La dette française dépasse les 2000 milliards d’euros depuis le 17 Aout à 14H10

Mise à jour: ajout d’un texte de Henri Diacono

Bonne nouvelle (enfin… ça dépend pour qui…), nous, français, devons tous chacun 30 388 euros! Bien sur, nous n’avons pas contracté cette dette qui est illégitime, injuste, une grosse magouille, une arnaque politico-financière, et pourtant, elle est là! Et elle représente la dette du pays qui a dépassé les 2000 milliards d’euros.

La facture de chaque Français a dépassé les 30.000 euros, selon france-en-faillitele compteur de l’Institut Montaigne. L’ancienne ministre du Budget, Valérie Pécresse, brandit la menace d’un risque de cessation de paiement.

30.388 euros. C’est très exactement la dette de chaque Français, ce mardi. Celle du pays a dépassé la barre symbolique des 2000 milliards d’euros, selon le compteur de l’Institut Montaigne. C’était le 17 août à 14h10 précisément. Un chiffre en hausse de près de 90 milliards par rapport au mois de janvier, soit une progression de 4,7%. Cet événement intervient moins d’une semaine après que l’Insee a annoncé une croissance nulle en France pour le deuxième trimestre consécutif. Et surtout à quelques jours d’une rentrée économique qui s’annonce plus que mouvementée. «On ne peut anticiper aucune stabilisation de la dette, cette année, et même en 2015, affirme Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne. Elle devrait continuer de progresser dans les mêmes proportions».

Article complet sur Le Figaro

Et donc, suivant Valérie Pécresse, la France va être de défaut de paiement si cela continue, ce qui serait une grande première puisque avec l’Italie, la France n’a jamais été confronté à une telle situation:

– la France, tout comme l’Italie, n’a jamais fait défaut…
– L’Allemagne 6 fois ! (Prusse 1813, Hesse 1814, Schleswig-Holstein 1850, Allemagne moderne 1932, 1939, 1948)
– L’ « Ecole autrichienne » 5 fois ! (Autriche-Hongrie 1816, 1868, Autriche 1938, 1940, 1945)
– Le Royaume-Uni 4 fois (1822, 1834, 1888-89, 1932)
– Les États-Unis 3 fois (9 États 1841-1842, 10 États 1873-83, USA 1933)
– La Chine 3 fois (1921, 1932, 1939)
– Le Japon 2 fois (1942, 1946-1952)

Issu d’un article sur l’Allemagne disponible sur les Brindherbes

Une petite mise à jour avec un texte de Henri Diacono et publié sur le site Agoravox.fr, ce texte propose une réflexion intéressante sur l’état de la France, et il est une suite relativement intéressantes aux deux articles du dessus…

Qu’est donc devenue la France ? Celle de mon enfance et de ses bancs d’école, de ses tabliers noirs et encriers de porcelaine. Celle qui m’a appris à lire puis à comprendre les ingrédients de la vie, aimer l’écriture, la discipline et aussi la tolérance ? Celle qui a nourri mon sang, mélange d’Italien, Maltais et Berbère, semant en moi toutes les valeurs humaines ? Qui m’a offert une multitude de poètes, écrivains, savants et baladins ?

Où est donc cette mosaïque enrichissante bâtie par tant d’intelligences venues d’ailleurs ? Que lui reste-t-il des Villon, Hugo, Montaigne, Rousseau, ou Voltaire, Rimbaud, Camus et tant d’autres dont Pasteur et Curie, les frères Lumière et Chrétien, sans oublier les « inoubliables » Brel, Brassens, Trenet et Ferré.

La France des contestataires, la France de l’innovation et de l’indépendance ? Qui m’a ouvert les bras lorsque j’ai traversé les mers, les poches vides et le cœur débordant d’espoir et de fierté ? Puis m’a montré le chemin qu’inconsciemment ou pas je cherchais et qui m’a fait goûter à son art de vivre et sa générosité ? A sa volonté.

Où donc est-elle cette France là qui, la crête bien droite, flamme que respectait la planète entière, était un phare pour tant de nations ? Une source de lumières.

Hélas elle est bel bien morte aujourd’hui n’en déplaise à ceux qui, aveugles invétérés, croient encore en sa grandeur ! Elle a été tout d’abord affaiblie il y a une trentaine d’années par des chefs incompétents avant d’être achevée en moins d’une décennie, par deux autres niais qui l’ont conduite à la servilité après avoir fait allégeance à l’arrogant maître de l’Empire. Désormais Marianne s’agenouille devant l’Oncle Sam. Tête baissée au lieu de le regarder dans les yeux comme elle le faisait encore voilà un demi-siècle. Le Grand Charles et même « Tonton » doivent se déchirer dans leurs linceuls et le Panthéon en tremble de colère. Il n’est pas jusqu’à Papa Chirac qui entre deux assauts de la maladie, ne ronchonne devant cette hécatombe. La voilà devenue bougie dont la flamme vacillante n’arrive pas à chasser l’ombre, faite de plomb, qui s’est abattue sur sa splendeur et son exemplarité agonisantes. Elle se trouve réduite à n’offrir que la beauté de ses terroirs – et sa tour Effel – aux touristes qui viennent la visiter chaque année le temps de quelques jours, comme on va voir une ancienne gloire du petit et grand écran décharnée et percluse de rhumatismes ou visiter au pas de course un musée empli de reliques rouillées du Moyen Age. Elle n’a plus que cette « réussite là » (83 millions de touristes en 2013) et quelques breloques sportives cueillies ici ou là pour se croire encore prépondérante parmi les Grands qui font et défont à leur guise le Monde.

