Grève des cheminots: Voyageurs, si vous saviez…

Pour beaucoup, ce n’est qu’une énième grève de la SNCF qui gène les utilisateurs, mais lorsqu’on regarde l’avenir qui nous est promis dans le domaine, il y a de quoi être solidaire avec eux!!! Alors à ceux qui ne comprennent pas, lisez ce qui suit, et transmettez à ceux qui râlent, afin que nul n’ignore ce qu’il est en train de se passer! Car vous ne trouvez pas cela bizarre? Beaucoup de médias ont parlé de cette grève, mais combien ont expliqué ce qui suit dans l’article?

La grève contre la réforme ferroviaire est d’autant plus dure à vivre par les usagers du rail que ses raisons sont soigneusement masquées par la propagande de la direction de la SNCF et des médias. Et par la CFDT qui, comme de coutume, tire dans le dos des grévistes… Autant de raisons pour lire et faire circuler cet argumentaire du syndicat Sud Rail Paris Sud-Est.

la-greve-des-cheminots-est-reconduite-pour-24-h

Les siège du PS à Caen revu et corrigé par les cheminots en grève (photo Ouest France)

Les cheminots sont en grève contre la réforme ferroviairoins-disant social. L’exemple pris par le gouvernement et le patronat est celui des routiers.

Ce n’est pas pour des raisons de concurrence car il pourrait très bien y avoir de bonnes conditions de travail identiques pour tous : la concurrence serait respectée.
Loin du discours sur le développement durable et l’importance écologique du ferroviaire, il s’agit plutôt de préparer l’arrivée d’actionnaires qui eux, ont besoin de conditions sociales dégradées pour récolter des dividendes.
Mais pour les usagers, cela ne fera qu’empirer les conséquences que vous subissez tous les jours.

Trains arrêtés en pleine voie ?Trois sources principales d’incidents obligent les voyageurs à rester coincés dans leur rame en pleine voie.

  • Première cause : le contrat entre les régions et la SNCF prévoit que la SNCF paie des pénalités en cas de retard au départ des trains. Dès lors, même si la SNCF sait que le train sera bloqué sur les voies, il part, se retrouve à l’arrêt en plaine voie, les gens coincés dans les rames. Ensuite, la SNCF explique : « c’est la faute à RFF ». La séparation entre SNCF et RFF permet ce genre de mépris des usagers.
  • Deuxième cause : la défaillance matérielle. Le zéro stock fait que la maintenance des rames est de plus en plus effectuée en prenant des pièces usagées sur une autre rame pour réparer une défaillance. Sauf qu’en l’absence de pièces neuves, le nombre de pannes augmente. Pour ne rien arranger, les pas de maintenance (le temps passé entre deux révisions) est allongé. Enfin, il n’est plus obligatoire d’avoir des rames « propres » ou « fonctionnelles » pour les autoriser à rouler !
  • Troisième cause : la maintenance des voies. L’accident de Brétigny l’a montré. La maintenance est de plus en plus négligée et les limites de l’infrastructure sont atteintes. Que fait RFF ? Il augmente les prix du « péage » que la SNCF doit payer, dont le coût est répercuté sur le prix du billet. Mais que fait la SNCF ? Elle diminue ses prestations pour récupérer ce manque à gagner. Qui est perdant ? Le voyageur et son droit à voyager en sécurité !

Boutiques fermées, guichets déserts ?

Vous avez du mal à acheter un billet grande ligne dans une gare banlieue ? C’est « normal ». La SNCF , à cause de la régionalisation, a décidé de séparer les gares banlieue ou TER des gares grandes lignes. Pire, elle a décidé que les personnels seraient dédiés à l’un ou à l’autre.

Parce que cela ne suffisait pas, les logiciels ne sont pas compatibles. Il est impossible de délivrer un billet grande ligne d’un terminal TER ou banlieue ! Le projet de loi prévoit d’accentuer cette séparation qui ira jusqu’aux correspondances. Un train grande ligne est en retard. Tant pis, la correspondance TER sera partie !

