Français: vous allez être braqué de nouveau: Scam : vers une redevance TV de 160 €, étendue aux PC, tablettes et mobiles

Cela sera « au choix des politiques », et donc, cela sent forcément mauvais! Le but final étant de faire payer les foyers n’ayant pas de télévision mais ayant un téléphone ou une tablette pouvant servir à regarder les programmes télé. Mais ce n’est pas fini!!! La redevance-télé pourrait même monter jusqu’à 160 euros!

8-tv-sheep

Au lendemain des Assises de l’audiovisuel, la Société civile des auteurs multimédia (Scam) a exposé ses revendications sur la question de la contribution à l’audiovisuel public (CAP). Au menu : une redevance augmentée de 17 euros en cinq ans, qui frappera les foyers sans TV mais disposant d’un PC, d’une tablette ou d’un smartphone.

Revaloriser la « redevance TV » pour l’adapter aux besoins actuels de l’audiovisuel public. C’est ainsi que Nicolas Mazars esquisse les revendications de cette SPRD qui représente les intérêts des réalisateurs, auteurs, écrivains, traducteurs, journalistes, vidéastes, photographes et dessinateurs.

Alors que les sièges des Assises de l’audiovisuel sont encore chauds, ce juriste rappelle les inquiétudes du secteur en termes de financement : outre le désengagement de 2 % de l’État sur la dotation annuelle, les ressources publicitaires sont en chute libre. Autre nuage, l’annulation attendue de la taxe sur les opérateurs, réputée illicite au regard du droit européen et qui entraînera un trou de 200 millions d’euros. « Tout cela montre qu’il faut adapter la question du financement » résume le responsable juridique de l’audiovisuel au sein de la Scam.


L’idée caressée par cette société de collecte et de répartition est double : d’une part augmenter le montant de cette redevance qui finance outre France Télévisions, Arte, l’Ina ou Radio France. D’autre part, élargir l’assiette aux seconds écrans.

Une redevance en hausse de 17 euros sur cinq ans, hors inflation

« Il faut revoir cette contribution à l’audiovisuel public, qui est aujourd’hui à un niveau très inférieur à l’ensemble des autres pays européens » argumente Nicolas Mazars, qui regarde d’un œil jaloux les sommets du genre, le Danemark et ses 300 euros annuels, voire le Royaume-Uni (200 euros).

En France, regrette-t-il, « il y a eu un passage de 5 à 6 ans sans aucune revalorisation ». La Scam souhaite donc que les 133 euros de redevance soient augmentés de 17 euros sur 5 ans, hors inflation. Si on prend les chiffres 2013, son plan quinquennal représenterait donc environ + 27 euros, inflation comprise. Le niveau effectif de l’inflation futur est évidemment incertain, mais on tournerait ainsi autour des 160 euros de contribution.

Frapper les foyers sans TV mais avec smartphone, tablettes ou PC

Ce n’est pas tout. « On demande une extension de l’assiette pour l’adapter aux usages d’aujourd’hui. La télévision est aussi regardée sur les tablettes, les smartphones et les ordinateurs fixes ou portables ». Le juriste cite cette fois l’exemple allemand, suédois, autrichien ou encore danois pour pousser le législateur dans les pas de la réforme. « C’est dans l’air du temps au niveau européen ! »
L’idée ne serait pas de cumuler une redevance par appareil. La Scam vise ces foyers qui n’ont pas de télévision, mais disposent d’une tablette, par exemple. « On ne peut pas rester sur le traditionnel bon vieux poste de télévision, on doit aller au-delà ».

Article complet sur Nextinpact.com

 

25 commentaires