L’ahurissant scandale des tutelles (dont tout le monde se fout)

C’est une actu de plus d’un an déjà, mais vu que ce genre de sujet, la plupart s’en foutent et ne se sentent pas directement concernés, personne ne le dénonce réellement, rien ne bouge dans le bon sens, et aucun scandale ne fait la Une des médias… Un grand merci à « Alo » qui m’a également fait partager cette autre info sur le sujet: Tutelles, curatelles : un fromage qui engraisse des milliers de profiteurs.

arton1152

Arlette : 5241 euros de retraite. Réduite à la soupe populaire : son tuteur lui prend tout. Et la justice laisse faire, nous dit le reportage de France 3.

La mise sous tutelle ou sous curatelle d’une personne, souvent âgée, est un acte grave qui requiert beaucoup d’attention. Or, certaines de ces personnes fragiles sont victimes de leur tuteur, alors qu’il devrait les protéger. La journaliste Alexandra Riguet et une équipe de France 3 ont suivi courageusement, pendant deux ans, plusieurs protégés confrontés à des manœuvres de ces tuteurs. Le reportage était à nouveau diffusé sur France 3 le 30 mars 2012 en pleine élection présidentielle, avec l’espoir (bien mince), qu’il réveillerait les candidats.

Protection ? Mafia serait plus juste

En France, 1 million de personnes sont sous protection de justice. Enfin le mot « protection » n’est peut-être pas tout à fait approprié. Après avoir vu ce documentaire, on se dit que le mot « mafia » serait plus juste.

Selon le reportage, « un peu partout, certaines de ces personnes fragiles sont victimes de tuteurs qui détournent de l’argent… Quelques-uns de ces tuteurs finissent en prison, mais rarement. En effet, pour réaliser les contrôles prévus par la loi, la justice ne dispose que de 80 juges et de 120 greffiers à temps plein (ce qui veut dire 5 000 dossiers à contrôler chaque année par une seule personne !). »

Deux ans d’enquête ont permis de montrer l’un des scandales les plus graves de notre société, un scandale qui laisse tout le monde totalement indifférent. L’équipe du documentaire a décortiqué les manœuvres sordides de ces tuteurs. Certaines personnes qui n’ont aucune raison d’être placées sous tutelle voient leurs biens vendus ou saisis à des prix d’amis pour les acheteurs. Toute une vie d’efforts s’envole en fumée. Ils finissent dans la ruine, et parfois, en meurent. Mais ça, tout le monde s’en fiche, et on est au XXIè siècle !

Ce reportage montre le cas d’Arlette. Avec 5241 euros de retraite, Arlette « meurt de faim » et n’a même pas de quoi manger. Elle doit aller à la soupe populaire. La raison ? Son tuteur lui prend tout. Le reportage donne les noms, les coordonnées, juridictions de rattachement. La justice a-t-elle fait quelque chose ? Non.

Le reportage montre ensuite le cas de Jeanne, propriétaire d’une belle maison. Mise sous tutelle contre son gré, la maison est vendue contre son gré à 60% de sa valeur (la différence n’a pas été perdue pour tout le monde, ne vous inquiétez pas), elle meurt 15 jours plus tard, s’étant laissée dépérir, sans manger ni boire. On la voit avant et après, avec sa fille. On comprend qu’elle va en mourir et c’est ce qui se passe. La justice a-t-elle fait quelque chose ? Rien.

Mais il y a mieux. Cette histoire de l’UDAF de Pau, qui a pendant 20 ans spolié les personnes placées sous sa « protection ». A plusieurs reprises, des plaintes circonstanciées ont été classées sans suite. Il a fallu l’acharnement d’un préfet, Michel Cabane (qui s’explique très clairement) pour qu’enfin une instruction soit ouverte. Et qu’a fait le ministère public ? Il a laissé passer le délai (volontairement ? En échange de quoi ?) et a repris la procédure trois jours après la prescription. Résultat : non lieu et plus de 4 millions d’euros détournés en toute impunité avec la complicité du système judiciaire. Sans doute beaucoup plus nous dit le reportage. On veut bien le croire.

Le médiateur de la République a tenté de son côté de faire adopter des modifications pour renforcer les contrôles sur les gestionnaires de tutelle. Mais toutes ces tentatives ont été vaines. Le médiateur le dit lui-même dans le reportage : le lobby des associations gestionnaires de tutelle, l’UNAF en l’occurrence, est trop puissant. Comment ça « trop puissant » ? Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut-il dire que dans notre pays, on peut spolier des personnes âgées, les ruiner, les faire mourir comme Jeanne, avec la complicité passive de tous les corps de contrôle, élus compris ?

Je n’ose le croire mais je le crains. Je pensais que depuis Balzac, on avait mis fin à ces histoires sordides comme celle du « Curé de Tours ». Mais non, tout continue. Aux vu et au su de tous. Le reportage a beau donner les noms et les adresses des personnes accusées de détournement, d’abus de confiance et d’escroquerie, rien ne se passe.

J’espère seulement que ces tuteurs véreux, que ces juges passifs (et je suis poli), que ces autorités de contrôle opportunément sourdes et aveugles connaîtront sur leurs vieux jours le sort qu’ils ont fait subir à leurs victimes désarmées.

Ce reportage me laisse outré et scandalisé. La France est pire qu’une république bananière. Ça fait plus de 20 ans que ces scandales durent et qu’on ne voit rien venir de sérieux de la part des hommes politiques pour y mettre fin. On va finir par croire qu’ils y ont intérêt. Et que cet intérêt se mesure en monnaie sonnante et trébuchante.

