Ligne Azur : quelle approche de la sexualité M. Peillon propose-t-il à nos enfants ?

Que l’on soit homophobe ou « LGBT » (lesbien-gay-bi-trans), il ne faut pas oublier de se poser quelques questions justifiées: à partir de quel âge un enfant se doit-il d’être informé et quel niveau d’informations donner? Car si un tel site est destiné aux enfants dès 11 ans, cela reste peut-être trop jeune pour les confronter à certaines réalités de ce monde…

Dans une lettre du 4 janvier 2013 [1] adressée aux « rectrices et recteurs », M. Peillon, actuel ministre de l’Éducation nationale, nous faisait savoir que dans la mesure ou nos mentalités lui déplaisent, il se propose de les changer en s’appuyant sur la jeunesse par l’intermédiaire, entre autres, du dispositif « Ligne Azur ».

Cet innovant dispositif, à destination de tous dès le collège, se décline sous plusieurs formes : il existe un site Internet [2] qui permet aux jeunes internautes de poser des questions élémentaires et de trouver des liens vers les organismes associatifs ; si des interrogations demeurent, les jeunes visiteurs du site sont invités à se rapprocher d’interlocuteurs dédiés, par téléphone, e-mail ou courrier.

Le site propose aux enfants (à partir de onze ans donc, l’âge normal d’entrée au collège) de chercher à se définir, par rapport à leur « vécu » propre, en suivant ainsi avec rigueur la démarche type de la théorie du genre [3], qu’il est convenu officiellement d’appeler avec pudeur « études de genre ».

Le contenu très éloquent du tableau de Ligne Azur, première étape pour « se définir ». Non, la théorie du genre n’existe pas !

Si toutefois l’internaute se retrouvait face à des termes dont il ne maîtrise pas le sens, innocence de l’enfance oblige, le site propose un dictionnaire [4]. On notera d’ailleurs que celui-ci fait une distinction nette entre « l’identité de genre », qui serait déterminée socialement, ou « choisie » (se sentir homme ou femme) et « l’identité sexuelle », caractéristique indépendante de la précédente et correspondant à une réalité physique (être homme, femme, ou « trans »). Cette distinction, justifiant d’ailleurs les « études » de genre, est aussi le postulat de la théorie queer [5].

Par le passé, Ligne Azur proposait en téléchargement la brochure « Tomber la culotte ! ». Celle-ci s’est vue supprimée suite à l’indignation de diverses associations [6]. On la retrouvera cependant sur sos-homophobie.org [7] ou le site du planning familial [8], sites associatifs soutenus par des fonds publics et auxquels Ligne Azur renvoie. Dans cet exposé se présentant comme un contenu pédagogique pour de jeunes lesbiennes, on découvre des conseils concernant l’utilisation de sex toys à plusieurs, le dessin d’un entrejambe féminin décrivant les zones érogènes, des photos de diverses parties de l’anatomie féminine, quelques conseils pour réussir des « jeux » BDSM, et diverses mises en scènes de comportements plus ou moins sexuels.

Mots mêlés de la brochure Tomber la culotte ! destinés à « changer les mentalités » comme le souhaite M. Peillon

Pour revenir à Ligne Azur, on s’étonnera de l’absence de contenu rappelant la nature criminelle de la pédophilie. Cette « orientation » est brièvement définie, et dans les références juridiques du site [9], on trouve seulement des renvois vers des lois sur l’hébergement de mineur, les mesures d’assistance éducative, les relations sexuelles… mais rien au sujet des abus sexuels, de la corruption ou du détournement de mineur.

D’ailleurs, lorsque une conseillère conjugale peu à l’aise sur la définition de la pédophilie interroge les interlocuteurs du site [10], l’empressement de ceux-ci à faire la distinction entre homosexualité et pédophilie n’est pas suivi, là non plus, de précisions sur la nature criminelle de cette dernière. La lutte contre « l’homophobie » reste la priorité.

