Le Parlement européen est la seule institution de l’UE à avoir refusé un audit de Transparency International

Soit disant c’est inutile puisque le parlement européen est déjà suffisamment transparent et que tout est déjà disponible sur leur site internet…

e Parlement européen est la seule institution européenne qui refuse de se faire auditer par l’organisation anti-corruption Transparency International (TI), rapporte le portail suédois Europaportalen.se.

Transparency International est surtout connue pour son Global corruption Barometer  annuel, qui mesure chaque année la corruption dans 107 pays différents.

L’été dernier, Transparency International a proposé d’auditer la transparence et l’intégrité de l’UE au travers d’un audit d’une dizaine de ses institutions. L’examen porte sur les règles en place, s’attache à vérifier qu’elles sont respectées, et pour ce faire, il nécessite d’interroger les personnes en charge de la mise en pratique de ces règles Toutes ces institutions ont accepté, sauf le Parlement européen. Pourtant, celui-ci n’est pas avare de compliments lorsqu’il s’agit de louer les initiatives des organisations non-gouvernementales telles que Transparency International…

Lorsque l’organisation lui a adressé une demande pour être autorisée à interroger les membres du personnel dans le cadre de cet audit, elle n’a dans un premier temps obtenu aucune réponse.

Selon Carl Dolan, le directeur de TI, le courrier, adressé en juillet de l’année dernière au Secrétaire général du Parlement européen, Klaus Well, a d’abord recueilli des retards et des atermoiements, entrecoupés de longs silences. 7 mois plus tard, cependant, la missive a fini par recevoir une réponse officielle : un «non» catégorique.

La réponse finale est signée de Martin Schulz, le président du Parlement européen. Selon Schulz, il n’y a aucune raison de lancer un audit de ce genre, parce que «le Parlement européen est déjà une institution extrêmement transparente, dont la plus grande partie de sa documentation est  facilement accessible sur son site internet multilingue ».

En tout état de cause les audits des 10 autres institutions de l’UE sont attendus pour la fin de ce mois-ci.

Source: Express.be

5 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Le parlement étant rémunéré par l’europe et corrompu par les lobbys il est normal de voir cette réaction.

    Mettre en évidence la main mise des lobbys sur le parlement n’est pas du meilleur effet sur les populations déja grandement soupçonneustes.

  • kalon kalon

    En fait, cela a mis sept mois à Martin Schulz pour répondre car il devait attendre le feu vert du congrès américain ! lol

  • Zugzwang

    Comme d’habitude, nos dirigeants n’ont aucun compte à rendre car cela n’est toujours prévus dans la constition (écrite par nos dirigeants).
    On peut râler autant qu’on veut, tant que le peuple ne militera pas pour écrire sa propre constitution, les injustices commises par nos dirigeants continueront d’être légion.

    J’estime que ce genre d’audit ne devrait pas être facultatif mais obligatoire, ne serait-ce que par respect pour le peuple qui paye pour que des institutions très onéreuses hébergeant des personnalités très bien rémunérées puisse fonctionner. Ici nous sommes dans opacité totale, et le peuple qui a financé les projets, les institutions et les dirigeants n’a même pas le droit de savoir si tout ça sert à quelque chose d’utile. Il est évident que l’utilité de ce système est complètement obsolète (pour le peuple) sans quoi, les institutions se seraient bousculées pour annoncer au peuple les avancées majeures de notre communauté européenne.

    En refusant cet audit, le parlement avoue ouvertement sa culpabilité et son irresponsabilité.