Regardez comment on vous empoisonne par la nourriture ….

Avec ce traité transatlantique, qui est débattu dans la plus grande obscurité par les décideurs, les « penseurs », les profiteurs, les coopérateurs, les menteurs, les enfumeurs…tout ça pour notre « plus grand bien », puisqu’il est de notoriété publique, que nous sommes incapables de prendre soin de nous, sans l’intervention de tous ces « généreux humanistes », œuvrant dans le plus grand secret, pour notre bien être absolu. Il va de soi, que notre santé sera protégée, notre mental préservé par toutes ces « bricoles » prévues pour nous faciliter la vie. Les acronymes sont nombreux pour obscurcir d’avantage notre libre arbitre, alors…TAFTA or not TAFTA? OGM, Gaz de schiste, surveillance généralisée, vaccination obligatoire, robotisation, nanotechnologie, chimie…c’est vraiment la panacée qui fera de nous des humains « sains » de corps et d' »esprit ». Pour aller plus vite et bien nous nourrir, les méthodes ne manquent pas…aspirateurs à volailles, broyage vivant des poussins inutiles, vaches à hublots (fistulées), manèges à vaches laitières, abattage à la chaine de bovins. Mais j’ai trouvé mieux pour nos poulets, la mousse…. Non! pas comme dans les boites branchées sur fond de musique, là c’est plus, mieux, bien!, la mousse envahie l’espace où sont entassés les poulets, qui meurent étouffés. Bravo!! on persévère dans l’abject….Bien sur, on a enfin admis que l’animal est un être sensible ,  quand est il de ces steaks sur pattes et autres volatiles destinés à la consommation??….Allez!! on le sait tous, mais il vaut mieux continuer à faire les « mougeontruches »***, moutons pour suivre, pigeons pour payer, et autruches pour ne rien voir, pour le plus grand bonheur des chaines de production et leurs actionnaires, bientôt chez nous la mousse tueuse de poulets?? Avec le Traité Trans-Atlantique sait on jamais….

Img/Michel duchaine

Des  aviculteurs américains  utilisent cette mousse pendant  plus de 15 minutes pour étouffer les poulets. Il s’agit d’une « invention américaine » par Kifco, un fabricant d’équipement d’irrigation dans l’Illinois.

 

Notez les humains dans des costumes blancs debout dans les fenêtres: on dirait des employés de Monsanto.

Il s’agit d’une ferme « libre parcours », parce qu’ils (les poulets) ne sont pas dans des cages individuelles, de sorte que la FDA permet l’emballage de leur chair morte pour être vendu comme «libre».

Les poulets heureux de mourir pour  l’agriculture humaine – tous  est fait pour  que l’on puisse  se sentir bien dans nos  achats  d’animaux  emballés. 

Il y avait un lien,mais ils l’ont enlevé du web…ils sont honteux: http://www.avi-foam.com/why.php

Article de Michel Duchaine

Source michelduchaine.com  vu  sur terresacree.org

Voir aussi dans la série « on arrête pas le « progrès »( info de 2011 mais dont on ne parle plus)

Une vache clonée qui produit du lait humain

***Mougeontruches :

Contraction des mots mouton, pigeon, et autruche qui m’a été « inspiré » par une conversation via email avec JeanClaude, que je remercie..

 

34 commentaires

  • oui alors tout ce qui est industriel c’est de loin pas fameux du tout. Ils essaient de trouver d’autres moyens mais toujours sans respect ni pour nous ni pour les animaux

    http://www.lematin.ch/suisse/La-poule-a-double-usage-arrive-en-Suisse/story/24636569

  • pourpour

    Atroce !!! Comment pouvons-nous faire ???