La pédophilie, bientôt une orientation sexuelle « normale » ? (couleurs ajoutées)

Ainsi, une lecture concrète et approfondie du dispositif « Ligne Azur » fait apparaitre une démarche d’exposition précoce, brutale, luxurieuse des enfants à la sexualité, sur un fond d’existentialisme poussé à l’absurde et de promotion de l’homosexualité. Pour quels buts et quelles conséquences ? Une question à méditer pour comprendre le fameux « combat pour l’égalité » et les « valeurs de la République » chers à M. Peillon et Mme Vallaud-Belkacem.

Notes

[1] http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre-v-peillon.pdf

[2] http://www.ligneazur.org

[3] http://www.ligneazur.org/sante-sexuelle/situations-individuelles-multiples

[4] http://www.ligneazur.org/?page=dico

[5] http://www.egaliteetreconciliation.fr/Judith-Butler-la-theorie-du-genre-et-la-question-palestinienne-20482.html

[6] http://www.ndf.fr/nos-breves/25-02-2013/pedophilie-et-godemiches-ligne-azur-retropedale

[7] http://www.sos-homophobie.org/tomber-la-culotte

[8] http://www.planning-familial.org/actualites/tomber-la-culotte-premiere-brochure-de-prevention-destination-des-femmes-ayant-des-relati

[9] http://www.ligneazur.org/References-juridiques

[10] http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre-v-peillon.pdf

Le débat étant sensible, merci de ne pas profiter de la liberté d’expression qui est la votre pour tenir des propos condamnables qui se verraient effacés.

18 commentaires

  • valerie

    Pour comprendre et aller encore plus loin aller lire cet article, qui est long, mais on ne peut pas se contenter de toujours lire des articles « fast food » si l’on veut comprendre les tenants et les aboutissants de ce qui est en train de se passer.

    http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/12/20/abus-sexuels-sur-mineurs-et-abrogation-de-lage-de-consentement-2/

    Extraits =

    Abus sexuels sur mineurs et abrogation de l’age de consentement !

    L’un de ces groupes prônant l’abrogation de l’âge légal du consentement est connu sous le nom de NAMBLA, ou Association Nord-Américaine d’Amour Homme Garçon. Pendant des décennies, NAMBLA a cherché à obtenir l’acceptation de la société en général sur leurs opinions radicales concernant le sexe et les enfants. Ils croient que les jeunes adolescents devraient avoir le droit d’exprimer leur liberté sexuelle et qu’ils devraient être libres de choisir leurs propres partenaires sexuels, qui est aussi un important fondement du mouvement des droits des homosexuels dont l’NAMBLA fait partie. NAMBLA a cherché à faire abroger les lois concernant l’âge légal du consentement parce qu’ils croient que les normes sociétales d’aujourd’hui concernant la sexualité ne sont plus à jour, ni pertinentes…

    Gerald Hannon est une personne fortement impliquée dans la transformation de la question de « l’âge du consentement » en une lutte pour les droits de l’homme et a exprimé des idées très intéressantes sur la façon d’amener cette question aux enfants dans les écoles publiques (Sheldon). En fait, Hannon peut être cité comme ayant dit qu’il n’y a pas assez d’enfants impliqués dans le mouvement homosexuel et attirer les jeunes vers celui-ci devrait être le prochain grand défi du mouvement (Sheldon). Cela devrait être inquiétant pour nous tous…

    Beaucoup de militants soutiennent que faire de la sensibilisation sur l’homosexualité dans nos écoles est nécessaire pour atténuer la discrimination subie par les étudiants homosexuels (Sheldon). Alors que la plupart des gens s’entendent sur cette déclaration, car personne ne veut que les enfants subissent du harcèlement dans un espace d’apprentissage, il semble qu’il y ait encore des choses trompeuses ici. L’un des problèmes de la jeunesse homosexuelle et la nécessité de sensibiliser, est le soit-disant taux de jeunes homosexuels qui se suicident. Utilisant le probleme du suicide et de la sécurité a l’école, un article écrit par Paul Gibson intitulé «Le suicide chez les jeunes gay et lesbiennes » cite faussement le nombre de suicides chez les adolescents homosexuels afin de tenir tranquille les critiques des méthodes utilisées pour enseigner l’homosexualité aux enfants (Sheldon)..

