Un médecin militaire confirme que le virus Ebola est soignable depuis près de 40 ans

Gilbert RattierCet extrait d’un JT datant du 20 mai 1995 montre bien que l’on se fiche royalement du monde avec cette épidémie Ebola. A l’époque, il y a eu 250 morts sur 315 cas ce qui nous donne une mortalité de 81%. Le médecin nous indique qu’en 1976, Ebola a tué environ 300 personnes (officiellement 280 morts sur 318 cas, soit une mortalité de 88%) et que la maladie s’est éteint d’elle même. L’année suivante, un chercheur a été infecté en laboratoire suite à une erreur de manipulation et il a été sauvé grâce à un sérum développé par des français et des belges.

 Nous voilà 37 ans plus tard, avec près de 3000 morts, des menaces pesantes de pandémie mondiale et des prévisions alarmistes de plus 1,4 millions de cas dès Janvier. Comment se fait-il que l’épidémie s’est éteinte d’elle même dans les années 70 et qu’elle devient une menace mondiale aujourd’hui d’après Obama? Pourquoi nous fait-on croire qu’il n’existe aucun traitement alors qu’il existe depuis près 40 ans?

 On comprend donc qu’ils ont sciemment laissé s’étendre l’épidémie, qu’en réalité on pourrait tout à fait stopper celle-ci mais que ce n’est visiblement pas à l’ordre du jour. Au contraire, nous avons le CDC qui s’évertue à poursuivre les marchands qui communiquent sur des traitements contre Ebola, car ils veulent détenir le monopole total des traitements. Nous avons également à faire à une souche un peu différente car moins mortelle (aux alentours de 50% de mortalité) mais plus contagieuse, une souche très probablement modifiée en laboratoire.

Cette vidéo donc bien que cette pandémie 2014 est orchestrée de toute pièce, que l’Afrique de l’Ouest a été choisie pour être la zone de départ de cette épidémie et qu’on y laisse mourir les gens alors qu’un traitement (même plusieurs comme le Zmapp) existent. Il s’agit d’un crime contre l’humanité et apparemment, ça ne fait que commencer.

Lien connexe:

Les « élites » qui considèrent que les humains sont une plaie sur terre

Source: Fawkes News

 

17 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    propagande pour une prochaine vaccination miracle obligatoire
    en vue d’anéantir le vilain virus méchant avec l’humanité

    vacciné = pucé ?

    • Maverick Maverick

      Peut-être bien; et une fois qu’on sera tous pucés, faudra éviter d’élire Anne Hidalgo, elle serait foutue de mettre en place la vaccination alternée quand il y aura un pic de pollution :-)
      Je rigole, mais « pas puce, pas piqûre », est-ce mieux que « puce, alors vaccin si on veut bien, placebo sinon » ? :-(

  • Quand on sait que le créateur du Zmapp parlait en 2012 de dépopulation:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/08/le-scientifique-qui-devellope-le.html

    Et que les créateurs du vaccin de Tekmira sont le CDC (qui ont entubé leur monde depuis des décennies) et qu’il est financé par Monsanto et Gates…perso, je n’accepterais aucun de leur vaccin.

    En 2009, je ne me suis pas vacciné non plus, j’ai attrapé la grippe et je suis toujours là :)

    Bon Ebola, c’est une autre histoire…

  • Pierre L

    Cet article montre que le chlorure de magnésium fait sa fête aussi bien à Ebola qu’au chikungunya, au tétanos on le savait déjà, et sans doute à la rage, aux varices et à bien d’autres calamités :
    http://www.lelibrepenseur.org/2014/09/26/ebola-et-le-chlorure-de-magnesium/

  • laspirateur

    On saura sur qui tirer quand on sera bien armés!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    La lettre de Pierre Lance sur Ebola et le magnésium a suscité de nombreuses questions.

    D’abord, je rappelle que je ne recommande pas la supplémentation sur le long terme en chlorure de magnésium, qui n’est, pas plus qu’un autre, un produit miracle, voir la lettre du 01 2014.

    Ensuite, nous allons continuer à diffuser tous les messages possibles qui s’opposent à la propagande autour de l’Ebola.

    ONU va sans doute obtenir 1 milliard de dollars pour « lutter contre Ebola ». Un milliard, cela fait neuf zéros : 1 000 000 000 $.

    Toutefois, il faut bien réaliser que c’est autant d’argent qui ne sera pas consacré à d’autres programmes d’aide infiniment moins coûteux par personne sauvée et tout aussi urgents.

    Rappelons que meurent en Afrique chaque année 15 millions de personnes soit 45 000 par jour. Beaucoup sont victimes du manque d’eau potable, de malnutrition, d’infections que l’on pourrait soigner.

    Le SIDA provoque 1,2 millions de morts par an. Le paludisme, qui est une maladie évitable qu’on sait guérir, tue au moins 800 000 Africains par an.

    La mortalité infantile en Afrique sub-saharienne est de 80 pour mille, 15 fois plus élevée que chez nous. La moitié de ces décès sont dus à la malnutrition et l’essentiel des autres à des maladies qui pourraient être traitées avec quelques dizaines de dollars par enfant.

