Plusieurs villes de l’est de l’Ukraine attaquées par des groupes prorusses

Cela se résume à deux mots: GUERRE CIVILE! Car c’est bien à cela que nous assistons, un début de guerre civile! Quand à la police, devinez qui elle à rejoint? Vous avez l’info en suite d’article sur le sujet.

636806--Des prorusses sur la route de Donetsk, près de Slaviansk, samedi 12 avril. (AFP)

Des activistes armés ont pris possession de bâtiments publics dans plusieurs villes.

Le gouvernement pro-européen d’Ukraine a dénoncé samedi une «agression» de la Russie après une série d’attaques de groupes armés prorusses contre des villes de l’est du pays, plus que jamais menacé d’éclatement.

Le président intérimaire au pouvoir depuis le renversement d’un régime prorusse fin févier, Olexandre Tourtchinov, a convoqué en urgence un Conseil de sécurité pour 21 heures samedi (20 heures en France), alors que des combats se déroulaient dans plusieurs villes, selon le ministre de l’Intérieur, Arsen Avakov. Des combats se déroulaient notamment dans les localités de Kramatorsk et Krasny Liman, dans la province de Donetsk, frontalière de la Russie, selon le ministre, qui n’a pas fait état de victimes. Affirmant que les assaillants utilisaient «des armes de fabrication russe AK100, uniquement en dotation dans les forces armées russes», Avakov a dénoncé «une agression extérieure de la Fédération de Russie».

Tôt samedi matin, des activistes prorusses étaient repassés à l’offensive dans l’Est, prenant quasiment le contrôle de la localité de Slaviansk, alors que des manifestants ont pénétré, sans rencontrer de résistance, dans le siège de la police dans la grande ville de Donetsk. Les assaillants de Slaviansk ont hissé le drapeau russe et reçu le soutien d’une bonne partie de la population, massée devant les bâtiments et scandant «Russie! Russie!». Les manifestants se montraient très agressifs avec les journalistes occidentaux, dont ceux de l’AFP. Aucune présence policière n’était visible et la maire de la ville, Nelly Chtepa, avait apporté le soutien de la population aux assaillants, selon elle venus de Donetsk.

Selon le ministère de l’intérieur, les assaillants de Slaviansk se sont emparés de «20 fusils automatiques et plus de 400 pistolets Makarov» qu’ils ont entrepris de distribuer. Des hommes en uniforme étaient postés à un barrage à l’entrée de la ville, en compagnie d’au moins un policier, et sur la route Slaviansk-Donetsk, des journalistes de l’AFP ont vu des manifestants rassemblés devant des bâtiments publics dans une autre localité.

A Donetsk, quelque 200 manifestants pro-russes ont envahi le siège de la police dans l’après-midi, a constaté une journaliste de l’AFP. Ils n’ont rencontré aucune résistance et des membres des forces antiémeutes sur place ont apparemment changé de camp, arborant des insignes pro-russes. La plupart des manifestants sont ensuite repartis, une vingtaine seulement restant sur place.

«Toute la ville fera bouclier pour défendre les gars qui ont pris le bâtiment»

Ces nouveaux assauts interviennent six jours après une première série d’attaques à l’issue desquelles les séparatistes avaient proclamé une «république souveraine», tout en ne contrôlant que deux bâtiments à Donetsk et Lougansk, autre grande ville de l’est.

La Russie, qui a mis en garde le gouvernement ukrainien contre toute répression sanglante des troubles, qu’Américains et Ukrainiens l’accusent d’ailleurs d’orchestrer, a massé jusqu’à 40.000 hommes à la frontière selon l’Otan, faisant craindre une invasion.

Les pro-russes réclament le rattachement à la Russie, ou au minimum un référendum sur plus d’autonomie régionale. «Nous sommes tous d’accord», a ajouté la maire de Slaviansk, interrogée par téléphone par le site russe livenews.ru, mettant en garde contre une intervention armée. «Toute la ville fera bouclier pour défendre les gars qui ont pris le bâtiment». A Kiev, Dmitro Iaroch, chef du parti nationaliste Pravy Sektor (secteur droit), qualifié de «fasciste» par les pro-russes, a appelé ses partisans à se «mobiliser» face à «l’inaction» des autorités.

Ces nouveaux assauts interviennent au lendemain d’un déplacement à Donetsk du Premier ministre Arseni Iatseniouk. Il n’a pas eu de contacts directs avec les insurgés mais avec les principaux responsables locaux, dont Rinat Akhmetov, oligarque très influent et homme le plus riche du pays. Iatseniouk et ses interlocuteurs avaient publiquement convenu que la crise devait être réglée par des moyens pacifiques. Le Premier ministre s’était engagé à proposer avant l’élection présidentielle anticipée du 25 mai des révisions constitutionnelles pour «équilibrer les pouvoirs entre le pouvoir central et les régions». Il a promis de ne toucher «sous aucun prétexte» aux lois garantissant le statut des langues autres que l’ukrainien.

Article complet sur Libération via Conscience du peuple

Et donc, la police à rejoint les manifestants:

200960793Les forces anti-émeutes de Donetsk (est de l’Ukraine) ont refusé d’obéir à leurs chefs et, après avoir mis les rubans orange et noir des partisans pro-russes, ont annoncé qu’ils soutenaient les revendications des protestataires.

« Nous refusons de disperser les manifestants pacifiques, car nous ne voulons pas qu’ils se comportent à notre égard comme les putschistes de Maïdan », a déclaré un membre des forces de l’ordre.

« Nous refusons d’obéir aux autorités de Kiev, car nous contestons leur légitimité », a ajouté son collègue.