    • voltigeur voltigeur

      je ne peux que dire et redire:
      On ne propose pas ce qui ne se vend pas! ce sont les
      choix des consommateurs qui influent sur le toujours
      plus vite, et plus productif, sans aucune éthique pour
      le bien être des animaux, qui ne sont considérés que comme
      moyen de faire un maximum de volume de vente, les technologies
      employées le prouvent..Toujours plus atroce sans état d’âme…… ♥♥

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Pour ça il faudrait déjà que les américains cherchent à savoir ce qu’ils ont dans leurs assiettes, et pour ça il faudrait déjà qu’ils apprennent à réfléchir, mais bien évidemment ils ont été conditionnés à consommer sans se poser aucunes questions.

        Je suis sur qu’on en sais plus ici qu’eux, sur ce qu’ils mangent là-bas ; …ils sont traités comme les animaux qu’ils mangent, sauf qu’à eux, c’est le cerveau qu’on leur enfume avec de la mousse-merdia de manière massive !

        Bien évidemment je ne leur cherche là aucunes excuses, car ils n’en ont pas ; …tout comme nous d’ailleurs !

      • yannick511

        Oui, c’est pourquoi on a droit à des publicités idylliques mensongères pour faire vendre les produits plutôt qu’à une information bien trop complexe à fournir dans ce commerce transnational.
        Tu crois vraiment qu’à l’heure de la libre-concurrence où seul le prix bas compte qu’on va inscrire les méthodes d’abattage, d’élevage, de nourriture de façon détaillée sur les produits, ou mettre un emballage couvert d’éclatantes couleurs et de jolis dessins pour masquer la dose de merde, de mort, et d’exploitation qu’il contient.

      • voltigeur voltigeur

        D’où l’intérêt de diffuser ces méthodes.
        On le sait qu’un bel emballage et de belles couleurs font vendre, même
        si c’est de la merde. Le Marketing est un métier, il y a des études de faites
        sur les con-somateurs, et c’est en fonction de nos habitudes, qu’ils
        proposent les « meilleurs » contenants visuels avec contenu merdiques (pour nous),
        et le meilleur rapport qualité médiocre et prix compétitifs générant
        un max de bénéfices (pour eux)
        En le sachant, il ne reste plus qu’à zapper ces « choses multicolores » et
        lire les étiquettes…♥♥

  • Clocel Clocel

    Nous produisons de la souffrance, nous mangeons de la souffrance, nous devenons la souffrance…

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Deux exemples de longue date et pourtant, d’actualité.

    Soleil Vert 1973
    L’aile ou la cuisse 1976

    • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

      +1000
      on y arrivera a soylent green!
      bien des choses,comme la pollution,les gens dormant ici et là,la nourriture inaccessible..
      quand tu vois,certains produits,l’aile ou la cuisse,c’est du nuggets…

  • Remifasol57

    Mangez des légumes verts des fruits, des graines germées, regardez les vidéos d’Irene Grosjean, une naturopathe http://www.santenaturopathie.com/fr/qui-suis-je
    visitez le site de Corinne Gouget sur les additifs alimentaires http://www.santeendanger.net/
    Sortons du supermarché !
    Bonne santé !

  • Isil Isil

    Bonjour à tous. Je n’ai trouvé qu’une solution,sans compromis: pas de viande, pas de poisson sur notre table;
    Parler autour de nous de ces souffrances induites ne sert à rien,le capital et ses valets s’y sont bien pris pour faire passer les végétariens et autres dé-consommateurs pour des crétins;
    J’ai renoncé, je n’essaie même plus d’en parler, j’agis pour nous et c’est tout.
    Rien que d’en parler me met en colère: chérir Kiki, Minet et bouffer les autres m’est insupportable.
    Je crois que l’on peut trouver l’origine des carnages dans ces livres que l’on tient pour Saints.
    S’ils devaient nous transmettre la Parole de Dieu et faire de nous des être bons, ces livres n’en ont pas moins été écrits et traduits par des hommes.
    On devine facilement l’interêt à falsifier La Parole: Un peuple élu (par Dieu, vraiment, ou auto-proclamé ?) qui a tous les droits(l’avant-garde selon blancos), les autres là pour servir, à peine le droit de vivre.
    Pour les bêtes même chose, elles n’ont pas d’âme, pas de conscience, tout juste de l’instinct -on ne trouvait pas d’âme non plus aux indiens des Amériques, ni aux noirs d’Afrique- ce qui autorise toutes les ignominies, à commencer par le commerce.