    Il n’est pas faux de dire que les adolescents d’une orientation homosexuelle se suicident.Cependant, il semble que ce n’est pas à cause du harcèlement, mais à cause de la confusion sexuelle résultant d’une homosexualité « d’auto-identification » introduite trop tôt dans leur développement (Sheldon). Le Dr. Gary Remafedi a découvert qu’il existe un danger inhérent chez les enfants s’identifiant trop tot comme homosexuels (Nicolosi, 1993). Selon Remafedi de l’Université du Minnesota, il y a plusieurs facteurs contribuant qui mènent au suicide chez les adolescents homosexuels, dont deux sont la non-conformité du genre et l’expérience sexuelle abordee tres tot (Nicolosi). Il conclut en disant que les adolescents qui sont activés à l’homosexualité à un âge précoce finissent par croire qu’ils sont nés de cette façon, et il devient de plus en plus difficile de modifier leur comportement. Selon Remafadi, les conflits internes que ces adolescents doivent confronter à mesure qu’ils explorent l’homosexualité sans être prêt à explorer la sexualité du tout, sont la vraie raison pour laquelle les adolescents homosexuels se suicident (Nicolosi)…

    ..dans le Montana, ce programme progresse dans chaque classe de l’école élémentaire comprenant 5 grades, concluant avec des descriptions détaillées des positions sexuelles explicites, sexe anal et oral et des explications sur les avantages de la déglutition de certains fluides corporels (Lindevaldsen). C’est inapproprié quelles que soient les circonstances. Les enfants doivent apprendre les aspects biologiques factuels de la reproduction sexuée, point. Cette description des enseignements dans cette école élémentaire, de l’avis de l’auteur, soutient les conclusions du Dr. Remafedi concernant son étude du suicide. Les elèves de première année ne sont pas capable de comprendre la complexité des relations de même sexe, point.

    Un autre exemple de groupes se réclamant de l’enseignement de la conscience homosexuelle, mais qui utilisent leur plate-forme afin de recruter des enfants pour le mouvement, c’est quand l’Alliance pour l’Education Gay, Lesbienne et Hetero a tenu sa conférence à l’Université Tufts en Mars 2000 (Sheldon). Cette conférence a été conçue pour les jeunes de 14-21 ans et a porté sur la question du « fisting » (Sheldon). Il s’agit d’un excellent exemple de nombreux événements à travers le pays où de l’information sexuelle inappropriee est donnée aux jeunes enfants. Cette conférence a effectivement été conçue dans le but d’enseigner cet acte homosexuel explicite du fisting. Les détails de cette acte seront épargnés au lecteur pour des raisons évidentes. Encore une fois, le groupe d’âge ciblé ici va de pair avec la conviction que des organisations comme NAMBLA ont envers les jeunes hommes.
    Il convient de noter que tous les enseignants de cette conférence sont des instructeurs certifiés a la sensibilisation au sida pour l’Etat et ont tenu cette conférence sous le couvert de l’enseignement de la sensibilisation au sida (Sheldon). Ce qui est encore plus inquiétant a propos de ceci ce sont d’autres noms qui sont associés à l’Alliance pour l’Education Gay, Lesbienne et Hétéro. Par exemple, beaucoup de gens n’ont jamais entendu parler de Kevin Jennings, cependant, d’autres américains reconnaissent Kevin Jennings comme e​​tant le défenseur des lois sur l’abrogation de l’âge légal du consentement et qu’il a ete nommé par l’administration Obama au poste de sécurité tsar de l’école (Lindevaldsen). Jennings a été cité comme ayant admi qu’ils étaient en mesure de mettre leurs adversaires sur la défensive en utilisant des termes tels que l’homophobie, et en utilisant les fausses statistiques sur le suicide qui ont été citées par Paul Gibson précédemment dans le document (Sheldon). Sheldon indique également que Jennings a préconisé que les mêmes méthodes soient utilisées pour introduire l’homosexualité dans d’autres écoles publiques, les memes qui ont été utilisées lors de la conférence à l’Université Tufts.

