Bientôt la faillite ? par Maurice D….

On se demande si ce qui est connu de tous, au vu de la politique budgétaire de la France, à savoir la faillite du pays, n’est pas voulue par le squatter de l’Elysée. Tout porte à le croire, et ce ne sont pas les partenaires Européens qui diront le contraire, ces même partenaires qui renâclent à mots couverts, sachant qu’une sortie de l’euro même partielle, aurait de graves conséquences pour tous. C’est ce que dit cet article…mais en écoutant Mr Asselineau, sortir de l’Europe, de l’euro et de l’OTAN,  serait un bienfait pour nous,  nous sommes nombreux à le penser…D’autre part, on m’a signalé la fermeture du blog Minurne-Résistance, (que je ne connaissais pas) fermé sans explication. Quels qu’en soient les motifs, c’est une atteinte à la liberté d’expression et à la démocratie,  nous sommes tous concernés.  Mes recherches, m’ont permises de découvrir le blog d’où est issu l’article qui vous est proposé ce matin.

Le Canard enchaîne ayant annoncé qu’il révélerait avant la fin de l’année les noms des 60 élus qui sont dans le collimateur du fisc, Médiapart qui croyait détenir le monopole de l’info trash se sent menacé et révèle précipitamment le premier nom : Gilles Carrez.

Celui-ci est Président de la Commission des Finances à l’Assemblée Nationale et député UMP. Il ignorait, dit-il, que le fait que sa femme pharmacienne était propriétaire de la pharmacie où elle travaille et faisait sauter dans sa déclaration à l’ISF l’abattement de 30 % dont il bénéficie sur sa résidence principale du Perreux-sur-Marne. C’est tout de même fou ce que nos énarques qui se piquent d’être de grands financiers ignorent des mécanismes basiques de l’économie, de la finance et de la fiscalité ! Cela dit Carrez est probablement le plus compétent de nos députés et surtout de loin le plus travailleur et le plus assidu, ce qui est attesté par tous les observateurs du travail de l’Assemblée, alors ne lui jetons pas la pierre.

Tous les ans, des milliers de contribuables font l’objet d’un redressement fiscal, les services fiscaux ne livrent pas leur nom en pâture à la presse car la plupart sont de bonne foi. Comme cet ami qui, invité deux jours au Japon avec son épouse, voyages tous frais payés, pour y recevoir un prix d’innovation industrielle, s’est vu imposer un redressement fiscal parce qu’il ignorait qu’il aurait du déclarer le coût du voyage de son épouse comme avantage en nature dans sa déclaration de revenus ! Dura lex sed lex ! Seuls nos élus n’ont pas à déclarer les avantages en nature dont ils bénéficient puisqu’ils s’en sont exonérés eux-mêmes.

Je suis convaincu que le président Hollande fait confiance à  ses conseillers fiscaux. Il ignore donc que sa déclaration de patrimoine est sérieusement sous-évaluée et qu’il devrait payer l’ISF, ou que son conseiller fiscal principal possède deux comptes bancaires aux Îles Caïman.

Dans ces affaires, le problème est toujours celui de la bonne foi des accusés.

Ainsi, Hollande assure de bonne foi que le budget qu’il présente à Bruxelles est « ce qu’il fallait faire » et ne comprend pas que l’on critique son absurdité pourtant évidente.

Je suis le meilleur économiste du monde, mon ami Sapin est le deuxième meilleur économiste du monde, alors ne nous faites pas c…

La Commission lui a envoyé une lettre pour lui demander en quoi il fait « ce qu’il fallait faire » quand il continue à accroître la dette de la France, à augmenter les dépenses de l’État au même rythme que le chômage et les impôts, à n’entreprendre aucune réforme susceptible de redresser la situation et à faire des promesses de bonne conduite économique qu’il ne tiendra pas plus qu’il n’a tenu les précédentes.

Monsieur est vexé et répond « je souhaite que cessent ces échanges épistolaires ».
« Bien envoyé » pensent certains qui n’ont toujours pas compris que les économies de l’Europe étant inextricablement liées, quant un partenaire ne joue pas le jeu tous les autres en supportent les mauvaises conséquences.

L’Angleterre, qui a réduit son chômage à 6 % (11 % en France), relevé la croissance de son PIB à 3 % (inférieur à 1 % en France) et qui réduit sa dette affirme qu’elle ferait mieux encore si la France ne la plombait pas par la réduction des échanges commerciaux consécutive à la baisse du pouvoir d’achat des Français.

Les Allemands, les Luxembourgeois, les Hollandais, les Finlandais disent la même chose : c’est la France qui freine et gêne la reprise en Europe par son refus d’entreprendre l’indispensable cure d’amaigrissement de son Etat que réclame sa situation catastrophique.

