« L’Allemagne est un Etat policier »

Au moins il y a des personnalités qui ont réagi, près de 80! Et en France? Car la NSA a surveillé et espionné un peu tout ce qu’ils ont pu sans vraiment être gênés: l’Élysée, des ministères ou diplomates français, nos transactions bancaires, nos ordinateurs et autres terminaux multimédias, l’union européenne…et ont en plus partagé le tout avec Israël. Il y a donc eut quelques réactions en Allemagne, mais en France alors? Pas grand chose, le silence est revenu, et les relations diplomatiques avec l’Oncle Sam qui auraient dû être remises en cause sont même renforcées, au nom du mensonge sur la Syrie…

Le gouvernement s’emploie-t-il à défendre l’Etat de droit ou à le contourner ? Dans une lettre ouverte à la chancelière, près de quatre-vingts écrivains, artistes et intellectuels demandent des explications sur l’affaire Prism.
Détournement de l'affiche de campagne au siège de la CDU, à Berlin. Extrait du tumblr merkelraute.tumblr.com (le losange de Merkel). Détournement de l’affiche de campagne au siège de la CDU, à Berlin. Extrait du tumblr merkelraute.tumblr.com (le losange de Merkel).

Madame la chancelière,

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’existence du programme Prism, les médias se sont emparés de ce qui est aujourd’hui le plus grand scandale d’écoutes de l’histoire de la République. Nous, citoyens, apprenons par la presse et les médias que des services de renseignement étrangers dissèquent nos conversations téléphoniques et nos communications électroniques sans la moindre justification concrète. L’enregistrement et l’exploitation de nos métadonnées leur permettent de reconstituer nos contacts, nos relations et nos amitiés. Nos opinions politiques, nos diverses affinités et même nos changements d’humeur quotidiens n’ont plus aucun secret pour les services de sécurité. « L’homme transparent » [surveillé et espionné par les autorités] est devenu réalité.

Nous sommes sans défense. Nous n’avons aucune possibilité d’action et pas le moindre accès aux dossiers. Alors que nos vies privées deviennent de plus en plus transparentes, les services secrets maintiennent un maximum d’opacité sur leurs méthodes. En d’autres termes, nous assistons à une offensive historique contre notre Etat de droit démocratique avec le renversement total du principe de présomption d’innocence en suspicion généralisée contre des millions de personnes.


Madame la chancelière, vous avez déclaré lors de votre conférence de presse cet été que l’Allemagne n’était « pas un Etat policier ». Les révélations d’Edward Snowden nous obligent à répondre aujourd’hui que, malheureusement, si. Dans ce contexte,vous avez résumé votre position face aux demandes d’explications sur cette affaire en déclarant : « Je préfère attendre. »

Nous ne voulons pas attendre. Nous avons de plus en plus le sentiment que le gouvernement allemand s’accommode sans difficulté du comportement des services américains et britanniques. Nous posons donc la question : faut-il voir une volonté politique dans le fait que la NSA [National Security Agency] utilise aujourd’hui à l’égard des citoyens allemands des méthodes de surveillance que même les autorités nationales ne peuvent pas employer sans enfreindre la Constitution allemande ? Les services allemands profitent-ils des informations collectées par les agences américaines, et serait-ce là la cause de leur timide réaction ? Comment la direction de la sécurité du territoire et les services de renseignement allemands peuvent-ils utiliser le programme de surveillance de la NSA XKeyScore (qui espionne les moteurs de recherche) sans le moindre fondement légal ?

Le gouvernement allemand est-il là pour défendre l’Etat de droit ou le contourner ? Nous exigeons que vous disiez toute la vérité sur ces programmes d’écoutes. Et nous voulons savoir comment le gouvernement a l’intention de réagir. Il est de votre devoir constitutionnel de protéger les citoyens allemands. Madame la chancelière, quelle est votre stratégie ?

Source et liste des signataires sur le Courrier International

http://www.liberation.fr/monde/2013/09/12/la-nsa-a-partage-ses-donnees-avec-israel_931271

6 commentaires

  • Faisons nous-même nos sociétés, nous en sommes capables :

    Oyé chers Réveillés Éveillés ! { ♥ }

    VISONS JUSTE, visons le mille, grâce au Mouvement d’Instauration de la Libération { MIL } !

    OBJECTIF : communiquons au cerveau collectif (noosphère) des méthodes fédératrices faciles à comprendre et à pratiquer.

    Par EXEMPLE : faire des pochoirs pour gros marqueurs avec l’inscription suivante :

    se Libérer, via la Vraie Démocratie :
    http://www.le-message.org/ (avec flash code*)

    Sur les AFFICHES (électorales), en plein milieu du front de ceux qui voudraient stupidement nous escroquer indéfiniment, ça aurait de la gueule les amis ! Enfin ! Quand même ! Encore ! Ô oui ! \o/

    « Petit à petit les Colibris font leurs nids, participent à la Vie »

    *Générateur de Flash code (QR/DataMatrix)

    Prenez soin de Vous, donc de la Vie { ♥ } {

  • il n’y a encore que lorsque l’on pète en public que l’on n’est pas surveillé ou repairable … sauf les ascenseurs …

    • mais franchement … trouvez moi un état sur cette planète, qui n’est pas surveillé ??

      • Fenrir

        En fait, c’est cela le problème.
        Tout est à l’inverse.
        Les états ne sont pas surveillés (ainsi qu’il le faudrait).
        Mais ils surveillent leurs citoyens.
        Qui nous gardera des Gardiens ?
        C’est une vieille question…

  • Taram

    Les gouvernements UE et autres pays américaniches ont moins d’autonomie qu’en avait les satrapes de l’ancienne Perse.
    Ils ont juste le droit de régner et s’engraisser au détriment de leurs cerfs.

    On est en plein dans des systèmes pseudo démocratiques qui sont entrain de se transformer de plus en plus rapidement en états fasciste sans que ça n’émeuve grand monde.

    Certains pères fondateurs américains l’avaient bien vu venir…