    Une humanité à 2 vitesses, les élus et les autres,idem pour les bêtes, celles qu’on aime chez soi et les autres qui souffrent et meurent loin des yeux.
    Pour moi, l’acte de bouffer des animaux c’est un fachisme qui s’ignore ou pire qui ne dit pas son nom.

    Le seul carnivore chez nous c’est le chat.Qui n’a pas le choix.
    A vous lire chers moutons.

    • So So

      Fascisme ? je comprends mal…

      Notre zoocentrisme exacerbé nous porte certes à nous émouvoir davantage du sort des animaux que de celui des végétaux, pourtant le fait est incontournable : les végétaux sont eux aussi des organismes vivants complexes et sensibles ; la vie se nourrit de la vie, le vivant pour survivre doit assimiler du vivant.

      Nous sommes des omnivores (notre dentition, notre système digestif, notre métabolisme en témoignent) à savoir que nous devons trouver notre équilibre alimentaire dans une large palette d’aliments qui couvriront l’ensemble de nos besoins. Après, à chacun selon ses croyances et ses choix personnels de délaisser certains types d’aliments. Tout est question de conscience.
      Lorsque je mange, que cela soit de la viande, du poisson ou des légumes, je suis en toute conscience reconnaissante à l’animal ou au végétal qui a donné sa vie pour que la mienne puisse se poursuivre.

      Le gros problème actuel est lié à l’occultation de l’idée même de mort et la perte des rituels ancestraux (spirituels et non religieux) à travers lesquels on ne sacrifie jamais le vivant – qu’il s’agisse d’un animal ou d’une plante – de sang-froid ou pour le simple plaisir mais dans le but de survivre, cet acte s’accompagnant toujours d’une prière.

      Trop peu de personnes ont encore conscience du réel contenu de leur assiette ; la plupart des enfants des villes ignorent d’où viennent les laitages, les œufs, les rectangles de poisson pané, les divers légumes, le steak haché, les nuggets ou les brochettes de viande. Ils n’ont jamais eu l’occasion de voir les vaches, les poissons, les cochons, les lapins, les poules ou les moutons.

      Mais comment pourrait-il en être autrement. Ils avalent tant d’images de massacres, d’exactions, d’exécutions (tant à travers les actualités télévisées que les jeux vidéo ou les fictions cinématographiques)et sont tellement déconnectés de la nature qu’ils distinguent à peine la réalité de la fiction. On tue et puis on appuie sur le bouton « recommencer la partie ».

      Comment dès lors apprécier la vie à sa juste valeur ?

      • Isil Isil

        Bonjour So, par fachisme j’entends ce que j’ai exprimé: trier l’humanité et les autres créatures selon des critères que j’estime irrecevables. Un peuple élu, les autres ne comptant pas, taillables et corvéables à merci;
        Des bêtes calinées au coin du canapé quand d’autres sont élevées pour être abattues, dépecées, mangées. D’autres élevées pour distraire les tartarins en hiver en France, pour les friqués en Afrique du Sud.
        Tu ne ferais pas de mal à ton chien mais on peut en ton nom abattre et manger d’autres bêtes pas franchement plus mauvaises que ton chien. Elles ont juste le malheur d’avoir vécu loin de tes yeux.
        Personne ne voudrait voir son chien emporté dans un camion entassé avec beaucoup d’autres, pour arriver dans un abattoir et je te passe la suite. Pourtant nous le tolérons pour d’autres bêtes. N’est-ce pas une sorte de fachisme ?
        La raison de tout cette souffrance n’est pas un équilibre nutritionnel c’est avant tout un commerce qui doit continuer.
        Le profit usera de tous les artifices,de tous les arguments appuyés par des scientifiques appointés pour justifier l’énormité bien cachée quand même de la tuerie.