Personne dans les gares ? Qui n’a pas connu une queue interminable devant des guichets, alors que des postes de travail sont fermés à côté ? La SNCF vient de sortir un plan d’avenir qui prévoit la suppression des guichets et leur remplacement par des automates. La raison invoquée ? Les usagers utilisent Internet. Pourtant, les voyageurs expliquent qu’ils préfèrent parler à une personne physique plutôt qu’à un terminal.

La direction de la SNCF utilise une technique qui a fait ses preuves. D’abord on rend les files d’attente interminables en renvoyant les usagers vers les automates puis on fait quelques promos sur internet et le tour est joué ! Pendant ce temps, le soir, combien de gares n’ont aucune présence humaine …

Voitures sales, toilettes en pannes, etc.

Votre climatisation est en panne ? Normal ! Alors qu’une rame devait avoir l’ensemble de ses équipements en état de marche, désormais c’est fini : la règle est de l’isoler et de mettre malgré tout la rame à quai ! Pas de chance pour celui ou celle qui a réservé dans la mauvaise voiture !

Toilettes en panne ? Pour un trajet inférieur à deux heures, la SNCF a obtenu qu’elles ne soient plus nécessaires. Désormais il y a une multiplication d’arrêts en gare ou en pleine voie pour permettre aux voyageurs de faire leurs besoins…

Les rames sont sales ? Encore faudrait-il qu’elles soient nettoyées. Or, cela est rendu difficile pour deux raisons principales. D’abord, elles doivent être immobilisées le moins longtemps possible et rouler plus. Ensuite, les contrats de nettoyage passés entre la SNCF et des entreprises sont calculés sur des temps passés au nettoyage de plus en plus courts pour chaque voiture.

Pourquoi ne pas réparer le matériel ? La SNCF supprime toujours plus d’ateliers de maintenance des rames et voitures. Dès lors, il faut de bonnes raisons pour réparer car les distances entre les gares et les ateliers sont de plus en plus grandes. Enfin dans ces ateliers, c’est le désert avec la suppression des personnels qualifiés pour réparer.

Voyageurs handicapé : voyager c’est la galère !

Vous êtes handicapé et le contrôleur ne vous aide pas ? Malheureusement, c’est un ordre imposé par la direction de la SNCF. Il est interdit pour un cheminot en service de venir en aide à un voyageur handicapé ! C’est une faute professionnelle et en cas d’incident, la SNCF se retournera contre le cheminot ! Cette ânerie de la part de la direction fait passer le cheminot pour un … auprès des voyageurs.

Handicapé, vous n’avez pas d’aide en gare ? Malheureusement, la SNCF supprime des postes en gare et très souvent elle oblige les handicapés à faire un trajet supplémentaire pour trouver une aide. Il est de moins en moins rare d’avoir des handicapés (en banlieue notamment) qui sont obligés de descendre à une gare autre que leur destination. Dans sa grande largesse, ce service est gratuit… mais il faut réserver 48 heures avant et voyager avec un seul bagage !

Source et article complet sur: blogs.mediapart.fr via Democratie-reelle-nimes.over-blog.com

À lire également: Cheminots: les raison d’une grève

8 commentaires

  • Silverstar Silverstar

    Merci pour ces éclaircissements. L’article lu dans le journal était superficiel et n’expliquait en rien la réforme ferroviaire. J’ai connu récemment la queue interminable devant un guichet unique, à Strasbourg. Dommage pour les actionnaires, cette expérience a suffi pour me décourager de prendre le train. Et tant pis pour les automates, je les ignore, de toute façon.

  • kalon kalon

    Les chemins de fer Britanniques sont un exemple type de ce que va devenir la SNCF !

  • robertespierre

    Si vous emmerdez les cheminots,vous les râleurs
    je vais balancer le montant de vos retraites
    C’est tellement facile de râler en se cachant derrière un pseudo!
    avec des retraites de 5 000,….10 000 euro et plus

    c’est vous les barbares incultes

    mais la révolution est en marche
    et je dispose de toutes vos adresses

    je les offrirai à qui en veut

    vous pourrez apprendre à courir!

  • abi

    C’est comme dans le film CAPITAL avec Gad Elmaleh…donc après c’est quoi!

