iPhone 5S : et la NSA lui dit merci…

J’ai vu qu’au Japon, certains allaient faire la queue durant 1 semaine pour être surs d’être les premiers à acquérir le dernier Iphone qui ne révolutionne pas grand chose au final à part le lecteur d’empreintes digitales. Ça ça va protéger le mobile, mais pas des véritables dangers comme la NSA. Avec les précédents modèles, ont été rencontrés comme problèmes l’envoi du répertoire sur le réseau, l’envoi de données personnelles, la géolocalisation, l’envoi au FBI de l’identité de tous les participants à des manifestations, on va en plus pouvoir rajouter les empreintes digitales, c’est pas beau le progrès?

Le nouvel iPhone comporte un système de reconnaissance digitale. Cet outil de sécurisation contre les « petits voleurs » devrait permettre à des agences de renseignement comme la NSA de se constituer une large banque de donnée digitale… Malgré les révélations d’Edward Snowden sur la participation de la marque à la pomme au programme PRISM, les clients continuent d’affluer.

 Crédit Apple

Atlantico : Le nouvel iPhone vient d’être révélé au grand public. Parmi les innovations, une reconnaissance digitale permettra à l’utilisateur de verrouiller et déverrouiller le téléphone.  De fait, Apple est-il en train de constituer une banque de donnée d’empreintes digitales, récupérable par n’importe quelle agence de renseignement ?

Michel Nesterenko : Apple ne cherchera pas à se constituer une telle banque de données, en revanche il est certain que la NSA voudra en profiter. C’est dans la logique des choses : les standards de sécurité des logiciels ayant été volontairement vérolés par la NSA, celle-ci aura accès à ces empreintes, comme elle a accès à tout le reste. Ceci étant dit, les utilisateurs bénéficient, via ce système, d’une protection supplémentaire en cas de vol, ce qui n’est pas négligeable. La NSA pourra toujours accéder à nos informations – de ce côté-là rien ne change -, mais les petits voleurs ne pourront pas utiliser le portable.

Concrètement, quelle utilisation peut être faite de cette nouvelle technologie par des agences gouvernementales ?

La NSA a établi des listes de personnes à faire arrêter aux frontières. Il peut s’agir par exemple de personnes qui ont fait des déclarations sur les droits de l’homme auprès de journalistes impliqués dans l’affaire Snowden. Pour des faits variés, normalement protégés par la Constitution, elles sont arrêtées à la frontière, où on leur vole ordinateur portable, téléphone et mémoire externe. Tout cela est fouillé pour voir s’il y a matière à condamnation. Mais la fiche de la personne, au départ, a été faite à partir des enregistrements de la NSA.

Un capteur de mouvements permet aussi de savoir si la personne est en train de marcher, courir, ou même de conduire. Les applications de forme et de santé seront ainsi optimisées. Est-ce là aussi un outil d’espionnage idéal ?

Tout ce qui améliore la sécurité isole aussi un peu plus le droit privé. Les deux vont ensemble.  Quoi qu’en fasse une agence comme la NSA, au point où en sont les choses, un peu plus ou un peu moins, cela ne fait plus vraiment de différence…

L’opinion publique sait qu’Apple prend part au programme de surveillance PRISM mis en place par la NSA. Malgré les cris d’orfraie, les clients continuent d’affluer pour se procurer les nouveaux produits de la marque à la pomme. Pourquoi ce paradoxe ?

Pour la simple et bonne raison que nous n’avons pas le choix. Aujourd’hui, en Occident, tous les produits high-tech que nous achetons sont issus de la technologie américaine. Tous les logiciels et appareils ont été développés sous le contrôle de la NSA. Des failles ont ainsi été prévues, qui ne sont pas sans donner un libre accès, par la même occasion, aux organisations mafieuses. Tous les acteurs technologiques, économiques et financiers sont concernés. Il ne s’agit pas seulement d’Apple et de ses produits, mais aussi de Samsung ou de Google, des banques, des logiciels d’entreprise, des transferts de fonds… C’est très simple : l’intégralité de ces systèmes passe sous le contrôle et la surveillance de la NSA.

