Fukushima : « Situation d’urgence » décrétée

Merci à Maître Confucius pour l’info. S’ils commencent à ne plus pouvoir cacher de telles infos alors qu’ils n’ont pas été spécialement loquaces sur le sujet depuis le début, c’est que la situation est bien pire que tout ce que certaines pouvaient imaginer!

L’autorité de sûreté nucléaire sonne l’alarme alors que l’opérateur de la centrale ne parvient pas à contenir l’eau radioactive qui se déverse dans l’océan.

Vue aérienne du réacteur numéro trois de la centrale nucléaire de Fukushima. 
(c) Reuters

Vue aérienne du réacteur numéro trois de la centrale nucléaire de Fukushima. (c) Reuters

L’eau hautement radioactive qui se déverse dans l’océan à partir de la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, créée une « situation d’urgence » que son opérateur a du mal à contenir, a déclaré lundi 5 août un responsable de l’autorité nucléaire japonaise (NRA).

Cette eau contaminée, qui a atteint une barrière en sous-sol, est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales de d’écoulement radioactif, a expliqué Shinji Kinjo, responsable d’un groupe de travail à l’Autorité de régulation nucléaire.

Les contre-mesures prévues par l’opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco) ne sont qu’une solution temporaire, estime-t-il et Tepco ne réalise pas que l’heure est grave, ajoute-t-il. « C’est pourquoi nous ne pouvons tout simplement pas laisser cela à Tepco tout seul. […] Actuellement, nous avons une situation d’urgence ».

Tepco a été très critiqué pour son manque de préparation à la catastrophe de 2011 et sa réponse inepte à la fusion des réacteurs.

Quelles conséquences pour la mer ?

On ne connait pas pour l’instant avec certitude l’ampleur de la menace posée par l’eau contaminée venant du sol. Dans les premières semaines après la catastrophe, le gouvernement japonais avait autorisé Tepco à déverser en urgence des milliers de tonnes d’eau contaminée dans le Pacifique.

Mais la diffusion de ces eaux toxiques a été très critiquée dans les pays voisins ainsi que par les pêcheurs japonais. Depuis, la compagnie d’électricité a promis qu’elle ne déverserait pas d’eau irradiée sans le consentement des localités voisines.

Source et fin de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

17 commentaires

  • odin29

    Mais tranquillisons-nous, faut pas dramatiser, allons, voyons…ne soyons pas alarmiste. Restons positif, hein! On nous cache l’ampleur de la cata.. depuis le début. Et des connards viennent nous expliquer que le nucléaire, bien géré, n’est pas dangereux. Ben voyons!!! Maudit soient-ils!… En attendant je plains de tout mon coeur le peuple Japonais et le s victimes  » collatérales « , c’est à dire le reste du monde.

  • Itsmie

    Il y a 2 ans que c’est une situation d’urgence!!

  • patator patator

    je savais pas qu’il y avait une limite légale de déversement dans les océans !! c’est comme le nuage de tchernobyl qui s’était arrêté à la frontière !! on va tous crever de ces conneries !!!

  • Zugzwang

    Quelle information !

    On pourrait presque croire que ce problème d’eau contaminée est nouveau.
    Or, « Dans les premières semaines après la catastrophe, le gouvernement japonais avait autorisé Tepco à déverser en urgence des milliers de tonnes d’eau contaminée dans le Pacifique. »
    Depuis, Tepco a continué à déverser des quantités considérables d’eau sur les installations pour refroidir en permanence les combustibles. D’ailleurs, le combustible, pas suffisamment arrosé ni refroidi, de certains réacteurs, a fusionné en une masse hyper-radioactive (corium) qui s’est enfoncée a travers les parois de sécurité en béton de plusieurs mètres d’épaisseur (enceinte de confinement) pour attaquer ensuite la croûte terrestre.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/04/24/article-tres-important-fukushima-est-entre-en-fusion-confirmation/

    Aujourd’hui encore les apports d’eau doivent être considérables pour refroidir le plus possible les combustibles… Mais que devient cette eau ?
    – Soit elle est « récupérée » puis stockée (mais où). Elle ne peut pas être recyclée puisqu’on ne sait pas faire. Les déchets radio-actifs sont une problème majeur aujourd’hui et les autorités n’ont pas d’autres solution que de les enterrer jusqu’à ce que les générations futures puisse en jouir ;
    – Soit elle est rejetée dans l’océan… Le problème n’est donc sans doute pas nouveau.

    http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130730-japon-eaux-contaminees-fukushima

    « On ne connait pas pour l’instant avec certitude l’ampleur de la menace posée par l’eau contaminée venant du sol. »

    Quelle hypocrisie !