Plusieurs centaines de partisans de la fédéralisation se sont rassemblés, des drapeaux russes à la main, devant l’antenne locale du Service de sécurité ukrainien.

Depuis quelques semaines, les régions de l’est et du sud de l’Ukraine connaissent une mobilisation de militants pro-russes qui réclament la tenue de référendums sur le statut de leurs régions à l’instar de celui organisé en Crimée.

Les manifestants ont pris le contrôle de bâtiments administratifs à Donetsk et se sont emparés des locaux du Service de sécurité ukrainien (SBU) à Lougansk. Les autorités ukrainiennes menacent de monter à l’assaut pour déloger les protestataires.

Source: Ria novosti via Sott.net

24 commentaires

  • kalon kalon

    Ce que John Kerry souhaitait va se réaliser:
    Des morts, encore des morts, toujours plus de morts !
    Pax América.
    Si les Nazis Ukrainiens épaulés par les mercenaires de « blackwater » commencent à tirer, Poutine devra respecter son engagement de protéger les Russes Ukrainiens et là, Obama n’aura plus que deux options: baisser son froc ou engager une guerre contre la Russie.
    Quant à nos excellences européennes, elles sont déjà à l’abri creusé en dessous des chiottes du Berlaimont.

  • confucius

    Bonjour,

    Nous pouvons remarquer que les partisans de la liberté, sont moins violents dans l’est de l’Ukraine que à Kiev et à l’ouest du pays.

    • kalon kalon

      Ben oui, à Kiev, c’étaient des nazis, ici, ce sont des Russophones, c’est pas tout à fait la même chose outre qu’ici, la C.I.A. n’a pas eu le temps ni l’opportunité de placer des snipers sur les toits !

  • kalon kalon

    deuxième possibilité: L’armée Ukrainienne prend le pouvoir à Kiev en attendant de vraies élections (enfin, un peu plus vraies que celles prévues actuellement !)
    En effet, je vois mal l’armée Ukrainienne tirer sur les citoyens de son propre pays !

    • confucius

      re,

      Ce serait une bonne idée, mais….les nazillons ont toujours des armes, ils feront un « bis repetita » en tirant sur les 2 camps, et nos « merdias », comme un seul homme, diront que l’armée tire sur le peuple !
      Depuis la première de 1789, le capital d’alors (bourgeois et financiers), a compris qu’une bonne manipulation permettait toutes les exactions pour parvenir à ses fins.
      Quand on regarde l’accélération de l’endettement et l’appauvrissement de la population sous la république et la démocratie, ne serait-ce que par le recul des droits sociaux, on est en droit de se demander si la Monarchie « légitime », et la noblesse (d’épée) n’était finalement pas mieux pour notre quotidien !
      D’autant plus que le Monarque, ne pouvait être tributaire de la durée d’un « mandat », pour la mise en œuvre des réformes.
      +, une économie remarquable, celle de ne pas nous demander de choisir notre maître et tous les larbins qui vont avec, tout le temps !
      Non ?

  • leprixdelavie leprixdelavie

    Apparemment les troupes de KIEV on fait déjà leurs premières victimes civiles.

    http://image.zn.ua/media/images/original/Apr2014/87651.jpg

  • nico nico

    Voilà que le coup d état fomenté et par les EU et l UE a Maidan et accepté comme étant une révolte juste ,se retourne contre eux en Crimée et dans l Est de l Ukraine soutenu cette fois par la Russie. Mais pour nos dictateurs démocratiques occidentaux cette fois la révolte n est pas juste et doit être suivie de sanctions…
    Deux poids,deux mesures…

  • kalon kalon

    Cette crise ressemble furieusement à la crise Cubaine des missiles en 1962 entre Kennedy et Khrouchtchev sauf que les rôles sont inversés.
    Ici, ce sont les Américains qui veulent installer des missiles près du territoire Russe.
    A l’époque, c’étaient les Russes qui avaient reculés.
    Qui va reculer aujourd’hui ?
    L’histoire nous apprend que les Russes ne deviennent « méchants » que lorsqu’on touche à leur espace vital mais là, ils deviennent VRAIMENT méchants !
    Sans leur victoire contre Hitler à Koursk et à Stalingrad, Hitler aurait gagné la 2éme guerre mondiale mais cà leur a couté 25 millions de morts alors, il ne faut pas trop leur parler des Nazis, ils connaissent ! ;-)

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    En lançant une « opération antiterroriste » à Slaviansk, les autorités de Kiev ont en réalité entamé une guerre contre leur propre peuple, ce qui pourrait être classé comme un crime contre l’humanité, a estimé dimanche le rédacteur en chef de la revue russe « Défense nationale » Igor Korotchenko.

    La suite:
    http://fr.ria.ru/world/20140413/200962076.html

  • Thierry92 Thierry92

    Personnellement j’aime bien le site les crises. ses commentaires sont bien a propos.
    Il devrait etre dans la colonne de gauche.

    http://www.les-crises.fr/ukraine-tout-roule-comme-prevu/

  • Maverick Maverick

    Des fusils AK 100 russes, uniquement en dotation en Russie ??? Fiches Wikipedia :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/AK-10x

    http://en.wikipedia.org/wiki/AK-101 (C’est la variante « export », qui tire la balle OTAN 5,56 x 45)

    On continue de nous prendre pour des CONS, ou bien ?

  • odin29

    C’est bhl qui doit être content!…
    Une fois de plus il aura réussi à semer un merdier pas possible.
    L’histoire jugera…mais ce semeur de guerre, hélas, ne sera plus là pour rendre des comptes.
    Une question s’ impose, elle devrait être soulevée publiquement:
    pour qui bosse t-il?
    A qui profite le crime?
    Allons les Ukrainiens, réfléchissez un peu…