Suite sur Atlantico.fr

16 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    Apple ne cherchera pas à se constituer une telle banque de données, en revanche il est certain que la NSA voudra en profiter

    plus ça va et plus ça devient pathétique de lire des news « alarmistes » pour faire le buz auprès de n’importe quel niche de consommateurs.

    ça fait plusieurs années que les ordi portable sont équipés de cette technologie la banque de donnée est faite depuis bien longtemps déjà par ce biais et bien d’autre.

    Bientot on va lire que tout ce que tout nos joujoux électroniques sont hackable par le service secret de tel ou tel pays.
    Hooo j’aurais jamais pensé qu’on pouvait savoir tout je ce je faisait sur mon ordi ou qui j’apelle avec mon portable……..;;c’est normal j’suis un gros con

    faudrait vraiment arrêté de relayer ce genre de futilité

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      en plus relayé un article comme ça entretient la pub pour la pomme pourri là c’est le pompom pour un site alternatif

    • Le souci, c’est qu’il faut bien toucher tous les publics dont les très nombreux qui vont se ruer vers ces « nouvelles perles technologiques » de chez Apple, et qu’il faut bien rappeler un peu quel est l’envers de la médaille. Sur ce, je vais me coucher moi, particulièrement ko ce soir, j’ai quasiment rien foutu… Bonne nuit tout le monde! ;)

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        Benji tu es un homme averti, mais crois tu qu’un client de la pomme pourri est susceptible de se servir correctement de son cerveau :):)
        Pour en revenir à l’article, s’il « dénonce » les dérives technologiques, il utilise surtout des mots clefs et expressions spécifiques bien ciblés geek. Résultat il sert plus le plans marketing d’apple qu’il ne lui nuis.
        En conclusion l’auteur se résigne carrément « on a pas le choix »
        c’est nouveaux ça depuis quand on est obligé d’acheté un smartphone et surtout une pomme vérolé.
        Après je suis sûr qu’en cherchant un peux on peut se fournir un tel russe ou chinois (sont verolés aussi mais les oreilles sont pas forcément les même)
        Reste aussi les hacks qui doivent permettre de limité la casse
        Bref au lieux de faire la propagande d’apple l’auteur ferait mieux d’offrir des alternatives. Là ça deviendrait un article utile

        Donc dénoncer oui mais le faire sans servir celui qu’on dénonce ;)

      • Fenrir

        Perso, je me contente fort bien d’un modéle étanche, anti-chocs, qui téléphone…
        Les écrans tactiles ne sont pas pour moi, c’est plutôt fragile ces joujoux là, et puis les gants, la boue, la graisse, le béton, et le reste, c’est pas l’idéal pour être précis…
        L’internet, c’est à la maison, là, j’ai au moins ma bibliothéque sous la main en plus, et c’est bien plus simple pour retrouver rapidement une référence.
        Après, nous sommes déjà tous fichés…
        Cela devrait rassurer de voir autant d’individus engagés dans une démarche citoyenne de communication et d’informations mutualiste.
        Quel mal à cela ?
        Les regroupements de plus de trois personnes ne sont pas encore interdit que je sache…
        Nous devrions être plus que cela ce week-end avec « Lou Gascouns »
        La DCRI est comme d’habitude cordialement invitée à condition qu’ils fournissent un bel échantillon de produits locaux en partage à l’auberge espagnole. Et j’espère qu’ils ont une belle note de frais pour nous rincer la gueule avec nos impôts…
        Ca serait cool, de la récupération indirecte en nature…
        Quelqu’un à leur numéro ?

  • Fenrir

    Euh !!!!!!
    Allo les Stations ! Allo les Stations !
    ……….
    QRZ …

  • Scoob

    -5.92% dans la face de apple .

  • yael

    et les gens tombent encore et encore dans le piège… Ils vont courir acheter l’Imerde… c’est pas beau ça? lollll

  • Eaglefeather Eaglefeather

    On a beau faire, mais de plus en plus mettre en garde, tenter de faire ouvrir les yeux sur des dangers latents, les gens s’en foute éperdument ! Et il y a ceux pour qui, quoi qu’on dise devient systématiquement ou de la propagande ou de la conspiration ! A force de prêcher dans le désert on finit par la fermer, au moins on vit bien plus sereinement. Dans le mur on y arrive doucement, alors à quoi bon se faire de la bile pour des aveugles, des sourds et des innocents.