Source: Mediapart

 

14 commentaires

  • Le veilleur

    C’est une honte que le gouvernement ne fasse rien contre ces véreux ayant perdus toutes humanités et compassions pour le profit, surtout que les personnes âgés ne peuvent pas se défendre.
    Tous cela cache une bien sombre affaire d’intérêt qui, c’est sur, finira par condamner à leurs tours, ces escrocs et leurs complices à la misère.

  • Guni

    Je dois aller faire un jardin chez un p’tit vieux car une inspectrice va passer le voir. Il m’a dit qu’il fallait que ça paraisse propre car elle à apparemment le pouvoir de décider de l’avenir de ce pauvre p’tit vieux qui est bien sympas et a encore toute ça tête. Pour moi, cette inspectrice travaille pour ce genre de mafia (je me suis fait la reflexion il y a quelques jours et en lisant ce billet, ça confirme mes doutes!)

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Apparemment en France c’est institutionnel le mépris des Sans-Dents ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • engel

      .. « poule aux oeufs d’or » et fond de commerce
      d’un gauchisme institutionnel.

      …Et en plus,
      ça n’arrête pas de donner des leçons des morales et de civismes du « bien vivre ensemble »!!!

  • kalon kalon

    La mafia légale du barreau des avocats !
    Nous pourrions en écrire une encyclopédie !
    Mais que faire ?
    C’est la « profession » la mieux défendue dans ce système avec quasiment 75 % des élus qui en font partie !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • lumpenproletariat

    Bouah ah ah !!!

    En parlant de l’UDAF, je vais vous causer de celle de l’Hérault où il aura fallu que je leur envoie un recommandé de 6 pages pour qu’il daigne renouveler le traitement d’un épileptique (suite à une crise).
    La personne n’a TOUJOURS pas d’eau chaude depuis 7 ans et elle a vécu au beau milieu des excréments de rat jusqu’à cette lettre qui leur a bougé un peu leur fion…

  • mirzabad

    Salut les Enragés.

    Aujourd’hui, je voudrais témoigner à l’occasion de cet article.

    J’ai 57 ans, et depuis le décès de mon père, il y a trois ans, j’ai ma mère chez moi. Elle a la maladie d’Alzheimer, et elle est grabataire, incapable d’effectuer les gestes de la vie quotidienne: se laver, se nourrir, dire si elle a mal qqpart, soif, faim, chaud ou froid.
    Comme elle est alitée, j’ai pris une dispo pour pouvoir m’occuper d’elle.
    Au décès de mon père, le notaire a exigé qu’elle soit sous tutelle pour faire la succession…
    Je remercie le ciel d’avoir eu l’intuition de demander à en être le tuteur. Après des démarches longues et une enquête (presque) humiliante, j’ai obtenu la tutelle, principalement parce que la fille ainée de mon frère était dans la justice…
    Je vous passe les lenteurs administratives et les « négociations » que j’ai du faire avec le personnel du tribunal, car dans ce secteur d’activités, moins les employés ont de pouvoir, plus ils en exercent…

    Aujourd’hui, tout ce que je dépense pour ma mère fait l’objet d’une comptabilité rigoureuse que remets une fois l’an au greffe du TI.
    J’ai la tutelle pour 5 ans, à l’issu desquels une nouvelle enquête aura lieu pour prolonger de 5ans cette prérogative.
    Ma mère a eu 85 ans en mai, elle va mieux depuis que c’est moi qui m’en occupe, mais je vis avec une épée de Damoclès au dessus de ma tête.
    J’espère que seule la mort me la prendra, et pas les vautours dont il est question dans l’article et dont j’avais déjà eu vent…

    • engel

      Et oui!
      On emmerde que les braves gens.
      Histoire de donner l’impression de sérieux.
      « Voyer brave gens comme nous sommes sérieux et pro.. ».

      …Comme toujours, l’arbre qui cache la fosse d’aisance!

  • Mehdi

    C’est la faute de l’Islam !! (désolé j’ai trop trainé sur Fdesouche)

  • lyll

    mon mari a ete place sous tutelles par deux escrocs qui connaissent la procedure le tuteur est …il n y as pas de mot pour le decrire notre vie est un cauchemar la sienne une horreur, relegue dans un mourroir pour malade mentaux enferme suis la seule qui lui donne un peu de vie je cherche desesperement des personnes pour faire eclater ses scandales et ses vies bousillees 3 ans d appel le reponse dans une semaine on la devinne ils ne lachent ^pas leur casse croute comme ça son fils n as jamis ete contacte pour avoir la tutelle c est pire qu une mafia et personne ne croit que ça peut lui arriver affaire a suivre

  • lyll

    mon mari ate place sous tutelles par deux escrocs qui connaissent le procede le fils a ete ecarte completemnt le cauchemar dure depuis 3 ans j ai pu m occuper de lui avec une somme derisoire a retire toute les semaines suite a son hospitalisation il a ete place dans un infame endroit sois disant medicalise, des fous qui erent dans les chambres 2 par chambres 1800 euro par mois une douche puor 40 soit une par mois le reste toilette au lit et vite fait pas sortit bouffe de merde industrielle ils sont poses sur des fauteuil dans un couloir les uns a cote des autres avec tf1 en fond et le dimanche reste couche car pas de personnel… l appel arrive apres 3 ans de procedure et d humilliation juge arrogante tuteur pervers bref quand on as jamais mis les pieds las dedans on ne peut pas savoir je voudrais que tout ceux qui sont concernes me rejoignent pour qu on puissent se battre ensemble