        Pour tout le reste je suis d’accord avec toi, la vie semble avoir perdu sa valeur.
        J’allais à la pêche, je devais tuer le poisson pour le manger , ne pas le laisser souffrir, lentement mourir d’asphyxie dans le seau. Ce n’était pas facile et j’en avais gros sur le cœur. J’ai fini par ne plus le supporter. Certains poissons avaient mon âge ou plus, je voyais ma pêche comme un crime contre l’espèce; Une bête comme celle-ci avait su survivre si longtemps, avait des gènes et des qualités à transmettre, ou seulement le droit à vivre encore. Moi je ne mourais pas de faim, ces poissons crevaient pour quoi alors?
        Tu peux qualifier mon attitude comme bon te semblera, zoocentrisme ou autre. Le fait est que je n’ai pas besoin d’abattre un pommier pour manger des pommes et que les légumes non récoltés pourrissent.
        Pas besoin d’un dessin pour comprendre quelle stratégies la nature met en œuvre pour disperser ses graines. Manger ses fruits en fait partie.

      • Snows

        « les végétaux sont eux aussi des organismes vivants complexes et sensibles »

        un végétal n’est pas doté d’un système nerveux pouvant lui permettre de sentir la douleur ( niveau 6eme ). La grande majorité des arbres à fruits donnent des fruits de couleurs vives à l’odeur attrayantes pour attirer des animaux ( oiseaux par exemple ) afin qu’ils libèrent les graines de ceux-ci une foi la pulpe mangée. Ces fruits ne sont pas colorés pour faire joli ni pour éloigner les animaux contrairement aux couleurs vives de certains petits animaux qui arborent ces couleurs flashy pour indiquer à des prédateurs tentés de les manger qu’ils sont potentiellement toxiques. Des végétaux sensibles à la douleur qui seraient masochistes en faisant tout pour se faire manger ? Ca n’a aucun sens et il ya eu assez d’études sérieuses pour confirmer que les plantes n’ont pas de système nerveux donc: pas de système nerveux = pas de sensibilité à la douleur

        « Nous sommes des omnivores (notre dentition, notre système digestif, notre métabolisme en témoignent) »

        Ah bon ?

        Dentition : Contrairement aux carnivores, dont la dentition (pointue, avec des canines longues et tranchantes) est faite pour déchirer la chair d’un animal… les êtres humains ont une dentition semblable à celle des herbivores (plate, large et peu tranchante), qui convient pour couper, écraser et réduire en pulpe des aliments relativement mous.

        Mâchoire, bouche et muscles faciaux : Comme chez les herbivores, nos muscles faciaux sont bien développés pour la mastication, tandis qu’ils sont peu développés chez les carnivores et les omnivores (qui avalent leurs aliments entièrement, sans mastication préalable). De même, l’ouverture de la bouche (par rapport à la taille de la tête) est petite chez les humains comme chez les herbivores, tandis qu’elle est grande chez les carnivores et omnivores (qui arrachent et avalent de grandes quantités de nourriture peu ou pas mastiquée). Par ailleurs, la constitution de notre mâchoire est semblable à celle des herbivores, ce qui nous permet d’écraser et de broyer nos aliments (à l’inverse des carnivores dont le type de mâchoire ne permet pas de mastiquer, mais donne au contraire la possibilité de mouvements tranchants…)

        Système digestif : Comme les herbivores, et contrairement aux carnivores, notre salive contient des enzymes permettant la digestion de l’amidon contenu dans les végétaux ; tandis que les sels acides de notre corps sont beaucoup moins puissants que ceux des carnivores (qui en ont besoin pour digérer des os et du muscle). Par ailleurs, comme chez les herbivores, notre intestin est très long (lieu d’une importante fermentation bactérienne afin de permettre la digestion et l’assimilation des végétaux), tandis qu’il est très court chez les carnivores et omnivores (pour que la viande passe très vite, sans risquer de massérer et de se putréfier…).