  • nomdemon

    A ceux qui sont contre la grève actuelle : vous serez les premiers à raler quand vous serez confrontés à tous ces problèmes. Le jour là, j’espère que vous vous souviendrez de votre attitude d’aujourd’hui. Vous souhaiterez certainement être entendus et compris, à souhaiter que ce soit le cas. A bon entendeur salut !

  • Norbert

    Il y a 2 facettes au probleme de la fusion de RFF+SNCF

    1)10 ans plus tot RFF a ete privatise donc avec en vue de gros benefices mais ,aujourd’hui les dettes de RFF sont abyssalles(ce que personne ne dit)donc il faut fusionner avec la SNCF pour mutualliser les dettes de RFF et a nous peuple de France de payer auquel s’ajoutent bien sur le deficit de la SNCF=REFORME FERROVIAIRE

    2)Cette reforme ferroviaire pour amener dans une 2eme phase la privatisation de l’ensemble ou de la partie la plus rentable ,en prenant soin ,auparavent sous divers pretextes fallacieux,de detruire tout le social.

  • eructite eructite

    Est ce que parmi tous les « pro grève » SNCF et les « anti grève »SNCF quelqu’un a une ou des solutions ?

    Vous voulez être entendus et compris ? Arrêtez de vous battre contre des moulins à vent, ne faites pas confiance aux médias ( ni aux syndicats d’ailleurs qui se coucheront au pieds de leur maître dès que LEURS avantages seront assurés ), menez le combat sur plusieurs fronts à la fois.
    1 – l’information : il reste des médias libres appelés alternatifs. Au lieu d’attendre qu’un journaliste fasse un article sur ce qui se passe chez vous, rédigez vous même l’article ( et à plusieurs ! ) assurez vous que ce que vous écrivez correspond de facto à la situation et publiez le sur tous les médias alternatifs. Faites venir l’agence « info libre » chez vous, montrez leur, donnez leur VOTRE point de vue, expliquez leur les dérives induites par la situation actuelle et les risques pour l’avenir.
    2 – le combat en lui même. Cessez de prendre les usagers en otage. Ce n’est absolument pas la bonne technique, ils ne sont ni décisionnaires ni responsables. Je ne peux légalement vous inciter à séquestrer vos grands patrons mais il existe d’autres solutions. J’ai vu nombre de « grèves » où on faisait notre taf en informant nos clients du fait que nous étions en grève donc que le menu était unique dans le resto jusqu’à ce que notre patron et les autorités locales entendent enfin raison sur nos conditions de logement ( Tignes 2012 – 900 saisonniers grévistes au boulot. Pas une ligne dans la presse mais effet boeuf. On a tous obtenu la création d’un centre d’hébergement saisonnier modernisé qui est depuis en fonctionnement / Val d’Isère 2013 / Méribel 2014 / Porto Vechio 2014 touts ces mouvements ont été rendus possibles par notre solidarité, notre mobilisation mais SURTOUT par NOTRE RESPECT des clients qui n’étaient PAS RESPONSABLES -> les vacances des gens n’ont pas été perturbés, seule l’image des entreprises et collectivités à été fortement dégradée et çà ils n’ont pas du tout aimé. On à gagné par peur du scandale et de la perte de pognon… )
    3 – l’image véhiculée. Étant donné que vos syndicats ne servent à rien ( et je suis gentil vu qu’ils vendent votre cul pour sauver leurs intérêts en priorité ), passez vous d’eux. Internet permet actuellement de communiquer à un niveau national sans avoir à passer par une structure excessivement dépensière ( je vous épargne les épisodes sur les détournements de fonds de vos syndicats dans vos CE ).
    Une fois que les syndicats auront été éjectés, décidez parmi vous de qui peux représenter pour les méRdias votre mouvement ( les merdias sont malheureusement obligatoires pour communiquer avec une grosse partie de la population). Quelqu’un qui s’exprime correctement dans un français irréprochable et qui ne soit pas prêt à retourner sa veste à la première tentative de corruption.

    Voilà des pistes. C’est forcément à creuser, améliorer, je ne bosse pas dans votre entreprise et je ne vous défendrait pas. Mais si vous voulez être entendus, il va falloir s’impliquer