Israël annexe 400 hectares de terre en plein milieu de la Cisjordanie.

On pensait qu’Israël se calmerait, ben non! Cela n’a pas suffit, ni les boycotts, ni les cris de colère, rien ne les calme, à croire qu’ils tendent le bâton pour se faire battre…

On fait semblant de signer la paix, on lâche quelques miettes, et une  semaine après on annexe une terre pour y installer quelques colons supplémentaires…

Il s’agirait d’une décision prise à la suite de l’enlèvement dans cette région de 3 adolescents israéliens qui a déclenché  la terrible opération « Bordure protectrice ».

On peut en déduire que les 2000 morts de Gaza, les ruines, les familles déplacées, ce n’est pas une « punition » suffisante…

Entendu aux infos, l’interview d’un responsable israélien : « … Et puis, on ne sait pas exactement à qui appartiennent ces terres ! (sic)

J’ai une proposition pour le gouvernement israélien :

Et si on donnait ces terres « sans propriétaires »  à ces familles chassées de leurs terres par la création de l’État d’Israël, qui survivent, depuis 1948 sous les tentes des camps de réfugiés de Gaza ?

La Bande de Gaza contient 8 camps officiels hébergeant 478 854 réfugiés.

(wikipédia)

Ce cynisme inhumain est insupportable !

L’armée israélienne a annoncé ce dimanche 31 août que 400 hectares de terres en Cisjordanie allaient être annexés par l’État hébreu. Les autorités palestiniennes dénoncent un crime de guerre.

Il s’agit de près de 400 hectares de terres domaniales situées dans le secteur de Bethléem à proximité de la colonie de peuplement de Gva’ot. Israël a annoncé avoir entamé une procédure d’appropriation de ces terres en se fondant sur une loi ottomane de 1858 en vertu de laquelle l’État peut récupérer des terres non occupées et non cultivées, nous précise notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul.

La décision a été prise par « les instances politiques israéliennes » après le meurtre en juin dernier de trois adolescents israéliens enlevés alors qu’ils faisaient de l’autostop dans le secteur de Gush Etzion, un groupe de colonies que les Israéliens entendent conserver dans le cadre de tout règlement du conflit qui les oppose aux Palestiniens. Les autorités israéliennes ont accusé le Hamas d’être derrière ce triple meurtre qui avait choqué l’opinion israélienne, déclenchant ensuite l’opération Bordure protectrice à Gaza.

Si le conseil de la colonie de Gush Etzion s’est félicité de cette décision qui permettra d’agrandir l’implantation, elle a fait réagir côté palestinien, nous rapporte notre correspondant dans les Territoires palestiniens, Nicolas Ropert. Le service de presse du gouvernement palestinien a dénoncé l’annexion et la construction de nouvelles colonies. Un acte qu’elle assimile à un crime de guerre. Plusieurs ONG israéliennes anti-colonisation ont aussi regretté cette décision sans précédent depuis 30 ans. « C’est la preuve que le gouvernement de Benjamin Netanyahou fait tout pour empêcher la création d’un État palestinien », a commenté un responsable de l’ONG La Paix maintenant qui qualifie cette annexion de « punition collective »

Les Palestiniens ont 45 jours pour faire appel devant un tribunal israélien. Sans quoi la décision sera effective.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140831-israel-annonce-annexion-400-hectares-terres-gush-etzion/

Via les Brindherbes

 

9 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    bah oui c’est écrit dans un livre de poche,d’ici à la bas,c’est chez moi!
    – même plus loin?
    – t’as pas lu l’édition 2014 2015,Mohamed?
    c’est pour ça que personne n’est au courant,sinon ça se saurait,on nous cache tout,c’est dingue

  • BlueMan

    La vidéo sur cette épisode lamentable et inique est là :
    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=7559

  • pierre doute

    pourquoi se calmer la haine es leur religion: Se fondant à la fois sur des preuves linguistiques et historiques, il ne fait aucun doute pour les deux savants Weinreich que, jusqu’au XVIIIe siècle, les juifs refusaient catégoriquement toute forme d’assimilation et considéraient que la « résidence séparée » était un « privilège » accordé aux juifs à leur demande afin qu’ils puissent disposer de lieux de prière propres à la communauté et posséder leur propre abattoir, leurs établissements de bains ou leur cimetière, gérer leurs écoles talmudiques et leurs propres tribunaux rabbiniques, superviser la collecte des impôts , etc.

    Je rappelle sur ce point l’analyse de l’historien Bernard Lazare dans son introduction à son Histoire de l’antisémitisme et sa recherche lucide des causes d’une situation qui se reproduit avec une tragique régularité:

    « Partout où les Juifs, cessant d’être une nation prête à défendre sa liberté et son indépendance, se sont établis, partout s’est développé l’antisémitisme ou plutôt l’antijudaïsme. (…) Si cette hostilité, cette répugnance même, ne s’étaient exercées vis-à-vis des Juifs qu’en un temps et en un pays, il serait facile de démêler les causes restreintes de ces colères. (…) Quelles vertus ou quels vices valurent au Juif cette universelle inimitié? Pourquoi fut-il tour à tour, et également, maltraité et haï par les Alexandrins et par les Romains, par les Persans et par les Arabes, par les Turcs et par les nations chrétiennes? Parce que partout, et jusqu’à nos jours, le Juif fut un être insociable.

    Pourquoi était-il insociable? Parce qu’il était exclusif, et son exclusivisme était à la fois politique et religieux, ou, pour mieux dire, il tenait à son culte politico-religieux, à sa loi. »

    • pierre doute

      Le plus célèbre des Galiléens est sans conteste Jésus, le fondateur du christianisme. Onze de ses compagnons étaient également des Galiléens, seul le douzième, Judas, était un Judéen. Contrairement à l’idéologie communément admise de nos jours, Jésus n’était pas un Judéen, donc un Juif dans le vocabulaire contemporain, mais un Galiléen, c’est-à-dire un étranger, ou un Palestinien dans la dénomination politique actuelle.

  • Quand la Russie annexe démocratiquement la Crimé, tous les médiats, le diktat de bruxelles – washinton crie au scandale mondial.
    Quand Israel annexe continue d annexer la palestine avec des bombes et des drones, les même se taisent ou approuvent.

  • Norbert

    L’état d’Israel n’a aucune limite de frontière écrite dans sa constitution car son seul but c’est le grand Israèl.

    Le gouvernement d’israèl ne s’arrètera pas tant que le but ne sera pas atteint et tout cela sous la protection de l’état Américain qui est lui-meme un état génocidaire franc-maçon sionniste.

    Les Américains sont en Afrique uniquement pour protéger Israèl avec comme excuse de préserveer les réserves pétrolières du monde pour nous occidentaux alors qu’ l’on sait que ce prétexte est invalide du fait que le pétrole est abiotique.
    Un leurre de plus qui leur est nécéssaire pour leur géo-politique.

  • Ubu

    Cet état tas de merde, c’est comme le lait qu’on fait bouillir, plus il déborde, et moins il y en a dans la casserole, il se précipite d’un pas vers sa fin à chaque agression…