Au nom de la légalité : la trahison des dirigeants occidentaux en Ukraine

Alors que les Ukrainiens de plusieurs régions de l’est se sont déplacés en masse pour se prononcer sur leur indépendance suite au putsch qui a porté au pouvoir à Kiev un gouvernement transitoire incluant des factions néo-nazies, la réaction des autorités du bloc occidental est toujours aussi contraire à l’Histoire. Non seulement les chancelleries continuent à apporter leur soutien à des partis qui font ouvertement référence au national-socialisme, mais ils dénient toute légitimité des populations russophones, en contradiction avec la charte des nations unies et le droit des peuples à l’autodétermination. Ce droit a pourtant fondé la légitimité du processus de décolonisation après la seconde guerre mondiale…

Les résultats du référendum sont donc sans appel : à Donetsk, 89.7% des votants souhaitent l’indépendance et à Lougansk, ils sont 96%. Le taux de participation varierait entre 75 et 95% selon les régions. Même s’il y a probablement eu des entorses à la régularité ici ou là, on ne peut décemment pas remettre en cause le résultat final et l’expression de la volonté populaire. Le déplacement en masse de la population dans un climat de terreur constitue en soi un acte de résistance et de courage. Je rappelle que la ville de Slaviansk est assiégée, par exemple, mais que le taux de participation serait de 80%. A Mariupol la population s’est également déplacée massivement pour aller voter alors que la ville a connu des exactions il y a quelques jours  qui ont fait au moins 20 victimes.

La réaction officielle la plus pitoyable nous est malheureusement venue de « scooterman », dit « Normal 1er », ou encore François Hollande, qui a dénoncé « une vraie fausse consultation », sans « légitimité » ni « légalité ». Et c’est vrai qu’avec 18% des Français qui le soutiennent, François sait de quoi il parle niveau légitimité… Mais malheureusement, Normal 1er n’en est pas resté là, et  au lieu de fermer sa gueule il s’est une nouvelle fois compromis dans le mensonge le plus crasse en affirmant qu’il n’y avait « pas d’urnes, pas de bureaux de votes (et) de listes électorales ». Rappelons-donc à François à quoi ressemble une urne :

Et donc tous ces gens font la queue mais selon François il n’y a ni bureau de vote ni urnes :

Et notez que BFMTV a dépêché un envoyé spécial sur place, on ne peut pas vraiment parler de propagande des séparatistes, c’est ballot…

Heureusement, il reste quelques pays « normaux » avec des dirigeants qui savent reconnaître une urne quant ils en voient une. Le gouvernement du Venezuela a ainsi déclaré :

« Vu l’évolution tragique des événements en Ukraine, le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela condamne les actes de violence qui ont abouti – grâce au concours des Etats-Unis et de l’Otan – au renversement du gouvernement légitime de ce pays et qui ont mis en danger la paix et l’unité du peuple ukrainien, de même que la stabilité de toute la région eurasiatique », lit-on dans la déclaration.

« Le Venezuela ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas la légitimité d’un gouvernement issu d’un coup d’Etat »

source RIA Novosti

Pour conclure on peut se demander quelle vision de la légalité ont les dirigeants du monde autoproclamé  « libre » puisque c’est derrière cette notion qu’ils se réfugient sans cesse. Ils ont soutenu le référendum qui a conduit à l’indépendance du Kosovo et le droit de ce pays à l’autodétermination, mais refusent de faire de même pour les régions de l’est de l’Ukraine. Au nom de la légalité.

Ils soutiennent un gouvernement putschiste composé de néo-nazis. Au nom de la légalité.

Au nom de la légalité ils auraient donc condamné De Gaulle, et se seraient rangés derrière le régime de Vichy. Au nom de la légalité ils auraient lutté contre les mouvements de résistance et les auraient qualifiés de terroristes.

Au nom de la légalité ils auraient refusé d’accorder leur indépendance (et d’ailleurs c’est ce qu’ils ont fait !) aux anciennes colonies et auraient mené des guerres punitives contre les mouvements d’indépendance nationale.

Ces gens n’ont en réalité rien à faire de la légalité et ne respectent qu’une chose : la loi du plus fort.

8 commentaires

  • gerard.gutknecht

    http://fr.ria.ru/world/20140512/201194557.html

    Ukraine: la « république de Donetsk » lance une opération antiterroriste

    Dossier: Situation explosive dans l’est de l’Ukra
    © RIA Novosti. Natalya Seliverstova
    21:29 12/05/2014

    MOSCOU, 12 mai – RIA Novosti

    La république populaire de Donetsk (est de l’Ukraine), lance une opération antiterroriste, a annoncé lundi le commandant des forces armées de la république autoproclamée, Igor Strelkov.

    « Je lance une opération antiterroriste sur le territoire de la république populaire de Donetsk », a indiqué le commandant Strelkov.

    « Tous les combattants des groupes néonazis (Garde nationale, Pravy sektor (Secteur droit), Bataillon de Liachko et autres) doivent être arrêtés dans le cadre de l’opération antiterroriste », a-t-il déclaré.

    M.Strelkov a pris le commandement de toutes les unités militaires ukrainiennes déployées dans la région, des forces de sécurité, des gardes-frontières, des douanes et du parquet locaux.

    « A partir d’aujourd’hui, tous les soldats et officiers des forces armées, des troupes de l’Intérieur, du Conseil de la sécurité nationale et de défense (SBU), de la police et d’autres unités militaires ukrainiennes sont considérés comme se trouvant illégalement dans la République populaire de Donetsk. Ils ont 48 heures pour prêter serment à la République populaire de Donetsk ou quitter son territoire », a ajouté M.Strelkov.

    La République populaire de Donetsk s’est proclamée lundi Etat souverain et a souhaité adhérer à la Fédération de Russie suite au référendum du 11 mai où 89,7% des habitants de la région ont voté pour l’indépendance vis-à-vis de l’Ukraine.

    Le vote s’est déroulé sur fond d’opération militaire d’envergure lancée par les autorités de Kiev contre les protestataires réclamant une fédéralisation de l’Ukraine.

  • Thierry92 Thierry92

    Malheureusement notre intelligentsia merdiatique se tait sur les faits réels.
    Imprimer des affichettes en précisant des quels méfaits le PS se rend complice en se taisant sur les massacres de Donetsk les obligera meme localement a se demarquer des élus actuels.

    Et ainsi a rendre public ce qu’un petit nombre de citoyens informés a connaissance.

    N’oublions pas de préciser que les différents partis sont d’accord pour se taire a l’exception de l’UPR qui a clairement désigné l’Europe comme responsable de cet embrasement.