    On devrait quand même avoir une petite idée. Le cycle de l’eau est le premier qu’on apprend aux élèves à l’école. La planète est un écosystème fermé, l’eau contaminée des sols va se retrouver dans les terres arables, l’air, les cours d’eaux, les mers et les océans… Et si vous n’êtes pas sûr des conséquences il suffit d’accorder à quelques uns de nos dirigeants une année sabbatique pour qu’ils aillent en vacance à Fukushima. Je veux bien leur payer cette année de vacances. Au programme, air frais du japon, nourriture locale, boisson locale et baignade à volonté sur les plages qui bordent la centrale. On se revoit dans un an et on constatera les conséquences. Quelle hypocrisie !

    « Depuis, la compagnie d’électricité a promis qu’elle ne déverserait pas d’eau irradiée sans le consentement des localités voisines ».

    D’un autre côté, si on ne déverse pas d’eau, les conséquences seront encore pires alors, quelle limite vont fixer les localités voisines ? Réponse : tout ce qu’il faudra pour que ça ne soit pas encore plus grave.

    « Situation d’urgence » décrétée

    … Sous entendu « la situation d’urgence VIENT D’ETRE décrétée ». Parce qu’avant elle ne l’était pas ? Le nucléaire entier est une situation d’urgence permanente et un incident (ou accident) nucléaire l’est encore plus et ce, dès la première seconde.

    Quand les autorités accepteront-elles de dire que nous ne savons pas gérer ces catastrophes et que l’urgence consiste à ne plus faire de nucléaire tant que nous n’auront pas de solution viable pour sa sécurité.
    Et je ne suis pas en train de dire que ce n’est la faute QUE des autorités (ou industriels). Les industriels sont là pour faire du fric, et le gouvernement (qui lui cherche le pouvoir) se doit de répondre aux attentes de la population. Alors quand nous demandons « du jus, du jus et encore du jus », le gouvernement qui veut des électeurs demandent aux industriels qui veulent de l’argent de construire des centrales pour le peuple qui veut du jus.

    Nous sommes tous responsable ! Et dans un pays qui compte plusieurs dizaines de millions d’habitants dirigés par quelques milliers de dirigeants, la force c’est les habitants. Quand on arrêtera de consommer leurs polluants, ils arrêteront de les produire.

  • Natacha Natacha

    Avant c’était urgent, maintenant c’est désespérant.

    • Itsmie

      Oui …. mais ce genre d’appel d’offre pourrait très bien être un faux!
      Pas difficile à imiter!

      Il faut maintenir le peuple dans la peur…

      Je me demande bien comment et pourquoi cet appel d’offre est arrivé sur le web … ils auraient intérêt à garder ça secret non?

  • Et dire que cet « accident » a été créé par les banksters de la FED (Dont Rockefeller en chef) en réplique à l’arrêt de l’achat des bons du trésor US par les Japonnais !
    Deux bombes nucléaires dans une faille sous-marine, plus des caméras de surveillance bourrées d’explosifs (caméra de 1500kg !!!!) changées avant les faits par Général Electrique constructeur US des centrales !!!!!
    Voir Fulford là-dessus !!!

  • Zangao

    Fulford devrait cesser l’usage de champignons halucinogènes ! :)

  • hey ouais !!! ça va nous faire du mouton à 5 pattes !! … en quantité …

  • Schtroumpf Curieux

    Dans 15 ans , mourir du cancer sera une mort  » naturelle  » pour ceux qui échapperont a leur infarctus ou leur alzeimémère