        Ongles : Les prédateurs carnivores et omnivores ont des griffes acérées, tandis que les herbivores ont des des sabots émoussés ou des ongles plats… comme les humains !

        d’ailleurs toute la propagande des « repas équilibrés » est une hérésie, note système digestif n’est pas fait pour pouvoir digérer des repas variés. par exemple le mélange féculent-protéine est incompatible.

      • Itsmie

        Tu as raison Snow!!
        Nous ne sommes pas faits pour manger de la viande!
        Allez voir cette vidéo
        C’est clair, limpide…

        Le discours le plus important de votre vie – Gary Yourofsky
        https://www.youtube.com/watch?v=9ivPJUypbVs

        L’interview de Gary Yourofsky, une perle pour apprendre comment répondre aux questions des omnivores

        http://www.vegactu.com/actualite/linterview-de-gary-yourofsky-une-perle-pour-apprendre-comment-repondre-aux-questions-des-omnivores-12490/

  • Itsmie

    COMMENT on NOUS empoisonne ??
    Ou plutôt POURQUOI???

    Parce que nous ACCEPTONS
    en achetant leurs merdes de nourriture industrielle…
    NOUS SOMMES DONC QUELQUE PART CONSENTANTS et responsables de notre empoisonnement…

    Par contre les animaux qu’on torture et qu’on empoisonne
    parce que nous ACHETONS ET BOUFFONS N’IMPORTE QUOI
    EUX n’ont pas le choix!

    NOUS OUI!!!!!!!
    Il faut arrêter de sans cesse reporter la faute sur les autres!
    Le changement ne viendra JAMAIS D’EUX

    • digital3d

      Cette info est fausse, ce sont des poulets qui avaient la grippe aviaire et qui devaient être abattus.
      Ce sont les pro-végétariens et autres hurluberlus qui doivent culpabiliser ceux qui mangent du poulet ou de la viande qui sans cesse nous montre les mêmes vidéos, les mêmes images. Nous ne changerons jamais rien, ce que croit les végétariens dur comme fer en poussant les uns et les autres dans la culpabilité de bouffer. Personnellement, j’aime les animaux et je suis contre le non respect de ceux-ci mais j’aime aussi manger un bon bout de viande que je vais chercher à une ferme qui s’occupe elle même de tuer les animaux avec respect. Par contre, je ne suis pas responsable de ce que certains salopards de méchants bouchers font, tout comme je paye mes impôts, et que mes impôts servent à faire des routes, mais aussi à payer et créer des armes de guerre, je ne suis pas responsable de ce qu’on fait avec mon argent, si j’achète une voiture à un garagiste et qu’avec cet argent, celui-ci, achète un pistolet et tue sa femme, suis je responsable ? Non ! Il y a donc des limites dans chacun de nos responsabilités, je ne suis pas une victime de manger de la viande, ni un bourreau, je prend mes responsabilités dans mes limites d’actions. Arrêtez donc d’écouter ces pro-végétariens et ces hurluberlus contre l’industrie mercantile de tout et de rien, qu’on arrête de nous culpabiliser sur ce à quoi on a aucun pouvoir ou responsabilité !

      • Isil Isil

        J’ai exposé mon point de vue c’est tout. Tu vis comme tu veux.
        Je ne te culpabilise pas.
        Tes propos confirment ce que j’exposais plus haut: »Ce sont les pro-végétariens et autres hurluberlus »…Non, je ne me situe pas parmi les pro-vegetariens et autres hurluberlus, et je reconnais là des années de ce bourrage de crâne qui veut faire passer les dé-consommateurs pour des crétins, des illuminés.
        Cette société fondée sur la consommation se défend comme elle peut face aux « déviants ».
        Cette info est fausse ou détournée, soit,mais pendant ce temps beaucoup d’autres bestioles souffrent dans les élevages, dans les camions, dans les abattoirs; C’est une réalité, pas un parti-pris.

        J’ai mangé de la viande, du poisson, mais maintenant j’ai fait mon choix, c’est terminé.

