L’Ukraine prête à signer un accord avec l’Union européenne

La catastrophe est annoncée. L’Ukraine prête à signer avec l’UE malgré les menaces de Poutine de sanctions financières qui du coup, perdra un pays dans le grand « jeu » stratégique et géopolitique face aux USA. Car si l’Ukraine rejoint l’Union Européenne, elle bénéficiera d’un prêt du FMI à la clé pour « l’aider » (et on a vu ce que cela à donné avec la Grèce, le FMI étant avant tout américain…), mais cela signifierait également que le pays serait lui aussi concerné pour la mise en place du pacte transatlantique qui est en cours et dont les aboutissants sont très loin d’être rassurants.

Le vice-Premier ministre ukrainien Serhiy Arbouzov et le commissaire européen chargé de la Politique de voisinage, Stefan Füle.

Le vice-Premier ministre ukrainien Serguiï Arbouzov et le commissaire européen chargé de la Politique de voisinage, Stefan Füle. / Crédits : JOHN THYS / AFP

EuropeL’Union européenne a proposé jeudi à l’Ukraine de préparer une feuille de route pour la mise en oeuvre d’un accord d’association, à condition que Kiev s’engage « clairement » à le signer.

L’Ukraine signera « bientôt » un accord d’association et de libre-échange avec l’Union européenne, a annoncé jeudi le Premier vice-Premier ministre ukrainien Serhiy Arbouzov, alors que l’opposition continue à manifester à Kiev. Le ministre s’est rendu à Bruxelles avec une délégation comprenant notamment le ministre des Finances et le chef de la banque centrale, pour solliciter une aide financière de la part de Bruxelles en échange de la signature de l’accord, auquel Kiev avait brutalement renoncé le mois dernier.

Le commissaire européen chargé de l’Elargissement, Stefan Füle, avec lequel s’est entretenu le Premier vice-Premier ministre ukrainien, s’est engagé à fournir une aide financière et à aider l’Ukraine à négocier un emprunt auprès du FMI, en cas de signature de l’accord par Kiev. Il n’a pas évoqué de montants précis si ce n’est que l’aide de l’UE deviendrait « de plus en plus importante ». Il a souligné que si l’Ukraine s’engageait clairement à signer l’accord, l’UE préparerait une feuille de route pour sa mise en oeuvre. Serhiy Arbouzov n’a pour sa part pas donné de date prévisionnelle pour la signature de l’accord.

« L’Ukraine signera bientôt cet accord d’association avec l’Union européenne, prenant en compte les intérêts stratégiques nationaux », a-t-il simplement déclaré. « Nous devons aider l’Ukraine à restaurer rapidement la confiance, non seulement de ses citoyens mais aussi des investisseurs et des créanciers internationaux, en une économie stable et prévisible », a déclaré Stefan Füle aux journalistes. Mercredi, le Premier ministre ukrainien Mikola Azarov a déclaré qu’il avait demandé 20 milliards d’euros à l’UE pour compenser le coût de la signature de l’accord commercial.

Des manifestants en renfort

La soudaine décision du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, annoncée le 21 novembre dernier, de renoncer à signer un accord de rapprochement avec l’UE pour relancer les négociations avec son grand voisin russe a déclenché un mouvement de contestation d’une ampleur inédite depuis la « révolution orange » de fin 2004. Le président russe Vladimir Poutine a menacé l’Ukraine de sanctions économiques en cas de conclusion d’un accord avec l’UE. Kiev a d’importantes dettes envers la Russie, notamment des factures de gaz non payées.

Source et fin de l’article sur Lci.tf1.fr

13 commentaires

  • Maverick Maverick

    Ca ne sera bénéfique ni pour nous, ni pour eux. Pour les USA, par contre, ça veut dire qu’ils sont encore plus gagnants avec le TAFTA …

  • laspirateur

    On évalue sans doute mal l’étendue du problème du point de vue des Russes qui je pense pourraient prendre les choses plus au sérieux qu’une simple délégation des droits de l’Ukraine à l’Europe. La Russie perdra certainement beaucoup plus dans cette histoire qu’on pourrait l’imaginer… Cela pourrait-il entraîner des représailles contre l’EUROPE? Est-ce une stratégie du NOM et de ses Banksters ?

    • confucius

      Bonjour,

      1°-Maintenant le problème à résoudre pour l’Ukraine…
      …se chauffer cet hiver.
      La facture de gaz va être salée !
      2°-Sinon, les us pourront placer leurs batteries de missiles à la frontière russe.
      3°-Le début des emmerdes planétaire à grande échelle, avec notre tout proche proximité !

    • engel

      « Un pont trop long »

      Poutine va prendre cela comme un affront personnelle!
      Lui, qui œuvre quasi religieusement pour un retour de la « Grande Russie ».

      Du mode défensif/passif il va passer au mode actif. De toute façon, il n’a plus le choix, l’empire veut sa tête…et son royaume et ils sont à sa porte!

      Sinon, dans un bref délai, les ukrainiens risquent effectivement d’avoir très froid et nous aussi!

      Le gazoduc alimente aussi l’Europe.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Conflits_gaziers_russo-ukrainiens

      Alors si vous avez froid cette hiver, pensez à remercier vos élus qui chérissent tant vos intérêts.

  • Lilith Lilith

    effectivement on evalue vraiment mal la situation les Européens prennent un gros risque avec la Russie je pense notament au pays du sud qui pourrait faire les frais de cette accord car il dépende directement de la Russie pour leur approvisionement en gaz l’Ukraine également et on pu constater il y qq années que la Russie n’a pas hésité a couper son approvisionement.

    en fait c’est toujours la guerre froide et j’europe est toujours redevable envers le US d’être intervenu durant la 2e guerre mondiale et leur fameux plan Marchall.

    • engel

      Alors il savent ce que veut dire « aliénation par la dette ».

      Extrait du lien ci-dessus :

       » la France a subi une baisse de plus de 70 % (mais elle ne dépend qu’à hauteur de 15 % de gaz russe) »

      C’est pas négligeable au vue de l’avertissement des gros opérateurs nationaux sur la criticité du flux tendu en période de grand froid.

  • PhildeFer

    Qui se souvient de la Roumanie en 1989?…
    Article très intéressant, comme toujours, de M. Valentin VASILESCU:

    http://reseauinternational.net/2013/12/12/le-tresor-de-ceausescu/

    Qui se souvient de l’Allemagne de l’Est avant et après la réunification?
    Que les Ukrainiens aillent demander aux Croates, aux Grecs, Aux Espagnols, aux Portugais…

    Je sais que j’insiste un peu trop avec cette petite vidéo… je ne fais surtout pas du prosélytisme hitlérien! Mais la lecture des sous titres nous indiquent que le problème actuel est exactement le même qu’il y a 80ans… « Ils » n’ont fait que revenir par la grande porte après avoir été chassés par la fenêtre….
    Alors la solution n’est certes pas de répéter les mêmes erreurs du passé… mais sans doute nous faut il urgemment trouver une « nouvelle solution finale »… en espérant que cette fois, ce sera la bonne…

    http://www.youtube.com/watch?v=5Pk2qfFlsyc