La Turquie et les USA vont former 2.000 opposants syriens

Depuis le début, ce sont les « gentils » dont l’UE et les USA qui aident et arment les rebelles, on voit ce que cela a donné jusqu’à présent, mais Bachar AQl Assad n’est pas encore tombé, et il n’y a pas eu assez de victimes innocentes semble-t-il… Le pire, c’est que tout ce petit monde accepte de fermer les yeux sur de nombreux crimes contre l’humanité au nom de la démocratie qu’ils prétendent vouloir imposer en Syrie. Heureusement, parfois, la vérité ne peut être étouffée

media_xll_7279420© reuters.

La Turquie et les Etats-Unis ont finalisé leur accord en vue d’équiper et d’entraîner sur le sol turc environ 2.000 combattants de l’opposition syrienne modérée au régime de Damas, a rapporté samedi le journal Hürriyet Daily News.

L’entraînement de ces forces de l’Armée syrienne libre (ASL) devrait débuter « à la fin décembre » au centre d’entraînement de la gendarmerie de Kirsehir (centre), à environ 150 km au sud-est de la capitale Ankara, a ajouté le quotidien turc de langue anglaise sur la foi de sources non identifiées. La formation de ces hommes de l’ASL sera dispensée par des militaires turcs et américains mais leur équipement et le coût de leur entraînement seront entièrement pris en charge par les Etats-Unis.La Turquie refuse catégoriquement de venir militairement en aide aux forces kurdes qui défendent depuis deux mois la ville syrienne kurde de Kobané assiégée par les jihadistes du groupe

Source et fin sur 7sur7.be

6 commentaires

  • vaick

    l’UE et les USA qui aident et arment les rebelles
    et la creation de groupes terroristes
    le fleau planetaire du 21 eme siecle
    belle reussite !!!
    on vois l extraordinaire resultat une horreur sans fin l irak ,la lybie,la syrie etc … des pays dans un chaos monstrueux ou regne la barbarie et la guerre
    et ce n est pas assez il leur en faut encore plus ,vers leur projet ultime la troisième guerre mondiale ,le désordre mondial se fera dans le sang avant l instauration d une des pire dictature mondiale

    Les gouvernements européens et les médias occidentaux ont mis le monde en danger en ne s’opposant pas à la propagande de Washington et à son agression contre la Russie.

    Washington a réussi par des mensonges flagrants à diaboliser la Russie, présentée comme un pays agressif et dangereux dirigé par un nouvel Hitler ou un nouveau Staline, tout comme Washington avait réussi à diaboliser Saddam Hussein en Irak, les Talibans en Afghanistan, Kadhafi en Libye, Assad en Syrie, Chavez au Venezuela et, bien sûr, l’Iran.

    Les vrais démons – Clinton, Bush, Obama – sont ”les personnes exceptionnelles et indispensables”, hors de portée de toute diabolisation. Leurs crimes horribles, mais bien réels, passent inaperçus, tandis que des crimes fictifs sont attribués à des personnes et pays ordinaires et superflus.

    La raison pour laquelle Washington diabolise un dirigeant ou un pays est que cela crée les conditions nécessaires permettant de justifier l’usage de la force contre ce dirigeant ou ce pays.

    Les mensonges incessants de Washington alléguant d’une “agression russe” ont créé cette agression comme par magie. John Kerry et Marie Harf, du département d’État, profèrent quotidiennement de nouveaux mensonges, sans jamais les appuyer sur des faits. Le terrain étant préparé, le Sénat américain, le commandant de l’OTAN et le chef d’état-major des armées des États-Unis sont occupés à huiler la machine de guerre.

    La proposition de loi 2277 du Sénat prévoit le renforcement des troupes aux frontières de la Russie et la promotion de l’Ukraine au statut d’”allié des États-Unis”, afin que les troupes américaines puissent aider les Ukrainiens dans leur guerre contre les “terroristes”. http://un.ua/eng/article/522930.html Voir aussi : http://www.globalresearch.ca/collapse-of-ukraine-governme

    Le commandant Breedlove, de l’OTAN, prépare ses plans pour accumuler du matériel de guerre aux frontières de la Russie, afin que ses troupes puissent attaquer la Russie plus rapidement. http://rt.com/news/175292-nato-poland-supply-base/

    Le chef d’état-major des armées des États-Unis, le général Martin Dempsey, prépare l’opinion américaine à une guerre prochaine.

    Le 24 juillet Dempsey a dit au Forum sur la Sécurité d’Aspen, un groupe de haut niveau chargé d’orienter l’opinion américaine, que l’agression de Poutine en Ukraine est comparable à l’invasion de la Pologne par Staline en 1939, et que la menace russe n’est pas limitée à l’Ukraine ou à l’Europe de l’Est, mais est mondiale. http://www.commondreams.org/news/2014/07/25/gen-dempsey-w

    Les brillants cerveaux du Forum d’Aspen ont écouté sans rire Dempsey leur déclarer que l’engagement (supposé mais non prouvé) de la Russie en Ukraine était la première fois depuis 1939 qu’un pays choisissait délibérément d’utiliser ses forces militaires sur le territoire d’une autre nation souveraine pour atteindre ses objectifs. Personne n’a demandé à Dempsey ce qu’a fait Washington durant les trois derniers régimes présidentiels : Clinton en Serbie, Bush et Obama en Afghanistan, en Irak, en Somalie, au Pakistan et au Yemen, et Obama en Libye et en Syrie.