      • voltigeur voltigeur

        Tu pourrais bien avoir en partie raison, les seuls pays confrontés à la grippe aviaire
        dernièrement c’est le Japon, qui a ordonné l’abattage de 100.000 volailles..
        après la Chine et la Corée….L’habillage des hommes pourrait convenir
        à l’image de l’article, voir en gros plan: http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140414-grippe-aviaire-premiere-alerte-japon-depuis-trois-ans-100-000-volailles-abat/
        L’article de M. Duchaine donne le nom de la société Kefco spécialisée dans l’irrigation, et je n’ai rien trouvé
        concernant l’engin employé, pourtant il y en a pas mal pour les fermes et le travail
        de la terre entre autre, de diverses marques. http://www.tractorhouse.com/list/list.aspx?Manu=KIFCO
        Quant à un complot des pro-végétariens…..?
        En remontant la source de cette image je suis tombée sur un site végan et sur un
        article de March 26 2012: http://vegan.com/blog/2012/03/26/chicken-killing-foam/
        la même image et les explications (traduction google):
        Poulets tués mousse La nouvelle invention du système de traitement «produit» (animaux) dans les fermes et les usines pour la production d’œufs et de la viande. En seulement 15 minutes pas moins de 15 000 oiseaux jugées inutiles et «déchets» peuvent être consommés par asphyxie avec ce type de mousse, similaire à celle utilisée pour le lavage des voitures et d’autres machines. Ingénieurs, agronomes et l’exploitation des animaux entreprise se félicitent de «l’efficacité et la rentabilité de ce système. »
        On ne parle pas de la société Kefco, ni d’une autre….
        On va donc considérer que l’article pour vrai qu’il soit, n’est pas exact dans sa présentation
        et incrimine une société, qui ne semble pas avoir de lien avec l’abattage des poulets.
        De plus amples recherches sont nécessaires pour démontrer la manipulation,
        si manip il y a!! votre aide est la bienvenue ;) ♥♥

        Edit:
        Rien trouvé sur cette machine à mousse, les différentes méthodes d’abattage sont indiquées
        sur le site de one-voice
        et pour l’abattage d’urgence, il est signalé:
        L’abattage d’urgence dans les élevages
        Dans les élevages, les animaux peuvent être abattus d’urgence par des méthodes qui n’incluent pas d’étourdissement. Ils peuvent par exemple être abattus par balles. Les volailles peuvent être tuées par dislocation du cou, sans étourdissement. Dans certains pays, la loi permet de tuer les volailles dans leurs hangars, lorsqu’il s’agit d’enrayer la propagation d’une maladie, en fermant la ventilation de telle sorte que les oiseaux meurent de suffocation ou de chaleur.

      • Itsmie

        digital3d

        Que l’info soit vraie ou fausse ne change rien à l’affaire: (on nous empoisonne bien par la nourriture) et les élevages intensifs sont des centres de torture pour les animaux.

        Pour t’en convaincre, je t’invite à lire ceci tu verras qu’aucun animal n’est épargné et qu’on est loin d’imaginer la souffrance qu’on ingurgite:

        Témoignage de 2 ans en BTS Productions animales
        http://www.veganpower.fr/2009/04/29/temoignage-de-2-ans-en-bts-productions-animales/

        Au passage je t’invite aussi à considérer que les gens qui ne sont pas de ton avis peuvent ne pas être des hurluberlus!(enfin, pas toujours)

        Sinon, pourquoi les bouffeurs de cadavres ne pourraient-ils pas aussi faire partie de la grande et étonnante famille des hurluberlus???

        » Ce sont les pro-végétariens et autres hurluberlus »
        Sympa…

      • Itsmie

        Note que, vu le comportement des non-hurluberlus, il vaut peut-être mieux en être un… parfois!

  • Karl-Groucho D.

    À « digital3d »

    Comment kollaborer sans se sentir coupable. Faaaacile. C’est pas moi c’est l’autre. C’est juste de la lâcheté.

