Le gouvernement Espagnol attaque les droits démocratiques

Confronté à des mouvements sociaux et à des manifestations de plus en plus importants, le gouvernement Espagnol, sous tutelle de la « Troïka », répond dorénavant par la violence et la répression à la colère populaire. Les arrestations de manifestants et de syndicalistes se multiplient.

Le gouvernement du Parti populaire (PP) espagnol intensifie ses attaques contre les droits démocratiques en réaction à la vive opposition à la catastrophe sociale engendrée par ses mesures d’austérité et à celles de son prédécesseur, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

D’après le Fonds monétaire international qui est complice dans l’imposition des mesures d’austérité, le gouffre entre riches et pauvres a augmenté plus vite en Espagne depuis la crise économique qui a éclaté en 2008 que dans n’importe quel autre pays d’Europe. Un rapport de l’organisation humanitaire Caritas montre que les 20 pour cent les plus riches de la société espagnole sont maintenant sept fois et demi plus riches que le cinquième le plus pauvre – l’écart le plus important d’Europe. Une étude du Crédit suisse a révélé que le nombre de millionnaires en Espagne a atteint 402.000 en 2012, une augmentation de 13 pour cent en seulement un an. En même temps, le chômage est à 25,6 pour cent et 56 pour cent parmi les jeunes.

La résistance de la classe ouvrière contre l’appauvrissement a augmenté. D’après l’organisation des employeurs, la CEOE, durant les deux premiers mois de 2014 il y a eu 184 grèves soutenues par 56.693 travailleurs, entraînant la perte de 2.668.556 heures de travail, une augmentation de 5 pour cent par rapport à l’année passée. En tout en 2013, plus de 15 millions d’heures de travail ont été perdues suite à 1259 grèves où plus d’un demi-million de travailleurs furent impliqués.

Le nombre de manifestations a augmenté fortement. D’après le ministère de l’Intérieur, il y a eu 36.000 manifestations en 2012 – le double du nombre de 2011 (18.442).

Dans ces conditions, la classe dirigeante s’en remet ouvertement à des mesures autoritaires. Les travailleurs en grève et les manifestants sont traînés devant les tribunaux et les procureurs demandent des sanctions féroces.

Huit travailleurs d’Airbus sont actuellement poursuivis pour des affrontements avec la police devant l’usine au cours de la grève générale de septembre 2010 contre les réformes du droit du travail du PSOE. Les procureurs demandent huit ans d’emprisonnement pour chacune des personnes impliquées, la peine la plus élevée jamais demandée pour des affaires similaires depuis la fin du régime fasciste en Espagne en 1978.

À Madrid, 113 contrôleurs aériens (CTA) et huit responsables du syndicat USCA sont accusés de sédition et encourent jusqu’à six années de prison pour avoir participé à une grève sauvage en décembre 2010. Les CTA étaient en grève contre le décret du gouvernement du PSOE qui réduisait leurs salaires de 40 pour cent, augmentait les heures de travail et réduisait les périodes de repos. Le gouvernement du PSOE a réagi en déclarant un état d’alerte de 15 jours et en envoyant l’armée.

La grève des CTA a montré que lorsque les syndicats ne parviennent pas à contenir, isoler et démoraliser la classe ouvrière par leurs manifestations symboliques d’un jour, l’État emploie la répression sans retenue. Encouragé par la trahison syndicale de cette grève et d’autres depuis, et par leur collaboration dans l’application des coupes et des réformes du travail, le gouvernement tente maintenant d’établir le contexte dans lequel les grèves seront entièrement illégales.

La ministre du Travail et de l’Emploi, Fátima Bañez, lance des appels sur le «besoin d’une nouvelle loi sur les services minimums» pour toutes les grèves, qui viendrait neutraliser les mouvements de revendication comme c’est déjà le cas dans les «services essentiels» comme les transports publics, où 50 pour cent du service normal doivent être maintenus. Bañez a affirmé qu’une loi de ce genre devrait «être discutée naturellement et sérieusement par les représentants des travailleurs, des employeurs et du gouvernement». Les syndicats vont sans doute se plier à ses demandes comme par le passé.

Le gouvernement espagnol a également renforcé les forces de la répression, dont la police antiémeute impliquée dans le contrôle et la surveillance des manifestations. En 2013, le budget du matériel et des équipements antiémeute est passé de 173.670 euros en 2012 à 3,26 millions d’euros, et du financement supplémentaire est déjà promis.

