Ukraine: Poutine pousse à l’intégration économique avec la Russie

Nous sommes au coeur d’une guerre stratégique, géopolitique et des alliances doivent se faire, d’un côté comme de l’autre! Nous nous retrouvons dans un système d’alliances, BRICS contre Empire, avec ses accords, ses tentatives, ses évolutions, et ses coups bas…

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Viktor Ianoukovitch lors d’une cérémonie religieuse, le 27 juillet 2013 à Kiev ( AFP / Sergei Supinsky)

Le président russe Vladimir Poutine a appelé samedi l’Ukraine qui cherche à se rapprocher de l’Europe à une intégration économique avec la Russie, soulignant les liens spirituels entre ces deux pays orthodoxes en marge de célébrations religieuses à Kiev.

Le chef de l’Etat russe qui a entamé une visite de deux jours en Ukraine pour célébrer le 1.025e anniversaire de l’introduction du christianisme dans la Russie kiévienne a célébré « une unité spirituelle solide » qui sert de « base à l’amitié russo-ukrainienne ».

« Nous sommes tous des héritiers spirituels de ce qui s’est passé ici il y a 1.025 ans (…) En ce sens, nous sommes un peuple uni », a-t-il déclaré, évoquant le baptême par le prince Vladimir en 988 de la Russie kiévienne, premier Etat des Slaves de l’Est qui se diviseront par la suite en Russes, Ukrainiens et Biélorusses.

Les festivités religieuses auxquelles participent également les présidents serbe Tomislav Nikolic et moldave Nicolae Timofti se déroulent avant un sommet à Vilnius en novembre qui pourrait voir la signature d’un accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne.

« Nous allons respecter tout choix du peuple ukrainien » concernant l’intégration aux structures post-soviétiques, dominées par Moscou, a souligné M. Poutine, ajoutant que, réunies, les économies des deux pays seraient plus compétitives.

« Aujourd’hui, nous assistons à une très forte concurrence sur les marchés mondiaux. Ce n’est qu’en unissant nos efforts que nous pourrons devenir compétitifs et gagner dans cette lutte acharnée », a estimé le président russe.

« Nous pouvons et nous devons le faire », a-t-il ajouté.

« Nous avons beaucoup d’intérêts communs qui peuvent créer des conditions favorables au développement de nos économies », a pour sa part souligné le président Viktor Ianoukovitch.

Moscou pousse depuis plusieurs années l’Ukraine à délaisser son orientation européenne pour se tourner vers l’Est et invite ce pays à s’intégrer à une union douanière composée pour l’instant de la Russie, du Kazakhstan et du Bélarus.

Ex-république soviétique aux portes de l’Europe, l’Ukraine est tiraillée depuis son indépendance en 1991 entre la Russie et l’Occident.

Depuis qu’il est arrivé à la tête de l’Ukraine, en 2010, le président Viktor Ianoukovitch cherche à nouer des liens plus forts avec l’UE tout en tentant de rester en bons termes avec la Russie.

Les relations entre Kiev et l’Union européenne se sont nettement dégradées depuis l’incarcération en 2011 de l’ex-Premier ministre et opposante Ioulia Timochenko, dénoncée par l’UE qui soupçonne une persécution politique.

La signature d’un accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine est sans cesse repoussée en raison de l’affaire Timochenko.

Article complet sur Boursorama.com

15 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    Bonne idée en soit à condition qu’il fasse différemment de l’UE.
    Il ne faut pas que ce soit une concurrence supplémentaire pour les entreprises et les salariés sinon ce sera contre productif.

  • carlusmagnus carlusmagnus

    Je pense justement que c’est contre l’UE.
    L’UE n’est qu’un chien des USA, Poutine le sait bien.

  • odin29

    Poutine est loin d’être c.. pour contrer l’empire faut être fort et nombreux. Et il a raison, il y a des liens spirituels, culturels, historiques entre les peuples slaves et/ou européens. Qu’avons-nous en commun avec les usa? Pas grand chose…il y va de nos intérêts communs de faire bloc contre l’empire.

    • Nevenoe Nevenoe

      Ce que je veux dire c’est qu’il doit proposer un système vraiment différent qui puisse séduire les peuples, un système dans lequel l’économie n’est pas une fin en soi mais est au service du peuple.
      Qu’il enterre le libéralisme.
      Il peut le faire. Je suis admiratif de la façon dont il a relevé son pays après le depeçage d’Eltsine et ses amis libéraux sous la conduite du FMI.

      Comme Odin je me sens beaucoup plus proche des Slaves que des Américains qui ont perdu l’essentiel de leur européanité.