    1. Même si ces malheureux êtres vivants et innocents avaient la grippe ou n’importe quoi d’autre, cela autorise-t-il de las faire mourir ? Qui plus est dans d’atroces conditions ?

    2. Si tu achètes des morceaux de cadavres découpés chez le boucher, et qu’il commet des horreurs pour te complaire, bien sûr, que tu es responsable (mais « responsable », c’est un mot que tu n’aimes pas). Si tu ne lui achetais pas, il ne se sentirait pas autorisé à commettre ses horreurs (sans s’en sentir responsable, comme toi. Vous vous justifiez mutuellement. C’est pas moi c’est l’autre. Vachement adulte).

    3. Si tu paies des impôts c’est bien en soutien à une politique. Si celle-ci est ignoble, même par délégation, tu en es parfaitement responsable. Si tu ne veux pas en être responsable, maintiens tes revenus à un niveau non imposable, et consomme un minimum (la T.V.A., est un des principaux impôts, et on le paie dès que l’on consomme). C’est ainsi que je vis, et je vis vraiment. Il faut avoir le courage de ses engagements, sinon, ça se termine rapidement derrière des barbelés, qu’on ait deux ou quatre pattes…

    K.-G. D.

    • digital3d

      Réponse a Karl-Groucho D.

      Tes arguments sont vides de sens.
      De la lâcheté ? Justement je fais face à la réalité et j’arrête de jouer a l’autruche. Vous pro-végétarien, vous apaisez votre conscience en bouchant juste un petit trou de cette immense passoire qu’est ce monde pourri, même si le fond de vos actions semblent honorables, elle ne sont qu’une goutte dans l’océan, elle ne servira à rien, juste en attendant à vous rendre malade par manque de vitamine B-12 qui ne se trouve en général que dans la viande rouge et dont les répercutions sur votre santé se feront sentir dans une dizaine d’année. Vous culpabilisez les mangeurs de viandes, ah oui « les mangeurs de cadavres » comme vous dites si bien. Avec moi t’es mal barré sur ce sujet. Je suis POUR le respect des animaux, tu entends ? J’ai tué moi même quelques animaux avec grand respect (nous avions une petite ferme), je n’ai jamais pris plaisir, et j’ai tout fait pour qu’ils ne souffrent pas, et je suis sur qu’il y a des bouchers de métier comme moi qui ont les mêmes sentiments, mais je déteste ces pro-végétariens qui culpabilise sans cesse de bouffer de la viande, laissez-nous bouffer ce qu’on a envie. Votre cause est purement spirituelle, elle ne sert qu’a vous, à votre propre conscience, mais elle ne changera rien, ni le monde, ni quoi que ce soit, comme moi qui mange de la viande commandé en ferme (là ou je sais où les bêtes vivent bien), je fais ma part de ne pas participer à la consommation industriel venant des super-marchés mais qu’on nous foute la paix avec ces images monstrueuses, qui même si elle sont vrais et sont les preuves d’assassins d’animaux, je ne suis pas responsable de leurs actions et en distribuant ces horreurs devant nos yeux à tout bout de champ, vous ne faites qu’encenser ces tueurs en séries. C’est vraiment barbant !
      Et si tu veux respecter la vie de tout être sur terre, respecte déjà celle de ton prochain, de ton voisin, dont moi, avant même les animaux, car parfois je me demande ou ira votre hypocrisie, sachant que des enfants crèvent de faim, va donc la bas ? Leur donner de ton temps et de ta nourriture pour les aider ! Ah non, c’est trop difficile ca ? Faut revoir tout le planning et la vie familial ? Finalement, vous prenez ce qui vous arrange, ce qui n’est pas trop difficile, et bon, certainement qu’à la base déjà la viande, vous la digériez ou ne l’aimiez pas trop ? Facile ! Il y a tant de choses pourries dans ce monde, IMPOSSIBLE a stopper. Si je suis ton raisonnement, vaux mieux s’enterrer et ne plus respirer, comme ca nous ne serions responsable de plus rien du tout ?

