Assad : « les Etats-Unis doivent cesser leurs menaces et l’aide aux rebelles »

© reuters.

La Syrie ne remplira les conditions de l’initiative russe sur ses armes chimiques qu’à condition que les Etats-Unis cessent d’aider les rebelles et de menacer Damas, a déclaré le président Bachar al-Assad dans une interview jeudi à la télévision russe.

« Je veux qu’il soit clair pour tous que ces engagements ne seront pas remplis de manière unilatérale, cela ne veut pas dire que la Syrie va signer les documents, remplir les conditions, et qu’on s’arrête là », a déclaré le président syrien selon la traduction en russe de ses propos. « C’est un processus bilatéral », a-t-il ajouté. « Quand nous verrons que les Etats-Unis veulent effectivement la stabilité dans la région, cesseront de menacer et de chercher à attaquer, et de livrer des armes aux terroristes, alors nous considèrerons que nous pouvons mener les processus jusqu’au bout et qu’il seront acceptables pour la Syrie ».

M. Assad a indiqué que la Syrie enverrait d’ici « quelques jours » les documents techniques en vue de signer l’accord sur l’interdiction des armes chimiques. « Dans quelques jours, la Syrie enverra un message à l’ONU et à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, dans lequel figureront les documents techniques nécessaires pour signer l’accord », a-t-il déclaré. « Après cela, les travaux pour signer la Convention d’interdiction des armes chimiques seront lancés », a-t-il précisé, ajoutant que l’accord d’adhésion à la convention d’interdiction des armes chimiques serait effectif « un mois après sa signature ».

Ensuite, « la Syrie commencera à transmettre ses informations sur ses stocks d’armes chimiques. C’est un processus standard qui est prévu et nous nous y tiendrons », a-t-il poursuivi. « La Russie a un rôle primordial dans ce processus, car nous n’avons pas confiance dans les Etats-Unis, et nous n’avons pas de relations avec eux », a par ailleurs souligné le président syrien.

Source: 7sur7.be

Les américains quand à eux restent septiques sur Al Assad:

 

Américains et Russes ont entamé jeudi à Genève des pourparlers cruciaux sur la Syrie, en affichant d’entrée leurs divergences, peu après l’engagement de Bachar al-Assad de placer son arsenal chimique sous contrôle international, mais seulement si les Etats-Unis ne menacent plus son pays et cessent de livrer des armes aux rebelles.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov ont donné le ton lors d’une conférence de presse conjointe, avant le début des négociations qui s’annoncent difficiles.

« Nous allons travailler pour parvenir à un accord de principe afin de résoudre une fois pour toutes le problème des armes chimiques en Syrie, via l’adhésion de la Syrie à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques. Nous partons du principe que le règlement de ce problème rend toute frapppe sur la Syrie inutile », a ainsi estimé M. Lavrov.

« Les déclarations du régime syrien ne sont pas suffisantes à nos yeux et c’est pourquoi nous sommes là pour travailler avec les Russes », lui a répondu John Kerry, qui a assuré que l’armée américaine « maintenait la pression sur le régime syrien ».

Source et suite: 7sur7.be

Quand au site Le Parisien, il propose un suivit en temps réel des négociations.

13 commentaires

  • Scoob

    la ça va piquer , à croire que lui aussi cherche la merde , la , je me demande vraiment si ils sont pas tous cul et chemise pour nous pondre leur 3 guerre mondial

    • en même temps, il sait très bien qu’en face c’est pas les mousquetaires, alors il sait très bien qu’ils veulent sa peau alors c’est du donnant donnant :D

      • Scoob

        il peut garder autant d’arme qu’il veut donner que ce qu’il veut il est le seul a savoir exactement ce qu’il y a , c’etait un moyen simple facile qui lui couter rien et qui lui donner quelque chose de tres gros  » la parole des usa  » , pas pour sa valeur , mais le fait des yeux du monde .
        derrière lui il a la chine l’iran la coré du nord et la russie . et vue la situation mondial , accepter c’était ce qu’il y a de mieux .

        car si ça commence a jouer a la cours d’école c’est pas fini et a mon sens c’est irresponsable .