    Si tout cela n’est pas assez alarmant, rassurez-vous il y a plus. Des efforts sont deployes par les defenseurs de l’âge de consentement pour que les abus sexuels sur enfants soient définis de différentes manières et que le terme ne devrait être utilisé que si l’enfant a subi une issue négative de la rencontre (Rind et Al, 1998) ou ne s’est pas engage librement dans cet acte (Rind et Al). Sinon, les rapports sexuels entre adultes et enfants devraient être considérés tels que, juste des rapports sexuels entre enfant et adulte (Rind et Al ). En outre, Rind et ses collègues suggèrent que l’exploitation sexuelle des enfants à long terme ne devrait pas être utilisée du tout lorsqu’il s’agit d’adolescents parce qu’ils sont plus susceptibles d’être intéressés par le sexe, devraient être libres de choisir leur propre partenaire sexuel, et ils demontrent que les rapports sexuels entre adultes et enfants étaient fréquents dans de nombreuses cultures et ne doivent pas être considérés comme un comportement sexuel humain anormal. Cela va de pair avec l’idée déclaré plus tôt que les normes de la société d’aujourd’hui ne sont pas à jour, ni pertinentes. Bruce Rind et ses collègues semblent penser que la violence sexuelle n’est pas nocive pour l’enfant du tout, que s’ils sont déjà prédisposés à avoir des problèmes émotionnels en raison d’autres problèmes familiaux ou s’ils ont déterminé qu’ils ne participaient pas librement. En d’autres termes, Bruce Rind et ses associés suggèrent que les adolescents qui s’engagent librement dans une activité sexuelle avec des adultes peut donner des résultats plus positifs si l’enfant est éduqué sur le sexe et s’engage dans ce comportement de son plein gres. Ces résultats sont publiés par des organisations de premier plan telles que l’American Psychological Association. Il convient de noter que les recherches menées par Rind et ses associés ont été utilisées comme argument juridique pour la légalisation de rapports sexuels avec des enfants (Sorotzkin, 2002).

  • Mundus Mundus

    Différentes orientations sexuelles existent, sans que l’une soit plus  »normale » que les autres TRADUCTION la PEDERASTIE est une orientation sexuelle NORMALE comme les autres et notre président d’ailleurs!

    HS :

    RE Petit rappel aujourd’hui le 22 décembre 2013 c le triste jour de la International BoyLove Day célébré par tous les pédérastes (adeptes des amours charnels avec un enfant) du monde qui allumeront en public ou pas une bougie bleue.

    Pour info le 25 avril c le tour des petites filles avec la GirlLove Day ou plus connu sous le nom de Alice Day pourquoi le 25 avril et surtout pourquoi Alice c en hommage à l’auteur de l’Alice au pays des merveilles qui n’est absolument pas un conte pour enfant, c’est un appel au rapt des fillettes écrit par le pédérastes Charles L. Dodgson alias Lewis Carroll en 1864. Le 25 avril est le jour de la rencontre entre Carroll et une fillette, Alice Liddell qui l’a inspiré pour son histoire.

    Donc si jamais vous voyez une personne allumer une bougie bleue vous savez quoi faire !

    http://autopsie-du-monde.over-blog.com/article-alice-au-pays-des-horreurs-ou-l-offensive-pedophile-67353685.html

  • Mundus Mundus

    Je suis allé voir la brochure Tomber la culotte ! heureusement retirées du site Ligne Azur car elle est ouvertement pornographique mais toujours accessible via des liens à d’autres site LGBT qui eux n’ont aucun scrupule à l’afficher. Dans cette brochure on y voit sex-toy, vagin….etc. J’ai parcouru les 40 pages il n’est question nulle part d’AMOUR entre deux êtres mais que SEX ,SEX, SEX, SEX…etc à deux, à plusieurs, entre homme, entre femme, c une incitation totale à la débauche totale.