    Voici les mots exacts de Dempsey : “Nous avons un gouvernement russe qui a délibérément choisi d’utiliser ses forces militaires sur le territoire d’une autre nation souveraine, pour atteindre ses objectifs. C’est la première fois depuis 1939 ou à peu près (sic) qu’une telle chose se produit. Ils sont clairement en voie de s’affirmer différemment, non seulement en Europe de l’Est, mais au cœur même de l’Europe, puis en direction des États-Unis.”

    Le point de vue de Washington, considérant que le monde entier est à sa portée, est si enraciné que ni Dempsey, ni sa hiérarchie siégeant au Forum d’Aspen n’ont noté l’absurdité de sa déclaration.

    Washington et la population américaine lobotomisée tiennent pour acquis que ”l’exceptionnelle et indispensable nation” n’est pas limitée dans ses actions par la souveraineté des autres pays.

    Washington tient pour acquis que les lois américaines prévalent sur les lois nationales des autres pays, demander à la France et à la Suisse, que Washington peut dire à des institutions et à des entreprises financières avec qui elles peuvent ou non faire des affaires, demandez un peu aux pays et entreprises accusés de commercer avec l’Iran, que Washington peut envahir n’importe quel pays, en diaboliser et en renverser le dirigeant, demandez à l’Irak, au Honduras, à la Libye, à la Serbie, etc… et qu’enfin Washington s’arroge le droit de mener des opérations militaires contre les populations de pays étrangers, comme le Pakistan ou le Yémen, avec lesquels Washington n’est pas en guerre

    Tout ceci est possible parce que Washington a revendiqué le titre d’Israël de “Peuple élu de Dieu”. Bien sûr, qu’Israël ait perdu ce titre ne l’empêche pas de se comporter encore comme tel.

    Washington a mis en route la machine de guerre. Maintenant que cette machine de guerre est lancée, l’élan la fait avancer. Les gouvernements et les médias européens, complétement stupides, ne semblent pas conscients de la façon dont Washington orchestre leur avenir (ou leur manque d’avenir), ou ils y sont indifférents. Ils [les européens] courent à leur perte, et toute l’humanité avec eux, à cause de leur insouciance. Que je sois damné si le Premier ministre britannique ou le président français ou la chancelière allemande n’ont pas été invités à la Maison Blanche ou si la non-entité polonaise n’a pas obtenu son pot-de-vin de Washington.

    Les lecteurs qui ne peuvent tolérer de problèmes sans solutions réclament toujours des solutions. Ok, voici la solution :

    La seule possibilité pour éviter une guerre est que Poutine plaide sa cause à l’ONU. Si Washington a pu envoyer Colin Powell à l’ONU, porteur d’aucune vérité, pour argumenter en faveur de leur guerre contre l’Irak, Poutine devrait être en mesure de plaider à l’ONU contre la guerre de Washington contre la Russie.

    Le roi est nu, et il est facile de le démontrer.

    Contrairement à Washington, Poutine est prêt à montrer les preuves dont il dispose de qui fait quoi en Ukraine. C’est une tâche aisée de démontrer que Washington a organisé un coup d’état qui a renversé un gouvernement élu, a soutenu les violences contre ceux qui protestent contre ce coup d’état, et a fait la sourde oreille aux demandes répétées de la Russie que s’ouvre une négociation entre Kiev et les séparatistes.

    Poutine devrait montrer au monde entier que Washington continue son escalade militaire provocatrice à l’égard de la Russie, avec des concentrations de troupes aux frontières et des demandes pour en accroître le nombre; avec le projet de loi S.2277 qui ressemble à une préparation américaine pour la guerre : avec des provocations et des accusations du fait de généraux américains et de représentants du gouvernement contre la Russie, et avec des manœuvres pour isoler la Russie et l’affaiblir économiquement et politiquement.

    Poutine devrait montrer au monde entier qu’il y a une limite aux provocations que la Russie peut accepter et que la Russie croit que la Russie est en danger d’essuyer une attaque nucléaire préventive de Washington.

    Poutine peut décrire le retrait de Washington du traité ABM, la construction de bases anti-ballistiques aux frontières de la Russie et le changement annoncé de la doctrine de guerre de Washington qui élève les forces nucléaires américaines d’un rôle de représailles à un rôle d’attaque préventive. Ces actions sont clairement dirigées à l’encontre de la Russie (et de la Chine – Réveillez vous la Chine ! Vous êtes les prochains !).

    Poutine doit établir clairement que la conséquence la plus probable si le monde continue de permettre les mensonges et les agressions de Washington ne sera pas simplement une autre guerre désastreuse mais bien la fin de toute vie.

    Il doit être dit aux gouvernements du monde, et particulièrement aux vassaux de Washington en Europe, au Canada, en Australie et au Japon, qu’il est de leur responsabilité de ne plus donner leur assentiment aux agressions commises par Washington ou alors, d’accepter leur responsabilité dans le déclenchement d’une troisième guerre mondiale.

    Au moins nous pourrions tous avoir le plaisir d’observer l’arrogante Samantha Powers et le lâche petit toutou britannique se lever et quitter les débats de l’ONU. Il n’y a aucun doute que Washington serait incapable de répondre aux accusations.

    Rappelons une fois de plus la doctrine Wolfowitz, qui domine la politique étrangère américaine et qui condamne la planète à la destruction : “Notre premier objectif est d’empêcher la résurgence d’un nouveau rival, sur le territoire de l’ex-URSS ou ailleurs, qui serait une menace du même ordre que celle que représentait l’Union Soviétique. Ceci est un point de vue dominant qui souligne la nouvelle stratégie de défense régionale, et qui exige que nous nous efforcions d’empêcher toute puissance hostile de dominer une région dont les ressources pourraient, sous un contrôle renforcé, être suffisantes pour nourrir une puissance mondiale.”

    Une puissance hostile est définie comme étant n’importe quel pays qui n’est pas un vassal de Washington. La doctrine Wolfowitz engage les États-Unis, ses citoyens, ses alliés européens crédules et toute personne en conflit avec la Russie et la Chine. À moins que la Russie et la Chine ne se rendent, le monde sera détruit.

    La destruction du monde est ce que les gouvernements imbéciles d’Europe et les médias occidentaux prostitués encouragent en facilitant la propagation des mensonges et de l’agressivité de Washington.

    Paul Craig Roberts
    source : http://www.paulcraigroberts.org

  • Grand marabout Grand marabout

    la formation est elle rémunérée?

    un stage en entreprise est il prévu?

  • Maverick Maverick

    Finalement, c’est peut-être une bonne nouvelle; vu comment les Ricains ont encadré l’armée irakienne et la façon dont elle est partie en sucette … :razz:

  • ROY

    Si nous n’y prenons garde (1) c’est bientôt l’Ukraine qui sera anéantie dans sa presue totalité, et là nous ne serons pas loin d’un conflit qui pourrait se généraliser progressivement à toute l’Europe.
    Les USA s’en frotteront les mains, la vente d’armes c’est comme les autres trafics (drogue etc) ça rapporte de l’argent!
    Qu’importe si des milliers de morts sont les conséquences de ces actions de salopards! Les femmes, hommes et enfants pris sous le feu des combats feront de belles victimes et même leurs organes pourront être revendus avec d’autres réseaux…on arrête pas le « progrès » et les « profits » non plus.

    Pauvres gens, pauvres pays détruits pour des raisons uniquement politiques (appropriation du pétrole notamment), à l’image du sionisme qui frappe la bande de Gaza (qui possède des réserves de Gaz importantes…)…
    Même Hitler n’aurait pas été aussi loin dans l’inhumanité que nous vivons de jour en jour et dont le bruit des canons se rapproche insidieusement.
    Devrons-nous prendre les armes et reprendre en mains notre avenir?
    La France est gravement menacée, la France est trahie, elle suit un destin voulu par des traitres qui n’est pas le sien.
    Pour les autres pays menacés, on voit comment ces pays souffrent des guerres interminables qui ont toutes comme origines les Etats Unis et Israël…
    Irak, Lybie, Syrie…Bande de Gaza…et en Afrique des populations sont tout autant décimées…les armes bactériologiques existent aussi, elles ne font pas de bruit et peuvent faire tout autant beaucoup de morts…

    La Paix n’est plus de ce monde, il ne se passe pas un jour où des soldats tuent d’autres hommmes, des femmes et leurs enfants…les assasins ont encore de beaux jours devant eux !…
    N »allons pas si loin…en Ukraine les civils payent de leur vie, les manoeuvres de la Cia portent effroyablement leurs fruits amers…les révoltes des peuples semblent programmées (Tunisie, Egypte…) afin de déstabiliser des régions entières…la Mer Méditerranée est menacée d’une colonisation impéraliste soutenue par Israël contre les autres peuples…ce n’est pas un hasard si la Grèce est tombée économiquement…le patrimoine tombe ainsi entre les serres des vautours…
    Il est temps de voir que la colonisation de nos territoires est en marche…d’ailleurs administrativement on ne parle plis que de territoires…serions-nous les amérindiens de demain ?…
    Les droits des humains sont de plus en plus spoliés.
    Une vision géopolitique globale permet de mieux comprendre les menaces qui pèsent sur notre avenir même par extrapolation.

    1)Les responsables sont les USA et autres pays (ou plus exactement représentants politiques complices de la politique US)

  • Patrick De Rijk

    Breedlove, Dr Strangelove, c’est drole, mais j’ai l’impression que le projet bluebeem, c’est encore juste un vieux script de Kubrick, sorti pour la nieme fois…

    Ce n’est pas pour rien qu’apres il a fait profil bas, il y a beaucoup de verites dans ce film

    Folamour