Un cadre juridique est mis en place pour rendre les manifestations illégales. Le 31 mars, une affaire judiciaire sans précédent a commencé contre 20 jeunes accusés de «crimes contre les institutions de l’État » pour avoir cerné le parlement catalan en juin 2011 au cours d’une tentative d’empêcher les députés d’entrer et de voter d’importantes coupes budgétaires.

Les parties civiles dans cette affaire sont la Generalitat (l’exécutif régional catalan), le parlement régional catalan, et le syndicat fasciste Manos Limpias (Mains propres), qui demandent jusqu’à huit ans et demi de prison contre les accusés.

Le fait que le parti catalan au pouvoir Convérgencia i Unió, qui mène actuellement une agitation séparatiste en faveur d’une Catalogne indépendante, demande des poursuites et s’allie avec les fascistes, montre le genre de mini-État qu’il cherche à créer en Catalogne: un cadre antiouvrier favorable aux affaires, où les manifestations seront écrasées et où ceux qui sont arrêtés seront condamnés à des années de prison.

Les manifestations récentes des trois dernières semaines ont également subi la répression.

Après l’énorme manifestation du 22 mars contre l’austérité dans la capitale espagnole, le délégué du gouvernement à Madrid a annoncé que les principaux organisateurs allaient être accusés des dégâts causés durant les troubles qui ont eu lieu à la fin. Le maire de Madrid Ana Botella a exigé l’interdiction des manifestations dans les «zones d’intérêt historique et artistique, les zones avec une présence touristique importante et les voies de transport stratégiques» de la ville, les restreignant de fait à la périphérie de la ville. Cette demande est appuyée par le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, qui a déclaré qu’«aucun droit n’est absolu».

Durant la grève du 26 au 28 mars contre les coupes dans l’éducation, l’élimination des bourses étudiantes et l’augmentation des frais d’inscription, qui avait l’appui de plus de 2 millions d’étudiants, la police a pénétré dans l’enceinte des universités, ce qui rappelle son action sous l’ère Franco: d’après la loi espagnole la police ne peut pénétrer dans une université qu’avec la permission du recteur. Rien qu’à Madrid, 80 étudiants ont été arrêtés parce qu’ils occupaient leur faculté.

Le 29 mars, une petite manifestation à Madrid pour l’abolition de la monarchie a été dispersée par des policiers antiémeute qui l’ont déclaré «illégale» parce qu’elle n’avait pas été annoncée aux autorités. Des journalistes connus pour leur critique de la conduite du gouvernement et de la police face aux manifestations ont été attaqués par la police et l’un d’entre eux a été arrêté.

Le même jour, à Barcelone, 1400 policiers antiémeute ont été mobilisés contre une manifestation de 8000 personnes contre le projet de Loi citoyenne, qui limite le droit de manifester et impose de lourdes amendes et des peines de prison pour «désobéissance».

Les autorités espagnoles font preuve d’un mépris de toute critique de leurs méthodes, dont l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui a déclaré que «toute tentative d’intimider ou d’attaquer des journalistes est une violation claire du droit à des médias libres et ne peut être tolérée», après l’arrestation de quatre journalistes à Madrid.

La présidente de région du PP, Esperanza Aguirre, a attaquée l’OSCE en affirmant: «qui sont ces gens qui viennent en Espagne regarder notre police comme si c’était une république bananière ou une satrapie communiste […] la présence de ces gens est intolérable».

Une pratique de provocations policières délibérées émerge: la police charge les manifestations à 20h30, soit une demi-heure avant les grands journaux télévisés.

Source : WSWS

38 commentaires

  • pourpour

    C’est le début ! Ou nous réagissons aussi violemment, ou alors notre fon est signe ! les Impôts vont VOLER !! dans tous les sens !
    Contrairement à mon ami, Je ne pense pas que la prière soit efficace !!!
    http://labrebisgalleuse.blogspot.fr/2014/04/prions.html

  • kris de kerg. kris de kerg.

    Bientôt chez nous………que les faibles prient, les gars endurci à la peine faudra qu’on aille au « charbon »…..

  • criminalita

    Toute ma famille en Espagne, même celles qui ont fait de grosses économies, sont dans la merde.
    Je pense que le gouvernement de Bruxelles,sous les ordres des ricains, veulent que l’Europe s’embrase.
    Vous y comprenez qlq chose avec cet euro si fort. C’est pas là la preuve qu’ils nous empêchent de produire pour l’exportation.
    Le marché chinois est à dévelloper pour au moins 40 ans.