Eux l’on fait, et s’en portent plutôt bien. Il ne comprennent pas pourquoi seule la France soutient que c’est en faisant la politique inverse qu’elle va remonter la pente.
Toujours « l’exception française » !

Et le gouvernement français croit de bonne foi qu’il peut continuer à ignorer les règles élémentaires d’une bonne gestion parce qu’il bénéficie de prêts internationaux à 1,3 % pour payer ses fonctionnaires d’octobre à décembre et les intérêts de sa dette colossale de 2 000 milliards. Car notre gouvernement emprunte pour payer les intérêts de ses emprunts, comme n’importe quel ménage surendetté, et ne sait semble-t-il pas qu’emprunter à un taux supérieur à l’inflation n’a pas du tout l’intérêt qu’on lui prête.

Il n’y a que l’Italien Matteo Renzi pour soutenir Hollande car, dit-il, « je préfère voir la France en faillite que gouvernée par Marine Le Pen ». C’est son point de vue.

Ma que ? Marina présidente ? Mama mia !

Le problème est que cela ne va pas durer.
Un premier signe, petit mais significatif, de trahison, est cette déclaration passée quasiment inaperçue de Pierre Moscovici qui ayant découvert que son poste de Commissaire européen lui assure un revenu quasiment double de celui qu’il avait en étant un (mauvais) ministre de l’Economie et des Finances en France, affirme maintenant que sa loyauté envers la Commission sera absolue. Si Hollande, qui l’a imposé à Bruxelles comptait sur lui pour obtenir un nouveau sursis, c’est raté…

Le second signe est plus inquiétant. Ce n’est pas un signe de trahison mais de déception : les investisseurs américains qui étaient 56 % à penser que la France était encore une bonne opportunité en 2011 du temps de Sarkozy, ne sont plus que 12 %, leur courbe de confiance ayant suivi la même pente descendante que celle de la popularité de Hollande. Ils sont notamment totalement sceptiques sur la capacité du gouvernement Valls à mettre en œuvre les réformes annoncées, pourtant bien mièvres et insuffisantes.

Avec les investisseurs russes, qui ont eux aussi perdu confiance en raison de la politique antirusse abracadabrantesque du président et de Fabius, cela fait deux gros investisseurs en moins. Nous serons bientôt entièrement et exclusivement livrés aux mains arabes et chinoises pour nos investissements.

Le troisième signe est plus inquiétant encore. Nos prêteurs à des taux de 1 à 2 % commencent à douter eux aussi et à s’impatienter.

David Einhorn est le président du fonds de pension Greenlight qui possède 5 milliards d’actifs. Ce n’est pas très gros pour un hedgefund, mais quand il a fondé la société en 1996, tout jeune étudiant, il n’avait trouvé que 900 000 $. Il a volé de succès en succès dans ses placements, ce qui l’a rendu célèbre et très écouté à Wall Street. Ce qui fait la force de Einhorn c’est sa capacité à prévoir les évolutions financières. Il a été l’un des très rares à avoir anticipé la faillite de Lehman Brothers dès 2007, soit un an avant sa chute qui a provoqué la crise financière mondiale de 2008. À l’époque personne ne l’avait cru ; aujourd’hui on le croit.

David Einhorn le gourou de Wall street, jeune mais visionnaire

Or, jeudi dernier, le 23 octobre, à l’occasion d’une conférence d’investisseurs à New York, il a estimé que le rendement sur les obligations d’État sur 10 ans de la France ne se justifie plus. « Les marchés considèrent la France comme l’Allemagne, alors qu’elle ressemble davantage à la Grèce », a-t-il affirmé.

Pour illustrer son propos il a égrené : la taxe à 75%, les 35 heures… et surtout, surtout, dézingué le budget « anti-austérité » dont Michel Sapin et François Hollande sont si fiers !

Il a expliqué que même la Grèce pourtant partie de très bas est parvenue à réduire la charge de sa dette en-dessous de celle de la France (en pourcentage de PIB), et juge qu’une défiance des investisseurs rendra la dette française insupportable. Il en tire une conclusion simple : vendre la dette française à découvert pour acheter les obligations des banques grecques !

Un conseil dont le gouvernement français se serait bien passé, car si les investisseurs qui écoutaient Heinhorn jeudi dernier se mettent à le suivre, cela pourrait bien entrainer, comme cela arrive souvent dans les milieux financiers, une réaction en chaine. Avec seulement 12 % d’investisseurs confiants nous sommes sur cette pente fatale. Si les taux de nos emprunts grimpent, sans même aller jusqu’aux 9 % qu’a dû payer la Grèce, adieu le budget 2015 sous peine d’entrer dans une spirale qui mettrait la France « à poil » !