    Je me rends compte qu’on est vraiment dirigé par des véritables obsédés sexuels dont le monde se résume à des nichons, des vagins et des pénis et c cette vision du monde qu’ils veulent mettre chez nos gamins dès l’âge de 11 ans car la Ligne Azur est recommandé au enfants dès leurs entrées en 6 ème!

  • Maverick Maverick

    Ca relève de cette culture du fichage qui est malheureusement en train de tout envahir, par le biais du marketing, du Big Data, de PRISM … Le monde est devenu un entrepôt, nous devons tous être inventoriés, classés, rangés, packagés par catégories, classes, goûts, opinions, penchants. Chacun sa niche, on devient des cibles, ou des enregistrements dans la database. C’est la civilisation du code-barres.

    http://tinyurl.com/ljbnxgq

    Ce ne sera bientôt plus de la science-fiction ou une obscure référence biblique à la Marque de la Bête …

    http://tinyurl.com/kwnubp7

  • Nevenoe Nevenoe

    Je pensais que Peillon et sa clique avait autre chose à foutre que de s’occuper de la sexualité des jeunes au vu des résultats pitoyables de notre système scolaire.
    Par ailleurs l’école est là pour enseigner et pas pour « éduquer ».
    Combien de temps encore procéderont ils au lavage de cerveau pervers de nos enfants en toute impunité ?

  • Scoob

    Soit on est homophobe soit on est pour la LGBT?
    Tes sur que tout va bien ?

  • Mundus Mundus

    Dans le tableau Des situations individuelles diverses ce qui m’effraie le plus c les cases  »AUTRE » surtout dans la colonne  »Je me définis » ou  »On me définit ». C tout simplement GROTESQUE !

    Première constatation se trouve dans l’arnaque de la profusion du CHOIX, trop de choix tue le choix!!! Déjà que c compliqué avec juste un homme et une femme alors pourquoi compliqué encore plus avec des autres choix qui vont mener des situations encore plus compliqués!
    juste pour faire plaisir à 0.05% de la population française.

    ça me fait pensé à l’ILLUSION DU MULTIPARTISME qui cache un bipartisme (PS-UMP).

    Aussi, si on ne se définit ni Homme, ni Femme, ni Homo, ni Bi, ni Hétéro, ni Trans, ni Par des injures. Je suis sencé être QUOI?! D’autant plus que ne pas se définir c comme ne pas exister. Et remarquer qu’ils ont pris le soin de placer HOMO et Bi avant Hétéro. Ils sont vraiment tordu ! salo de socialaud!

  • Bon, puisque Benji m’a censuré, allez voir la fiche de Peillon le Goguard, tout est dit !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Peillon

    • rouletabille rouletabille

      Pourquoi nous farcir WIKIPEDIA ?
      BENJI me censure aussi,mais c’est pas LUI OK ?
      Tu te trouve ciblé ?
      Tu te trouve marginalisé par le blog ?
      T’arrêtè pas de te plaindre …
      Sur ton merveilleux blog ,personne ose te dire sa pensée,c’est se faire attaquer direct..

  • samter

    Moi qui commence à me penchez sur « les réseaux de l’horreur » …. ça ne fait en rienme rassurer.
    Ici on est je pense plutôt dans du lissage à fin maniupulatoire ..mais c’est lié…..

    Cf Charles Louis ROCHE et sa soeur, au sujet de leur père membre de ces réseaux et « suicidé »…..

    http://affairesfamiliales.wordpress.com/tag/les-enfants-roche/

    Courage et ténacité !!!!!
    Profitez des fêtes pour évoquez quelque spoint ou alerter un peu vos proches, familles, amis sur tout ce sui se trane en ce très bas monde !