    • kalon kalon

      Exactement, Criminalita, tout est manipulé, la bourse, le cours de l’or, les taux d’intérêts, les taux de chômage, l’information…..TOUT !
      Reste à savoir si une société aussi importante que celle représentée par l’union européenne peut fonctionner longtemps dans un système ou la manipulation et le mensonge sont devenus endémiques et constants.
      Personnellement, je ne le pense pas !

      • Tartouf

        Ils payeront tous pour la souffrance qu’ils font subir à tout les peuples de la Terre.

      • kris de kerg. kris de kerg.

        Tout à fait d’accord

      • nico nico

        NON ne faites pas cette erreur de rentrer dans la violence car cette violence se retournera contre vous.

        Imaginez vous , vous prenez les armes et vous vous battez , il va y avoir du sang et des larmes et la haine amplifiera la haine et vous vous entretuerez …

        Est ce la votre volonté ?

        Bien sur que non, au fond de vous réside cette envie de changement de vie mais un changement pour un monde meilleur par pour le chaos …

        Quelle solution me diriez vous ?

        La solution elle en vous , en NOUS , NOUS SOMMES LE PEUPLE et nous ne faisons qu UN , « Unis le peuple ne sera jamais vaincu » disent les Espagnols et ils ont raison , soyons Unis et disons tous « NON » arretons de travailler et sortons dans la rue le poing levé sans violence sans rien casser , simplement le poing levé tel Tommie SMITH et John Carlos aux JO de Mexico 1968

        http://www.ina.fr/video/I00012524

        Pas d activité donc pas d argent pas de taxe plus de plutocratie .
        Vainquons le mal par le mal …

      • C’est beau l’utopie.

        Moi je crois malheureusement que ça va plutôt se dérouler à la façon des Franc-Maçons, comme ils l’ont mise en place en 1789: la population va s’armer sommairement, et aller coller des coups dans la gueule de la police.

        Parce que lorsque tu vois tes enfants crever de faim, crever sous les coups, crois moi que ton idyllique rêve de paix par l’union, tu l’envoies chier, et tu te bats.
        Et c’est, en plus, légitime, et inscrit dans les Droits de l’Homme (les Franc-Maçons, ces êtres paradoxaux :p) à l’article II: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6c/Declaration_of_the_Rights_of_Man_and_of_the_Citizen_in_1789.jpg

        Tchuss mon frère…

      • nico nico

        Ah oui tu te bats et tu meurs , et tes enfants qui crevent de faim ne sont pas plus avancés….

        Sais tu ce qui s est passé apres 1789 il y a eu une période que l on a appelé la TERREUR et tu sais pourquoi…

        TOI TU L APPELLES « UTOPIE » MAIS MOI JE L APPELLE « VOLONTE »

      • La Période de la Terreur n’a été qu’une grande purge permise par Robespierre, un grand taré extrémiste. La guillotine a tellement chauffé à l’époque… 100.000 assassinés au nom de la nouvelle démocratie ah ah ah…

        Bref, à chaque changement de régime, des têtes tombent de partout.
        Néanmoins, je ne vois pas ce qui légitimerait l’inaction de la part d’un peuple quand celui-ci se fait spolier, torturer, etc.

        Je suis comme toi, et moi aussi, j’aimerais passer le cap du trépas avec un karma propre. Mais comme toute créature qui se respecte, je me dois aussi de prendre ma part de risque pour essayer d’apporter une jeunesse, voire une vie entière, meilleure à mes enfants, dussé-je le payer de mon propre sang.

        Mais ça aussi, c’est utopique; je ferai sans doute comme 90% des gens, et je subirais comme un bon mouton que je suis, car, comme les autres, même si je ne bêle pas, j’ai peur de le laisser couler, ce sang…

      • nico nico

        Ta franchise me va droit au coeur et je pense qu il y a moyen de changer tout cela sans faire couler le sang … il suffit d y croire … et de le vouloir , peut etre est ce encore un peu tot pour cela mais il est fort probable que le moment se présentera bientot …