Mais avant, cela pourrait aussi convaincre la Commission Européenne de refuser à Hollande le délai de grâce qu’il est aller demander, menaçant, à Bruxelles, ce qui a mis le gouvernement hollandais dans une fureur noire et fortement agacé Angela Merkel et bien d’autres chefs d’Etats européens.

Ce qui peut les faire hésiter à sanctionner la France, c’est que tous savent qu’une crise en France qui amènerait celle-ci à se retirer totalement ou partiellement de l’euro et des institutions européennes entraînerait une énorme crise en Europe, une chute des investissements et assez rapidement une baisse inéluctable du niveau de vie de tout le monde et surtout en France.

Tous savent aussi que les Etats-Unis et la Chine n’attendent que cela, car une Europe qui serait politiquement efficace et économiquement forte (mais pour cela il ne faudrait pas recruter des Moscovici) serait un concurrent dangereux dans l’économie mondiale.

Etats-Unis et Chine espèrent donc que Hollande entrainera l’Europe dans sa chute.
Et les Européens ont compris que Hollande ne travaille pas pour une France et une Europe fortes, mais pour les Etats-Unis et Obama dont ce « young leader » de French-American Foundation est un fervent supporter.

Maurice D.

Source NiceduFutur de nombreux articles sont disponibles pour ceux que ça intéressent, la ligne éditoriale est résolument identitaire, aussi merci de ne pas tirer sur l’ambulance… ;)

SOLIDARITÉ AVEC MINURNE-RÉSISTANCE, FERMÉ SANS SOMMATION ! ETAT TOTALITAIRE !

Nous apprenons avec consternation et révolte ce matin que le blog Minurne-Résistance a été fermé ce matin sans sommation sur décision d’un tribunal X pour enquête en cours.

Enquête sur quoi ? Quel article aurait pu déchaîner l’ire des magistrats ? Qui a pu, au sommet de l’Etat, permettre que l’on ferme un site de ré-information sans que le responsable puisse s’expliquer, se justifier éventuellement et être défendu par un avocat ?

Je ne sais si la loi récemment votée contre le terrorisme qui donnait le droit à l »Etat de fermer des sites dangereux a été utilisée dans ce cas. En tout cas il est certain que les sites de réinformation sur l’islam n’appellent ni à la haine, ni à égorger, ni à lapider, EUX…

J’appelle tous les Résistants de France et de Navarre à marquer leur solidarité avec Minurne Résistance en appelant le Ministère de la Justice pour protester et en relayant mon message sur leurs sites et blogs, en attendant d’autres actions éventuelles.
Les fossoyeurs de la liberté d’expression ne passeront pas !

Christine Tasin
Résistance républicaine
http://resistancerepublicaine.eu/2014/solidarite-avec-minurne-resistance-ferme-sans-sommation-etat-totalitaire/

11 commentaires

  • icaromy

    bonjours les moutons enragés pour mon premier méssage je voulais tout d’abord vous dire un grand merci pour se superbe site d’information que je lis chaque jour(je n’ai ni tv ni radio et je m’informe exclusivement par des sites de ré information comme celui ci)
    je voulais réagir a cette article car une phrase ma sauter au yeux : En tout cas il est certain que les sites de réinformation sur l’islam n’appellent ni à la haine, ni à égorger, ni à lapider, EUX… rien qu’a la lire cela sent le racisme….pour ma part je suis musulman et les sites sur l’Islam ne sont pas tous comme vous le décrivez tous comme tous les sites de ré information ne sont pas raciste
    il ne faut pas se tromper de combat la déchéance de la France n’ai pas du a L’Islam,pour garder le pouvoir les puissants montes les chrétiens contre les musulmans tout comme au usa ils montent les blancs contre les noirs cela et si facile de se jeter dans la gueule du loup…..
    en espérant que vous continuerez a nous informez avec lucidité
    respect

    • voltigeur voltigeur

      Merci Icaromy pour ton intervention,
      J’ai bien spécifié que c’était un site résolument
      identitaire.
      Tout ce qui y est écrit n’est pas forcément l’avis de tous les moutons enragés
      ,
      mais il faut savoir faire preuve d’ouverture d’esprit, et
      je fais confiance aux moutons, qui ont leur libre arbitre
      pour juger du contenu.
      Sur LME nous sommes pour la liberté d’expression,car nous comptons
      beaucoup sur l’intelligence de nos lecteurs, qui sont suffisamment adultes
      pour ne pas tomber dans certains pièges. ;)

      édit:Tu écris: .pour ma part je suis musulman et les sites sur l’Islam ne sont pas tous comme vous le décrivez tous comme tous les sites de ré information ne sont pas raciste

