La vidéo du « héros syrien » était un fake commandé par l’OTAN

http://youtu.be/q2XlYEO7zxw

Un clip vidéo montrant le sauvetage par un jeune garçon d’une jeune fille au milieu d’une grêle de coups de feu émanant d’un sniper en Syrie a entraîné des millions de visionnage sur YouTube.

Les grands médias et le gouvernement étatsunien se sont jetés sur la vidéo pour l’afficher comme une preuve de la dépravation absolue du régime Assad.

Le seul problème, c’est qu’il s’agissait d’un faux. L’Institut du Film Norvégien, financé par les gouvernements des membres de l’OTAN, a reçu $ 30,000 pour que ce film soit produit à Malte et rendu public sans pour autant que les téléspectateurs ne soient au courant qu’il n’était pas authentique.


Les cinéastes ont clairement répondu aux demandes du gouvernement norvégien de ne pas révéler que le film était un faux et que les autorités n’ont soulevé aucune objection à l’opération.

La BBC a écrit sur la façon dont beaucoup de gens ont été trompés par le film :

Une fois que le film a été fait, comment a-t-il fait pour se propager aussi rapidement sur le net ? « Il a été affiché surun compte YouTube il y a quelques semaines, mais l’algorithme nous a dit qu’il ne avait pas le succès escompté », a déclaré Klevberg. « Nous avons donc supprimé cela et ré-affiché. » Les cinéastes disent qu’ils ont ajouté le mot «héros» au nouveau titre et ont essayé de l’envoyer à des gens sur Twitter pour démarrer une conversation.

Au moment où l’inauthenticité du film a été établie, des millions de personnes ont été outrées par le gouvernement d’Assad. La propagande consiste à fournir en premier l’information et personne ne va lire ensuite les corrections une fois que l’histoire fausse a été imprimée.

Cet épisode devrait démontrer combien il est facile pour les gouvernements de se cacher derrière des complices volontaires et des médias sociaux pour produire et diffuser de la propagande.

Source : le-blog-Sam-la-Touch

10 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Et les gens continuent de les croire.

    • voltigeur voltigeur

      Je l’ai vu hier, mais je n’ai pas voulu donner suite
      c’était énorme, les braillards qui hurlent d’un côté
      et le petit gars qui « sauve » la petite tout seul
      sans que les autres ne bougent….

    • TrouduQ

      Il est clair que your pub sweeper and go gole sont très dangereux au service du méchant o loup lama.

  • Bonjour les moutons. Les « gens » gobent tout, sauf quelques irréductibles qui passent pour des « complotistes », mot magique avec lequel on nous tient en respect. Nauséeux !
    Caillasse du jour : G20 : Ici Brisbane, à vous Panurge !

  • Electra

    On nous prévenait déjà y’a longtemps, sous couvert de divertissement.

    http://www.youtu.be/sJOh2PrYt-s

  • En vertu de quoi cet institut serait financé par l’OTAN? Je rappelle que c’est justement cet institut qui a demandé aux réalisateurs de dévoiler la supercherie donc ça ne tient pas debout. Si c’était un coup monté, personne n’aurait moufté. ça n’a pas de sens.

  • fautoubenner

    Bonsoir à vous tous,

    Hé bé! Je n’interviens que peu souvent car je n’aime pas d’écrire , mais j’avais vu tout de suite que la vidéo ne collait pas ,le gamin qui se prend un tir dans le dos ,qui tombe et qui se relève ensuite comme si de rien n’était …ça ne m’allait pas du tout ,c’était vraiment trop gros!
    Je vous aime bien tous , mais je crois que je commence à baisser les bras ,je cherche une planète de secours mais je n’en trouve pas …

  • fliouguer

    Pourquoi ne pas relater les vrais actes de courage ?

    Une écolière a sauvé une enfant de l’eau. « Il n’y avait pas de temps pour réfléchir! »

    Natasha Kamneva une écolière de 9 ans dans le village de Risoopytnogo, territoire de Krasnodar, se précipita dans le canal pour sauver une petite fille de 5 ans qui ne savait pas nager. La nouvelle s’est instantanément répandue dans les médias locaux, Natasha est devenu un héros local et est récemment revenu de la capitale avec une autre médaille sur la poitrine –celle du « Courage ».

