Le Crédit Agricole réagit aux attaques mais refuse de polémiquer avec Marine Le Pen

Résumé de l’article: il est interdit de dire que le Crédit Agricole est dans un état catastrophique sous peine de poursuites. Mieux encore: le directeur du Crédit Agricole à assuré qu’il « se réservait le droit de poursuivre en justice « toute personne, toute organisation ou tout organe d’information, qui nuirait à la réputation et aux intérêts » de son groupe« , cela risque de faire beaucoup de monde à poursuivre!!! Car comme le montrent les infos proposés à la suite de cette actu, la réputation de cette banque n’est pas des meilleures…

Le patron de la banque verte réaffirme la solidité de sa maison alors que Marine Le Pen a annoncé lundi soir qu’elle était au bord de la faillite.

C'est au cours du débat qui l'opposait au ministre de l'Economie, Pierre Moscovici que Marine Le Pen a attaqué de front le Crédit Agricole. (France 2) C’est au cours du débat qui l’opposait au ministre de l’Economie, Pierre Moscovici que Marine Le Pen a attaqué de front le Crédit Agricole. (France 2)

Le Crédit Agricole au bord de la faillite? C’est ce que Marine Le Pen, invitée lundi soir de Mots Croisés sur France 2, pour débattre avec Pierre Moscovici, a annoncé en direct à la télévision, un peu avant la 45ème minute de l’émission. « Vous savez bien que le Crédit Agricole n’est pas solide du tout et que probablement on va être emmené encore à venir les sauver !, a martelé la présidente du Front National, face à un Ministre de l’Economie et des finances, interloqué. (…) Ce que je vous annonce, c’est que le Crédit Agricole va très mal. »

Des déclarations loin d’être anodines, alors que la BCE peaufine les prochains stress tests auxquels seront soumises les banques européennes –et que la « banque verte », dispose d’une entité cotée en bourse, Crédit Agricole SA (Casa)!

Ne pas alimenter le « buzz »

Dans l’entourage du groupe –qui n’a pas souhaité réagir officiellement aux déclarations de Marine Le Pen– on préfère minimiser cette affaire, propre, insiste-t-on, au débat politique. Et on insiste sur le retour aux bénéfices de la banque, qui avait été particulièrement secouée par la crise des dettes souveraines de 2011 et la cession difficile de sa filiale grecque Emporiki.

Au troisième trimestre, le groupe Crédit Agricole, a dégagé un profit net de 1,43 milliard d’euros (versus 2,2 milliards de pertes un an plus tôt), tandis que sa filiale cotée Casa affichait 728 millions d’euros de bénéfices (2,8 milliards d’euros de pertes au troisième trimestre de 2012).

La rumeur de trop ?

Pour l’heure, aucune action -médiatique ou autre- n’est donc envisagée par la Banque verte suite aux déclarations de Marine Le Pen. Histoire de ne pas jouer les surenchères et de rajouter au buzz médiatique déjà bien fourni autour du groupe ? Début janvier, une étude de deux économistes néerlandais mandatés par l’OCDE – contestée et contestable quant à la méthode d’évaluation retenue – avait ainsi alimenté la spéculation en évaluant à 84 milliards d’euros l’insuffisance des fonds propres des banques européennes… dont 31 milliards pour le seul Crédit Agricole. Des rumeurs avaient alors circulé sur un prochain renforcement des fonds propres de la banque en vue de prochaines échéances réglementaires, via un appel aux marchés.

La rumeur de trop? Malgré des ratios prudentiels plutôt rassurants publiés en novembre, lors des résultats trimestriels, d’autres bruits avaient circulé en décembre sur un éventuel transfert des risques portés par Casa vers ses principales actionnaires, les caisses régionales. Mercredi, Jean-Paul Chifflet, le directeur général de Crédit Agricole SA, s’est enfin décidé à rompre ce curieux silence.

Dans une « mise au point » il a réaffirmé la solidité de sa banque: « cette étude [de l’OCDE, ndlr] reposant sur des postulats erronés, traduit avant tout la méconnaissance absolue qu’ont ses auteurs de l’organisation et de la structure financière du groupe Crédit Agricole et leur approximation en matière prudentielle ». Et le patron de prévenir qu’il se réservait le droit de poursuivre en justice « toute personne, toute organisation ou tout organe d’information, qui nuirait à la réputation et aux intérêts » de son groupe.

Le groupe présentera ses résultats 2013 le 19 février prochain. En attendant aujourd’hui, l’action Casa était en hausse à la Bourse de Paris.

Source de l’article: Challenges

Donc, un tel graphique serait faux et donc condamnable?

06-banques-systemiquesSource et explications complètes: les-crises.fr

Idem pour ce qui suit avec petite explication importante à la clé:

Les banques françaises peuvent-elles faire faillite?

Peu de gens y croient, et pourtant, en 2008-2009, les banques françaises n’ont du leur survie que grâce à l’argent prêté par l’Etat.

Mais à l’époque l’endettement de l’Etat français, bien qu’abyssal, ne représentait « que » 45% du PIB. Aujourd’hui nous sommes à plus de 90%, ce qui signifie que l’état n’a plus les moyens de sauver les grandes banques, mais seulement les petites (comme le Crédit Immobilier de France et Dexia).

Voici la taille du bilan des 6 premières banques françaises (source des schémas: l’excellent site les-crises.fr):

Bilan Banques Francaises

On voit que leur bilan est gigantesque par rapport aux recettes de l’état...

En cas de nouvelle faillite, l’état français sera incapable de prêter à nouveau 700 milliards.

C’est pour cela que les pays de l’union européenne, dont la France, ont mis en place un cadre législatif qui permettra la spoliation directe des déposants, comme à Chypre.

On voit aussi que le bilan des banques françaises est monstrueux par rapport à leurs fonds propres: l’effet de levier permet de démultiplier les résultats, en cas de bénéfices, mais aussi en cas de pertes…

Trouvé sur investisseurpro.com (à lire absolument)

Sans parler de ce graphique…

bilan-crédit-agricole-1024x693

Bref, tout va pour le mieux pour cette banque, et à tous ceux qui diront le contraire, qu’on leur tranche la tête!!!…Non, ça c’est dans Alice au pays des merveilles… Qu’ils soient poursuivit!!!

4 commentaires

  • symaan

    Bonjour,

    Cela me fait bien rire, credit agricole est une banque mutualiste et c’est bien une particularité française.Les sociétaires par l’intermédiaires des caisses régionales détiennent 51% de Credit agricole SA, qui n’est ainsi pas opéable, c’est dérangeant non!
    Et ces sociétaires grandissent et permettent aux caisses régionales de bénéficier de fonds propres et de développer des actions locales en direction de projets locaux.
    Bien sur c’est un grand groupe financier, mais qu’est ce qu’il permet à ses sociétaires? attention je n’ai pas dit actionnaires, j’ai bien dit sociétaires, c’est très différent.
    Lorsque cette particularité tombera, le particulier , le petit entrepreneur seront ballottés par les copains de Rotschild, lehmann et autres. Alors rien n’est parfait, la question est qu’est ce que je fais chaque jour pour honorer mes valeurs et contribuer à ce qu’elles s’expriment dans l’espace commun!

  • engel

    En France on n’a plus le droit d’avoir une opinion divergente, fusse-t’elle économique.

    Dans le cas contraire, ils poursuivent immédiatement pour propos calomnieux.
    Voir le cas du blogeur JP Chevalier.

    Pays des libertés d’antan, pauvre France!
    Qu’est devenu ta justice…