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Ah je me disais bien aussi que Bachar devrait demander quelque chose en contrepartie, ce qui est plus que normal ; …mais ça a eu du mal à émerger dis donc !

      • Fenrir

        Ben, c’est qu’Israël a le doigt qui le démange de vitrifier une partie de l’Iran, et de la Syrie et elle ne peut l’envisager sans le soutien inconditionnel des Etats-Unies.
        Donc qu’ils assurent leur couverture aérienne et envoi en masses des missiles sur les cibles proches pouvant être cause de répliques de courtes portées et faibles puissances (tout est relatif disait Papa Einstein).
        Finalement, cela serait bien que cela commence par un boum des 2 Corées pour divertir la galerie.
        Finalisation de la conquéte de la zone Pacifique (Si!Si!C’est fabuleux ça ! Non ?), en éradiquant la Chine.
        L’idéal étant qu’elle s’entredéchire avec l’Inde, et/ou le Pakistan, pour qu’ils soient occupés à s’entretuer en paix…

      • tonton nyahu en tire une gueule, il ne lâchera pas son nonos facilement. :D

        http://img96.xooimage.com/files/5/4/e/netta-40d6d74.jpg

      • Fenrir

        YO Snow,
        T’es méchant pour Le Copain ;0D
        Lui au moins, il est sympathique !!!
        Il fait le même sourire que le mien quand ToutFouLaGamelle s’approche trop prés…
        « Tòca-i se gausas » (Touches-y si tu oses)
        Pareil pour la Famille, et les brebis…
        Finalement, chaque clan, communauté, tribu, famille, village, région, nation, pays, a instinctivement ce type de réaction primaire.
        Défendre sa famille, sa gamelle, et ceux qu’ils considérent comme « les siens », sa horde…

      • mani mani

        l’Inde, et/ou le Pakistan, deux paix ayant aussi la bombe atomique.

  • criminalita

    La CIA a commencé à livrer des armes aux rebelles syriens.
    La Paix ?

    • Christiane

      Mondialisation.ca – 13 Septembre 2013 –
      Dans son discours à la Nation, Obama insiste pour attaquer la Syrie.
      http://shar.es/ixtfY

      Le Président Américain Barack OBAMA s’est exprimé à la télévision Nationale la nuit dernière, présentant au peuple Américain la dernière manœuvre diplomatique de son Gouvernement dans sa course à la Guerre contre la Syrie. Ce discours erratique de 15 minutes n’a notamment pas demandé au Congrès d’autoriser la Guerre. Il a préféré développer les négociations qui sont en train de se mettre en place à l’O.N.U. suite à la proposition Russo-Syrienne de détruire les armes chimiques de la Syrie pour en faire le cadre politique du lancement d’une Guerre, au mépris du Droit International et de l’opposition populaire massive aux États-Unis. Sans fournir la moindre preuve concluante, Obama a répété ses affirmations selon lesquelles le Gouvernement Syrien de Bashar el-Assad était responsable de l’Attaque chimique qui a eu lieu le 21 Août 2013.
      Obama a essayé d’étayer cette affirmation avec diverses affirmations non-prouvées, combinées à des images choquantes des victimes de l’Attentat.
      Sur cette base, le Gouvernement cherche une raison de lancer une Guerre aux conséquences désastreuses pour le peuple Syrien, le Moyen-Orient et le Monde entier.
      Tout en répétant le Mensonge selon lequel les Plans de Guerre Américains seraient « limités, » Obama a, dans le même temps, déclaré que leur objectif inclurait la « dégradation des capacités d’Assad » – c’est-à-dire, la destruction de grandes parties de l’armée syrienne et autres institutions. « L’armée des États-Unis ne fait pas les choses à moitié » a-t-il ajouté…

      Le Pdt. HOLLANDE parle demain, Dimanche, à 20 H. sur BFM TV…
      Voyez les Sites :
      http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr
      http://www.resistance71.wordpress.com/ (3e G. Mondiale)