  • Lucidite77 Lucidite77

    Mais… Mais… Mais ça ne choque personne que ce site destiné à des jeunes enfants d’à peine 11 ans est né parce que les mentalités actuelles « DÉPLAISENT » à Peillon?? Ce sont NOS enfants, si le mentalités ne lui plaisent pas, qu’il parte! Ce n’est pas à plus de 60 millions de personnes de s’adapter à UN seul type.

    Vous pouvez dire/faire ce que vous voulez, je ne laisserai pas on fils à la merci du lobby lgbt. Et ce n’est pas parce que je ne soutiens pas les lgbt que je suis forcément homophobe, c’est quoi cet étiquetage forcé, là!?

    • Pour l’étiquetage forcé, c’est ma très grande faute, une grosse maladresse et je m’en excuse.

      • Mundus Mundus

        Salut Benji, il est vrai que dans ton commentaire il aurait été plus judicieux d’opposer Hétérosexuel à LGBT car tous les hétéro ne sont pas forcément homophobe par contre tous les homophobe sont hétéro, NUANCE!

  • boblerenard

    Bonjour à tous,

    Je n’ai pas pour habitude de commenter mais à force de lire toujours les mêmes discours, pleins de haine et de bêtise (la même que celle que combat ce site à la base il me semble) j’ai voulu réagir.

    Ce qui frappe le plus en se baladant sur les moutons, c’est le fossé paradoxal entre l’ouverture d’esprit prônée par les articles qui encouragent à chercher ailleurs, à s’informer le plus possible, à être ouvert, curieux et, me semble t’il, évoluer vers une tendance solidaire pour lutter contre le « chacun pour soi » ambiant qui pourrit tout, et le ton de la plupart des commentaires qui relève de la bêtise la plus crasse. On croirait lire parfois des commentaires dignes du moyen age ou l’obscurantisme était roi.

    Pour en revenir au sujet, le fond de la question n’est pas la gueguerre homo-hetero, encore un conflit inutile et inexistant que beaucoup se plaisent à développer (diviser pour mieux regner est un adage souvent critiqué ici mais apparement toujours en vigueur…). Non le monde c’est pas noir blanc, juifs cathos, hetero et homo.
    L’homosexualité n’a rien a voir avec la pédophilie, autant comparer une poule et un ane.
    Non les homos ne veulent pas pervertir vos enfants ou encore monter des clubs pedophiles et que sais_je.

    Ici ils s’agit juste d’informer les enfants a un age ou en biologie ils apprennenent la sexualité (et pas seulement la procréation puisqu’on leur apprend aussi a utiliser des preservatifs pour les années a venir) et à leur donner un aperçu de ce qu’est la sexualité et qu’il n’y a pas UN seul modele dominant et exclusif. Certains enfants, homosexuels de naissances (car ce n’est pas un choix pas plus que de naitre allergique au gluten ou que sais je), souffre de ne pas trouver de reperes identificatifs positifs. Leur faire prendre connaissance a un age ou le desir s’eveille que les leurs ne sont pas plus anormaux que ceux des autres evitent d’avoir un taux de suicide chez les jeunes homos particulierement élevé. Mais ça evidemment tout le monde s’en fout puisque qu’il n’y a que sa petite pomme avec ses valeurs bien proprettes qui comptent. Et la detresse des enfants elle est là, quand des parents ignobles foutent leurs gosses à la rue en raison de son homosexualité.
    Alors avant de crier aux vilain lobby lgbt, il faudrait peut etre regarder les chiffres en face, comme ceux du nombre d’appels de detresse de jeunes foutus a la rue par leur parents reçus par l’association Le Refuge plutot que de pointer du doigts ce qui est « different » (car oui si la crise à eu lieu c’est a cause des homo, tout comme le sida, la nsa, le naufrage du concordia…).
    Vous perdez une energie folle à cracher sur les mauvaises personnes franchement. Et après vous etes les premiers a gueuler que hollande et sa clique vous endorment avec des sujets bidons. Bin commencez par arreter de mordre a l’hameçon deja…