    Par contraste, l’OMS a recensé pour l’instant 2400 morts confirmés ou suspectés depuis le début de l’épidémie d’Ebola en avril dernier et s’attend à ce qu’il y ait en tout environ 20 000 cas, dont probablement la moitié seront mortels.

    En effet, Ebola se transmet par CONTACT DIRECT avec le sang, l’urine ou le vomis des malades et il n’y a PAS DE RISQUE DE PANDEMIE.

    Consacrer 1 milliard de dollars à cette maladie représente 100 000 dollars par vie sauvée dans l’hypothèse (totalement improbable) où cet argent permettait d’éviter tous les morts.

    Nous sommes donc de plus en plus choqués des excès des médias autour d’Ebola.

    Je prédis que, dans quelques mois, les grands médias cesseront subrepticement de titrer sur Ebola parce que le sujet ne fera plus vendre.

    Mais entre temps, les États auront dépensé des sommes et une énergie colossales à lutter contre une maladie médiatique, tandis qu’ils laissaient à leur sort des millions de personnes qui auraient eu besoin de cet argent pour échapper à une mort aussi atroce qu’injuste, car aisément évitable.

    Jean-Marc Dupuis
    http://www.santenatureinnovation.com/special-magnesium/

    • La Sierra Leone, la Guinée et le Libéria ont aussi en commun d’être des pays à fort taux de natalité…

      étonnement, un blogueur à remarqué que les Georgia Guidestones pointent directement vers l’épicentre de l’épidémie Ebola:

      http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/09/les-georgia-guidestones-salignent-90.html

      Quant au fait qu’Ebola ne se transmet que par contacts directs, en théorie c’est vrai mais parle-t-on seulement du même Ebola? La souche du Zaïre. Non puisque le code génétique de cette souche est différent de 3% et qu’elle mute très rapidement.

      Elle n’a pas non plus la même mortalité mais semble se propager plus vite. Quand on sait que les ricains ont déposé un brevet en 2009 qui permet de modifier le virus Ebola et/ou d’en faire des virus hybrides, que le brevet inclus la préparation des vaccins…il n’y a plus qu’à répondre à la question: qui bono? Et on résout l’équation.

      Je pensais au départ qu’il ne s’agissait que de contrôle de population, d’affaire de gros sous mais il y a aussi une intention de dépopulation à mon avis sinon ils n’aurait pas choisi précisément l’Afrique en les laissant mourir tout en ayant un remède disponible.

      Cela montre que ce que l’on nous dit sur Ebola est faux, comme à peu près à chaque fois qu’il s’agit d’un sujet épineux et cher aux mondialistes.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Et cela confirme pourquoi, ils mettent l’Afrique à feu et à sang..
        Les buts sont clairs, d’une pierre ,deux coups voir trois
        – Dépopulation
        – vaccination à but financier
        – pillage des richesses

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    L’épidémie frappe tout particulièrement des pays riches en matières premières très convoitées.

    l’homme d’affaires sénégalais constate que “bizarrement, on note des problèmes partout où il y a des richesses”.

    Pour lui, la question suivante doit être posée : “ Qui a amené la maladie dans ce pays, pourquoi on ne la retrouve que là où il y a une fortune ?

    L’épidémie fait partir les Chinois, une « aubaine » pour les groupes occidentaux.
    Pour Moussa Sow, « dans cette affaire ; ce qui est grave, c’est que les Occidentaux sont en train de régler beaucoup de problèmes ».

    Il note ainsi que la propagation du virus provoque le départ des Chinois … alors même que ces derniers raflent plein de projets en Afrique.

    Elisabeth Studer – http://www.leblogfinance.com/ – 14 septembre 2014

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    3000 soldats américains à l’assaut du virus Ebola en Afrique !
    contre un virus.

    Ce ne sont pas des médecins et des infirmiers armés de seringues et de sérum, mais de vrais combattants bien entraînés et équipés de matériel sophistiqué pour traquer l’Oussama Ben Laden viral.

    Et les médias, France Info, RFI, l’Express, etc. l’annoncent tranquillement sans se poser aucune question.
    Ils pourraient tout aussi bien annoncer qu’un porte-avion a été envoyé en appui de l’opération anti-virus sans bouger un cil.

    Obama, de la même manière qu’il a annoncé l’envoi de soldats en Irak pour lutter contre le DAESH, a fait savoir à ses compatriotes qu’il ferait de même pour lutter contre le méchant Ebola.

    Selon son plan, il est prévu la création d’un centre de commandement à Monrovia. Ce centre aura pour tâche la coordination des opérations et, puisqu’il est militaire, dépendra forcément de l’Africom.

    En attendant que, dans les mois à venir, les Etats-Unis envoient d’autres renforts pour soutenir le contingent déjà en place qui aurait été débordé par les assauts du virus, les Africains feraient mieux d’ouvrir les yeux et surtout de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

    Entre, d’un côté, un virus que quelques principes sanitaires élémentaires pourraient contenir, et de l’autre, une armée d’occupation que rien ne pourra déloger, le choix est pourtant simple.

    Ce qui est certain, c’est que, tout comme on commence à comprendre le pourquoi du DAESH, on commence à entrevoir la finalité de l’Ebola.

    Avic – Réseau International
    http://reseauinternational.net/3000-soldats-americains-lassaut-du-virus-ebola-en-afrique/