OL LAND / Philippe LAYAT : histoire d’un emballement médiatique

Le site de Philippe Layat est en ligne! Simple mais efficace, conçu par l’auteure de nos revues de presses quotidiennes Marie,  Philippe comme son blog méritent vôtre soutien et vos visites. Au niveau accaparement des terrains, sur ce coup, la France n’a pas fait vraiment mieux que la Chine, et cela se dit être une démocratie…

Le 1er septembre 2014, les travaux démarrent sur les terrains de Philippe Layat, agriculteur injustement exproprié à Décines, pour la construction d’une voie d’accès sud au Grand stade de l’olympique lyonnais. La presse locale (Lyon capitale, LyonMag et parfois Le progrès) relayent nos actions et nos appels à mobilisation dans notre combat pour faire arrêter ces travaux, sans pour autant faire un vrai travail d’investigation sur le scandale en question.C’est finalement l’entrée au Grand Lyon de la Confédération paysanne avec des moutons le 1er octobre qui lance l’emballement médiatique.PhilippeLAYAT02France 3 Rhône-Alpes qui nous accompagne en exclusivité, tourne les seules images télé de cette action coup de poing. Le Monde nous contacte le jour même. Grâce à un véritable travail d’investigation, le journaliste écrit un article qui repose bien le problème dans son contexte, et qui sort le lendemain. En quelques heures il est à la une du Monde.fr au rang numéro 1 des articles les plus partagés sur les réseaux sociaux. Des médias sportifs tels que So Foot, football.fr relaient également le combat du paysan contre le grand stade. Les nombreux et excellents reportages vidéo d’Eric Boutarin (La télévision paysanne) servent également de matière aux journalistes, qui les intègrent parfois sur leurs sites. La personnalité de Philippe Layat –ainsi que la justesse de son combat – fera le reste : son côté théâtral, parfois “brut de décoffrage”, ses grandes envolées et sa façon de parler “avec le cœur” plaisent au médias, qui l’érigent en symbole. Symbole du gaulois qui résiste à l’envahisseur, symbole de l’honnête citoyen qui se fait écraser par les puissants et l’argent… . Il n’en faut pas plus pour que la télévision nationale s’empare du sujet. C’est Canal+ qui dégaine la première, le 8 octobre, dans Le Petit Journal.

Les réseaux sociaux prennent alors le relais. SpiOn fait un montage vidéo qui sera vu plus de 70 000 fois, reprise sur Facebook par Guillaume Adam, qui sera vu 2 millions de fois ! Des pages de soutien à Philippe Layat fleurissent sur Facebook, dont une “historique” rassemble à ce jour 25 000 “abonnés”. Une autre page de soutien, créée le 12 octobre par ce même Guillaume Adam, petit génie des réseaux sociaux, rassemble en quelques jours plus de 100 000 abonnés (200 000 à ce jour), où les messages de sympathie, d’indignation voire d’appel à la révolution sont chaque jour plus nombreux.


TF1, toujours sur les bons coups médiatiques, est la première chaîne nationale à en parler dans un journal télévisé (édition de 13h du 16 octobre). Et maintenant ? Où cela s’arrêtera t-il ? Une des nombreuses pétitions en ligne vient de dépasser les 100 000 signataires. Les groupes Facebook fourmillent de propositions plus géniales les unes que les autres (scander le nom de Philippe LAYAT dans tous les stades de ligue 1 !). Et M6 est en train de préparer un sujet long sur ce scandale dont est victime le paysan décinois. Espérons pour Jean-Michel Aulas et Gérard Collomb que leurs journalistes n’iront pas fouiller dans les plus sombres recoins du dossier OL LAND… Sinon, ils pourraient en apprendre des belles… Comme le cadeau fait par le Grand Lyon à M. Aulas pour financer son stade. Car comme l’explique très bien Etienne Tête, l’avocat de Philippe Layat, “Sur le lieu du stade, le Grand Lyon a constitué petit à petit une réserve foncière, en achetant des terrains agricoles au prix maximum de 14,80 €/m2. Au total, une cinquantaine d’hectares ont été revendus 40 €/m2 à la « Foncière du Montout », dont « OL groupe » est actionnaire majoritaire. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été modifié en décembre 2011 pour passer les terrains constructibles. Ces terrains valent aujourd’hui aux alentours de 300 €/m2. Une petite partie (6 Ha) sera utilisée pour le stade, le reste pourra être revendu aux investisseurs privés pour construire les hôtels, le centre de loisirs, la clinique du complexe OL LAND… Ça, c’est le cadeau du Grand Lyon à Jean-Michel Aulas. Le financement du stade est prévu grâce à cette plus-value”.

Une chose est sure : dans notre négociation avec le Grand Lyon, le rapport de force s’est inversé. On est chaque jour plus nombreux derrière Philippe et déterminés. On lâche rien !

Source de l’article

La Confédération Paysanne du Rhône

20 commentaires

  • Chapaate

    Grand Lyon, Grand Nantes, Grand Paris. Autant de Grands XXX que de GRANDES MAGOUILLES.

  • walter kurtz walter kurtz

    Encore la preuve que l’on vit sous une dictature. et les gens iront voir le foot…on a le droit de fermer sa bouche , si non garde à vue , et encore t’as pas le droit de te plaindre car on te dit  » taisez-vous monsieur c’est moi qui parle et c’est moi qui pose les question ».
    Et ça prétend qu’on les votent pour encore et encore légitimer leurs pouvoirs…
    Le changement c’est maintenant et vive le sport !

  • .Mario-Bros.

    il serait capable de faire leur putain de cimetière pour fan débile sur ces terres !!! Attention http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gifmoi je possèdent rien mais si je suis à sa place avant de partir je m’occupe de quelque élus si vous voyer ce que je veux dire … des p’tit trou des p’ti trou encore des p’tit trou …

    • patator patator

      on sera deux mario bros !! je comprend pas qu’on ne rentre pas en guerre contre nos dirigeants !! là stop y’en a marre !!!

    • patator patator

      et on laisse faire !! c’est plus que choquant !! les flics les avocats la justice !! tous le monde s’en branle alors que ce brave mr layat est dans ses droits !! franchement à sa place je serai devenu fou ! déjà que j’aime pas l’OL et encore moins aulas mais là j’ai de la haine !!!

  • Berrurier

    Nous vous soutenons Monsieur Layat, même si ce n’est que par la pensée quand on est loin de vous. Nous avons à faire à une « mafia » qui nous gouverne depuis des années et que nous avons « portée » au pouvoir grâce à un bulletin de vote que l’on nous a autorisé à mettre dans une urne. Il parait que l’on appelle cela la démocratie. Deux parties politiques (un de gauche et un de droite) ayant tous les deux les mêmes objectifs: être élus pour pouvoir placer les amis, la famille, les copains et le coquins…. Quel que soit le bulletin que l’on met dans l’urne le résultat sera identique: nous tromper, nous spolier et nous voler à leur seul profit. C’est cela la démocratie le choix entre deux mêmes valeurs: le vol et la spoliation. A leur décharge ces voleurs sont les marionnettes d’autre plus grands voleurs que sont les banques et les multinationales. Comment voulez-vous lutter contre cela? Une seule idée à promouvoir, le pouvoir au peuple, pour le peuple et contrôlé par le peuple. Qui contrôle nos pouriticiens ?