  • yann

    Vu que l’on parle d’Apple , c’est pour quand l’application « lesmoutonsenragés » , y a pas qu’android comme téléphones ;).

    Pour les empreintes, quand vous faites votre carte d’identité et votre passeport , vous la donnez bien , alors que ce sois pour une application de téléphone , je ne vois pas ou est le probleme .

    Cela fait un moment qu’il y a des ordinateurs qui ont ce système et on peux l’acheter a part aussi .

    Et du moment que nous nous servons d’un téléphone portable , nous sommes facilement repérable .

    En attendant avec mon iportable , je peux montrer des articles a des personnes , qui ne veulent pas voir certaines choses .

    Donc merci mon Iportable et surtout les moutons enragés :))

    • Fenrir

      Bonjour Yann,
      J’ai renoncé à voyager à l’étranger pour l’instant tant que nous ferons des passeports biométriques aux normes US.
      J’estime ëtre déjà suffisament traçé par triangulation avec mon portable, sans compter l’éventuel accés à toutes mes communications. Tel et net compris.
      Je m’en contrefout. Je suis dans mon droit d’exprimer mes pensées ainsi que je le fais.
      Et je refuse de continuer à mettre le doigt dans un système qui va bientôt être généralisé comme moyen de paiement, cartes bancaires et de crédits incluses, ainsi que la carte vitale, carte d’identité, passeport, permis de conduire, chasse, pêche, bateau, CV, clefs de bagnole et de maisons,base de données complétes de votre vie.
      Et pourquoi pas une puce implantée à la naissance avec oreillette wifi greffée en sous cutanée ainsi qu’un laryngophone……
      Vivement la caméra/écran de projection implantée dans l’oeil !
      GPS inclus, et un doigt dans le c*l !
      Ce qui me rassure, c’est que tu l’utilises pour communiquer intelligemment en ayant le réflexe du « dictionnaire » avec ce superbe outil que peut-être le fait de pouvoir être connécté partout.
      Tout le savoir en accés quasi-instantanée dans la poche en permanence…
      Tant qu’il y a du réseau…
      Mais ne pas sortir sans son canif et un briquet dans les poches « quand même »… ;OD

  • article 35

    Pour ceux qui ne rechignent pas à regarder de l’autre côté du miroir , voici quelques petites sujets de réflexions . Ne pas perdre de vue que l’axe sioniste maçonnique est à la tête du NOM et que aussi bien chez les kabbalistes que les « frères la truelle » l’ésotérisme à force de loi .
    La pomme du logo est mordue : référence biblique au péché originel , la perte de l’humanité.
    En latin : pomme = malum , mal = malus mais également malum.
    En langue des oiseaux : appel = apple
    Ce qui se traduit pas « l’appel du mal » .
    Pour aller un peu plus loin , une théorie a été développée sur le fait que les attentats du 9/11 ne sont qu’un sacrifice satanique : les tours étaient à New York aussi surnommée : la grosse pomme. A vous de trouver les autres liens ;-)
    Pour les amateurs de symbolique, voilà un petit bijou dans le genre.
    https://www.youtube.com/watch?v=y9EH3DvTh10
    Attention chaque image recel des trésors de sous entendus et de références symboliques , des heures de décryptage pour les insomniaques .

  • pierrot

    J’admire votre site, mais je vous trouve un peu parano quelques fois. Si vous vous étiez renseignées avant d’écrire votre article, par exemple en regardant la keynote de présentation par Tim Cook et son équipe, vous sauriez que l’empreinte est stockée en local, dans la puce A7 de l’iPhone. Cela permet par exemple de déverrouiller l’iPhone même en l’absence de connexion ou encore d’éviter que les empreintes ne se retrouvent dans la nature en cas de piratage de leurs serveurs. Apple ne pourras donc pas stocker sur ses serveurs les fichiers contenant les empreintes, ni les partager avec la NSA. (Donc en principe pas de souci à avoir, d’autant que les développeurs s’en rendraient vite compte si les empreintes partaient sur les serveurs d’Apple)