Israël utiliserait le DIME, une arme particulièrement effroyable

EXCLUSIF. Selon un chirurgien norvégien venu aider ses confrères à Gaza, l’armée israélienne lance des bombes DIME. Les blessures provoquées sont quasiment incurables et conduisent généralement à l’amputation. Nous l’avons constaté à l’hôpital al-Chifa de Gaza.

Gaza (Territoires palestiniens), envoyé spécial. L’aviation israélienne pilonne sans relâche la bande de Gaza depuis bientôt une semaine. Le bilan s’alourdit de jour. Dimanche, à la mi-journée, 166 Palestiniens avaient été tués dont plus de la moitié serait des civils, selon l’Office de coordination des Nations unies pour les affaires humanitaires (OCHA). Un déluge de feu sans précédent.
Comme si cela ne suffisait pas, Israël utiliserait à nouveau – comme cela a été le cas au Liban Sud en 2006 et à Gaza lors de l’offensive menée fin 2008 début 2009 – une arme redoutable, baptisée DIME pour Dense Inert Metal Explosive. C’est ce qu’a affirmé ce dimanche une équipe de chirurgiens qui travaillent et opèrent sans relâche à l’hôpital al-Chifa de Gaza city. Parmi eux, un praticien norvégien, professeur à Oslo, Erik Fosse, arrivé vendredi. « Nous opérons jour et nuit, souligne-t-il. Beaucoup de bombardements sur les maisons ont lieu durant la nuit. Nous avons beaucoup de familles qui arrivent ici, avec des blessés beaucoup touchés par des éclats ou parce qu’ils ont été ensevelis sous les décombres. Nous avons également des patients qui présentent des blessures dues à l’utilisation d’armes anti-personnels. Nous en avons vu touchés par des armes conventionnelles, qui présentaient des lésions provenant d’éclats. C’est ce que l’on voit dans toutes les guerres. Il faut souligner qu’à Gaza les gens sont très affaiblis par sept ans de blocus et quand ils sont blessés les effets sont plus graves. Mais il y aussi, comme en 2008/2009, des patients touchés par les bombes DIME qui sont tirées par des drones. Ils transportent ces petites bombes qui ont un effet spécial sur les victimes. »

Source et article complet: L’Humanité via Fawkes News

8 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Les munitions à l’Uranium enrichis aussi.
    Font pas dans le détail en tuant pour des milliers d’Années.

  • MeCha

    Le peuple élu! Mais un peuple qui donne la nausée…

  • Phosphore blanc, Dime … rien de vraiment neuf du côté des caractéristiques non humaines du peuple de satan !

    • rouletabille rouletabille

      Pépé gégène a raison,les rocket du Hamas sont des pétards mouillés ..
      Le HAMAS n’as pas les moyens de se payer des armes,hahaha,comment font ils hahahaha,qui les sponsorise ?
      OK,vous avez compris j’espère ???

  • odin29

    Le chirurgien:  » Ces petites bombes qui ont un effet spécial sur les victimes… »
    Ah pour être spécial… il est spécial l’effet sur les victimes!…C’ est ce qu’ on appelle un doux euphémisme.
    O.K les résultats sont effroyables…atroces mais, mais le petit peuple qui a tant souffert depuis l’ antiquité et qui souffre encore et toujours aujourd’hui
    A t-il d’ autre choix que celui de se défendre contre un ennemi qui refuse de rester à sa place, la bande de Gaza? Qui refuse obstinément de laisser sa terre aux élus ? L’ ETERNEL a pourtant été très clair à ce sujet…la Palestine leur a été promise. Les Palestiniens osent aller contre la volonté du très haut…résultat le peuple élu est obligé d’ employer la force, donc les bombes dim. Voui, voui, je sais, c’est pas très noble comme méthode mais …
    J’arrête là la déconne parce-que certain pourrait me prendre au sérieux.
    Bon alors, devant ces horreurs que faire? Que dire sans passer pour un antisémite ? Eh oui…si l’ on ose s’ indigner devant ces tueries systématiques de civiles…on est taxé d’ antisémitisme, donc on se retrouve en positions d’ accusé. C’est la méthode juive pour faire taire ceux qui ne seraient pas d’ accord ( Lire Ryssen )
    Face à ce peuple élu, autoproclamé, nous sommes impuissants. Nous ne sommes que des goyim ( vile semence de bétail ) destinés ( toujours par le très haut ) à le servir et sans rouspéter siouplait.
    Euh…à part prier, en cachette, pour les victimes, j’vois pas ce qu’ on peut faire.