L’action de l’UE jugée mauvaise par 83% des français

Ils n’y croient plus, il y a donc de l’espoir, les écrans de fumée ont de plus tendance à se dissiper! Reste à leur montrer ce qui se cache réellement derrière, à leur montrer les preuves de ce qui nous est réservé (vaseline inside), et peut-être bougeront-ils enfin!!!

3654051_act3LeParisien.fr/Frédéric Gerschel – Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet les 27 et 28 février 2014. Echantillon de 972 personnes représentatif …

Notre sondage BVA-Iris-« le Parisien »-« Aujourd’hui en France » révèle que la construction européenne suscite désormais plus de crainte que d’espoir !
Ce n’est pas franchement une surprise. Mais tout de même. Alors que les Français se rendront aux urnes, en juin, pour désigner leurs députés européens, ils sont de plus en plus nombreux à afficher leur scepticisme vis-à-vis de tout ce qui s’apparente de près ou de loin aux institutions de Bruxelles.

Ainsi, dans le baromètre annuel réalisé par l’institut BVA pour « le Parisien » – « Aujourd’hui en France » et l’Iris (Institut de relations internationales et stratégiques) à l’occasion des Entretiens européens d’Enghien, l’Europe est désormais majoritairement vécue comme une source de crainte (40 % contre 37 % en 2013) plutôt qu’une source d’espoir (31 % contre 38 % en 2013).

La chute est considérable puisqu’en 2003 la cote de confiance s’établissait à 61 %… soit 30 points de perdus en dix ans !

Dans le détail, on constate que ce sont les sympathisants de gauche qui s’éloignent le plus de l’Europe (8 points de moins entre 2013 et 2014) tandis que l’espoir demeure relativement élevé chez les personnes âgées de plus de 65 ans (47 %) et parmi les cadres supérieurs (46 %). Autre indicateur de la défiance généralisée : 83 % des Français jugent l’action de l’Union européenne inefficace, contre 75 % en 2013.

La crise économique et les plans sociaux qui se sont multipliés dans la zone euro ont évidemment accru le sentiment de rejet, alors que la reprise se confirme aux Etats- Unis. De même, l’Europe paraît absente politiquement et militairement dès lors qu’une crise surgit à ses portes. C’est vrai pour la guerre au Mali et en Centrafrique. C’est aussi vrai au sujet des événements en Ukraine, où l’Europe des 28 peine à s’affirmer d’une même voix face à Poutine.

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr via fr.news.yahoo.com

7 commentaires

  • Maverick Maverick

    Vu :
    – Les promesses non tenues de l’Euro
    – La mise en concurrence des salariés
    – L’Expansion déraisonnée et accélérée de l’UE,
    – Le déni de démocratie permanent,
    – Les directives européennes de la cylindrée des chasses d’eau aux travailleurs détachés, en passant par Bolkestein
    – Que les institutions européennes sont vérolées de lobbyistes et autres parachutés de Goldmann Sachs
    – L’inexistence de l’Europe en termes diplomatique et militaire
    – Le merdier qu’ils viennent de foutre en Ukraine
    – Ce qui s’annonce avec le TAFTA;
    Il faudrait encore leur faire confiance ???? Si on doit se passer de la Politique Agricole Commune, on trouvera bien une solution, et ce serait toujours moins cher que de continuer à se faire avoir dans cette historique arnaque.

    • samlours94

      Se passer de la PAC n’est pas un problème* ! Se passer de l’€ encore moins ! Se passer de l’UE, c’est le retour au peuple souverain.
      Mais l’idéal et la cerise sur le gâteau sera quand on sortira de l’Otan !
      * La France verse tous les ans 21 milliards d’€ à l’Union Européenne au titre de sa participation. Seuls 14 milliards reviennent sous diverses formes et donc environ 7 milliards sont gaspillés, perdus dans les limbes de la dictature européenne …pour rincer bon nombre de personnes élues par …eux mêmes et qui mènent des trains de vie de princes !!!
      Dès lors, le choix est vite fait : faut sortir de là !!!

  • confucius

    bonjour,

    A voir les écrits de Zbigniew Brzezinski : « Le grand échiquier, traduction de The Grand Chessboard : American Primacy and Its Geostrategic Imperatives, Paris, Collection Pluriel, Hachette Littérature, 1997 », et une analyse :
    http://vouloir.hautetfort.com/archive/2011/08/index.html

    Tout ce qui arrive était prévu.

  • et encore, dans les 83 %, combien connaissent les dessous de la construction de l’Europe, initiée par la CIA via Robert Shumann leur agent zélé ?

    http://www.legrandsoir.info/Les-12-Impasses-de-l-Union-Europeenne.html

  • st malo q

    après avoir sondé les veaux peut-on sonder les moutons?

  • Musashi Musashi

    Qu’est ce qu’ils veulent nous vendre encore ! Ca veut dire quoi  » inefficace  » ? Parce que généralement chez eux ça veut dire + d’Europe …