    «Ce jour là, sa sœur aînée était occupée dans le stade à pratiquer des sports. Je me suis assise dans les tribunes pour regarder. Est entrée dans le stade Nastya. Elle a Fait un tour et est repartie …  »
    « Une fille de 5 ans sans surveillance? » – dis-je surpris.
    « Sa mère est morte … papa tout le temps au travail, et sa grand-mère sur le travail agricole, la regardant de temps en temps. Oui, notre village est petit, 9 rues, deux ruelles – presque tout le monde se connaît, alors on laisse les enfants à eux-mêmes pas loin de la maison « , – a dit le père de Natasha, Victor.

    Natasha continue:
    – Après environ trois minutes, je entendu un plouf dans le canal, je suis curieuse de savoir ce qui est arrivé. Me suis approchée, et ai vu Anastasia flotter sur l’eau, j’ai couru sur le pont, ai commencé à tendre ma main …
    – Et vous ne craignez pas de tombez? Vous ne savez pas nager!
    Natasha sourie timidement.
    « Il n’y avait pas de temps pour réfléchir! »

    «Je donnais à Nastya ma main et accidentellement ai plongé dans l’eau. J’ai commencé à pousser en avant Nastya, je me suis retrouvée sur un morceau de bois flottant qui passait à proximité et il a commencé à tourner en rond, et par hasard on en est sortis.  »
    Effrayée Nastya a évitée la maison du gardien du stade, mais Natasha a couru vers sa sœur.

    La c célébrité de Natasha est venu après une semaine quand en rentrant à la maison elle a trouvé un journaliste du journal local qui a écrit un article à ce sujet.
    « Et nous voilà partis : des interviews, des décorations, » – dit Victor.

    7 novembre le vice-président du Conseil de la Fédération a attribué à Natasha et à 20 autres jeunes Russes de 12 régions de la Russie, des médailles pour acte d’héroïsme, « Pour le courage des sauveteurs. »

    http://www.aif.ru/society/people/1382187

    http://prikolovo.ru/cool/14094-9-letnyaya-shkolnica-natasha-kamneva-iz-poselka-risoopytnogo.html

  • fliouguer

    Pourquoi ne pas relater les vrais actes de courage ?

    Des jeunes Boxeurs du Daghestan sauvés à Khabarovsk 30 passagers d’un tramway en feu

    À Khabarovsk 30 passagers d’un tramway en feu ont été sauvés par 11 athlètes de l’équipe de boxe du Daghestan, venus à Khabarovsk pour le championnat russe, qui débuta le 22 Novembre.
    Le 14 novembre après-midi, c’est près de l’arrêt de l’école 38 de Khabarovsk, que le tram a pris feu. Dans les voitures, de l’itinéraire n° 5, qui se déplaçait dans la direction du district du Nord, étaient 30 passagers.
    La rame était enfumée, les portes bloquées, les passants russes s’éloignaient de la rame quand les 11 athlètes partis faire du jogging et de la gym dans une cour, ont vu de la fumée noire, et se sont rendu compte qu’elle venait du tram. Toute l’équipe a immédiatement accouru, « Nous avons immédiatement réalisé que les portes ne s’ouvraient pas. Nous avons essayé de casser les vitres avec les mains et les pieds sans résultats. Seulement après Saslan Azbarov a frappé le verre avec une pierre, il céda. »
    – « Nous devions attraper les personnes qui ont se sont présentés à travers une fenêtre. Les hommes n’étaient que deux, il y avait des grands-mères et même un enfant, un garçon de neuf ans – dit Hassan Arsunkaev pour compléter l’histoire. – puis le siège du conducteur du tram a vite commencé à brûler, la respiration était très difficile. Et le tramway a commencé à brûler vivement, presque complètement. »
    Les athlètes se souviennent que lorsque les pompiers sont arrivés, environ dix minutes après que l’incendie se soit déclaré, il était impossible de faire quoique ce soit et le tram n’était qu’un squelette.

    Aujourd’hui, au nom du maire de Khabarovsk tous les athlètes Daghestan ont reçu des lettres d’appréciation et des prix en argent.
    Le 17 Novembre 2013

    http://aptukkaev.livejournal.com/2305887.html