Au lieu de changer ses atours, lui faire la leçon et combattre ses nombreux privilégiés, le premier des fossoyeurs à l’avoir poignardée dans le dos, petit par la taille, mais géant par l’ambition, rustre à la limite de la grossièreté, inculte de surcroît (en dehors des chants mielleux de qui vous savez), a fait passer sa soif jamais assouvie du pouvoir, si possible absolu, et du bifton avant la « santé » de la Nation. Comme le vautour qu’il demeure, malgré la chasse lancée contre lui par une cohorte d’hommes en noir et de fourrure blanche…

Souvenons-nous ! La première démarche de notre président de 2007, fraichement élu. Après avoir passé quelques jours en famille, alors chancelante, à bord du bateau d’un milliardaire de ses amis, notre bonhomme s’en est allé, lunettes Ray Ban bien vissées sur les yeux, lécher les bottes des Bush aux States sans savoir que la dynastie de cette tribu à la tête de l’Empire touchait à son terme. Ceci n’avait pas alors échappé à son épouse (elle allait bientôt le larguer) qui avait refusé de se rendre à cette stupide cérémonie pour le moins contestable. La servilité est flagrante. On connait la suite. Cinq ans d’incapacités, orgueilleuses et belliqueuses. Miroir brisé. Cinq ans de malheur. Ma France est grièvement blessée.

Hélas pour elle, celui qui lui succéda et qui avait réussi par des discours prometteurs à faire croire qu’il était capable de réparer les dégâts, et à enfin entreprendre des réformes drastiques qui ne seraient plus les emplâtres auxquels nous avaient habitué ses prédécesseurs, a vite fait de convaincre son peuple qu’il n’était pas le médecin qu’il lui fallait. Certes il y aurait eu un léger mieux (c’est lui qui le dit) mais sa pompeuse réception outre atlantique par le messie noir des States a prouvé une fois de plus que notre bannière se rangeait délibérément sous les ordres du Grand Chef Sioux. L’allégeance était ainsi confirmée et ce ne sont pas ses grandioses cérémonies du souvenir qui gommeront l’image laissée par lui. Celle d’un mollasson frileux. Si frileux même qu’il réussira à se faire souffleter sans broncher par la Walkyrie d’Allemagne pour une question « d’aide européenne ». Une alliée de l’Europe qui a accueilli le retour au pays de ses footeux champions du monde par le slogan « Une nation, une équipe, un rêve », trois mots comparables à ceux qu’avait employé en son temps, au siècle dernier, un chef teuton de triste mémoire.

Mais qui donc sauvera MA France ?

Source: Agoravox.fr

 

10 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    vérifier vos capacités de remboursement avant de vous engagez

    -bah,oui,mais on a que des bons à rien depuis 40 piges

    mon ennemi c’est la finance !
    enfin nos finances plutôt!!!

    rétablissons l’ordre,c’est le bordel

  • Boris

    Défauts souverains en France: 1558, 1624, 1648, 1661, 1701, 1715, 1770, 1788, 1797, 1812…

  • vaick

    maintenant il faut emprunter pour rembourser les interets

    les fous ont pris le controle de l asile !!!

    depuis de gaulle et cette loi de 1973 nous n avons eus que des laquais vendus a la finance us
    cette dette n est rien d autre qu un esclavage a vie
    et elle ne sera JAMAIS remboursée….. a moins que l epargne sois confisquee pour rembourser le pire certains y pense serieusement
    Le pouvoir de taxer induit le pouvoir de détruire
    ((Ils ne cherchent pas à posséder votre argent ; ce qu’ils veulent, c’est vous en priver))
    Ayn Rand
    « Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat.
    Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie,
    les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession,
    d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis »

    Thomas Jefferson (1802

  • ROY

    Le temps des réformes et des réformés…:

    « Aux grands maux les grands remèdes » dit-on, et, quand on prend en considération que la France est endettée à hauteur de 2.000 Milliards d’euros (…) les réformes pour la cause vont devenir prétexte à bien des économies…à force plus rien ne va, et, « La Vie Hospitalière » s’interroge sur les objectifs de tous ces hommes politiques depuis 1973, depuis que certains ont programmée la ruine de notre pays…pour leurs seuls profits et ceux de groupes financiers. »

    http://autonomes.blogspot.fr/2014/08/le-temps-des-reformes-et-des-reformes.html

  • yannick511

    La France est devenue ce que sont devenus tous les pays, ou en voie de le devenir : une civilisation technicienne, autrement sans culture durable, où tout est aussi éphémère que les techniques. Donc sans valeur ni repères, sinon les contre-valeurs véhiculés par le capitalisme pour l’entretenir.