      • ginjackomo

        Ce n’est pas de l’Utopie, c’est de la logique. La violence , c’est ce qu’ils veulent, ils ont déjà tous prévu , y compris dans le traité de Lisbonne pour pouvoir contenir les Manifestations de masse.Les budgets liés aux armes anti-émeutes ont atteint des sommets stratosphériques chez nous sous Sarkosy, c’est la même partout en Europe sans compter les nouvelles armes à micro-onde qu’ils ont et sont encore en train de développé, qui vous grille le cerveau , vous rendant à l’état de Zombies,d’ailleurs je dis que come par hasard on est très bien conditionner à voir tout ça arriver, toutes ces images à la télé, au cinéma, des zombies partout,vous croyez vraiment que c’est une mode?bref… La révolution Française était un mouvement spontané citoyen mais les Aristocrates l’ont retourné à leur avantage et , les figures de proue de la Révolutions française également. Cela fait 200 ans que l’on nous manipule et aujourd’hui encore les gens pensent que nous sommes en démocratie alors que c’est faux sur tout les plans…200 ans qu’ils nous baladent et qu’ils ont eu le temps de voir venir et de se perfectionner. Alors non ce n’est pas de l’utopie que de ne pas céder à la violence, c’est juste garder son sans-froid, son bon-sens, réfléchir et comprendre, que rien ne changera si on ne le fait pas de manière pacifique et réfléchie, on repartira juste pour un tour avec LEURS règ.L’ISLANDE est l’exemple à suivre: ce n’est pas une utopie, ils l’ont fait!! c’est DEJA la réalité!!! emprisonner les banquiers est la première choses à faire et faire démissionner le gouvernement et réécrire notre constitution. continuer à s’informer et informer. Ils faut ABSOLUMENT trouver des moyens pacifiques de combattre car la violence et le Chaos , c’est LEUR PROJET à eux…

      • kalon kalon

        Pourquoi se battre contre un système entré en phase d’autodestruction ?
        Pensons plutôt a ce qu’il sera possible de reconstruire après.
        La crise Ukrainienne représente pour moi le premier acte de la séquence finale car ici, il s’agit d’une confrontation directe entre les U.S.A. et (quasiment) le reste du monde.

      • rouletabille rouletabille

        Comme si les ESPAGNOLS ou FRANÇAIS ont des droits ?
        Voter comme des couillons ok.
        Crever pour des gents sans plafonds de richesses (virtuelles hahahah)
        Par contre le plancher des vaches,heu des moutons diminue ,c’est pas un progrès ?
        De toute façon,avec les Chemtrails ,ogm,vaccins,fluor et j’en oublie beaucoup,650 types armés,pas comme GREENPEACE.,occupent 10 centrales sur les 65 et s’en est fini pour 100.000 ANS de la France et limitrophes…

      • ¿Que faire? si tu restes pacifique le pouvoir fait ce qu’il veut quand il veut. Si tu deviens violent, et la violence devient légitime quand on t’agresse et t’appauvrit comme on nous le fait en espagne tu ne reçouis pas l’appui des concitoyens mais en plus on te stigmatise comme terroriste. D’autre part, en Espagne, les mass media sont absolument à faveur de la politique de la troika, même s’il ne le disent pas. ¿Combien de manifestations dont on ne parle pas? ¿Combien de mensonge de la part des medias? Mensonge par omission, mensonge par tergiversation, mensonge tout court. J’ai vraiment l’impression que l’Espagne, avec la Grèce et le Portugal sont et ont été des laboratoires d’essai. Nous aurions aimé trouver à nos côté l’appui des travailleurs français, belges, allemands et autres. Mais, alors que le capital et les capitalistes s’unissent et voyagent, ils ont su nous diviser. Les Grecsd ne payaient pas d’impôt, les Espagnols sont des corrompus et les Portugais des fainéants…On nous a tous bien dit et bien répété (avant que Valls ne vous le dise) que nous vivions au dessu de nos moyens…j’ai toute ma partie en France, sont tous français de « souche » et je ne te dis pas la qualité des services sociaux en France, les salaires et la durée des vacances. On n’a pas la moitié en Espagne,. Bon, on a le soleil. Mais le soleil, 9 mois par an, ça devient un gros problème. Même pour les españols. J’ai toujours dit à mes potes españols (ça fait 28 ans que je vis ici, salaire español, emploi du temps español etc.) j’ai toujours dit à mes potes españols que ça changerait peut-être si la troika attaquait le travailleur français et si celui-ci se rebiffait. Alors peur-être que nous arriverions à faire quelque chose…on verra.