      Tu as rectifié de toi même j’espère, l’article ou l’appel ne sont pas
      de moi. Je ne suis solidaire que de la fermeture du site sans explications.
      Pour le contenu c’est de leur responsabilité :)

      • icaromy

        oui bien sur mon message n’ai en aucun cas contre les moutons enragés mais contre la lecture de cette article qui je sais n’est pas de vous (dsl pour cette ambiguïté…)
        respect

      • voltigeur voltigeur

        Ne sois pas désolé, je comprends très bien ta position.
        Tant que les religions seront là,
        pour donner une ligne de conduite, dire comment agir et quoi penser,
        le problème ne se résoudra pas si facilement, chacun étant persuadé
        d’être dans le vrai..Si tous le monde se remettait en cause, et faisait
        l’ effort de réfléchir par lui même, peut être qu’on avancerait.
        Respect à toi aussi :)

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Salut Volti !
        Comme tu le dis si bien, mais tjs avec des pincettes… quand on parle de religion…

        Je me demande souvent pourquoi « la religion » est si difficilement critiquable, pourquoi l’humanité ne réalise pas que qu’une religion est en quelque sorte comme une secte !

        Elles prônent toutes une identité différente, voulant rassembler un maximum de têtes pensantes !

        Pour ma part, ma religion est le miroir, celui qui tout les matins me demande si je construis ma vie dans le bons sens, dans le bon sens pour mon entourage limité sur cette petite boule toute bleue….

        A+
        Z.

      • voltigeur voltigeur

        Comment veux tu que je réponde??
        Avec des rangers et un AK47 ? mdr!!

  • lol Asselineau …
    ce serait un « bienfait » oui, mais sur le longterme, et surtout, après qu’on ai survécu a l’intervention zunienne pour nous sauver de nous même, et que l’Europe aie survécue à la déflagration économique de la perte de confiance globale dans le système …

    faut pas exagérer non plus ! Je suis contre l’Euro, mais je suis conscient qu’en sortir ne va pas être une sinécure, à cause des forces de résistances qu’il y a un peu partout, à démmarer par ceux qui profitent le plus de l’Euro : les multinationales !!!

  • Philippe30

    Mr Carrez
    « Nul n’est censé ignorer la loi »

    Quelle belle phrase pour être sûr de bien berné la plupart des Français.

    Par contre que Mr Carrez , instigateur de la loi Carrez sur les surfaces immobilières ne soit pas au courant du fonctionnement des SCI et des abattements de l’ISF au titre de l’immobilier est très étonnant…

  • affirmatif pour la fermeture de minurne, j’etais dessus; « nlog fermé » sans explications, nous sommes tous surveillés mais je leur chie sur la gueule, mieux vaut mourrir comme un lion que de vivre comme un mouton;;;
    ma vie pour la liberté de mes enfants

    • voltigeur voltigeur

      C’est bien d’intervenir, mais c’est le langage
      que tu emploies, qui jette le discrédit. (j’ai modéré ton premier message)
      Le débat d’idée n’est pas interdit, l’extrémisme et le radicalisme oui.
      les insultes ne font pas avancer le schmilblick. :)

  • Pkpas

    « Ce qui peut les faire hésiter à sanctionner la France, c’est que tous savent qu’une crise en France qui amènerait celle-ci à se retirer totalement ou partiellement de l’euro et des institutions européennes entraînerait une énorme crise en Europe, une chute des investissements et assez rapidement une baisse inéluctable du niveau de vie de tout le monde et surtout en France.

    Tous savent aussi que les Etats-Unis et la Chine n’attendent que cela, car une Europe qui serait politiquement efficace et économiquement forte (mais pour cela il ne faudrait pas recruter des Moscovici) serait un concurrent dangereux dans l’économie mondiale. »

    C’est à quel moment qu’il faut rire ???
    Vincent Brousseau a travaillé 15 ans à la BCE en tant que spécialiste des questions monétaires. Il a récemment démissionné de son poste afin de se présenter comme tête de liste dans la région Centre pour l’Union Populaire Républicaine (UPR) aux élections européennes. Ce monsieur aurait donc quitté sa bonne place pour des prunes ?
    Il explique dans cette vidéo pourquoi et comment sortir de l’euro !
    http://www.upr.fr/conferences/sortir-de-leuro-pourquoi-comment

    La France a besoin de quitter l’euro pour retrouver une monnaie dont le taux puisse varier indépendamment des monnaies mondiales et européennes.

    L’euro détruit nos industries :
    http://www.upr.fr/videotheque-upr/leuro-fort-penalise-les-entreprises-francaises
    (et c’est le PDG de Airbus qui le dit)

    L’euro et l’UE est un projet soutenu par les américains, qui n’est là que pour enchainer les pays européens :
    http://www.upr.fr/conferences/qui-gouverne-la-france