé via du matériel informatique avec intention de commettre des infractions). Cependant, le communiqué publié par les autorités évoque une enquête pour fraudes survenues entre 2013 et août 2014 avec des vols de fonds sur les services PayPal et non des attaques contre les services de Sony et Microsoft.

Kim DotCom en sauveur

Omari a expliqué au site Daily Dot qu’il avait été libéré mardi et qu’aucune charge n’avait été retenue contre lui, sauf « des faits présumés ». Mais il attend désormais les conclusions des enquêteurs qui étudient le matériel saisi.
Le groupe de hackers a ajouté sur Twitter ce jeudi qu’un de ses membres connus sous le pseudo de Ryan avait également été arrêté en possession d’une grande quantité d’argent alors qu’il se trouvait à l’aéroport de Dallas (Etats-Unis). Il s’agirait d’un ressortissant finlandais.

Un troisième membre, connu sous le pseudo Jordie, aurait également été arrêté, selon son propre compte twitter.

Info complète sur Lci.tf1.fr

 

2 commentaires

  • C’est bien la première fois que je vois un article sur les ME sans commentaire …

    Qu’à cela ne tienne !!

    [MODE TROLL]

    Ben, Moi, Je suis pas d’accord, c’est la faute au Gouvernement / Sionisme / Dieudonné / Bois-bandé / USA / Poutine / Ukraine / La dèche / La crise / Terrorisme / Télétubbies … (dé-rayez la mention utile)

    [/MODE TROLL]

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif