[MàJ]La Chine se prépare à briser le blocus visant la Russie et imposé par les Etats Unis… …

Il  devait y avoir une erreur de traduction, car je n’ai pas vu le mot « russe » dans l’article original, de plus la Chine et la Russie sont plutôt alliés…Donc je supprime le mot « russe » du titre! Il y a des compléments d’info, que je viens de trouver sur Mondialisation.ca, qui a rectifié son titre aussi .

Russie_Chine-400x246La Chine deviendra, à la fin de cette année, la première économie du monde, menaçant le statut de leader  des Etats-Unis dans l’ouest du Pacifique. Les Etats-Unis ne maintiennent leur statut actuel que par parce qu’ils mettent tout en œuvre pour contenir la puissance économique chinoise en déployant des forces militaires considérables dans les Océans Indien et Pacifique.

Les voies de navigation maritime de la flotte militaire de la Chine consistent à sortir dans l’océan Indien, à travers les détroits de Malacca et de la Sonde et, du côté de l’océan Pacifique par le biais des Iles Babuyan (entre le nord des Philippines et Taïwan) ou par l’espace situé entre l’archipel japonais d’ (Ryukyu) et l’île de Taïwan ; du côté de la mer du Japon la sortie se fera à travers l’espace situé entre le Japon et la Corée du Sud. La stratégie américaine dans le Pacifique a été expliquée de manière plus large dans ces deux articles :

http://reseauinternational.net/la-Chine-se-prepare-a-une-invasion-de-grande-envergure-partie-12/

http://reseauinternational.net/la-Chine-se-prepare-a-une-invasion-de-grande-envergure-partie-22/

Une étude scientifique du Centre Arroyo, de la prestigieuse institution RAND Corporation, a été commandée récemment par le Pentagone, et est intitulée « Installation de batteries antinavires basées dans l’Ouest du Pacifique. » Le staff des scientifiques et des chefs des groupes de travail de la RAND Corporation est composé de dizaines de généraux et d’amiraux de réserve américains dont le professionnalisme a été prouvé dans les guerres menées durant ces dernières décennies par l’armée américaine.

Les travaux mentionnés ci-dessus partent du principe que seule la création d’un dispositif complet de surveillance et de réaction immédiate peut intimider la Chine et la maintenir prisonnière dans sa petite boîte. Seulement la diversité des missions dans ce théâtre va bien au-delà des capacités du dispositif aéronaval actuellement déployé dans le Pacifique occidental par les Etats-Unis et ses alliés. Les auteurs du rapport définissent les principales caractéristiques d’une nouvelle stratégie basée sur un système défensif, créé à partir de centaines de batteries antinavires basées au sol, comme partie intégrante de la préparation d’un alignement continu formant un blocus pour interdire aux flottes chinoises l’accès aux points de passage obligés représentés par les détroits navigables. Puisque, à l’heure actuelle, l’armée américaine a déjà placé des batteries antinavires basées au sol dans la région, le rapport appelle à la création de ce système défensif, configuré sur les chaînes d’îles qui permettent un contrôle de la ligne du blocus dans la région .

http://www.Rand.org/content/Dam/Rand/pubs/technical_reports/TR1300/TR1321/RAND_TR1321.pdf

La publication du rapport a coïncidé avec le déploiement par le Japon d’un nouveau dispositif défensif, composé de cinq batteries de missiles antinavires Type-88, sur l’île de Miyako et sur quelques autres îles de l’archipel d’Okinawa (Ryukyu). Plus précisément, dans le détroit entre Okinawa et Miyako, long de 300 km, une des principales voies d’accès de la Marine chinoise dans l’océan Pacifique et de là vers les Etats-Unis. Le missile Type-88 a une portée de 150 km et est similaire au Harpoon américain. En outre, le Japon a annoncé son intention de nationaliser 280 îles afin d’étendre ses missiles antinavires.

