HSBC en faillite ? Il manque 70 milliards d’euros de fonds propres à HSBC

6078562-les-secrets-de-la-liste-hsbc
Il manque 70 milliards d’euros de fonds propres à HSBCC’est un pavé dans la marre qu’a jeté une société d’analyse financière asiatique basée à Hong Kong en indiquant dans une note que dévoile Le Telegraph de Londres que la banques HSBC aurait surestimé ses actifs de plus de 50 milliards de livres et, finalement, aurait besoin d’une injection de capital de près de 70 milliards d’euros.

Dans le rapport, les analystes (qui ne sont pas vraiment des débutants, le CV étant épais comme le bras et Le Telegraph donne les détails) appliquent ce qu’ils décrivent comme un « test de stress modéré » pour les bilans des principales filiales de HSBC. De cette analyse, ils concluent que même en utilisant une estimation basse, les actifs de la division de Hong Kong de la banque, par exemple, sont surévalués d’environ 15 milliards de dollars, tandis que ceux de sa filiale au Royaume-Uni pourraient être surévalués de 17 milliards de dollars.

Les besoins en nouveaux capitaux pourraient représenter jusqu’à 111 milliards $ !!

Source et analyse sur le traité transatlantique sur 24hgold.com

Merci à Derdesders pour l’info

Benji

12 Commentaires

  1. Jeudi 16 janvier 2014 :

    Quelles sont les banques en faillite en Europe ?
    Réponse :
    1- Médaille d’or : les banques irlandaises.
    2- Médaille d’argent : les banques grecques.
    3- Médaille de bronze : les banques espagnoles.

    La Banque de Grèce (BdG) a estimé jeudi que les banques grecques pourraient avoir besoin de nouveaux capitaux après leur recapitalisation en 2013 en raison surtout du nombre élevé des créances douteuses.

    “Le remboursement tardif des prêts pourrait conduire à la réduction des capitaux des banques et à la nécessité de (nouveaux) capitaux pour assurer les provisions élevées” concernant les créances douteuses, a estimé Georges Provopoulos, gouverneur de la BdG devant une commission parlementaire sur l’économie.

    La Grèce figurait en décembre 2012 en deuxième position sur la liste des prêts non remboursés des pays membres de l’Union européenne, derrière l’Irlande, avec un taux de 24,4%, selon une étude du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC).

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/afp-00577412-grece-les-banques-pourraient-avoir-besoin-de-nouveaux-capitaux-643487.php

    Le montant des créances douteuses en Espagne est au plus haut depuis… 1962.

    Le volume des créances douteuses des banques espagnoles continue de gonfler. Ces créances, surtout présentes dans l’immobilier (crédits de promoteurs et de particuliers risquant de ne pas être remboursés), s’élevaient à 192,504 milliards d’euros en novembre, soit un taux de 13,08%.

    En décembre 2012, le taux et le montant des créances douteuses avaient baissé pour la première fois en 17 mois, après le transfert des actifs des quatre banques nationalisées vers la Sareb. Mais il est depuis reparti à la hausse et se maintient à un niveau record depuis le début de la série statistique, en 1962.

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20140117trib000810197/le-montant-des-creances-douteuses-en-espagne-est-au-plus-haut-depuis-1962.html

  2. Ah Booooooon?…… comme disait Bachelot

  3. Une “fausse rumeur” !

    ;0D

    Joli pléonasme.

    Une “vraie rumeur” étant un oxymore…

    Quoiqu’il en soit les dominos sont posés et en fait, elles sont déjà toutes en faillites.

    http://www.youtube.com/watch?v=pH8fCZej4-E

    Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

  4. Ils ont cas se pisser dessus les banquiers!

  5. Sauvé de la faillite par les Etats belge et français à l’automne 2008, Dexia a été durement frappé par la crise de la dette, ce qui a rendu nécessaire un second sauvetage en octobre 2011.

    Selon la Cour des comptes, les déboires de la banque Dexia ont coûté 6,6 milliards d’euros à la France.

    Autrement dit : les CONtribuables français ont payé 6,6 milliards d’euros pour sauver de la faillite la banque Dexia.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203253010488-dexia-le-salaire-des-dirigrant-augmente-de-30-au-1er-janvier-643887.php

    Le plus gros scandale du mois de janvier 2014 vient d’être révélé par Le Journal du Dimanche, daté du 19 janvier 2014 :

    “Piscine intérieure, sauna, hammam et salle de sport. Le luxueux château Saint-Just, dans l’Oise, a accueilli jeudi et vendredi 70 cadres de Dexia pour un séminaire stratégique. Deux jours et une nuit en pension complète pour un coût d’environ 20 000 euros. La banque a mis les moyens pour introniser les trois nouveaux dirigeants nommés mi-décembre. Mais elle a oublié de dire que leurs salaires avaient été augmentés de 30 % !

    Selon nos informations, le directeur financier, Pierre Vergnes, le responsable des risques, Marc Brugière, et le secrétaire général, Johan Bohets, ont vu leurs rémunérations annuelles passer de 340 000 euros à 450 000 euros. Le patron Karel de Boeck émarge déjà à 600 000 euros.”

    http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/JDD.png

Les commentaires sont clos.