      • Jujusmart

        Je suis un mangeur de viande et je ne me sens pas culpabilisé par ce qu’écrivent Itsmie et Karl. Ils expriment leur avis, et il est noble. On peut être un carnivore mais être conscient du mal que les bêtes subissent tout ça pour nous gaver comme des oies. Les « sages » qui tuaient des animaux uniquement pour se nourrir, les remerciaient, avaient du respect pour eux. Aujourd’hui, les animaux sont fabriqués pour être abattu sans vergogne, pas une once d’affection de ses travailleurs qui les abattent. Pour eux, c’est de la marchandise, ils oublient que ce sont des êtres vivants.

      • Itsmie

        Exact Jujusmart!
        Le problème n’est pas tant de manger de la viande que de manger de la souffrance.

        Les peuples près de la terre le savent et remercient les animaux qu’ils mangent de leur donner leur vie.
        Ils ne tuent que pour manger et le plus rapidement possible.

        Avec notre société de consommation et d’hyper production, nous avons perdu ce respect, nous ne connaissons plus la valeur de la vie, nous n’avons plus de devoirs envers la nature.
        Nous pensons que tout nous est dû et permis.
        C’est tellement facile d’acheter un steak sous cellophane sans avoir ni connu, ni nourrit, ni tué l’animal.

        Ça nous déconnecte de ce que nous sommes et c’est catastrophique, l’homme ce faisant n’évolue pas, il régresse!

      • Itsmie

        Sempiternel « argument » : « Au lieu de vous occuper des animaux occupez-vous d’abord des humains!! »

        Premièrement, dans la mesure où il ne nuit pas, chacun a les priorités qu’il veut et n’a, je pense, de compte à rendre à personne!
        Deuxièmement, il n’y a pas d’un côté la bonne souffrance, celle des animaux qui est acceptable et de l’autre,la souffrance des humains qui elle, ne serait pas acceptable.
        NON il y a « LA SOUFFRANCE »,inacceptable, impardonnable, point!

        Jusqu’à présent,j’ai remarqué que toutes les personnes qui critiquent le fait que je défende les animaux plutôt que les humains ne font rien, ni pour les uns, ni pour les autres!

    • Itsmie

      Très juste Karl-Groucho D.!

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    « Bonbons ou cadeaux empoisonnés? » Message de Corinne GOUGET aux parents,tontons, grands-parents et institutrices!
    pensant leur faire plaisir !
    http://www.youtube.com/watch?v=j0W1mVhl5Hc
    http://www.youtube.com/watch?v=j0W1mVhl5Hc

    comment imaginer un apéritif ou un pique-nique sans CHIPS ?

    http://www.youtube.com/watch?v=il2R0qapbUw

    Les enfants, premiers exposés aux nanoparticules de titane

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=18&t=6911

  • Karl-Groucho D.

    À digital3d

    Ça fait un peu plus de cinquante ans que je manquerais de B12 ;-)) Ça va, tout va très bien (algues, champignons, etc.).
    Mais toi, visiblement, ça va pas très bien. Dans la tête.
    Ça relève franchement de la névrose : je ne culpabilise personne, je ne prêche rien, je demande juste qu’on assume ses positions et ses responsabilités. Point. Visiblement, ça te déplaît et ça te fout en pétard. Et toi, tu parles d’hypocrisie ? Cependant que tu ne cesses de porter des jugements sur des comportements supposés, alors que tu ne connais rien de moi, sinon tes fumeux fantasmes et tes furieuses projections, et de plus tu généralises à un « nous » que je n’ai pas l’honneur de connaître. Je ne me prends pas pour la norme, moi. Et j’assume mes responsabilités. Tu n’est même pas foutu de lire ce qui est écrit.
    Continue tout seul. Mais va vite consulter. Que tu accuses les autres à tort ne diminuera en rien tes souffrances, dont tu es seul responsable. Mais tu n’assumes décidément jamais. Bof.