Avec tout le respect qui est dû au caractère scientifique du rapport, il semble incomplet. Pour analyser l’efficacité du nouveau concept, il devrait être modélisé mathématiquement en tâchant de voir comment la ligne des batteries antinavires affecte la neutralisation de certains facteurs aléatoires. En se basant sur la réalité du terrain, à savoir qu’afin d’assurer la continuité de cet alignement défensif, 50 % des batteries seront placées sur de très petites îles de 2-4 kilomètres carré, avec des reliefs rocailleux, il n’y a pas de possibilité de déploiement de forces et de  AA, ou de marines américains pour rejeter d’éventuels raids chinois.

Un exemple concret de l’inefficacité de la nouvelle stratégie des Etats-Unis est l’archipel Senkaku, situé entre l’île de Miyako et Taiwan, consistant en huit îlots appartenant au Japon et qui sont revendiqués, ces derniers temps, de plus en plus agressivement par la Chine. Les chinois ont étendu leur action dans la région de la mer de Chine orientale entre Taiwan et le Japon sur les îles Senkaku par la création d’un espace de surveillance aérienne et maritime avec 78 drones. Les appareils sans pilotes chinois effectuent régulièrement jusqu’à 60 vols de reconnaissance dans la journée, avec une durée moyenne de 4 heures, harcelant les équipages de service de combat de l’aviation ennemie, bloquant et interceptant les canaux de communication de l’aviation japonaise et de l’aviation américaine basée au Japon.

Article complet sur Mondialisation.ca

 

15 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Apres la Russie c’est la Chine qui se rapproche aux portes de l’Otan.

    Quand ces méchants pays arreterons de menacer ce pauvre pays américain sirtué a plus de 5 000 kms?

  • Heu …
    quel rapport entre le titre qui mentionne la Russie et l’article ?

  • Pchit

    Carrément bizard même.

    « Briser le blocus russe » ?!? J’ai envie de dire que c’est complètement ambigue. A croire que les chinois s’apprettent à attaquer la russie.

    Bon, le rapport:

    Le « monde » (selon la définition du « monde » par nos dirigeants) aurait créé un état de blocus autour de la russie, alors qu’en fait même, ce n’est pas réellement le cas, voir plutôt l’inverse si je comprend bien. Le « monde » veut « sanctionner » la russie, et c’est elle qui répond par un embargo massif sur leurs importations occidentale, parce que contrairement à nous occidentaux, la russie n’est pas dépendante de l’europe.
    Donc, le rapport.
    La chine s’appreterait à mener une contre offensive occidentale en placant ses pions sur l’échequier pacifique, histoire de redonner de l’air aux russes, des fois que, comme on y assiste avec tout les traités de « SWAPING » (échange de devises de réserves), les russes aient un coup astucieux pour mettre mât les sbires obamaniaques.

    J’attend avec impatience vos objections.

    :)

    Une bien bonne journée a tous.

  • ketsa

    C’est quoi ce titre digne d’un journaliste de CNN ???

  • samlours94

    ah ah….certains ici commencent à se réveiller…
    A médias …medias et demi …
    Peut-être pas si « sérieux » les moutons enragés ….lol

    • voltigeur voltigeur

      je te signale que j’ai rectifié parce qu’on ne se
      contente pas de mettre des infos, quand c’est un peu « bizarre »
      on les suit et on corrige, si y a lieu.
      Alors tes sarcasmes tu peux te les garder, ou t’assoir dessus au choix ;)

    • Je te met au défi de faire pareil ! Passe plusieurs heures/jour ou par semaine pour tenir un tel blog, pour chercher les infos, avec les conséquences possibles comme la justice ou les menaces, et là, tu pourras émettre une telle opinion sur notre travail.

  • Bidon

    hé les amis, l’intérêt de nationaliser les îles du Pacifique, de 2 ou 4 km² ce n’est pas d’y mettre des armes, mais d’en posséder les eaux territoriales…