  • odin29

    Névénoé mais oui, je pense qu’il peut échapper au libéralisme. Le bonhomme peut encore nous surprendre…A mon avis il n’a pas abattu toutes ses cartes et comme il est intelligent, ce qui ne gâche rien, il nous réserve surement encore des surprises. Ils ont de la chance les Russes, z’ont pas un flamby à leur tête, eux. En sont-ils seulement conscients???

    • Maverick Maverick

      Vu qu’ils l’ont réélu assez confortablement, je pense que oui … La propagande anti-Poutine, c’est aussi nous faire croire qu’il est impopulaire et qu’il a besoin de bourrer les urnes …

      • Natacha Natacha

        Tzarpoutine envoie quand même ses opposants au goulag, à l’ancienne !

      • Nevenoe Nevenoe

        Il n’y a plus de goulags en Russie et il a raison d’envoyer les agents mondialistes en tôle lorsqu’ils mènent des actions commandées par l’étranger.

      • Natacha Natacha

        Je ne pensais pas à Navalny, manifestement à la solde des Américains.
        Néanmoins, j’ai du mal avec le « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs »
        C’est vrai que c’est impropre de parler de goulag, disons colonie. Les prisons sont souvent loin des lieux de résidence des détenus et les conditions de vie des prisons sont terribles en Russie.
        http://larussiedaujourdhui.fr/ps/2013/05/11/la_prison_russe_tente_de_rompre_avec_lheritage_du_goulag_23581.html
        http://larussiedaujourdhui.fr/ps/2013/03/21/le_business_derriere_les_barreaux_22627.html
        http://acer-russie.blogspirit.com/la_prison/
        intéressant
        http://www.lecourrierderussie.com/2012/09/14/russie-ma-prison/
        Mais est-ce vraiment différent ailleurs en somme ?

        Tzarpoutine, en tant que président, a fait une amnistie couvrant son prédécesseur Eltsine et ceux qui travaillaient pour lui.
        Il a gardé l’aigle bicéphale impérial (réintroduit par Eltsine ) , puis le drapeau tricolore ( blanc, bleu, rouge qui date de Pierre le Grand ) et l’hymne national stalinien (en changeant le texte) en 2000.
        Il conduit une « démocratie dirigée »qui n’hésite pas à violer la loi pour mieux asseoir son pouvoir.
        Fraude électorale, chantage , corruption ; tout est bon pour Russie Unie.
        La Douma ( nom donné par Nicolas II au parlement) n’est rien d’autre qu’une machine à enrichir les députés.
        Les tribunaux sont pourris et les juges indépendants écartés. Tout est fait pour favoriser les oligarques amis du président.
        Le pouvoir judiciaire est soumis à l’exécutif. Ceux qui ont tenté de s’opposer à Poutine se sont exilés. Quand au parti communiste, il fait bonne figure et conforte le pouvoir de Vladimir, membre de l’ex KGB.
        Alors j’ai un problème avec le culte de la personnalité, sûrement.
        Mais le fonctionnement de la Fédération de Russie me semble être le même que celui du pays de Mickey mouse .
        Mais rien n’est tout blanc et rien n’est tout noir n’est-ce pas ?

      • Nevenoe Nevenoe

        Vu l’état pitoyable dans lequel était le pays il n’avait pas le choix.
        L’espérance de vie des Russes avait baissé, les conditions de vie étaient de pire en pire
        Il n’avait pas le choix et devait imposer des mesures rapidement et d’autorité.
        Il l’a fait et l’amélioration très nette des conditions de vie des Russes sur le plan alimentaire et sanitaire est importante de même qu’il s’est occupé des plus vieux dont beaucoup n’avaient aucun revenu.
        Il a mis l’oligarchie russe au pas et brisé les mesures du FMI mais ça nos médias ne le diront jamais.
        Poutine aime son pays et son peuple, il travaille pour eux et ça ne plaît pas du tout aux mondialistes.

      • Nevenoe Nevenoe

        Il a encore beaucoup de travail devant lui et je gage que les Russes lui feront à nouveau confiance.

  • Natacha Natacha

    Nous sommes bien d’accord sur l’état déplorable de la Russie au sortir de l’ère communiste.
    Néanmoins j’aimerais voir de chiffres qui confirment l’augmentation de l’espérance de vie des Russes.
    L’alcoolisme fait des ravages et sape jusqu’à la base du reste d’équilibre familial puisque les femmes ont pris goût à « la petite eau » elles aussi. Plus d’une personne sur 5 meurt des suites de l’alcool.
    Sans compter le tabac et le retour de tuberculose particulièrement en Fédération de Russie . Est-ce là le signe d’une amélioration des services de santé ?
    La démographie décroissante est très inquiétante et le grand chef de Russie verra ses rêves de grande Eurasie s’écrouler si les écoles et casernes sont vides !
    Il y a beaucoup de travail et avoir redonné un semblant de confiance aux Russes n’est pas tout à fait suffisant je le crains.