      • pourpour

        Tu as raison de souligner pour le cours de l’or, l’or physique vaut en réalité une FORTUNE, mais avec l’or papier, ils nous baisent la gueule ! Je crois qu’il ta entre 60 et 100 plus d’or papier que d’or réel. En ne nous précisnat pas assez cela, les Jovanovic and nous ont foutus dans la merde. Si je devais vendre, mes piécettes, je serais ruiné à l’heure actuelle :

  • leprixdelavie leprixdelavie

    S’il y a un truc dont les journalistes ne parlent pas c’est bien la misère en Espagne.

    Les gens sont devenus tellement miséreux que bientôt tu pourra les payer avec de quoi manger. Et c’est ce qui se passe déjà en Grèce.

    Le principe c’est la concurrence du travail avec le capital, et comme nos élites sont des gens du coté du capital et bien vous serez perdant.

    Ils protègent le capital de leurs amis et ils en veulent à votre capital alors tant qu’ils ne mettent pas des protections consommez moins. De toute façon tout ce que vous consommez est fabriqué en CHINE, même une partie du concentré de tomate en boite !!!!

    Consommer moins est devenu une obligation !!!

  • superpno

    Les prochains ? les italiens je pense ….

    Nous les français c’est juste après …

    :(

  • log4rithme log4rithme

    Bref bienvenue en espagne
    Pays de la dictature
    Ceci est pour nous un signe
    Voilà le sort que l’on nous prépare

  • log4rithme log4rithme

    Bref bienvenue en espagne
    C’est un états de la dictature
    Ceci est pour nous un signe
    Voilà le sort que l’on nous prépare

  • De toute façon, nous ne faisons qu’assister à un nouveau cycle économique:
    1/ Développement et construction
    2/ Spéculation
    3/ Endettement
    4/ Crack économique
    5/ Décharge des reponsabilités sur les populations pauvres des pays riches
    6/ Montée de colère, et donc recherche de responsables
    7/ Montée des mouvements extrêmes, de gauche ou de droite, permettant nnon pas d’arranger quelque problème que ce soit, mais simplement de légitimer l’application de dictature
    8/ Recherche de responsables hors des frontières, et montée de politiques belliqueuses
    9/ Lancement de campagnes (déjà largement pratiquées sur les pays « colonisés » économiquement) contre d’autres pays de même niveau économique et militaire
    10/ Guerre généralisée jusqu’à sa mondialisation

    1/ Développement et construction… etc.

    Comme je l’avais indiqué dans un de mes commentaires, la crise de 29 a engendré l’installation de régimes fascistes en 33, puis de politiques belligérantes en 38, soir neuf-dix ans plus tard.

    Pour notre génération, la crise s’est tenue en 2008. Nous sommes en 2014, et l’on voit bien que les politiques européennes se transforment petit à petit en politiques d’austérité fascisante, et de plus en plus chaude dans ses rapports avec les autres « blocs » politiques (Cf. les relations internationales actuelles avec la Russie).

    En gros, le schéma ne déroge pas au cycle précédant.

    • leprixdelavie leprixdelavie

      Je pense que le 7 n’est pas tout à fait vrai :

      « 7/ Montée des mouvements extrêmes, de gauche ou de droite, permettant non pas d’arranger quelque problème que ce soit, mais simplement de légitimer l’application de dictature »

      Ce n’est pas la monté des mouvements extrêmes mais plutôt comme tu le sous entend après il s’agit de la descente de nos hommes politiques dans le fascisme. Et quand ils seront descendus au plus bas de leur humanité et bien ils seront au plus haut de la violence. C’est alors que le peuple acceptera naturellement n’importe quelle violence.

    • leprixdelavie leprixdelavie

      Finalement je commence à accepter le monde dans lequel ils veulent nous faire vivre.

      J’en viens à me dire que finalement c’est chacun pour soi et que l’argent a plus de valeur que la vie humaine.

      Peut-être que faire tueur à gage, voler de l’argent c’est un bon métier. Peut-être que le sens de la vie c’est d’avoir le maximum d’argent, d’avoir tout l’argent des autres.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Les oligarques US espèrent peut-être qu’en imposant l’austérité, la répression et la misère totale en Europe cela facilitera la signature de leur saloperie d’Accord Transatlantique pour sauver leur monopole bancale; …pas sur que leur calcul soit le bon là, …tout ce qu’ils vont réussir avec un plan de merde pareil, c’est de déclencher une guerre civile et le chaos sur tout le continent; …enfin peut-être que ça aussi ça les arrangeraient bien, car je suis sur que réaliser un carnage, un grand nettoyage chez nous, ça les démange depuis longtemps.

    • rouletabille rouletabille

      C’est les Sionistes qui sont partout au pouvoir..
      Il n’y a plus de GOUVERNEMENTS sans eux..

      • odin29

        RTB…+ 10000

      • kalon kalon

        nous pouvons lire cela autrement.
        Les sionistes sont au pouvoir depuis longtemps vu qu’ils ont dans leurs mains le système financier mondial actuel depuis +/- un siècle.
        Pour moi, le fait qu’ils soient obligés de sortir de l’ombre dans laquelle ils ont prospéré me fait penser qu’ils sont aux abois et que si ce système s’effondre, ce n’est pas la fin du monde qui arrivera mais bien la fin du sionisme !
        De quoi les faire paniquer et multiplier les erreurs qu’ils font en ce moment :-)

      • odin29

        Kalon, oui ils paniquent…je dirai que pour eux c’est même la fuite en avant…hélas pour nous! Ils n’hésiteront pas une seconde à déclencher l’Apocalypse planétaire s’ils voient leurs projets de domination tomber à l’eau.
        L’histoire nous montre qu’ils ont toujours agit de la sorte, ensuite ils s’étonnent de subir le retour de manivelle…
        Je crois que le prochain retour de manivelle risque d’être sévère… ensuite, comme dhab, ils pleurnicheront.
        L’histoire quoi qu’on en dise repasse les mêmes plats.

      • kalon kalon

        L’histoire repasse les mêmes plats, c’est vrai mais pas toujours le même contenu !
        Ainsi, il est remarquable de constater qu’Israël n’a pas suivi les U.S.A. à l’O.N.U. lors du vote d’une motion contre la Russie.
        Israël s’est abstenu lors de ce vote, prétextant une grève de leur représentation diplomatique.
        Assez diplomatique comme excuse !
        Mais qui a mis Obama dans une fureur « noire »
        Et pourquoi cette « absence diplomatique » ?
        Tout simplement pour faire plaisir à Poutine.
        Eh oui, Israël quitte le navire, ce qui laisse à penser que le navire va bientôt couler !

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Je note que les messages tel que je les traduis,sont positifs et dans la juste réalité.
        Je pense que c’est une bonne chose!
        Les messages, à connotations négatives ne font que miner notre action et notre capacité à réagir.

      • pourpour

        merci odin !!!

  • walter kurtz walter kurtz

    Salut ! Et après m’avoir enlevé le gros thermomètre du derrière …voilà ce que j’en pense de cet article :
    propagande quant tu nous tiens…comme dirait l’autre ..ça va zouqué !
    Toujours avec l’esprit d’équipe,et sans vouloir être tardif sur le sujet de la manif qui avait mal terminé …
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=e3drN2K1hls
    plus de debunkage…que des preuves encore faut-il comprendre ce que l’on crie dans la mégaphonie de la manif à l’encontre des policiers espagnol anti-émeutes…
    Et cet « organisation humanitaire » Caritas qui est nourrie par l’église catholique donc l’état en ce moment , qui ne prennait personne qui ne voulait se soumettre à leurs volonté..opus dei.Maintenant c’est caritas qui sauve le peuple.
    Cet article parle du séparatisme catalan ( preuve encore de la propagande),mais pas de la réalité des galiciens , asturiens , basques ,castillans , valenciens ,andaloux …
    Tous quoi !
    Pas de république , pas d’espagne…le 9 novembre qui vivra ,verra.

  • Lionel

    Qu’est-ce qui manque à la finance pour prendre le contrôle de l’Humanité entière ?
    La disparition de tous les États-Nations et le travail de sape qu’ils ont mis en œuvre il y a déjà longtemps porte ses fruits, les gouvernements sont tous à la botte ( en dehors de quelques zombies genre Venezuela qu’ils s’acharnent à faire tomber lourdement ) et bientôt il n’y aura plus aucune loi contraignante contre la liberté totale des marchés et alors ils nous feront payer l’air qu’on respire et la lumière du soleil et la technologie fera le reste, nous serons sous contrôle…
    La puissance et le pouvoir par l’argent ne sont plus compris dans la main-d’œuvre, nous en sommes à un niveau de besoin de rentabilisation que seule la technologie à outrance est en mesure d’apporter, aujourd’hui un Humain ça vaut peau-de-balle !
    En Ukraine, les soldats frondent et passent du côté populaire en refusant de tirer sur des civils, bientôt les robots feront le boulot sans état d’âme… un robot ça déserte pas.